La Tribune

BAE Systems intensifie ses campagnes Eurofighter à l'export face au Rafale

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Michel Cabirol, avec agences  |   -  780  mots
Face à la contraction des budgets de défense aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, BAE Systems s'en remet à l'export dans les pays émergents pour gagner des points de croissance. C'est notamment le cas pour l'avion de combat Eurofighter Typhoon.

Face à la contraction des budgets de défense aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, BAE Systems, qui présentait ce jeudi ses résultats 2012, s'en remet à l'export dans les pays émergents pour gagner des points de croissance. C'est notamment le cas pour l'avion de combat Eurofighter Typhoon, construit dans le cadre du consortium Eurofighter dont il fait partie avec EADS et l'italien Finmeccanica. Après avoir été en négociations exclusives depuis janvier 2012 avec le Sultanat d'Oman, le groupe britannique a signé en décembre dernier un contrat, certes modeste, portant sur la fourniture de douze avions de combat Eurofighter Typhoon et huit avions d'entraînement Hawk. BAE Systems mise sur des opportunités pour l'Eurofighter en Malaisie et aux Emirats Arabes Unis, où il est en concurrence avec l'avion de combat de Dassault Aviation, le Rafale. Ce dernier , qui peut emporter jusqu'à trois missiles de croisières Scalp (à la différence de l'Eurofighter) semble avoir actuellement le vent en poupe à Abu Dhabi à l'issue du salon de l'armement de cet émirat (IDEX) après une période de fâcheries.

Le Premier ministre britannique, David Cameron, vient aussi de se rendre en Inde pour y pousser l'Eurofighter contre le Rafale de Dassault Aviation, qui a pourtant engagé des négociations exclusives avec New Delhi pour un contrat faramineux portant sur la vente de 126 appareils, dont 108 assemblés surplace. Pour autant, la visite de David Cameron ne s'est pas très passée, le Premier minsitre britannique a été rattrapé par l'affaire présumée de corruption du groupe italien Finmeccanica dans le cadre d'une vente de douze hélicoptères fabriqués par sa filiale italo-britannique, AgustaWestland, dans le sud-ouest de l'Angleterre. Le Premier ministre indien, Manmohan Singh, a même évoqué dans un communiqué à l'adresse de David Cameron sa "sérieuse préoccupation" concernant l'affaire qui frappe de plein fouet le gouvernement de centre-gauche à un an des élections générales. Une visite au final pas aussi éclatante que le Premier ministre britannique, qui voulait redorer le blason de l'Eurofighter, l'aurait souhaitée.

BAE Systems en recul

Le groupe de défense britannique a vu son bénéfice 2012 reculer et reste prudent pour l'avenir en raison des perspectives incertaines pour les budgets de défense américain et britannique. Le numéro un européen du secteur a enregistré un bénéfice net en baisse de 14 %, à 1,07 milliard de livres (1,2 milliard d'euros) l'an dernier et un recul de 7 % du chiffre d'affaires. BAE Systems table toutefois sur une progression "modeste" de son bénéfice par action sous-jacent en 2013, tandis que ses deux principaux marchés devraient rester sous pression. "Des opportunités de croissance sont identifiées sur certains segments des marchés américain et britannique mais les perspectives globales dans les deux pays continuent d'être limitées", estime BAE Systems. Aux Etats-Unis, un pays qui représente 40 % des ventes du groupe européen, des coupes drastiques dans les dépenses doivent entrer en vigueur début mars si un compromis n'est pas trouvé entre les élus à Washington. Le groupe a ainsi prévenu 3.500 employés américains spécialisés dans la réparation navale qu'ils risquaient de perdre leur emploi, si les négociations budgétaires n'aboutissent pas.

Incertitudes avec le client saoudien

Autre incertitude, le groupe avait prévenu en décembre que ses résultats risquaient de pâtir des retards dans la finalisation d'un important contrat avec l'Arabie saoudite. Ce pays avait signé en 2007 avec le Royaume-Uni un contrat pour l'achat de 72 avions de combat Eurofighter Typhoon auprès de BAE Systems. Mais dans le cadre de ce programme nommé "Salam", les deux parties négocient actuellement une augmentation du prix des 48 appareils qui restent à livrer. Ces discussions sont toujours en cours, indique BAE Systems, qui a reculé d'une place dans le dernier classement des groupes de défense de l'institut suédois Sipri, se classant troisième derrière les américains Lockheed Martin et Boeing. Le contrat date de 2007 et porte sur la fourniture de 72 Typhoon, dont 24 ont déjà été livrés. Sa valeur est estimée à environ 4,5 milliards de livres (5,5 milliards d'euros).

BAE Systems avait mené entre juin et octobre 2012 des discussions avec EADS, la maison mère d'Airbus, en vue d'une fusion. "Mais aucun accord acceptable pour toutes les parties n'a pu être conclu", rappelle BAE Systems. "C'est de l'histoire ancienne", a assuré le directeur général, Ian King, lors d'une conférence d'analystes. Ce plan de rapprochement aurait permis de créer un géant mondial plus puissant que l'américain Boeing mais le projet a échoué devant les réticences de l'Allemagne, en particulier.

Réagir

Commentaires

titi  a écrit le 05/04/2013 à 15:25 :

ktm a des action chez eads ^^ quand la france donne c projet c top " tigre" mais l inverse c impossible . raison les anglo-saxon casse les matos francais . pourquoi = les spectre de NAPOLEON . une france force et c est le monde qui nous crain ^^ camarade " il n y a pas de pays amie seulement des partenaires"le rafale na plus rien a prouvé , c les top du top , se qui dise le contaire sont des menteur ou parle sans savoir . la vente d un avion c politique

Rogger  a écrit le 21/02/2013 à 19:29 :

Bonjour, dans tout les cas s'est l,Europe la grande perdante dans cette histoire, car nos deux appareil se font concourrance ......car ils faut bien voir que quoi qu'il advienne les européen payer le prix fort. Cela nous a affaiblie face à l'exportation des appareils américain.pour se qui est des exportations russe nous somme légèrement mieux en qualité mais nettement supérieur pour le prix.... Dans cette histoire nous n'avons pas diversifier notre production de défense, ils nous manque toujours un nouvelle avion école pour remplacer nos Alphajet qui on déjà 20 ans....

patex  a répondu le 21/02/2013 à 22:38:

il y aura bien l'Aermacchi 346, c'est une machine qui a inspiré de nombreuses versions chez d'autres constructeurs (notamment russes, au début partenaires du projet, puis coréens et chinois, qui ont essayé tant bien que mal de le copier). Ce serait également un bon appareil d'appui feu, avec un pod de désignation laser et quelques bombinettes ou missiles air-sol... Il ne faut pas oublier qu'au début, l'alphajet a aussi été conçu comme appareil d'appui feu !

hectopascal  a répondu le 22/02/2013 à 1:17:

Corrigez plutot vos fautes d'orthographe...

chs  a répondu le 22/02/2013 à 9:01:

Il n'y a pas que des fautes d'orthographe! L'alpha-Jet n'a pas 20 ans...mais 40.

hades  a répondu le 22/02/2013 à 9:34:

vous etes relous avec les fautes d'orthographe ... tout le monde n'a pas la chance d'ecrire parfaitement ... soyez un peu plus polis envers eux , et un peu moins critiques !!!!
la vanité n'apporte rien de bon. !

chs  a répondu le 23/02/2013 à 13:03:

J'ai relevé une erreur grossière, en plus des fautes!

En fait  a répondu le 01/03/2013 à 13:42:

Cher Patex, c'est le Yak140 qui a inspiré le M346. Et non l'inverse. Les Russes ne ressentaient pas le besoin d'avoir cet avion d'entrainement tout de suite. Les Italiens ont préféré presser le pas. Sinon, l' électronique entre le M346 et le Yak140 sont tout à fait différents. Mais ces deux avions ont le même but, donner à la Russie ou à l'Europe un nouvel avion d'entraînement. Cependant, en ce qui s'agit des Chinois ou des Coréens, j?aimerais bien savoir en quoi ils ont "copié". Cordialement.

fox  a répondu le 04/07/2013 à 9:41:

Il doit parler du L15, qui as une forme similaire à l'exception de ses réacteur beaucoup plus puissant car l'avion est sensé couvrir également l?entrainement en supersonique des pilotes chinois. Donc ressemblant mais différent

la bonne blague  a écrit le 21/02/2013 à 17:18 :

L'Eurofighter est inférieur en tous points face au Rafale. Les rapports indépendants ne manquent pas pour le souligner, notamment le rapport d'Armasuisse, et encore ils spéculent quant aux capacités réelles de l'Eurofighter, qui n'a pas encore démontré ses capacités air-sol (à peine intégrées), air-mer (inexistantes) et n'a pas encore effectué de missions de guerre offensives. Après avoir livré 300 avions, ça fait un peu léger, quand un groupe français qui fait cavalier seul remplit tous ses objectifs avec un budget plus serré ! Si les industriels français avaient eu la maîtrise du projet, et que les partenaires initiaux s'étaient alignés sur la France, nos alliés auraient le même matériel que nous, et il fonctionnerait !

ktm  a répondu le 21/02/2013 à 18:33:

Pourquoi s' exporte t il alors?

James  a répondu le 21/02/2013 à 19:26:

@ktm: On n'arrête pas de le dire, c'est POLITIQUE, regardez l'exemple du F-35

@james  a répondu le 21/02/2013 à 21:18:

Ce n'est pas politique, mais surtout financier, l'exemple que vous citez (F35) le contrat hollandais a été arraché grâce a un beau et gros bakchich de la part des américains !!!

patex  a répondu le 21/02/2013 à 22:33:

Cher KTM: James a apporté un élément de réponse, mais je suis pédagogue alors je vais reprendre les choses depuis le début en tâchant d'être plus précis, car votre question est légitime mais on lit tout et n'importe quoi sur le net ! C'est jouer sur les mots que de dire que l'Eurofighter s'exporte: 700 machines ont effectivement été commandées par les partenaires du programme initialement (Royaume-Uni, Allemagne, Italie, Espagne), à un prix unitaire 50% supérieur à celui du Rafale, mais sur une série près de trois fois plus nombreuse que la série Rafale (286 machines prévues, 180 actuellement commandées). Effectivement, des commandes ont été passées par l'Arabie Saoudite, l'Autriche et Oman dernièrement. Cependant, pour lire ces ventes, il faut un prendre un peu de recul et si besoin disposer d'une calculatrice... le Royaume Uni a annulé 72 commandes au milieu de la décennie 2000, mais ne pouvant faire marche arrière sur ses commandes, s'est arrangée pour qu'elles soient reprises par l'Arabie Saoudite (avec au passage une enquête parlementaire pour corruption en Arabie et au RU interdite par Tony Blair en personne pour "protéger les intérêts nationaux"-sic) . Export ? Non. Redirection d'une commande à un autre client, avec perte au passage, et l'avion livré aux Saoudiens est une version dégradée de l'EF, celle produite par EADS qui dispose seulement de la capacité air-air. Les saoudiens disposent donc d'avions bridés, qu'ils achetés à un prix limité au RU, sachant qu'ils n'allaient pas pouvoir leur confier l'éventail de missions normal (et d'où la commande de 80 F-15 de l'an dernier). Pour l'Autriche, c'est une partie de la commande allemande qui y a terminé, de la version "Tranche 1" limitée à l'air-air comme pour l'Arabie Saoudite, là encore avec corruption, une recherche google vous le dira mieux que moi. Pour Oman, il semblerait que ce soit une version Tranche 3, mais toujours prélevée sur les annulations de commandes allemandes. Les allemands ont fait de grosses coupes dans leur budget de la défense et en conséquence de nombreux avions initialement commandés ne seront pas livrés à la Luftwaffe. De nombreux lecteurs de la tribune savent certainement que le ministère de la défense allemand exerce un lobby intensif en Bulgarie pour que Sofia reprenne une partie des 37 annulations de commandes opérées par l'Allemagne (sur 140 appareils) en 2011. Voici, mon cher KTM, une réponse non-biaisée et bien renseignée à votre question. On peut dire qu'il s'agit d'export, mais c'est oublier qu'il ne s'agit pas de nouvelles commandes, et qu'au passage les états membres du programme Eurofighter perdent de l'argent. La France, elle produit ses propres avions, pour ses besoins, à un prix plus raisonnable, ils remplissent les missions pour lesquelles ils ont été conçus, et au final, il n'est pas tellement surprenant que les indiens, les émirats et le brésil (en attendant d'autres clients), cherchent à les acquérir au meilleur prix. Les ventes d'armes, c'est pas comme aller acheter des lasagnes au supermarché du coin...

Gilles  a répondu le 21/02/2013 à 22:36:

SI on enléve les pays membres du consortium eurofighter, dans les seuls endroits où il s'est vendu (Arabie Saoudite et Autriche) c'est sur de la corruption et des pots de vin. Les enquêtes sont en cours. Chaque fois que les études comparatives ont été publiés le Typhoon eurofighter est plus cher et moins performant.

NGUYEN  a répondu le 22/02/2013 à 5:42:

On peut dire que l'heure de récole pour le programme Rafale sera bientôt sonné.
Les seuls concurrents sont : Typhoon, F35 et certain mesure Gripen NG.
Pour l'heure et les 5 ou 10 ans à venir, F35 et Gripen NG ne sont que les avions sur papier (qui promettent mons et merveille). Le Gripen NG, à part d?être plus ancien donc moins cher, ne sont pas conçu pour les Grand Pays géographiquement acheteurs potentiels a cause de ses capacité de motorisation, autonomie, capacité navale.
F35 n'est toujours qu'au state de développement ou seule version A vole plus ou moins correct. Concernant ses systèmes embarqués, on n'en sait pas grande choses.
Quand aux Pays partenaires-acheteurs du F35, ils vont devoir gratter la tête avec l'explosion du prix ( de 65 million $ au départ, il est 155 selon le rapport de Pentagone). Et cela me semble que commencer, car F35B risque tout simplement d?être supprimer à cause de ses problèmes structurels difficilement résolus.
Cela va poser de gros problème pour des Anglais avec le retrait bientôt des Tornados, Jaguar, Harrier, ils auront les Porte avion toutes neuves sans avions (F35B)
Les autres Pays Européens vont voir les capacités de l'Armée diminuent fortement pour le manque d'argent chronique à cause du prix F35. S'ils abandonnent comme le cas du Canada, ils perdent la mise.
Pour le cas du Typhoon, il y a assez de rapports d'évaluations par différents Pays. Chose que l'on peut constater c'est qu'il est en dessous de tous points le Rafale (même dans la mission interception air air). Pire, selon l'évaluation Indienne, même avec tous les évolutions envisagés (sur le papier pour l'instant), le Typhoon NG sera encore en dessous du Rafale standard F3 actuel.
Donc je pense qu'au moins dans les 10 ans à venir, le Rafale n'aura pas de concurrent crédible à comparer même avec la version actuelle. Bien sur le programme Rafale continue évoluer vers F3-R en 2018 et on verra pour la suite.
Suis très confiant dans le Rafale et surtout dans la politique actuelle en matière de conduite les opérations.

Mordrakheen  a répondu le 22/02/2013 à 9:12:

d'accord avec vous "NGUYEN" je penses mêmes que les américains vont certainement se tourner vers une adaptation "next gen" du F18 super hornet aprés tout l avion a fait ses preuves opérationelles il est fiable et à une excellente réputation On peut trés bien imaginer un F18 avec une avionautique améliorée (meilleure surface portante ailes canard pour une meilleure manoeuvrabilité ....) , revetement furtif puisque c est la mode , amélioration cockpit et radar....Le F35 est un fiasco et un bourbier C est un avion médiocre dont personne ne veut pas meme les forces américaines Je penses en particulier à la Navy les américains sont en train de finaliser leur 12eme porte avions (.....///....) Vous voyez le F35c effectuer les missions d un super hornet??? Aucune chance ni en terme de capacité de charge offensive , ni de capacité opérationelle . Un ami officier dans la marine américaine me disait il y a quelques mois en riant " On va peut etre en être réduit à acheter des Rafales!" C etait une boutade bien sur (de toute facon il est lieutenant c est pas qui pourrait decider quoi que ce soit :::) Sans offense si tu lis ca Chris !! ) Toujours est il que les pilotes américains et l etat major ont été fortement supris par les capacités du Rafale aux derniers redflags de ces derniéres années Il ya eu des grincements de dents et des engueulades assez virulentes parait il au Pentagone vu les pietres résultats du F22 (lors d exercices en Arabie Sahoudite et dans l Uthah) et ce avant meme que le l engin français ne soit équipé du nouveau radar et du missile Meteor...D ailleurs il a ete décidé que le F 22 ne montrerait plus le bout de son nez aux prochains exercices ...Ne parlons pas du F35....

NGUYEN  a répondu le 22/02/2013 à 10:32:

