Piratage de données bancaires de 400.000 clients chez Unicredit

 |   |  337  mots
Unicredit va investir 2,3 milliards d'euros pour moderniser et renforcer ses systèmes informatiques fait valoir la première banque italienne après avoir révélé deux brèches en moins d'un an.
"Unicredit va investir 2,3 milliards d'euros pour moderniser et renforcer ses systèmes informatiques" fait valoir la première banque italienne après avoir révélé deux brèches en moins d'un an. (Crédits : UniCredit)
La première banque italienne a révélé ce mercredi avoir subi des intrusions informatiques en juin et juillet et à l'automne dernier. Les comptes de 400.000 clients, leurs données personnelles et leur numéro Iban sont concernés.

Un mois après la sévère attaque mondiale des rançongiciels Wannacry et Petrwrap, qui avait touché la filiale immobilière de BNP Paribas, un nouvel incident vient rappeler que la cybersécurité constitue un enjeu majeur pour les banques. Unicredit, la première banque italienne en termes d'actifs, vient de révéler ce mercredi avoir subi des intrusions informatiques touchant les données d'environ 400.000 clients en Italie.

"Unicredit annonce aujourd'hui avoir été victime d'une brèche de sécurité en Italie due à un accès non autorisé à des données de clients, relatives à des prêts personnels uniquement, à travers un fournisseur extérieur", explique la banque dans un communiqué.

Une première brèche "semble avoir eu lieu" entre septembre et octobre dernier, suivie d'une seconde "qui vient juste d'être identifiée entre juin et juillet 2017".

"Aucune donnée, telle que les mots de passe donnant accès aux comptes des clients ou permettant de réaliser des transactions non autorisées, n'a été affectée, alors que certaines données personnelles et les numéros Iban ont pu être touchées", reconnaît Unicredit.

Audit en cours et plainte à venir

Les clients peuvent appeler un numéro vert ou leur agence et Unicredit assure qu'elle va contacter ceux qui sont concernés.

La banque italienne, dirigée par le Français Jean-Pierre Mustier, qui a mis en place un énergique plan de redressement depuis l'an dernier, indique qu'un audit a été engagé et qu'elle a prévu de porter plainte auprès du parquet de Milan. Des mesures ont été prises pour combler la brèche.

 "La sécurité des données des clients figure en tête des priorités d'Unicredit et dans le cadre de son plan Transform 2019, Unicredit va investir 2,3 milliards d'euros pour moderniser et renforcer ses systèmes informatiques", fait valoir la banque lombarde.

L'action Unicredit a accusé le coup en début de séance mercredi, perdant 1,4 % à l'ouverture. Elle cède 0,8 % en milieu de matinée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/07/2017 à 10:49 :
"à travers un fournisseur extérieur"

Encore un travail sous traité à 3 euros de l'heure, forcément...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :