Orange Bank dégage une perte de 28 millions d'euros

 |   |  377  mots
La date de lancement grand public d'Orange Bank sera fixée à la rentrée, a indiqué le directeur financier de l'opérateur, Ramon Fernandez.
La date de lancement grand public d'Orange Bank sera fixée à la rentrée, a indiqué le directeur financier de l'opérateur, Ramon Fernandez. (Crédits : DR)
L'opérateur, qui publie ce jeudi ses résultats du premier semestre, révèle que sa nouvelle activité dans la banque a réalisé une perte opérationnelle de 28 millions d'euros. Le lancement est reporté à une date qui sera précisée à la rentrée.

[Article publié à 9h50 et mis à jour à 10h45]

Stéphane Richard, le Pdg d'Orange, avait prévenu que la nouvelle activité dans la banque, un relais de croissance à long terme, allait d'abord généré des pertes de démarrage, en toute logique. Le premier opérateur télécoms français, qui publie ce jeudi ses résultats du premier semestre, indique pour la première fois le détail de la contribution de cette activité dans ses comptes : la future Orange Bank a dégagé une perte opérationnelle de 28 millions d'euros au cours des six premiers mois. La première année, elle devrait générer environ 100 millions d'euros de perte et rester déficitaire "pendant quelques années" avait averti le Pdg.

Le lancement grand public d'Orange Bank, prévu le 6 juillet, a été reporté au dernier moment, "à la rentrée", à cause de bugs. La banque mobile de l'opérateur, notamment son application, est actuellement testée par 2.000 salariés.

Lancement au second semestre

Le groupe évoque un lancement prévu "au deuxième semestre" dans son communiqué. Faut-il comprendre qu'il aura plutôt lieu en fin d'année qu'en septembre ?

"Nous avons prolongé et élargi la période de tests, qui est en cours de finalisation. Nous arrêterons la date de lancement grand public à la rentrée et nous la calerons en fonction de l'agenda commercial d'Orange France [ses offres télécoms, ndlr]. Nous essaierons de choisir la meilleure date possible", a simplement indiqué ce jeudi Stéphane Richard, lors d'une conférence téléphonique.

Orange Bank, qui est détenue à 35% par l'assureur Groupama, a représenté 25 millions d'euros d'investissement au cours du premier semestre, essentiellement "les développements informatiques en amont du lancement" précise le communiqué des résultats. La contribution de l'activité d'Orange Bank à l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) de l'opérateur a été de -27 millions sur le semestre, ce qui comprend 38 millions d'euros de produit net bancaire (l'activité issue de l'ex-Groupama Banque), le coût du risque pour 3 millions d'euros et les charges d'exploitation (la filiale emploie 690 personnes à fin juin). Les revenus nets bancaires d'Orange ne sont en effet pas comptabilisés dans le chiffre d'affaires du groupe mais dans les autres produits d'exploitation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/07/2017 à 22:35 :
Faut consulter?
a écrit le 28/07/2017 à 10:23 :
Pas très " fair " de présenter Orange Bank ( et pour Orange ) de telle façon pour une entreprise qui n'a pas encore démarrer son activité marchande. Vous ne l'avez fait par exemple pour Ouibus ou Boost.
a écrit le 28/07/2017 à 9:55 :
Faudrait être fou pour confort son argent a la société qui commercialise les livebox ! Ils ont les développeurs les plus nuls du monde, leur banque va se faire pirater en moins de deux ! Ils n'ont aucun savoir faire informatique, ils savent juste tirer des câbles et pour le reste c'est la cata.
Réponse de le 29/07/2017 à 13:20 :
Un peu court comme arguments ... Vous faites quoi dans la vie ?
Réponse de le 04/08/2017 à 19:31 :
totale méconnaissance du monde moderne
Orange ne tire plus de câble..
les développements sont souvent sous-traités aux mêmes sociétés que les autres opérateurs..
la cata c'est votre commentaire !!!
a écrit le 28/07/2017 à 5:29 :
Serait ce passer pour un mauvais esprit que de predire ...un bouillon , peut etre monumental , à court terme ?
a écrit le 27/07/2017 à 16:07 :
Avant, c'était les PTT : poste + CC(C)P + téléphone

Maintenant, on a :
- Le Groupe "La Poste" : la poste + la banque postale + le téléphone (la poste mobile)
- Orange : le téléphone + la banque
A quand un service courrier chez Orange ?

Le con-tribuable note que ses 2 sociétés sont publiques et que l'actionnaire, l’État, s'auto-concurrence.

C'est qui le dindon dans cette farce ?
a écrit le 27/07/2017 à 13:15 :
y a que dans les business plans des etudiants qu'une activite est rentable au bout de trois mois
Réponse de le 27/07/2017 à 13:56 :
non non!!!!
Chez les fonctionnaires aussi lol
Réponse de le 28/07/2017 à 5:30 :
non non ...vous avez la reponse , avec bruno1964 ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :