La Tribune

Airbus : des commandes et des projets

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  374  mots
GE Capital Aviation Services, filiale de l'américain General Electric spécialisée dans le financement et la location d'avions, acquiert 12 Airbus A330-300. Par ailleurs, le successeur de l'A320, l'avion le plus vendu dans le monde par Airbus, devrait être lancé à l'horizon 2017-2018, selon Louis Gallois, PDG d'EADS, la maison mère du constructeur aéronautique européen.

Airbus a annoncé ce lundi l'acquisition par GE Capital Aviation Services, filiale de l'américain General Electric spécialisée dans le financement et la location d'avions, de douze appareils long courrier A330-300. La filiale d'EADS précise dans un communiqué qu'avec cette commande, le nombre total d'Airbus A330 commandés par GE Capital Aviation s'élève désormais à 32 appareils.

Le groupe américain avait déjà acquis en juillet dernier 60 Airbus A320. La commande avait été annoncée lors du salon aéronautique de Farnborough en Grande-Bretagne. "A ce jour, l'A330-300 totalise plus de 480 appareils en commande ferme", souligne Airbus dans son communiqué. Pour l'ensemble de la famille A330, l'avionneur précise avoir enregistré "plus de 1.100 commandes".

Par ailleurs, le successeur de l'A320, l'avion le plus vendu dans le monde par Airbus, devrait être lancé à l'horizon 2017-2018, selon Louis Gallois, PDG d'EADS, la maison mère du constructeur aéronautique européen, interrogé ce lundi par Les Echos. Il précise que ce nouvel appareil, qui représente un investissement de 10 milliards d'euros, devrait ainsi entrer en service vers 2025.

Entre temps, Airbus a décidé de prolonger la durée de vie de l'A320 en lançant une nouvelle version, baptisée A320neo, qui sera dotée d'un nouveau moteur censé économiser jusqu'à 15% de kérosène par rapport aux versions actuelles.

EADS ne demandera pas d'aides remboursables aux Etats pour financer le développement de l'A320neo, qui n'est pas à proprement parler un nouveau programme, a précisé Louis Gallois.

Alors que son mandat s'achève en juin 2012, Louis Gallois confirme que la règle de l'alternance propre au groupe franco-allemand sera respectée et qu'il sera remplacé par un dirigeant allemand, qui devrait être Tom Enders, l'actuel président d'Airbus. La même règle s'applique à la présidence du conseil d'administration du groupe où Bodo Uebber doit être remplacé par un Français. "La règle est que, si mon successeur est un allemand, celui de Boddo Uebber sera un français. Arnaud Lagardère a mentionné récemment que ce serait lui", a souligné Louis Gallois. Arnaud Lagardère est le gérant commandité du groupe Lagardère, qui détient actuellement 7,5% du capital d'EADS.

 

Réagir