Mordrakheen: Vous avez la chance de connaitre un ami officier US, c'est plutôt flatteur pour la France et Dassault en particulier. Il y avait aussi un ancien de la Royal Air Force qu'après avoir essayé le Rafale déclarait: Avec le Rafale, il est prêt à aller combattre avec n'importe quel avion de n'importe quelle armée. Il était traité comme un traite par les fanboy du Typhoon.
Les US ont trop misé sur la capacité furtive, si cela a été efficace avec les ancien système de détection, il me semble l'évolution des radars et électroniques de détection rend cette capacité réduite voir nul.
Le fait d'avoir un revêtement furtif rendre l?appareil plus compliquer à entretenir, plus cher l'entretien et en même temps diminue le taux de disponibilité. Sans parler les contraints structurelle, le cas F22 et F35 en est témoin.
Dans l'inventaire US, les appareil volants les plus efficace sont: l'Apache et A10.
Le Rafale démontre bien le compromit de l'efficacité opérationnelle, charge militaire suffisante sans être trop lourd, signature radar très réduite, systèmes électroniques embarqués homogènes, performant etc.
Le rapport de Pentagone précise: Pour maîtriser le F22, un pilote aura besoin de 30 à 40h par mois. Or 1H de vol nécessite 30H d'entretien à cause surtout du revêtement furtif trop fragile. En ce qui concerne l'autonomie du F22, c'est 700KM autant dire pas grande chose, Le ravitailleur à coté rend la furtivité du F22 nul, sans compter l'incapacité à communiquer avec les autres avions (F22 ne communique qu'avec AWACs et n'est pas équipé L16)
J'espère que les Français sauront retiré toutes les mauvaises expériences US dans la suite du RAFALE.

patex  a répondu le 22/02/2013 à 11:27:

@Nguyen: l'autonomie du F-22, 700 km ? Vous plaisantez j'espère. Ou alors vos sources sont très (très) mauvaises ! Et d'où sortez-vous le chiffre de 30 à 40 heures par mois pour maîtriser un F-22 ? Il y a beaucoup d'infos suspectes dans votre dernier post.

Mordrakheen  a répondu le 22/02/2013 à 11:45:

Il ne faut pas croire Off record les militaires américains ont globalement une opinion favorable de nos équipements et de beaucoup de nos troupes (Un peu moins quand ca touche le sujets de nos offciiers supérieurs) J ai également un excellent ami lieutenant colonel dans les Marines qui était dans les commandos reco et mainteant travaille au Pentagone qui me disait tout le bien qu il pensait de nos forces spéciales (ainsi que celles des anglais pour le coup ) et de leur entrainement Il me disait egalement que beaucoup de soldats US échangerait volontier leur M4 contre le F2 (Famas version 2) Je suis entiérement d accord avec vous ils ont bien trop misé sur la furtivité l expérience du F111 aurait du leur servir de lecon mais visiblement non

Mordrakheen  a répondu le 22/02/2013 à 11:49:

désolé Patex je ne peux pas me prononcer pour l autonomie des F22 surtout qu a mon avis elle est top secrete mais les problemes de reveterment et de maitrise de l appareil sont totalement exactes .Il y a de gros problemes de logiciels , de stabilité de l appareil , de distribution d oxygene meme de controle d ouverture des panneaux d armement , meme le suivit du terrain

NGUYEN  a répondu le 22/02/2013 à 12:16:

Patex: Je vais essayer de retrouver le site ou j'ai pu procurer une tonne d'info sur le F22. Vous serez surprise tout autant que moi la première fois. En ce qui concerne la maîtrise F22 et l'entrainement nécessaire cela relève d'un rapport du Pentagone dans un article que j'ai lu il y a 1 mois environ. Le site du F22 contient les photos réel sur certain équipement ainsi que les pompier ont du intervenu pour découper le verrière car le pilote était coincé. Le cout de réparation s'élevé à plus 1 million $, rien que ca. Mes sources sont certain sites passionné, revu air cosmos entre autre.
@Mordrakheen: L'Amée Française est très pro, ses compétences sont variées et surtout les Forces Spéciales regroupent toutes les compétences dont elles ont besoins pour n'importe quelles missions.

NGUYEN  a répondu le 22/02/2013 à 12:46:

@Patex, voici quelques info au sujet F22:
http://www.jeuxvideo.com/forums/1-69-3142586-1-0-1-0-f-22-us-air-force-au-courant-des-defauts.htm
http://www.opex360.com/2011/05/06/les-f-22-raptor-de-lus-force-interdits-de-vol/
http://contreinfo.info/article.php3?id_article=632

A suivre

patex  a répondu le 22/02/2013 à 13:07:

Les problèmes au niveau du circuit d'oxygène du F-22 sont connus depuis assez longtemps effectivement, le fait a été largement rapporté. J'attends toujours votre source quand aux prétendus 700 kilomètres d'autonomie. C'est un chiffre totalement fantaisiste ! Quant à la furtivité du F-22 à côté d'un avion ravitailleur, votre raisonnement s'applique à tout ce qui vole (donc aussi au Rafale). @Mordrakheen: vous êtes aussi l'ami de Dark Vador ?

NGUYEN  a répondu le 22/02/2013 à 13:07:

Voici un pilote coincé dans le cockpit:
http://pogoblog.typepad.com/pogo/2006/04/why_is_this_man.html

Apres cet incident, le revêtement furtif a du être refait

James  a répondu le 22/02/2013 à 13:14:

@ post "NGUYEN a répondu le 22/02/2013 à 05:42". Une petite rectif: Les Anglais ont retirés tous leurs Harrier et aussi leurs PA il y a plus d'un an déjà.À propos du F-22, sur Wiki Le rayon d'action est donné pour 2960km (avec réservoirs externes sûrement)

NGUYEN  a répondu le 22/02/2013 à 13:20:

ici on en parle: http://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Lockheed_Martin_F-22_Raptor. Mais je recherche toujours celui qui detail bien plus que ca

NGUYEN  a répondu le 22/02/2013 à 13:38:

Voici un autre qui parle de son autonomie sans ravitaillement bien sur: http://www.sebiwandanslesetoiles.com/3-categorie-10440311.html

Mordrakheen  a répondu le 22/02/2013 à 13:45:

Lol Patex c est Nguyen que vous appellez Dark Vador ou c est parce que j ai des amis américains qui sont officiers? Si c est le deuxieme cas tous les militaires américains ne sont pas des dingos à la Bush vous seriez meme surement étonné de l inverse y compris dans les officiers superieurs Le général Swarzkoff était meme à la tête d une coalition d anciens généraux qui critiquaient plus que vertement le président W Bush , le traitant même de dangereux incapable.... faut pas croire tout ce qu on voit a la télé ...C est comme le sentiment soit disant anti francais perso j en ai jamais rencontré qui aille au dela de la taquinerie d habitants du vieux continent J y ai beaucoup d amis fidéles et c est une chose à laquelle j attache énormement de valeur

NGUYEN  a répondu le 22/02/2013 à 13:54:

James: F22 avec réservoir externe n'est plus furtif, idem dans le cas ou il active ses radar. Si c'est pour équipé le réservoir externe, autant charger aussi les armes sur les pilonnes.
Bien sur qu'il y a aucun chiffre officiel sur l'autonomie, mais les réacteur sont connu: F-119-PW-100 développe chaqu'un 155KN. Avec la configuration certain expert ont pu calculer autonomie réelle en condition FURTIVE.
Les Anglais vont réceptionner 1 PA neuf d'ici 1 ou 2 ans. Le 2è est prévu mais face au dilemme F35B, les plan pourrait changé. J'ai d'autre source sur F22 à retrouver

James  a répondu le 22/02/2013 à 18:35:

Bien sûr que les réservoirs externes dégradent la furtivité de l'avion, c'est juste qu'on pourrait estimer l'autonomie en config lisse si on a une certaine idée de la capacité des réservoirs externes, tout en rappelant que l'avion devrait faire car moins de traînée dans cette config.

James  a répondu le 22/02/2013 à 18:47:

Il manquait un mot "... rappelant que l'avion devrait faire" PLUS "car moins de traînée..."

NGUYEN  a répondu le 22/02/2013 à 23:04:

@Patex et James: Voici le lien tant recherché ou on apprend les boulets du F22 soupçonnable. A ne pas oublier que le F22 est un chasseur supériorité aérien FURTIF et il est connu pour cela avant tout ses réelles capacités opérationnelle: http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/aviation-3-les-boulets-a-trainer-69160. Bonne lecture

NGUYEN  a répondu le 22/02/2013 à 23:37:

Un autre lien avec les actus du F22 pour les fanboy: http://www.f-16.net/news_topic154.html

chs  a répondu le 23/02/2013 à 13:05:

Tous vos commentaires concernant le F22 n'ont rien à faire ici: vous avez lu et compris que cet rticle parlait de...BAé et du Typhoon...!

James  a répondu le 23/02/2013 à 18:22:

Détendez-vous chs, il arrive qu'on dérive dans une discussion sur un détail technique, du moment qu'on parle aviation, ça me va!

chs  a répondu le 23/02/2013 à 18:41:

Je vous rassure, je suis totalement détendu et aimes les échanges sur ces sujets. Je disais juste que faire des commentaires interminables sur un autre sujet n'apporte rien sur le sujet que traite l'article!

NGUYEN  a répondu le 25/02/2013 à 5:00:

@CHS: Comme patex m'avait demandé fournir mes sources, alors il faut bien que je le fournis le plus complète possible.