Paiement sans contact : jusqu'à 30 euros sans code dès dimanche ?

Par Delphine Cuny  |   |  710  mots
Seules les nouvelles cartes permettront de régler un achat de plus de 20 euros d'un geste, sans taper son code. Dans un an, la moitié des cartes en circulation accepteront ce nouveau plafond. (Crédits : Reuters)
Il sera officiellement possible le 1er octobre de régler des achats de plus de 20 euros avec sa carte équipée de la technologie sans contact d’un geste, sans code. Si les terminaux de paiement pourront le faire techniquement, seules les nouvelles cartes intégreront ce nouveau plafond, précise le groupement Cartes bancaires. Explications.

« Poser, c'est payé ». D'un geste, sans code. Le paiement par carte sans contact a conquis les Français par sa simplicité et l'essor des usages est exponentiel : le nombre de transactions double chaque mois par rapport à l'an dernier. De janvier à fin août, selon les statistiques du Groupement des Cartes bancaires CB, près de 730 millions de paiements ont été réalisés avec des cartes sans contact en France pour un montant cumulé de 7,4 milliards d'euros (+109%). Et ce n'est pas fini, car à partir d'octobre, le montant maximum sans taper son code passera officiellement de 20 à 30 euros. Les 44,8 millions de cartes équipées de la technologie sans contact actuellement en circulation (déjà 68% du parc) ne permettront cependant pas d'en bénéficier.

« Ce plafond  de 30 euros va s'installer progressivement », nous explique Loÿs Moulin, directeur du développement du Groupement des Cartes bancaires CB. « Il n'y aura pas de big bang dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre. Pour passer au plafond de 30 euros, il faut d'abord reconfigurer le logiciel des terminaux de paiement, ce qui a commencé avant l'été et sera achevé en octobre. Pour que les cartes acceptent le plafond de 30 euros, il faut changer les paramètres qui figurent dans la puce. Ce sera le cas des nouvelles cartes émises à partir d'octobre. »

La moitié des cartes compatibles dans un an

Les banques ne vont pas changer les cartes de leurs clients par anticipation uniquement pour pouvoir bénéficier de ce nouveau plafond, mais attendre la fin de l'échéance de celles-ci. Techniquement il serait possible de mettre à jour les paramètres de la puce de la carte à distance, par exemple lors d'un retrait à un distributeur de sa banque. Certains établissements réfléchissent à cette option.

 « Nous estimons, d'après le rythme de renouvellement des cartes, que, dans un an, dans le courant du second semestre 2018, 50% des porteurs de cartes pourront payer sans contact avec le nouveau plafond de 30 euros, soit environ 25 millions de cartes », indique le spécialiste du GIE CB.

Au Royaume-Uni, le montant maximum (sans faire son code) est passé à 30 livres il y a deux ans. En Suisse c'est 40 francs suisses (35 euros). En Australie, c'est le triple, 100 dollars australiens (environ 66 euros) !

« Ce montant de 30 euros, qui correspond à la moyenne européenne, est un seuil consensuel. Certaines grandes enseignes nous ont demandé assez vite de relever le montant minimum, nous avons préféré observer un temps d'adaptation. Nous avons testé ce plafond auprès des consommateurs qui y sont majoritairement favorables », fait valoir le directeur du développement du Groupement des Cartes bancaires CB. « Il n'est pas exclu que nous allions au-delà des 30 euros dans le futur : les banques ont le souci de la protection des consommateurs et des commerçants. »

Plus d'un milliard de paiements cette année

Si son impact sera progressif, ce nouveau montant maximum aura un effet dopant sur les volumes.

 « Le plafond de 30 euros va donner une nouvelle impulsion au paiement sans contact et stimuler les usages y compris pour de faibles montants, de moins de 5 euros, plus spontanément réglés en espèces actuellement », estime Loÿs Moulin.

Actuellement le paiement moyen avec une carte sans contact oscille entre 10 et 11 euros. Avec le relèvement du plafond, 60% des paiements de proximité ou sur automates pourront être potentiellement réalisés au moyen d'une carte sans contact, contre 40% avec celui de 20 euros.

« Sur l'ensemble de l'année 2017, nous dépasserons le milliard de transactions sans contact, contre 605 millions en 2016, soit plus de 10% du total des paiements par carte. En valeur, nous atteindrons un montant total d'environ 11 milliards d'euros. Nous estimons que, du fait du passage au plafond de 30 euros, nous excéderons les 3 milliards de transactions dans 18 mois, d'ici la fin de 2019 » selon le directeur du développement du Groupement des Cartes bancaires.

En valeur, les paiements en carte sans contact devraient atteindre « au moins 30 milliards d'euros », sachant que le nombre de commerçants acceptant ce mode de règlement va continuer de progresser à près d'un million fin 2018, contre 600.000 à fin août (41% du parc).

[Le paiement sans contact depuis 2012: en jaune valeur des paiements en milliard d'euros; courbe orange nombre de paiements en milliard de transactions. Crédit : Groupement des Cartes bancaires CB]