La Tribune

Boeing prévient d'un "impact financier significatif" des retards du B787

latribune.fr  |   -  146  mots
Le groupe a annoncé que ses comptes vont subir l'impact des retards du B787. Il pense même supprimer encore des emplois cette année.

Boeing est toujours pénalisé par son nouveau programme, le futur avion B787 "Dreamliner" (littéralement : avion de rêve).

Selon James Bell, le directeur financier du groupe, les retards concernant cet appareil "vont avoir un impact financier significatif" sur les comptes de la firme d'aéronautique et d'armement, concurrente de l'européen EADS, maison-mère d'Airbus.

Les difficultés de cet avion ainsi que la récession obligent le constructeur à réduire d'un tiers ses dépenses de voyages. Il risque même de devoir encore supprimer des emplois cette année.

Boeing a par ailleurs annoncé avoir reçu commande de sept nouveaux 737 dans la semaine au 18 août, sans donner l'identité de ses clients. L'avionneur américain atteint ainsi un total de 47 commandes nettes depuis le début de l'année, soit 136 commandes auxquelles il faut retrancher 89 annulations dont quelque 70 sur le B787.

Réagir

Commentaires

YvanLeVrai  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Toujours à 10 000 pieds au dessus des réalités...

Ainsi créèrent-ils l'americain dream... liner

Llorens  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

boieng sur le déclin...choix techno risqué=désastre commercial

JC  a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :

Avancer et innover c'est très positif mais l'avoir fait uniquement pour faire monter la bourse et gagner du temps montre bien le but des dirigeants, maintenant évidement passons au dossier licenciement ! Cette avion n'est pas prêt et il faut savoir parfois tout arrêter mais là il faut accepter que ses magouilles de stock options et autres en prennent un gros coup. Donc il vont surement être sous la loi des faillites dans 2 années d'autant que ce business est en méga crise..