Le paiement par carte sans contact explose

Par Delphine Cuny  |   |  374  mots
Les deux tiers des cartes bancaires en circulation sont désormais sans contact. La part dépasse 79% à Paris, selon le Groupement des Cartes Bancaires CB. (Crédits : Reuters)
Le nombre de transactions réalisées avec une carte bancaire équipée de la technologie NFC double chaque mois en France par rapport à l'an dernier.

C'est une petite révolution silencieuse : s'il a semblé décoller mollement, le paiement sans contact est en train d'exploser en France. En juillet, le nombre de transactions réalisées avec des cartes équipées de la technologie NFC qu'il suffit d'approcher du terminal de paiement pour régler, sans code à taper, a plus que doublé, pour atteindre 108 millions (+112% par rapport à l'an dernier), selon le Groupement des Cartes Bancaires CB. En juin, la hausse avait déjà été de 99% à 100 millions pour un montant d'un milliard d'euros, se félicite le Groupement.

Plafond relevé à 30 euros en octobre

Sur l'ensemble de l'année 2016, ce sont près de 605 millions de paiements qui ont été réalisés dans l'Hexagone au moyen d'une carte sans contact, pour un montant cumulé de 6,2 milliards d'euros. Ce mode de paiement représentait près de 10% des règlements par carte en magasin en fin d'année. D'ores et déjà, le sans-contact, qui prend des parts de marché sur les espèces, est utilisé pour près de 30% des paiements de moins de 20 euros selon le Groupement Cartes Bancaires CB.

Le plafond de paiement passera d'ailleurs de 20 à 30 euros en octobre, mais seules les cartes nouvellement émises seront concernées.

Il existe plus de 43,7 millions de cartes bancaires de ce type en circulation en France à juin 2017, soit 66% du parc de cartes (à Paris c'est plus de 79%). Elles sont acceptées chez 40% des commerçants (parmi ceux chez qui on peut payer en carte bancaire bien sûr). Le taux dépasse 50% dans une poignée de départements pionniers (Corse, Manche).

Les inquiétudes sur la sécurité de ce mode de paiement semblent s'être largement envolées. Le rapport annuel de l'observatoire de la sécurité des moyens de paiement sous l'égide de la Banque de France soulignait en juillet :

"Le paiement sans contact présente un taux de fraude globalement stable (0,020 %), avec des cas de fraude caractérisés exclusivement par le vol de la carte, et sans vulnérabilité technologique avérée sur ce canal de paiement."