Veolia : des résultats conformes aux attentes

 |   |  375  mots
(Crédits : Philippe Wojazer)
Veolia a confirmé ses objectifs pour 2017 après avoir publié des résultats conformes aux attentes, toujours tirés par les efforts d'économies et une croissance dans toutes les activités au deuxième trimestre.

Sur les six premiers mois de l'année, le bénéfice net s'affiche à 205 millions d'euros, en repli de 18,4% par rapport à l'an dernier où il avait bénéficié de plus-values de cession plus importantes. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda), objectif majeur du groupe, est en légère hausse de 0,3% à 1,65 milliard d'euros, conforme aux attentes des analystes, selon le consensus réalisé par Factset.

Il a notamment bénéficié de la poursuite des efforts d'économies du groupe. Elles atteignent 126 millions d'euros sur le semestre, en ligne avec l'objectif de 250 millions d'euros fixé pour l'ensemble de l'année.

Le bénéfice net courant s'établit à 295 millions d'euros, en repli de 8,6% en données publiées, mais en hausse de 4,4% hors plus-values et à changes constants. Le chiffre d'affaires a lui progressé de 4,3% à 12,34 milliards d'euros, grâce à un bon deuxième trimestre, légèrement supérieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 12,2 milliards d'euros.

Une progression en Chine et en Amérique latine

"La croissance du chiffre d'affaires est au rendez-vous. (...) La décision prise en fin d'année de renforcer nos dépenses commerciales porte ainsi déjà ses fruits", a commenté le PDG du groupe, Antoine Frérot, cité dans le communiqué.

L'activité s'est notamment redressée au deuxième trimestre pour terminer le semestre en hausse de 1% (à changes constants). Excepté en France, où elle reste en léger repli de 0,9%, elle progresse dans toutes les régions, notamment en Amérique du Nord (+16,7%), grâce à l'intégration de Chemours dans les déchets, en Chine (+36,6%), et en Amérique latine (+23,7%). Les activités dans les déchets sont en progression de 6,3%, tirées par la hausse de tarifs et des volumes, un effet positif du prix des matières recyclées et l'intégration des sociétés Chemours (Etats-Unis) et Pedreira (Brésil).

L'énergie est aussi en hausse (+9,2%), notamment grâce à un climat favorable en Europe centrale.

En conséquence, Veolia a confirmé ses objectifs pour cette année. En 2017, il vise, à changes constants, un "redémarrage de la croissance du chiffre d'affaires" et une "stabilité ou croissance modérée de l'Ebitda". Il table toujours sur un Ebitda compris "entre 3,3 et 3,5 milliards d'euros" en 2019.

(avec l'AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/07/2017 à 11:13 :
Tout va bien ... il va toucher sa très belle prime.... On peut donc raquer !!! Ça grogne dans les chaumière de France.... GRRRRRRR.....
a écrit le 31/07/2017 à 9:42 :
Véolia, principe même de la multinationale qui sans les politiciens et notre argent public n'existerait pas, la privatisation de l'eau n'ayant eu lieu que pour donner une rente à des actionnaires milliardaires, et des emplois fictifs à leur famille, amis et maitresses, permettant à cette multinationale de grossir artificiellement étant donné qu'en néolibéralisme il faut des gros toujours plus gros afin de concurrencer les autres gros mais le fait que tout le monde a des parts un peu partout empêche toute concurrence réelle.

Eau privatisée qui a augmenté le prix de l'eau et diminué sa qualité pour nous autres consommateurs, ce n'est pas grave pour les propriétaires qui eux doivent certainement acheter de l'eau en bouteille en se disant que tout le monde n'a qu'à faire comme ça.

Le néolibéralisme économique c'est l'individualisation des gains, pour les gens aux gros réseaux et la socialisation des pertes pour nous autres contribuables et consommateurs.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :