La Tribune

Airbus : report de deux ans pour deux versions de l'A350

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Fabrice Gliszczynski  |   -  411  mots
Selon nos sources, la mise en service de l'A350-800 et l'A350-1000, est désormais prévue en 2016 et 2017. A la demande des compagnies du Golfe, la version 1000 est améliorée avec de nouveaux moteurs.

Le calendrier est très tendu. Mais la mise en service de la première version de l'Airbus A350, l'A350-900 (314 sièges), est toujours prévue au deuxième semestre 2013. En revanche, les deux autres versions de ce biréacteur long-courrier, l'A350-800 (270 sièges en configuration tri-classes) et l'A350-1000 (350 sièges), initialement prévues pour 2014 et 2015, sont, selon nos informations décalées de deux ans. Leur mise en service est désormais programmée en 2016 pour l'A350-800 et au deuxième trimestre 2017 pour l'A350-1000. La direction d'Airbus comptait faire une annonce ce week-end à la veille du salon aéronautique du Bourget.

L'A350-800, qui ne constitue pas la priorité d'Airbus malgré ses 140 commandes au compteur (contre 359 et 75 pour les versions 900 et 1000), sera retravaillé pour être amélioré. Sans que cela passe par de nouveaux moteurs comme cela va être le cas pour l'A350-1000. Rolls Royce, le seul motoriste présent sur le programme A350, prépare en effet un moteur Trent de 97.000 livres de poussée, contre 94.000 livres prévus jusqu'ici. "Cela devrait lui permettre d'augmenter son rayon d'action d'environ 400 miles nautiques (740 kilomètres)", précise un proche du dossier.

L'A350-1000 pourra donc franchir des distances de 15.556 kilomètres. Suffisamment pour faire gonfler le potentiel de routes à exploiter avec cet appareil, en particulier pour les compagnies du Golfe et d'Asie-Pacifique. D'ailleurs, toutes ces améliorations, qui devraient également permettre d'augmenter l'emport de marchandises en soutes, sont réalisées à la demande des compagnies du Golfe. Etihad, la compagnie d'Abou Dhabi (25 exemplaires), ces concurrentes de Dubai Emirates et du Qatar (20 exemplaires chacune), sont les seules compagnies clientes de l'A350-1000 aux côtés de la coréenne Asiana Airlines (10 avions commandés).

"Avec ces meilleures performances, nous comptons gagner des parts de marché à Boeing en Asie sur le marché des long-courriers de grande capacité", explique une source interne chez Airbus. Ces gains permettront en effet au constructeur européen d'augmenter ses chances de concurrencer le B777-300 de Boeing, le meilleur avion long-courrier aujourd'hui sur le marché, notamment dans sa version à très long rayon d'action (ER pour "extended range"). Surtout, avec ce nouveau calendrier, la mise en service de l'A350-1000 risque de coïncider peu ou prou avec celle d'une version améliorée du B777-300 ER. Equipé de nouveaux moteurs General Electric, ce dérivé, qui répond aujourd'hui au nom de code "9X", pourrait être lancé à l'horizon 2017-2018.

Réagir

Commentaires

Pape001001  a écrit le 17/06/2011 à 14:20 :

Où sont les nationalistes fanatiques qui se foutaient de ma gueule quand je leur disais que le programme A350 connaissait déjà d'importants retards? Ce retard était pourtant évident, (1) retard de financement, (2) première version (A330 redessiné) avait été recalée par les clients, (3) problème de conception de pièces en composite car Boeing a bien protégé ces brevets et la version A350-1000 vient d'essuyer des critiques sévères de la part du pdg d'Emirates d'où le redesign. Les retards dans ce genre de programme sont normaux et ne doivent pas devenir un problème de fierté nationale. Airbus fait des bons avions, dans la catégorie moyenne capacité (A380 étant une exception). Boeing a la domination dans les long-courriers de grande capacité avec sa famille des B777, l'avion le plus performant de sa catégorie. Pour le moment, l'A350-1000 n'est même pas capable de se hisser à la hauteur du B777-300ER. Airbus doit proposer un A350 au moins égal au B787 et bien supérieur au B777-300ER actuel car, si Airbus se contente de rattraper le B777-300ER actuel Boeing, qui maîtriserait la technologie composite avec son B787, répliquerait immédiatement avec le B777-8E.

Arrêtons le nationalisme et parlons des faits, tous les faits et rien que les faits.

D'Italie, un immigré, honorable contribuable Français, pense à son As de coeur: L'Allemagne.

civisme  a écrit le 17/06/2011 à 11:38 :

Le nouveau A350-10 aura un rayon d'action accru ,1000 km de plus par rapport au B773ER,mais son MTOW(masse au décollage)sera toujours inférieur.Avec des nouveaux moteurs il consommera moins que le B777,mais celui-ci s'il est remotorisé vers 2019-2020,le rattrapera.Selon les besoins des compagnies aériennes,chaque avion aura sa place,le A350 transportant 350 passagers en 3 classes et le B777 365-380 en 3 classes et davantage de marchandises.