Paiements : Vantiv boucle le rachat de Worldpay pour 8 milliards de livres

 |   |  449  mots
Le nouveau groupe, qui prendra le nom de Worldpay, aura une valorisation d'environ 22,2 milliards de livres et sera détenu à 43% par les actionnaires de Worldpay et à 57% par ceux de Vantiv.
Le nouveau groupe, qui prendra le nom de Worldpay, aura une valorisation d'environ 22,2 milliards de livres et sera détenu à 43% par les actionnaires de Worldpay et à 57% par ceux de Vantiv. (Crédits : Brendan McDermid)
L'idée est de créer un poids lourd mondial dans le secteur des solutions de paiement en pleine consolidation. Ce géant aura la capacité de réaliser des paiements pour 1.500 milliards de dollars et 40 milliards de transactions chaque année dans 146 pays et en 126 devises.

Cette fusion entre géants du paiement annoncée par La Tribune tout début juillet se concrétise. Le groupe de services de paiement américain Vantiv va racheter le britannique Worldpay pour 8 milliards de livres (10,3 milliards d'euros), ont annoncé formellement mercredi les deux groupes. Vantiv et Worldpay se sont entendus sur les termes financiers de l'opération après avoir annoncé un accord de principe sur la fusion au début du mois de juillet. Le nouveau groupe, qui prendra le nom de Worldpay, aura son siège aux Etats-Unis, à Cincinnati (Ohio), tandis que Londres accueillera son siège international.

| Lire : Fusion à 27 milliards de dollars entre géants du paiement

22,2 milliards de livres de capitalisation après la fusion

Les deux sociétés expliquent que leur mariage vise à créer un poids lourd mondial dans le secteur du paiement qui évolue très rapidement à l'heure du numérique. Ce nouveau poids lourd mondial aura la capacité de réaliser des paiements pour 1.500 milliards de dollars et 40 milliards de transactions chaque année dans 146 pays et 126 devises.

Le nouveau groupe aura une valorisation d'environ 22,2 milliards de livres et sera détenu à 43% par les actionnaires de Worldpay et à 57% par ceux de Vantiv. Les actionnaires de Worldpay se verront offrir 55 pence par action ainsi que des actions Vantiv, ce qui valorise le britannique à 9,3 milliards de livres.

"Plus de solutions de paiements aux entreprises, grandes ou petites"

"Il s'agit d'une association puissante qui fait sens stratégiquement pour les deux groupes. Elle unit deux activités très complémentaires et nous permettra de faire mieux ensemble plutôt que chacun de son côté", explique Charles Drucker, PDG de Vantiv, cité dans le communiqué.

De son côté, le directeur général de Worldpay, Philip Jansen, a rappelé que "la croissance du commerce en ligne et la manière dont les consommateurs se comportent rendent le secteur plus complexe à l'échelle mondiale".

La fusion vise ainsi "à offrir plus de solutions de paiements aux entreprises, grandes ou petites, mondiales ou locales, afin de permettre de répondre à la demande croissance des consommateurs", selon lui.

Le monde du paiement en ébullition

Avec l'arrivée d'une foule d'acteurs issus de l'Internet et du mobile, le monde du paiement est en plein bouleversement. Encore tout récemment, le jeudi 20 juillet, deux semaines après l'annonce de l'accord de principe entre Vantiv et Worldpay, le français Ingenico, l'un des leaders mondiaux des lecteurs de cartes, annonçait l'acquisition de la société suédoise Bambora au fonds d'investissement Nordic Capital pour un montant total de 1,5 milliard d'euros.

| Lire : Paiement : le français Ingenico s'offre la Fintech Bambora pour 1,5 milliard d'euros

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :