La Tribune

Un tsunami s'annonce sur le budget de la Défense

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
Michel Cabirol  |   -  1242  mots
La cour des comptes évalue entre 4,1 et 6,4 milliards d'euros les ressources budgétaires manquantes pour le budget de la Défense à fin 2013. Et entre 15 et 20 milliards à fin 2020. Fin 2011, elle avait déjà identifié un écart de 1,9 milliard sur la période 2009-2011 par rapport à la trajectoire de la loi de programmation militaire.

Sombres perspectives pour le budget du ministère de la Défense. La Cour des comptes évalue dans un bilan à mi-parcours de la Loi de programmation militaire (LPM) un manque à gagner pour les militaires en termes de crédits budgétaires évalué entre 4,1 et 6,4 milliards d'euros à fin 2013 en raison des nouvelles contraintes budgétaires liées à l'aggravation de la situation des finances publiques. Et entre 15 et 30 milliards à fin 2020. Un exercice très compliqué pour les militaires, les industriels et qui aura un impact sur l'influence de la France dans le monde. Car pendant ce temps, les dépenses militaires ont augmenté de moitié depuis 2001, rappelle la Cour des comptes. Les écarts entre "les efforts de défense dans le monde peuvent entraîner des ruptures technologiques et une évolution des rapports de puissance entre les Etats. la France ne peut donc pas rester indifférente à ces enjeux", assure le premier premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud.

1,9 milliard d'euros de ressources manquantes fin 2011

Comment la Cour des comptes en est arrivé à ces chiffres très (trop) alarmistes ? Les Sages de la rue Cambon ont d'ores et déjà identifié un écart de 1,89 milliard d'euro sur la période 2009-2011 par rapport à la trajectoire de la LPM. "L'utilisation de report de crédits (1,1 milliard d'euros) ainsi que l'ouverture de crédits complémentaires en loi de finances (289 millions) n'ont pas permis de résorber l'écart qui se creusait entre les dépenses prévues et les dépenses exécutée", précise le premier président de la Cour des comptes. Au final, il a été constaté une dérive de 2 % à fin 2011 par rapport au total des dépenses, qui auraient dû être engagées sur les trois années d'exécution budgétaire. Ce qui n'est pas si mal. D'autant plus que "cet écart tient à l'absence des recettes exceptionnelles ainsi qu'à d'autres hypothèses trop optimistes", regrette Didier Migaud. Alors que le ministère de la Défense tablait sur 3,5 milliards d'euros de recettes exceptionnelles, provenant de la vente de bandes de fréquence et de biens immobiliers, seul 1 milliard d'euros est venu abonder le budget de l'Hôtel de Brienne. Ce qui fait dire à Didier Migaud que "ce constat illustre le risque qui s'attache à construire une trajectoire budgétaire à partir d'hypothèse de recettes exceptionnelles, dont la réalisation ne dépend pas du ministère de la Défense". Et d'enfoncer le clou : "un tel choix a fait peser un risque sur l'exécution de la loi de programmation militaire dès sa conception".

Une bonne nouvelle mais à relativiser... Après plusieurs années de retard, la cession des bandes de fréquence des systèmes Rubis (450 millions) et Felin (600 millions), qui devait rapporter initialement 1,05 milliard d'euros au ministère de la Défense, s'est finalement conclu sur des montants bien plus importants : 936 millions pour les bandes de fréquence de Rubis et 1,42 milliard pour celles de Felin. Soit au total 2,356 milliards. Reste à savoir si le ministère de la Défense, qui n'a pu utiliser qu'une partie de cette manne (89 millions en 2011 et 630 millions en 2012), pourra in fine compter sur le reste de ces recettes exceptionnelles. Il a eu l'autorisation d'en consommer 1,1 milliard dès 2012, dont près de 500 millions restent à utiliser. Le succès de la vente des bandes de fréquence compense l'échec du projet Nectar qui consistait à céder l'usufruit des satellites Syracuse à des opérateurs privés pour un montant de 400 millions. Et surtout le manque à gagner des cessions immobilières qui devaient rapporter 2 milliards entre 2009 et 2012. Le montant qui a pu être être utilisé au profit de la défense s'est limité à 894 millions d'euros. Soit un écart de 1,15 par rapport aux prévisions.

Rafale : un surcoût de 700 millions d'euros sur les budgets entre 2012-2014 ?

L'absence de recettes exceptionnelles n'explique pas du tout. La Cour des comptes pointe également l'hypothèse "trop optimiste" d'une exportation rapide du Rafale de Dassault Aviation. Ce qui a conduit l'Etat, en application de ses engagements vis-à-vis du constructeur, à acquérir cinq avions de combat de plus que prévu entre 2009 et 2011. Soit un surcoût de l'ordre de 350 millions d'euros. Un surcoût pour le budget qui n'a pas été envisagé au moment de la construction de la LPM. "Onze appareils supplémentaires pourraient être commandés pour la même raison entre 2012 et 2014, pour un coût dépassant 700 millions d'euros", avertit Didier Migaud.

D'autres dépenses ont pesé sur le budget triennal 2009-2011. Ainsi, la participation de la France aux structures de commandement intégré de l'Otan ainsi que l'ouverture de la base d'Abu Dhabi n'ont pas été prises en compte lors de l'élaboration de la LPM. "Des dépenses pourtant prévisibles", souligne le premier président de la Cour des comptes. Sans compter la dérive de la masse salariale du ministère de 1 milliard d'euros alors que les suppressions de 23.000 emplois devaient faire économiser 1,1 milliard d'euros (voir "latribune.fr" de mercredi). Enfin, le surcoût des opérations extérieures a également exercé des tensions sur le budget de la défense. En dépit de crédits inscrits dans la loi de finances (510 millions en 2009, 570 millions en 2010 et 630 millions en 2011), ils demeurent "insuffisants pour couvrir un volume d'opérations extérieures récurrentes et prévisibles de l'ordre de 850 millions d'euros" (871 millions en 2009, 860 millions en 2010 et 1,2 milliard, dont 370 millions pour l'intervention en Libye), estime le rapport.

Un trou estimé entre 4,1 et 6,4 milliards à fin 2013

La cour des comptes prévoit un écart "d'au moins 4,10 milliards à fin 2013 sur la base des seuls arbitrages rendus avant mi-2012". Notamment celle de stabiliser en volume les dépenses de la mission Défense alors que la LPM prévoyait une croissance de 1 % en volume en 2012 et 2013. Conséquences, la défense perd mécaniquement 2,11 milliards en 2012 et 2,06 milliards en 2013. Un impact limité avec les recettes exceptionnelles (2,24 milliards). Mais "si les recettes de cession des fréquences devaient ne pas être attribuées à la défense, l'écart se creuserait davantage et atteindrait 6,4 milliards d'euros", explique Didier Migaud.

D'une façon plus globale, le maintien d'une trajectoire de stabilisation budgétaire en euros constants crée un écart de l'ordre de 15 milliards à l'horizon 2020 par rapport aux ambitions du Livre blanc. "S'il était décidé de renforcer la contrainte budgétaire, une stabilisation en valeur conduirait à une réduction de 30 milliards d'euros de l'effort cumulé d'ici à 2020 par rapport à ces mêmes ambitions", affirme le premier président de la Cour des comptes. Tout cela pourra être effacé d'un simple trait de plume avec, dans un premier temps, la rédaction d'un nouveau Livre blanc, qui déterminera de nouvelles priorités et objectifs capacitaires, puis dans un second temps, avec la rédaction d'une Loi de programmation militaire.

Pas si simple car les marges de manoeuvre pour les prochaines années sont limitées en raison de nombreux engagements fermes qui ont été signés. Ce qui "rigidifient considérablement la dépense", rappelle Didier Migaud. Car en contrepartie des réductions de volumes de matériels et des reports de calendrier de livraison, la précédente équipe du ministère a passé des commandes fermes sur la plupart des grands équipements. Ainsi, à la fin de 2011, les crédits de paiement nécessaires pour couvrir les engagements passés s'élèvent à 45,2 milliards d'euros, dont 13,4 milliards en 2012 et 8,2 milliards en 2013.

Réagir

Commentaires

BJR  a écrit le 30/08/2012 à 14:05 :

Les militaires se font pigeoner

J2MLD  a écrit le 13/07/2012 à 17:12 :

Bonjour, dans cette époque de vache maigre est-il souhaitable d?acheter des DRONE américain ???? il n?est pas mieux de ne rien acheter pour l?instant (car nous ne somme pas engager seul un théâtre d?opération) et surtout il n?y a pas de réciprocité sur les achats militaire (notre avion citerne être le mieux des deux) mais le USA avec leur hypocrisie ont préférait acheter plus chère et américain.
Alors que l?on parle de faire travailler les français, que l?on souhaite acheter européen, il n?y a pas une contradiction dans cette histoire?..

MUDA83  a écrit le 12/07/2012 à 19:15 :

Et continuons en supprimant un bon nombre de Généraux

adonf  a écrit le 12/07/2012 à 16:19 :

faisons déjà rentrer nos militaires de l Afghanistan
ça nous fera économiser quelque milliards d euros et là hollande a raison

Javelot  a écrit le 12/07/2012 à 16:09 :

le budget de la défense représente de la recherche, de l'innovation, des emplois pour aujourd'hui et le maintien d'un savoir faire de premier plan pour des technologies civiles et militaires. il représente aussi la capacité de garantir la souveraineté de la France et de contribuer à celle de l'Europe. S'en tenir à une analyse purement comptable serait d'une grand stupidité car pour résoudre des problèmes immédiats ce serait abandonner le savoir faire acquis sur des décennies et les compétences pour le futur. A l'heure ou l'on nous assène "redressement industriel, emploi..." on ferait bien d'y faire attention car pour recréer une équipe d'ingénieurs et techniciens pointus c'est 10 ans de travail.

SCHILDER  a répondu le 12/07/2012 à 17:01:

Si la mission de la France inclut, comme vous le dites, la protection de l'Europe, qui l'a approuvé, que ce soit au niveau européen ou en France ? Qui en a débattu ? À quelle hauteur les autres pays contribuent-ils au coût?

La France n'a-t-elle pas besoin d?un vrai débat avec ses partenaires pour identifier les menaces potentielles, les moyens nécessaires pour les contrer, tout en mettant de côté des notions dépassées (et fort coûteuses) de gloire nationale ?

tonton  a répondu le 13/07/2012 à 2:05:

c'est bien le probleme surtout sur les moyens pour les contrer.... Les problemes lies aux "facons de faire" sont les premiers freins a l'europe de la defense, type "ah mais nous le pilote de char est au milieu et vous a gauche on peut pas travailler ensemble". Et je grossis a peine le trait!

ventreachoux  a répondu le 31/07/2012 à 11:49:

Javelot : ". il représente aussi la capacité de garantir la souveraineté de la France et de contribuer à celle de l'Europe" ; c´est quoi ce boniement ! Les USA ne sont menacés ( territorialement ) par personne et entretiennent quand meme la plus grosse armée du monde. Aujourd´ hui les guerres sont faites aux bourses et sur les marchés financiers mais plus sur les champs de bataille. !
Aucun pays ne pourra se permettre le luxe d´attaquer par les armes des pays comme les USA ou l´Europe. Ca c´est du passé. Tant mieux,

budget de la Défense  a écrit le 12/07/2012 à 14:39 :

faute de matériel, nos militaires vont aller se battre à main nues. A force de considérer à gauche, le budget des Armées comme une variable d'ajustement, nous courrons à la catastrophe. Déjà, Léon Blum....

kloss  a répondu le 12/07/2012 à 15:05:

186 généraux, 800 colonels et 3000 lt colonels pour 120000 h dans l'armée de terre pour 85 unités à commander ! Comment voulez-vous équiper une armée quand un a un tel ratio de "chefs".

Henri  a répondu le 12/07/2012 à 16:15:

@ budget de la défense, alias ''mon troll''
Vous avez raison d'avoir une dent contre le corps enseignant car il n'a pas su vous enseigner l'histoire.
Vous êtes tellement obnubilé par les ''bolchéviques'' que vous récrivez l'histoire à votre sauce !
Il se trouve que le front populaire de Léon Blum a bien réarmé face à la menace nazie, cela a même été une de ses priorités.
Malheureusement il était trop tard, sans parler des vieilles badernes défaitistes à la tête de l'armée française dont Philippe Pétain.
Pétain qui d'ailleurs s'est rendu ridicule lors du célèbre procès de Riom, en essayant de faire porter le chapeau à Blum.
Je suis de droite mais moi au moins je ne suis pas révisionniste ...

Ghostly  a répondu le 12/07/2012 à 19:57:

Après le trou de la Sécu, voilà le trou de la Défense. Les généraux français actuels sont les dignes héritiers du General Gamelin. Une grande tradition.

Dédé35  a écrit le 12/07/2012 à 13:55 :

Il faudrait cesser l'assistanat à toutes les entreprises de matériel militaire, à commencer par Dassault qui a empoché des milliard pour son Rafale qui n'a toujours pas été exporté,...

Beaver  a répondu le 12/07/2012 à 14:54:

Le Rafale a ete construit pour la France a la demande de l'Etat francais, les exportations ne sont que la cerise sur le gateau pour Dassault ET pour la France. Dassault a payé 25% de la R&D, ce qui est une premiere pour un tel programme, en echange l'état s'est engagé a porter l'avion sur les marchés export.

tonton  a répondu le 13/07/2012 à 1:59:

j'ajouterai qu'il a ete choisi en Inde. et qui d'autre que Dassault pour fabriquer un avion de chasse en France??? J'ajouterai que le programme n'a quasiment pas connu de surcout : 7% il me semble ce qui pour un programme de cette envergure est rien du tout... demandez aux americains avec le f-35 et aux english, allemands italiens et autre a propos du Typhoon

ventreachoux  a répondu le 31/07/2012 à 9:15:

Sauf erreur acutellement aucun contrat de vente Rafale n´a été ratifié. Tous ces contrats cités sont " a l´etude! iou bien des " letters of intend".
La France aurait tout aussi bien paticiper au projet " Typhon / Eurofighter" de EADS comme elle le fait pour les helicopteres ou avions de Transport M-400.
Fait est qu´acutellement le seul avion qui se vent sur les marchés " libres" c´est le Griffen de SAAB qui doit couter 50 % duz prix d un Rafale.
Or pour les defilés genre 14 Juillet un Griffen avec une panache tricolore fait auusi bien l´affaire. C est ce qu´on pense ern Suisse ou au Brésil.
Et pour aller tirailler en rasse motte dans le desert de Libye des bon Sptifire annüée 1940 aurait atteint le meem resultat.
L´allemagne a reduit son planning Eurofighter a 90 unités ( - 50 %), la Franbce s´esgt engagée envers Dassault a en prendre 300 ( !!!) au cas de non vente en exportation.
Or c´est ce qui s e dessine a l´horizon actuellement .....

Erreur  a écrit le 12/07/2012 à 13:51 :

Les socialistes aiment taper sur l'armée. Grave erreur ! Qui les protégera quand il y aura des émeutes dans quelques mois ?

Solution  a répondu le 12/07/2012 à 14:08:

Ben oui voyons, l'armée va tirer dans le tas comme en Syrie!

Peur ?  a répondu le 12/07/2012 à 15:16:

La peur est bonne conseillère...

Domcris  a écrit le 12/07/2012 à 13:39 :

Faudrai déjà discuter de l'utilité de la présence militaire en Polynésie ou il n'y a pas de risque de conflit , ces militaires font du bronzages sur les belles plages , lisez leur blog ....

Tranquille  a répondu le 12/07/2012 à 14:17:

Au moins là ils se tiennent tranquilles. Et ça vaut mieux que de raconter des conneries derrière un écran.

Domcris  a répondu le 12/07/2012 à 16:56:

Ils se tiennent tranquille a nos frais , quand à mes conneries cela s'appelle de la démocratie .

tite  a répondu le 23/08/2012 à 9:53:

decidemment les clichés on la vie dure ... vous avez surement du aller sur place pour le savoir... lors de sejours ( c' est comme ça que ça s'appelle quand c'est pour une durée de deux ans .... et des MCD quand c' est pour une durée de 4 a 6 mois en moyenne ) .... ils ne font pas bronzette comme vous dites si bien ..ils ont des entrainements .. et autres travails dont ne vous connaissez rien cher Domcris .....

mhperennes  a écrit le 12/07/2012 à 12:54 :

Franchement, dans quel état, la droite a laissé les finances du pays! Honte à Sarkozy et à sa clique!

icietla  a répondu le 12/07/2012 à 13:39:

un peu facile, on peut dire pareille des predecesseur alors aussi honte a la gauve (une fois jospin et deux fois mitterand). vous me faites rire avec ce type de commentaire....

icietla  a répondu le 12/07/2012 à 13:39:

un peu facile, on peut dire pareille des predecesseur alors aussi honte a la gauve (une fois jospin et deux fois mitterand). vous me faites rire avec ce type de commentaire....

icietla  a répondu le 12/07/2012 à 13:39:

un peu facile, on peut dire pareille des predecesseur alors aussi honte a la gauve (une fois jospin et deux fois mitterand). vous me faites rire avec ce type de commentaire....

hades  a répondu le 12/07/2012 à 16:07:

euhhhhhh 17 ans de droite quand meme ! ! ! !

SCHILDER  a écrit le 12/07/2012 à 12:21 :

Un état doit ou fournir les moyens nécessaires pour atteindre ses ambitions, ou réduire ses ambitions au niveau qu?il peut financer. C'est évident que le budget de la défense sera matraqué ; mieux vaut réfléchir à comment mieux coopérer avec ses voisins pour assurer une meilleure efficacité au niveau européen.

GERARDC27  a écrit le 12/07/2012 à 11:10 :

Le plus criant de ce rapport c'est la masse salariale qu'il convient de maîtriser au centime car les militaires ne produisent rien eux et attendent le plus souvent. Ensuite il faut continuer à supprimer des bases ou casernes désormais inutiles et vendre ce qui peut l'être. Il est devenu évident que tout le monde désormais doit participer à l'effort national.

john galt  a répondu le 12/07/2012 à 11:25:

ouvrez les yeux, le budget de la défense est le seul qui a diminué continuellement ces 30 dernières années.
SEUL, ce ministère a participé à l'effort national deuis 30 ans, COMME les classes aisées françaises d'ailleurs, et après, on vient encore leur dire qu'il faut faire un effort car elles n'en ont pas fait, au mépris de toute réalité. Mais c'est vrai qu'avec les constructivistes au pouvoir depuis 40 ans, les faits, la réalité, ce n'est pas cela que l'on regarde ...

john galt  a répondu le 12/07/2012 à 11:25:

ouvrez les yeux, le budget de la défense est le seul qui a diminué continuellement ces 30 dernières années.
SEUL, ce ministère a participé à l'effort national deuis 30 ans, COMME les classes aisées françaises d'ailleurs, et après, on vient encore leur dire qu'il faut faire un effort car elles n'en ont pas fait, au mépris de toute réalité. Mais c'est vrai qu'avec les constructivistes au pouvoir depuis 40 ans, les faits, la réalité, ce n'est pas cela que l'on regarde ...

icietla  a répondu le 12/07/2012 à 13:48:

+1 avec john galt ! arreteé de dire que l'armée ne fait rien et attend! d'ailleurs c'est plutot bien qu'elle ne fasse rien cela veut dire pas de guerre ! ! ! ! ! ! ! Enfin l'armée rapporte aussi + de 300.000 emploi c'est ça de moins au chomage (et qui là coute a ne rien faire) et ce sont aussi des usines, des chercheurs, des brevet, une influence internationale etc.....

icietla  a répondu le 12/07/2012 à 13:48:

+1 avec john galt ! arreteé de dire que l'armée ne fait rien et attend! d'ailleurs c'est plutot bien qu'elle ne fasse rien cela veut dire pas de guerre ! ! ! ! ! ! ! Enfin l'armée rapporte aussi + de 300.000 emploi c'est ça de moins au chomage (et qui là coute a ne rien faire) et ce sont aussi des usines, des chercheurs, des brevet, une influence internationale etc.....

Ghostly  a répondu le 12/07/2012 à 20:09:

Tout cela coûte trop cher et rapporte peu. Il faut que vous l'admettiez.

john galt  a écrit le 12/07/2012 à 10:34 :

Les fonction régaliennes de l'état et les seules qu'il est capable d'assumer et qu'il doit assumer sont la justice, la police et l'armée.

Comme disait Bastiat, prenait garde de demander autre chose à l'état, il le fera mal et au détriment de ses fonctions premières.
En France l'état fait mal la solidarité et des tas de choses qui ne le concerne pas, et au détriment de la justice, la police et l'armée....
Le socialisme (la gauche), l'étatisme (la droite) sont des systèmes qui ne marchent pas...

Détail  a répondu le 12/07/2012 à 12:54:

Vous oubliez un détail: une fonction régalienne de l'Etat est de battre monnaie pour financer son organisation, fonction que l'Etat français n'assure plus depuis janvier 1973, date à laquelle le Président Pompidou et son ministre des finances Giscard d'Estaing ont décrété l'obligation par l'Etat de financer ses besoins auprès des banques. Par voie de conséquence, l'Etat n'a plus les moyens de gérer ses affaires comme il l'entend, obligé qu'il est de recourir à l'emprunt pour assurer les fonctions essentielles que vous citez et d'adapter son train de vie comme le font n'importe quelle entreprise ou ménage. L'Etat ne dispose plus des moyens de sa politique, ce qui est une aberration du système dans lequel nous vivons. Évidemment, chacun prie pour sa paroisse, les militaires pour le budget de la Défense, les enseignants pour celui de l'E.N., les magistrats pour celui de la Justice, etc. Mais qui d'autre assure la survie de ces institutions sinon le contribuable? Car la vraie question pour la stabilité du pays est bien là: jusqu'où et quand le contribuable contribuera-t-il à l'effort de guerre?

john galt  a répondu le 12/07/2012 à 14:02:

Faux. la monnaie est une fonction que s'est arrogée l'état pour venir à bout de l'étalon or, afin de pouvoir faire de la fausse monnaie. La monnaie est un moyen d'échange technique qui n'a pas à être manipulé par l'état.
Sur VGE et la banque de France, au lieu de ressortir ce cliché idiot, renseignez vous. VGE a été obligé de faire cela suite à la fin des accords de Bretton Woods, sinon, le Franc se serait dévalué continuement car nos hommes politiques veulent faire de la fausse monnaie pour ruiner les français, car c'est cela que vous sous entendez en disant que l'état doit gérer ses (??) affaires comme il l'entends.
Sauf que l'EN, ce n'est pas une fonction régalienne, comme la santé et toutes ces choses dont s'occupe (très mal) l'état.
Enfin, votre vision de la défense est fausse, ce n'est pas un effort de guerre, c'est un effort de défense, qui semble de plus en plus nécessaire compte tenu des dictatures qui sont à nos portes (algérie, egypte, syrie, iran, etc etc etc ...) et qui représentent de forts dangers potentiels pour notre société.

hmhm  a répondu le 12/07/2012 à 15:30:

On ne dit plus fausse monnaie, c'est has been.
On dit quantitative easing.

C'est ce que font les US et UK depuis quelques années.

QE  a répondu le 12/07/2012 à 22:44:

US et UK le paieront au prix fort : faible croissance ou récession, chômage incompressible mais toujours plus de dettes et de mauvais investissements. Heureusement que nous avons l'euro qui limite les possibilités de manipulation de la monnaie sur notre dos par les politiciens !

Yann  a écrit le 12/07/2012 à 10:22 :

Les engagements fermes pris sous le gouvernement precedent sont une honte: cela revient a rendre incontrolable le budget de la defense et a ne pouvoir changer d'orientation!
Je ne vois pas en quoi le gouvernement FR serait tenu de soutenir Dassault, apres tout ils sont les seuls responsables d avr concu un appareil dont personne ne veut! Ce type d accord doit absolument etre denonce et interdit, nous n avons plus les moyens de supporer sur les deniers publics des groupes francais qui produisent en depit des besoins des acheteurs!

Beaver  a répondu le 12/07/2012 à 12:08:

Mais la France a deja acheté ces avions mais veut repousser les livraisons et ainsi faire passer les couts sur les futures années et etaler (ce qui au final rendra le programme plus cher). Ces avions il faudra les payer de toute façon à un moment ... 11 avions par an c'est le minimum pour garder les competences de la chaine de production dont la France a besoin, qu'elle achete 1 ou 10 avions par an.

bertrand  a écrit le 12/07/2012 à 10:19 :

Il y a tant d'économies à faire sur le budget soldes que les solutions semblent assez logiques. Comment peut-on garder en 2012 une composante parachutiste si nombreuse coutant deux fois plus , alors que depuis 40 ans aucune opération parachutiste n'a été effectuée.Comment peut-on garder tant d'officiers supérieurs et de généraux bénéficiant d'un avancement automatique. C'est donc là qu'il faut agir tout en gardant le même budget attribué aux achats d'armement made in France donnant du travail à nos usines .

john galt  a répondu le 12/07/2012 à 14:59:

et ce que vous préconisez pour 250 000 militaires, on ne peut pas le faire aussi (et d'abord) pour les 7,3 millions de fonctionnaires (tout compris, chiffres insee) que compte notre pays ? Dites ?

enri  a écrit le 12/07/2012 à 9:57 :

nous sommes gérés , au gouvernement et les sociétés patrons , comme les banquiers qui veulent faire du bénéfice avec l'argent des pauvres salariés et contribuables qui payent des impots .

Anti Henri  a répondu le 12/07/2012 à 10:41:

tiens, revoila Henri et son discours crypto-communiste tendance goulag nostalgia. Tous a la Lanterne !(residence de campagne de moipresident, ex-residence matignon), ah ca ira ca ira ca ira etc...

Henri  a répondu le 12/07/2012 à 12:35:

Mon troll
Le prénom Henri comporte un H, donc ''enri'', première erreur de votre part.
Et puis la ponctuation de ''enri'' laisse à désirer.
Or je m'efforce de bien ponctuer mes propos.
Je ne parle même pas du fond ridicule du propos que vous me prêtez.
Vous en êtes réduit à ''emprunter'' mon pseudo et à vous répondre à vous même ?
Pathétique ...

hades  a répondu le 12/07/2012 à 16:10:

vous en avez du temps a perdre les gars !

Henri  a répondu le 12/07/2012 à 16:17:

Vous trouvez aussi ...

CADOUDAL  a écrit le 12/07/2012 à 9:40 :

Le budget des armées à toujours servi de variable d'ajustement aux socialistes et ce depuis toujours. Pourtant c'est soit disants pacifistes sont des va en guerre, rappelez-vous l'Algérie avec Mitterand, l'indochine avec Mendes france. Nous allons avoir une armée mexiquaine, digne de notre pays, digne d'un pays à la dérive par idéologie communiste. Tout le retard dans l'infrastructure de notre armée se ^paie au prix fort. La capacité à projeté nos troupes ne sera plus possible, alors remettons-nous aux USA pour défendre notre pays ou selon les orientations politiques vers les pays de l'Est

bob  a répondu le 12/07/2012 à 10:31:

La tribune publie un article montrant la gestion plus qu'approximative du budget de la défense par le cinquenat passé et vous nous dites que les socialistes sont des va-t-en guerre! Les socialistes n'avaient pas été au pouvoir depuis 2002 donc arrêtons un peu. C'est quand même bien l'ancien président qui à renforcé nos troupes en Afghanistan et bombardé la Syrie!

Khaddafi  a répondu le 12/07/2012 à 10:43:

La Syrie ?? mi non c'y moui qu'y i pris les bombes a Sarko sir la tite.
K.

avis  a écrit le 12/07/2012 à 9:23 :

une fois de plus, un bel exemple de bonne gestion des finances publiques par l'UMP.

Si déjà...  a écrit le 12/07/2012 à 9:14 :

Si déjà, on évitait de faire la guerre dès que les USA claquent des doigts, on n'aurait pas ces problèmes de budget. Dans l'article, aucun montant n'est donné pour le coût de la guerre en Afghanistan mais l'augmentation du budget depuis 2001 laisse entendre qu'il est colossal (à titre de comparaison : 370 millions en Libye juste pour quelques mois...).
Et on veut faire encore une guerre en Syrie et puis après, l'Iran ? Jusqu'où ira cette allégeance atlantiste ? Et on nous dit que l'Europe, c'est la paix !!!

Oliv  a répondu le 12/07/2012 à 9:33:

Si Vis Pacem, Para Bellum ! (Si tu veux la paix, prépare la guerre). Ce n'est pas nouveau comme concept, mais nombreux sont ceux (hélas) qui (utopiquement) pensent que la paix consiste à ne rien faire tant que son petit chez-soi n'est pas éclaboussé.

Imaginr  a répondu le 12/07/2012 à 10:12:

..."si on arrêtait de faire la guerre" comme vous le suggérez ce sont des pans entiers de l'économie industrielle française qui s'effondreraient. Aujourd'hui on exporte pas des patates et encore moins des voitures, en revanches le marché de l'armement est florissant et la France s'est taillée une belle part en la matière ! Alors ne pas faire la guerre, si cela part de bons sentiments, ne suffira pas à l'empêcher malheureusement et le peu que la France garde encore dans le domaine ne doit pas nécessairement être laisser à d'autres pays dans le contexte économique actuel. Tout le monde rêve d'une zolie planète ou tous seraient bons et zentils... mais ce n'est pas sur Terre : réveillez-vous !! :))

Oui déjà...  a répondu le 12/07/2012 à 14:20:

@Imaginr. Ah oui alors, on l'a bien vu avec le Rafale et le char Leclerc! Et si on changeait un peu de paradigme? Et si on oeuvrait pour la paix au lieu d'oeuvrer pour la guerre?

Totoff  a répondu le 12/07/2012 à 15:08:

Quand la défense avance, la paix progresse...

Hansi  a écrit le 12/07/2012 à 8:57 :

Si tous les autres ministères passaient au logiciels libres, comme à la gendarmerie, je pense que l'Etat ferait quand même pas mal d'économies en sus. En outre, pour des raisons de sécurité nationale et d'indépendance technologique, il me semble que travailler avec du Libre est quand même plus conseillé au niveau d'un Etat...

Esteban80  a écrit le 12/07/2012 à 7:24 :

Sans sombrer dans les noires "théories du complot", on a le droit cependant de douter quant aux intentions réelles de nos dirigeants à vouloir maintenir la France dans le concert des nations influentes.

letroll  a répondu le 12/07/2012 à 8:33:

nations influentes ?? nous représentons moins de 1% de la population mondiale !! ça ne sert à rien d'essayer de rouler les mécaniques tout seul :-)) il va falloir trouver un autre moyen d'être influent

M92  a répondu le 12/07/2012 à 9:18:

Et une armée europeenne? ;)

Ronan  a répondu le 12/07/2012 à 9:54:

C'est souhaitable et inévitable à terme. Cela suppose d'abord une politique extérieure commune...

rb  a répondu le 12/07/2012 à 10:18:

L'influence passe par l'economique et les guerres virtuelles(hacking) Les guerres conventionnelles ou quasiment tout les grands etats ont la bombe atomique est devenu quelque chose d'improbable

rodgers6  a répondu le 12/07/2012 à 11:36:

Commençons par supprimer tout ces généraux et officiers supérieurs !! sont nommés a 6 mois de la retraite avec le grade supérieur et la retraite qui va avec !!! CQFD

Totoff  a répondu le 12/07/2012 à 15:12:

Le seul problème pour une armée européenne, c'est qu'il n'y a que la France qui demande une Europe de la défense, les autres pays, à commencer par les Britanniques et les Allemands, ils en ont rien à faire. Ils ont l'Otan et point. Tous les responsables politiques et militaires français sont allés frapper à la porte de Berlin depuis 15 ans au moins. Ils ont tous pris un joli râteau bien empaqueté... L'Europe de la défense est une chimère française malheureusement...

hmhm  a répondu le 12/07/2012 à 15:35:

Exact. Ca avancera lorsque les états unis n'arriveront plus à fuir en avant leur dette colossale. A ce moment là, il ne faudra plus compter sur eux et l'OTAN disparaitra.