Aglostic : un anti-moustiques à partir de pneus recyclés

 |   |  621  mots
(Crédits : Aliapur)
Comment empêcher les fameux moustiques tigres de pondre dans nos gouttières ? Tout simplement en les équipant d’Aglostic, un filtre à base de granulats de pneus. Explications avec Jean-Philippe Faure, Directeur de R&D d’Aliapur, la filière qui commercialise cette innovation en France.

Cleantech Republic : D'où est venue cette drôle d'idée ?

Jean-Philippe Faure : Rappelons en préambule que dans les DROM-COM, en zone urbaine, une gouttière sur deux abrite des larves de moustiques ! Plus globalement, un terrien sur deux est exposé à des virus transmis par des moustiques, comme la dengue ou le chikungunya... Le combat contre les moustiques est ainsi devenu une priorité sanitaire pour l'OMS. Quant au projet Aglostic, il émane d'Aedes System, une entreprise de Nouvelle-Calédonie dont les deux dirigeants étaient spécialisés dans la réalisation de sols souples pour aires de jeu à partir de granulats de pneus usagés. Quotidiennement confrontés aux moustiques, ils ont eu l'idée d'exploiter leur savoir-faire pour mouler des filtres insérables dans les gouttières. Ils laissent passer l'eau, mais pas les moustiques. Sans eau stagnante, pas de larves.

Comment et pourquoi Aliapur est-elle entrée dans ce projet ?

Rappelons qu'Aliapur est une société créée par les principales manufactures de pneus pour répondre à leurs obligations réglementaires. Nous sommes donc experts dans valorisation matière ou énergie des pneus usagés. Les inventeurs nous ont contactés une fois leur prototype fonctionnel et breveté. Comme les granulats de caoutchouc sont issus de pneus recyclés, nous les avons aidés dans la qualification plus précise du produit et dans son évolution : forme du filtre, taille des granulats, choix du liant, résistance mécanique, vitesse d'infiltration et d'écoulement des eaux, absence de risques sanitaires... L'étude a duré 18 mois et a permis de démontrer l'intérêt du système, son bon fonctionnement, et sa durabilité. Enfin, la « filière pneu » est encore trop souvent associée aux dépôts de pneus à ciel ouvert - pourtant disparus en France - véritable paradis pour les moustiques. Nous sommes donc ravis de pouvoir conjuguer pneus et moustiques d'une manière positive !

Comment fonctionne et s'installe Aglostic ?

Difficile de faire plus simple ! Il s'agit de « pains » de différentes largeurs qui s'insèrent dans les gouttières. Ils s'adaptent aux conduits les plus courants et coûtent quelques dizaines d'euros par mètre linéaire. C'est installé en quelques minutes et pour de nombreuses années puisque le matériau résiste aux UV et est assorti d'une garantie décennale. Ce système ne demande pas d'entretien, les éventuelles feuilles étant simplement balayées par le vent. C'est d'ailleurs son deuxième intérêt : plus besoin de nettoyer ses gouttières !

Comment se présente le marché ?

Aliapur dispose de l'exclusivité de la licence pour la France métropolitaine et les Antilles. Aedes System a conservé son marché local et commence à vendre sa production. Nos premiers contacts dans les autres DROM-COM sont excellents car les acteurs locaux connaissent bien la problématique et s'en sont emparés depuis plusieurs années. Nous allons donc privilégier le marché ultra-marin dans un premier temps.

Vous ne ciblez pas du tout la métropole ?

En métropole, la lutte contre les moustiques est un sujet récent, sur lequel il faut encore sensibiliser les parties prenantes : professionnels, élus ou habitants. Nous cherchons d'ailleurs activement des partenaires relais et distributeurs, installateurs de gouttières ou professionnels de la démoustication. A terme, nous aimerions bien sûr proposer Aglostic en grandes surfaces de bricolage. Dans sa version historique mais aussi dans de nouvelles adaptations : une déclinaison pour les regards (voirie, télécom..) et une autre pour les pots et jardinières.

Aliapur en bref...

  • Création : 2003
  • Activité : valorisation des pneus usagés
  • Actionnaires fondateurs : Bridgestone, Continental, Dunlop Goodyear, Kléber, Michelin et Pirelli
  • Points de collecte : 40 000 (garages, centres auto...)
  • Collecte annuelle : 300 000 tonnes

Cleantech Republic

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :