A350 : Airbus a trouvé une parade aux batteries lithium au cas où

 |   |  288  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Le constructeur a développé une solution alternative de batteries classiques pour son futur A350, pour l'instant prévu pour être équipé de batteries lithium-ion .

Airbus a tout prévu! Le constructeur aéronautique a développé une solution alternative de batteries classiques pour son futur A350, pour l'instant prévu pour être équipé de batteries lithium-ion. "Nous avons étudié avec beaucoup de précaution l'intégration de ces batteries dans l'A350", a indiqué le président exécutif d'Airbus Fabrice Brégier lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes de l'aéronautique et de l'espace (AJPAE) à Toulouse. "On avait identifié cette fragilité dès le départ du développement et nous pensons l'avoir levée il y a environ un an. Rien ne nous empêche de ressortir un plan classique qu'on a étudié en parallèle", a-t-il dit.

Un Plan B qui ne modifie pas le calendrier

Fabrice Brégier s'est montré confiant dans la solidité de la conception prévue pour l'A350, tout en disant avoir le temps de la faire évoluer si nécessaire. "Si ce design devait changer de façon plus drastique parce que les autorités arrivaient à la conclusion que ces technologies ne sont pas mûres, nous aurions tout le loisir de le faire sur l'A350 avant de livrer le premier appareil au second semestre 2014", a-t-il précisé.

L'avionneur européen cherche ainsi à rassurer quant à la sécurité de son futur long-courrier qui doit concurrencer le Boeing 787. Celui-ci est immobilisé depuis deux semaines après une série d'incidents mettant en cause les batteries. Le problème n'a néanmoins pas encore été identifié précisément.

En mars dernier, à l'occasion d'un forum, Airbus avait évoqué le risque d'explosions, de fumées ou de fuites que faisaient courir ces batteries au lithium. L'avionneur s'exprimait de manière générale sur les batteries lithium.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2013 à 19:06 :
La solution technique de repli sur l'A350 est évidente: il s'agit de revenir à de classiques batteries 28V de type Nickel-Cadmium. Technologie pas récente mais d'une fiabilité et d'une sécurité à toute épreuve. L'ennui, c'est que la masse de l'avion va prendre une cinquantaine de kilos: c'est gérable, mais ce n'est quand même pas négligeable alors que l'appareil n'a pas encore fait son 1ier vol et qu'il a probablement encore du mal à rentrer dans son devis de masse initial.
a écrit le 01/02/2013 à 19:44 :
très bien. on pourrait aussi étudier une alternative aux avions en plastique avec des avions en métal (en utilisant un métal connu et pas fabriqué en chine).
a écrit le 01/02/2013 à 14:32 :
Je ne suis pas dans l'élec... mais y a t'il un pilote dans l'avion (Boeing ) quand on voit les risques qu'ils ont
pris !!! au niveau des études et tests, les résultats? En tant que citoyen lambda, je me demande s'il
n'y a pas de déficiences de matières grises aux Us.....à force de délocaliser, externaliser le terreau fini par
disparaitre.....
a écrit le 01/02/2013 à 14:26 :
Ne pas oublier qu' Apple a eu quelques problèmes dans le passé. D'autre part les puissance ne sont pas les mêmes ni les conditions d'utilisation. Il faut se rappeler que pour un avion les T° d'utilisation vont de -60° à + 60° et des pressions atmosphériques plus basse que ce que l'on a au sol.
a écrit le 01/02/2013 à 11:56 :
Par "batteries classiques", il ne faut pas comprendre batteries au plomb, comme sur votre voiture mais probablement des Nimh, qui sont beaucoup plus stables. A noter que Toyota, sur ses voitures hybrides est resté au Nimh pour des raisons de sécurité. Il y a eu de nombreux incidents de batteries qui s'enflamment sur des VE équipées de batterie au Lithium. Leur refroidissement est crucial. On est surpris que Boeing ait utilisé cette solution dangereuse, malgré l'avantage de poids. Comme quoi, souvent le mieux est l'ennemi du bien.
Réponse de le 01/02/2013 à 12:13 :
Est ce que le retard de commercialisation de la Zoé est imputable aux batteries Lithium-ion ?
Réponse de le 01/02/2013 à 13:57 :
En même temps sur le plan théorique le Lithium inflammable à l'air et à température supérieure à 180 °C a très peu de chance de brûler à haute altitude où l'oxygène se fait rare et muni d'un système de contrôle de la température de charge. Si le système actuel est défaillant chez Boeing c'est qu'ils ont probablement réduit les coûts en impactant la fiabilité.
Réponse de le 01/02/2013 à 17:02 :
L oxygene ne diminue pas avec l altitude, c est sa pression partielle qui diminue (voir hypoxie).
a écrit le 01/02/2013 à 9:41 :
Comment se fait-il que les batterie lithium-ion posent de tels problèmes dans l'aéronautique alors que dans les téléphones portables elles sont parfaites ?
Réponse de le 01/02/2013 à 10:07 :
On n'est pas dans les mêmes ordres de grandeur : ampérage, puissance, nombre d'éléments et les phénomènes de surintensité et courants d'appels. Dans un domaine plus comparable, en 2008/2010 Sony avait eu des problèmes de surchauffe/incendie avec ses batteries Lithium-ion équipant ses PC portables.
Réponse de le 01/02/2013 à 10:20 :
c'est peut etre que les tensions d'alim et le peak power n'est pas du meme ordre de grandeur?
ensuite, vu les volumes dans le consumer, on peut developper des controllers de tension plus pointus? le probleme de l'aeronautique est le tres tres faible volume qui ne permet pas un acces aux dernieres technos semiconducteurs.
sinon, Dell a quand meme eu un rappel tres important de bateries il y a quelques annees.
Réponse de le 01/02/2013 à 10:58 :
une question de puissance 1000 fois plus forte
Réponse de le 01/02/2013 à 11:33 :
Et certaines voitures electriques, elles utilisent quoi comme batteries.... n'il y a t'il pas des voitures equipées de batteries Li-Ion?
Réponse de le 01/02/2013 à 11:49 :
Justement, elles ne sont pas parfaites ... avec des risques intrinsèques à cette technologie. Pas mal de références sur le Net;
Réponse de le 01/02/2013 à 12:16 :
Parcequ'il y a des centaines d'incidents sur des appareils domestiques mais personne n'en parle puisque sans incidence sécuritaire immédiate... On jette son téléphone et on en achète un neuf, point final... Dans l'aéro, le ferroviaire, le nucléaire, de tels problèmes peuvent avoir des conséquences dramatiques. A noter que le risque d'incendie à bord est un des dangereux et donc un des plus redouté dans l'aéronautique...
Réponse de le 01/02/2013 à 12:23 :
Il y a eu de npmbreuses épidémies de batteries de PC portables qui ont déclenché un incendie, je l'ai moi-même constaté au sein de mon travail avec des PC portables DELL qui ont pris feu au point d'être carrément percés (j'ai gardé la vidéo). A titre personnel j'avais un modèle équivalent et DELL a fait un rappel mondial des batteries . Mais ce n'est pas le seul fabricant avec ce problème. Moralité, je ne laisse jamais un PC portable en charge si je dois m'absenter. On a la même crainte (à une échelle de gravité bien supérieure) avec les véhicules électriques (la batterie Li-Ion peut monter au delà de 200°C)
Réponse de le 01/02/2013 à 13:45 :
Imaginez bien que la taille, la puissance et donc la complexité de ces batteries n'a rien à voir avec celle de votre téléphone...
Réponse de le 01/02/2013 à 14:35 :
La puissance demandé pour un téléphone est ridicule par rapport à celle nécessaire sur un avion, donc aucune comparaison possible.
Réponse de le 01/02/2013 à 15:03 :
Les appels de courant d'un téléphone et ceux d'un Dreamliner ne sont pas les mêmes, de plus les conditions d'utilisation, température et pressions atmosphérique ainsi que leurs variations peuvent avoir des conséquences inattendues. Mais n'oublions pas les ennuis d'un fabricant de téléphone il y a quelques années avec ces mêmes batteries.
Réponse de le 01/02/2013 à 15:41 :
Mais non, souvenez-vous des ces téléphones et de ces ordinateurs qui explosaient il y a 1 ou 2 ans. Cela venait des batteries, si je me souviens bien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :