La Tribune

Quatre Mistral gagnants pour la France

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr  |   -  331  mots
La France et la Russie ont signé ce mardi un accord de coopération pour la construction en commun de quatre bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral, deux construits en France et deux en Russie. Selon des sources russes, le prix total des deux premiers BPC serait de 1,37 milliard d'euros.

Dans un communiqué commun publié ce mardi, Paris et Moscou "s'accordent pour apporter leur plein soutien à la construction de deux BPC en France et de deux BPC en Russie".

Signé par le vice-Premier ministre russe, Igor Setchine, et le ministre français de la Défense, Alain Juppé, cet accord fait suite à l'annonce fin décembre, par la Russie, qu'elle avait retenu l'offre du consortium formé par le groupe français DCNS, les chantiers navals STX de Saint-Nazaire et les chantiers navals russes OSKl Moscou pour la fourniture de deux BPC. Ce contrat était assorti d'options sur deux autres de ces bâtiments multi-missions qui peuvent notamment transporter des hélicoptères.

La signature de l'accord politique est intervenue à l'occasion d'une visite de Nicolas Sarkozy aux chantiers STX, qui construiront deux BPC pour la Russie, à bord de la coque d'un autre de ces bâtiments, le Dixmude, destiné à la marine française. Citant des sources proches de la négociation, l'agence russe Novosti a indiqué que le prix total des deux premiers BPC destinés à la marine russe serait de 1,37 milliard d'euros.

La construction des BPC pour la Russie représentera pour les industriels français DCNS et STX l'équivalent de 5 millions d'heures de travail ou 1.000 personnes pendant quatre ans, en majorité à Saint-Nazaire.

Le BPC, long de près de 200 mètres de long et pesant 21.300 tonnes, peut embarquer jusqu'à seize hélicoptères et quatre chalands de transport de matériel ou deux engins de débarquement ainsi que 900 hommes. Il peut également transporter une quarantaine de chars lourds et accueillir un poste de commandement capable de conduire de la mer une opération interarmées d'ampleur limitée.

Ces caractéristiques ont inquiété les anciennes républiques de l'Union soviétique, telles que la Géorgie, cible d'une intervention militaire russe en 2008, ou les pays baltes, ainsi que les Etats-Unis. C'est la première fois qu'un pays de l'Otan vend du matériel militaire sensible à la Russie.

Réagir

Commentaires

Coco Swing  a écrit le 25/01/2011 à 20:47 :

Chic un bateau de guerre et en plus il est beau. Manque plus que les morts et les blessés à l'intérieur pour faire plus vrai.

mistrounet  a répondu le 30/01/2011 à 15:40:

il ya un hopital a bord, il a ete utilisé pour evaluer les europeens du liban lors des bombardement isréaliens, il ne faut pas oublier que c'est un bateau de logitisque
et de projection. la ou il y a une catastrophe, c'est ce type de navire qui sera envoyé, mais il peut etre transforme en bateau d'assault, version russe.

Kipo  a écrit le 25/01/2011 à 16:46 :

Ce pays, à qui nous vendons ces armes, est habité par des populations qui, sans broncher, ont asservi et ruiné l'Europe de l'est pendant 50 ans après la 2ème guerre mondiale. Un asservissement qui n'a pris fin que par l'écroulement du régime économique absurde qu'il imposait. Le même pays est maintenant dirigé par quelqu'un qui réhabilite Staline. C'est de la folie de lui vendre sans autre garantie de future bonne conduite que du blabla. Il faut que nous soyons tombés bien bas ou aveuglés bien fort pour nous en réjouir. Ceux qui ignorent les leçons de l'Histoire se condamnent à les revivre (Primo Levi).

Lefrancois  a répondu le 25/01/2011 à 19:03:

ces bateaux sont destinés à la zone pacifique!

Lima  a répondu le 25/01/2011 à 21:19:

Faut pas trop se faire des films. D'abord si les russes étaient si sauvage le monde serait en plein guerre maintenant ensuite le régime absurde que vous évoquez est le régime auxquels va le Ouest d'aujour'hui (taxation des riches, réduction des bonus pour les banquier, stigmatisation des traders, propagande que nous devons arrêter à penser à l'argent au profit au nom de la planète, de la misère du monde et de l'étique + moral, non discrimination . Ces les valeurs de URSS chère Kipo qui ont gardé pacifiquement 150 peuple ensemble (excepté Tchechenie), et le problème de la liberté dans cet ancien pays s'explique facilement. Comment vous pouvez maintenir un régime d'égalité pendant que vos voisin de l'Ouest pendant 50 ans cri haut et fort aux soviétiques " vous etês des clochards, regardez comment on vie ici, comment on mange , les voitures qu'on conduit, la richesse qu'on a, la société de consommation débile et sauvage . C'est normal que URSS ferme ses frontières devant la propagande du capitalisme, puisque les gens devenaient fou . Et aujourd'hui c'est Ouest qui parle de la modestie ? Alors pourquoi avoir critiquer CCCP ?

L'argentier du Net  a écrit le 25/01/2011 à 14:14 :

On aurait pu lire QUATRE MÉGAS FUITES TECHNOLOGIQUES ...

Mordrakheen  a répondu le 25/01/2011 à 14:29:

4 batiments de projection...y a certaines republiques de la mer noir qui ont des cheveux à se faire ...

THIB12  a répondu le 25/01/2011 à 16:03:

Pourquoi des "mégas fuites technologiques" ? Ce sont des navires construits aux normes civiles . De plus, Auriez vous préféré que les Russes achètent leurs navires aux Coréens, Espagnols ou Néerlandais ?

sauros  a répondu le 25/01/2011 à 16:12:

l'ayant déja dit ,si vous parlez de transfert de technologie ,celle ci ne date pas d'aujourd'hui .En 1830 Panhard Levassord construisait ses moteurs sous licence Daimler ,dans les années 6 Berliet construisait le fameux moteur M520 sous licence MAN. Construire sous licenec ce n'était ni plus ni moins que du trasfert de technologie ,un peu de révision vous ferais du bien.

pas trop de risque là en terme de fuite  a répondu le 25/01/2011 à 16:16:

Ce sont des batiments ou la technologie en elle même n'est pas enorme, d'ailleurs les batiments français avaient pour seule défense au départ 4 mitrailleuses... on a vu mieux comme technologie. C'est plus le concept qui est novateur en europe. (aux USA ils en ont depuis 50 ans, des LPD et des LHA...bien plus gros). ce qui est sensible c'est le système de communication et de commandement, mais ça les russes ne savent pas faire te je ne suis pas sur qu'ils soient capable de faire du retro-enginering dessus. Par contre ils vont acquerir la connaissance en terme d'architecture de navire (construction et aménagement de la coque) mais ca ne suffit pas. Les vrais concurrents sont espagnols, et ont remporté le contrat en Australie.

Patrickb  a répondu le 25/01/2011 à 16:17:

@ L'argentier: les plus forts dans le domaine restent les Coréens; les technologies françaises étant des secrets de Polichinelle en la matière :-) Mais, je crois en effet que la Russie ne devrait pas traiter avec les pays qui continuent à faire de l'anticommunisme primaire.

Séoulite  a répondu le 26/01/2011 à 17:38:

Mais savez seulement ce qui se passe en Corée du sud? Je vous rappelle qu'ici,on est plus près de la Russie que vous en France! D'ailleurs,ils nous envoient leur blizzard de Sibérie tous les hivers....

yoyo  a écrit le 25/01/2011 à 14:13 :

La RUSSIE dans l'Europe , une question qui dérange les Américains ,pourquoi?