Retard d'avion : Axa lance une assurance automatique sur la Blockchain

 |   |  481  mots
Axa présente fizzy comme un produit d'assurance d'un genre nouveau, un contrat intelligent qui s'exécute sans déclaration de sinistre.
Axa présente fizzy comme "un produit d'assurance d'un genre nouveau", un contrat "intelligent" qui s'exécute sans déclaration de sinistre. (Crédits : Axa)
L'assureur lance un contrat intelligent qui déclenche un remboursement dès que le retard est constaté, grâce à un outil de suivi de vols, sans justificatif. Cette plateforme d'assurance paramétrique, baptisée Fizzy, s'appuie sur la technologie de chaîne de blocs pour garantir l’inviolabilité des contrats.

Ne plus avoir à appeler ou à écrire à la compagnie aérienne ou constater que la cause du retard de son vol n'est pas prévue dans les clauses de remboursement de sa carte bancaire ? C'est à ce type d'inconvénient que veut répondre Axa avec "un produit d'assurance d'un genre nouveau", Fizzy, dévoilé mercredi. L'assureur le décrit comme "une assurance web et mobile révolutionnaire" spécialement contre le retard d'avion de 2 heures ou plus, "une couverture à usage unique sur mesure, adaptée à votre itinéraire".

"Votre vol a 2 heures de retard ? Recevez votre argent sans réclamer" promet l'assureur, sur son site dédié, qui emploie un ton volontiers décalé.

"Nous vous assurons quelle que soit la cause de votre retard : neige, grève, panne, débarquement d'aliens...Zéro paperasse, zéro souci. Nous déclenchons automatiquement votre indemnisation en cas de retard (2h et +)."

Pas de justificatif

Concrètement, il faut souscrire en ligne, sur Web ou sur mobile, jusqu'à 15 jours avant le départ, une assurance retard d'avion. Il s'agit d'un contrat intelligent, ou "smart contract", qui s'exécute automatiquement dès que les paramètres sont remplis, c'est-à-dire dès que le retard est constaté, grâce à des outils de suivi des vols. Le contrat est "connecté aux bases de données du trafic aérien mondial (Flightstats)" explique Axa et est au préalable enregistré sur un "registre public décentralisé sécurisé" numérique, en l'occurrence la Blockchain publique Ethereum (qui sert de sous-jacent à la monnaie virtuelle Ether, rivale du Bitcoin), pour en garantir l'inviolabilité. La Blockchain ou "chaîne de blocs" est une technologie émergente de stockage et de transmission d'information très prometteuse, qui pourrait révolutionner de nombreux métiers, dans la finance de marchés, le commerce international, l'énergie et l'assurance.

Axa présente ainsi Fizzy comme "une plateforme d'assurance paramétrique 100% automatisée, 100% sécurisée, permettant de couvrir les retards d'avion".

Axa est l'un des premiers grands assureurs à proposer une offre s'appuyant sur la Blockchain. L'assuré n'a pas de justificatif à fournir, il sait à l'avance la somme qui lui sera remboursée (en fonction du dommage qu'il a souhaité garantir à la souscription), le prix de la police est calculé en fonction du risque de retard (d'après les statistiques), tandis que l'assureur n'a pas de déclaration de sinistre à traiter. Le remboursement est instantané sur le compte de la carte bancaire qui a servi au paiement du billet.

L'offre Fizzy, qui a été développée par les équipes du pôle Innovation de l'assureur, Axa Next, avec celles d'Axa Global Travel Insurance et celles de la récente entité Global Parametrics, est en phase de test : elle ne concerne pour l'instant que les vols transatlantiques directs entre Paris Charles-de-Gaulle et les Etats-Unis, ou l'inverse. Elle doit être étendue "au reste du monde" l'an prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/09/2017 à 11:38 :
L'intérêt de la Blockchain dans ce cas est strictement nulle. Il suffit juste de déclencher un flux en lisant la base de données des opérateurs aérien.

Ces coups de com sur la Blockchain marchent pour le moment très bien car personne n'y connaît rien. Mais les vrais pros voient bien que ce sont de vastes escroqueries destinées uniquement à se faire mousser dans les journaux. Bien triste conception de l'innovation
a écrit le 14/09/2017 à 22:08 :
Je ne reviendrais pas sur l'intérêt ou non de la blockchain, par contre j'ai un vrai problème sur l'offre d'assurance en elle-même.

L'indemnisation proposée par AXA est la même que le retard soit de 2h, 3h, 4h... (leur exemple est 100€ dans la vidéo).
Dans le cas d'un retard entre 2h et 3h OK c'est une assurance pas de pb.
Mais si le retard est supérieur à 3h il me semble y avoir un GROS problème : comme indiqué dans les conditions générales de l'offre, le déclenchement de l'assurance fait que l'assuré renonce à se retourner vers la compagnie aérienne pour être dédommagé (car AXA le ferra pour lui).
Mais selon la loi européenne, 3h de retard c'est une compensation de 250€ donc AXA se met 150€ dans la poche.

J'ai loupé quelque chose ou ca ressemble plus à une arnaque qu'à une vraie assurance?


Merci
Eric
a écrit le 14/09/2017 à 14:25 :
Le smart contract a son code source "hébergé" sur la blockchain (donc décentralisé, et non pas sur les serveurs d'AXA), et les données pour vérifier le statut des trajets en avion viennent des bases de données du trafic aérien mondial (Flightstats).

Avec l'utilisation de la blockchain, le tiers de confiance (en l'occurence AXA) disparaît et le client est certain de récupérer son argent si son avion est en retard, le smart contract se déclenchera tout seul. No stress, la vie est belle, pas besoin de négocier avec l'assureur.
a écrit le 14/09/2017 à 12:41 :
Bonjour

Pourriez vous m'indiquer l'intéret d'utiliser la blockchain pour ce cas d'usage? A part pour le buzzword, je n'en vois aucun: le caractère décentralisé et public n'ont pas d'interet particulier, et le déclenchement automatique sur retard avec virement sur la carte de crédit est un simple trigger sur flux...

Juste un coup de com' et un démonstrateur technologique sans réel intéret, ou j'ai raté quelque chose?
Réponse de le 15/09/2017 à 11:34 :
Juste un coup de com !
En plus ce sont de mauvais copieurs d'une application appelée InsurEth basée sur Ethereum dévoilée il y a plus d'un an et qui fait exactement la même chose.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :