L'armée américaine suspend tous les vols d'essai de ses chasseurs F-35

 |   |  423  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
De potentiels problèmes de moteurs ont poussé l'armée du pays de l'Oncle Sam à interrompre tous les vols d'essai de son avion de chasse vedette. Il s'agit-là d'un nouveau revers pour ce programme, déjà plombé par de nombreux incidents techniques et ses coûts prohibitifs.

Dans le sillage de la suspension des vols de Boeing 787 après de nombreux incidents... c'est au tour des chasseurs F-35 de se voir clouer au sol. Après la découverte d'une fissure sur la lame d'une turbine d'un moteur de cet avion de combat sur la base d'Edwards, en Californie, l'armée américaine a décidé vendredi d'interrompre tous ses vols d'essai. D'après Kyra Hawn, une porte-parole du Pentagone, il s'agit d'une "mesure de précaution". Toutefois, elle n'est pas encore en mesure de dire quand cette décision sera levée. "Il est trop tôt pour savoir quel sera l'impact de cette découverte sur la flotte dans son ensemble, mais par mesure de précaution toutes les opérations incluant des F-35 sont suspendues jusqu'à ce que l'on sache exactement ce qui a causé cette fissure", lâche-t-elle dans un communiqué. Et pour cause : "Il nous faut voir si c'est un incident isolé ou si cela implique des conséquences plus importantes", renchérit-elle.

En attendant, les 51 chasseurs F-35 que possède l'armée ne voleront donc plus. Et la lame de turbine abîmée a été renvoyée à l'usine du fabricant, le motoriste Pratt and Whitney, dans le Connecticut, pour y être examinée.

Une stratégie hégémonique mise à mal

Reste qu'il s'agit bien d'un nouveau et énième coup dur pour le programme F-35/JSF (Joint Strike Fighter, mais surnommé Just a Single Fighter par les Américains), qui, comme La Tribune l'avait précédemment décrypté, visait initialement à dominer le marché mondial des avions de combat.

>> Le F-35, grandeur et décadence du programme militaire vedette américain

Las, cette stratégie hégémonique est désormais mise à mal par des problèmes techniques dont ont découlé des retards à répétition. Ainsi, la mise en service opérationnel de l'avion de combat américain dans la flotte de l'US Air Force est aujourd'hui programmée vers 2018, alors qu'elle était initialement prévue... au deuxième trimestre 2011!

Au Congrès, des voix s'élèvent

Côté coûts, ce n'est guère mieux. Le coût par appareil a plus que doublé, pour atteindre quelques 103 millions de dollars (à prix constants), d'après le Pentagone.

Résultat, la grogne monte. Si l'armée américaine compte acheter 2.443 avions, certains membres du Congrès fustigent leur prix jugé déraisonnable. Il faut dire que le programme, estimé à 400 milliards de dollars, constitue le plus dispendieux du Pentagone.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/03/2013 à 18:32 :
je me marre , cette avion c est horreur !!!! le pire c est qui y a des pigeons qui l on réservés. vive la france indépendant !!!
a écrit le 25/02/2013 à 12:59 :
Cela fait du bien aux oreilles quand ça s'arrête!
a écrit le 25/02/2013 à 11:12 :
Aléa technique normal et précaution, comme dans tous les grands programmes.Beaucoup de commentaires peu sérieux. Les profesionnes de l'aéronautique le savent. Le F35 n'a enfin rien à voir avec le Rafale, ce ne sont pas des avions de même génération. Il ne faut pas tout mélanger et arrêter de s'auto-intoxiquer.
Réponse de le 25/02/2013 à 13:19 :
Oui, les aléas arrivent dans les grands programmes.
Ce qui est nouveau c'est le retentissement sur ce coup là y compris aux US : preuve de la perte de crédibilité de ce programme.
Ça ne suffira pas pour arrêter le programme, sera-ce suffisant pour que les américains comprennent qu'ils ont perdu leur compétence ?
En effet :
1/ la notion de génération est largement contestée et d'ailleurs les Pays Bas ont déjà évalué le Rafale et le F35 au même niveau de performance (ils avaient retenu ce dernier car annoncé au prix d'un F16 !),
2/ le développement du F35 est annoncé pour un coût de 160 milliards de dollars (parmi les 400 milliards de budget de procurement), soit environ 5 fois plus que le Rafale, opérationnel au moins 10 ans plus tôt !
Je ne sais pas s'il faut ou non se réjouir de cette incompétence ?
a écrit le 25/02/2013 à 8:38 :
Le Rafale a inspiré le F-35: Avion multi-missions et multi-armées. Sauf que les USA ont voulu pousser plus loin le concept, en choississant un mono-moteur pour remplacer des bi-moteurs et de confier la version navale (CATOBAR) à Lockheed qui n'a jamais construit d'avion marin! Cela a ajouté, je pense d'autres problèmes à résoudre à ceux qui existent "normalement" dans un projet d'avion de combat.
a écrit le 24/02/2013 à 23:10 :
Pathétique. Autant d'investissements pour donner des résultats pareils. La connerie est à tous les niveaux de la société.
a écrit le 24/02/2013 à 20:47 :
Tiens ça rappelle le Boeing 787... Décidément il y a quelque chose de pourri au royaume des avions US...
a écrit le 24/02/2013 à 18:46 :
Mon avis concernant les coûts unitaires du F-35 : difficile d'y voir clair dans les annonces contradictoires de L Martin, donc difficile de savoir s'il sera plus cher que le Rafale lorsqu'ils en auront vendu quelques centaines. Ce qui est sûr, c'est qu'ils ont trompé tout le monde en l'annonçant au même prix que le F16 (lui vendu en plusieurs milliers d'exemplaires).
Par contre, on y voit nettement plus clair concernant l'échec sur les coûts de développement contenu dans les 400 milliards de dollars pour 2400 avions US : en supposant le coût unitaire à 100 millions, ça donnerait 240 milliards d'achat, donc 160 milliards pour le développement ... à comparer aux 20 milliards de développement du Rafale !
A ceux qui pensent que le coût du F-35 est plus important parce que développé en 3 variantes et plus performant, je rappelle que les Pays Bas avaient évalué le F-35 au même niveau que le Rafale et que 2 variantes du Rafale ont été développées.
En supposant +50% pour développer une 3ème variante, ça ne donnerait encore que 30 milliards pour le Rafale, soit encore 5 fois moins !
Je ne sais pas s'il faut ou non se réjouir de l'incompétence des US dans le domaine ?
au fait, on peut se rappeler l'arrêt, en 95, du programme Avenger (A12) pour l'US Navy après avoir dépensé 5 milliards de dollars de l'époque (le quart du développement du Rafale)... avec seulement une maquette en bois !
Réponse de le 25/02/2013 à 23:25 :
Pour être précis: La notation que les Pays Bas en 2008 est:
F35: 6.97
Rafale F2: 6.95
Typhoon: 5.83
Gripen < 5.
Pour le F35, ses capacités sont notés sur papier bien évidement. Le Rafale était en version F2. Actuellement c'est la version F3 qui devient un standard opérationnel.
Voici le lien: http://airforces.fr/2010/02/14/french-fighter-aircraft-performance/.
a écrit le 24/02/2013 à 11:54 :
Les drones auront bientôt bouffé ce type d'avions.
Réponse de le 24/02/2013 à 12:31 :
Oui, les drones vont bouffer ce type d'avions. Non, ce ne sera pas "bientôt". Pour le moment, les drones posent pas mal de problèmes dont la solution demeure... un pilote embarqué. Ca prendra vingt à trente ans pour remiser au placard les chasseurs de 4eme et 5eme générations.
Réponse de le 24/02/2013 à 14:41 :
Truk, dans ce domaine, l'accélération du progrès est sidérante. Vous risquez fort de perdre votre pari !
Réponse de le 24/02/2013 à 16:39 :
Ca va très vite, mais avant que les technologies soient à la fois fiables, d'un moindre coût et versatiles, ça prendra beaucoup de temps. Du reste, les vingt à trente ans que je mentionne sont quelque peu optimistes, déjà. Après, tout un tas de missions peuvent déjà être déléguées aux drones. Mais de là à en faire ce que nous savons faire d'un avion de chasse, non, ce n'est pas pour tout de suite. Il y a loin de la coupe aux lèvres.
Réponse de le 24/02/2013 à 18:46 :
euh, la contre mesure anti-drone est très peu chère, le bouclier anti onde suffit à les précipiter au sol, alors le pilote sera toujours indispensable contre une armée moderne. Au Mali, en Afghanistan, le drône suffit amplement, il est même bien plus efficace.
Réponse de le 24/02/2013 à 20:38 :
pas avant 40 ans, mais on verra bientôt les drones bombardier dans 10-15 ans, ou le couplage drone/avion de combat, ca sera le cas pour le rafale d'ici 15 ans, vu qu'il continu sa feuille de rout, l'héritier du démonstrateur neuron sera couplé au rafale pour les destructions de cible à haute valeur ajouté, pendant que le rafale B le protégera a distance des menaces éventuelles, on va pas vite mais on y va surement, mais on fait de plus en plus mal aux autres.
Dans 40 ans, les cerveaux électronique auront fait leur apparition et il seront capable de décision en analysant
leur environnement. Vu qu'on estime que le cerveau artificiel n'apparaitra pas avant 20 ans, on a le temps. on doit se contenter de processeur et de programme.
http://www.youtube.com/watch?v=mHJhiZoLMb0
Réponse de le 24/02/2013 à 21:53 :
Bah oui les drones c'est le futur. Un Rafale accompagné de 5 Neuron (Dassault encore) , une belle petite escadrille parfaitement efficace. Pour le futur.
Réponse de le 25/02/2013 à 8:30 :
Terminator ou pas? Vaste sujet, je pense que la question essentielle est: Comment prévoir l'imprévu! Jusqu'à présent, devant un imprévu, la solution est l'être humain i.e le pilote qui avec les sens, observe, entend, "sent" et choisit la solution la plus adaptée par rapport à la mission, et à ses expériences acquises! Pour l'instant, la machine fait certaines choses mieux que l'homme et aussi inversement, ils se complètent! Je crois encore et pour pas mal d'années à des avions pilotés, bardés de système d'assistance au pilote, en parallèle les drones continueront à exister et à évoluer, dédiés à des missions bien précises et bien définies.
a écrit le 24/02/2013 à 11:52 :
Beaucoup se gaussaient de, ou fustigeaient, le choix français de développer notre chasseur, le Rafale, qui répondait à NOS besoins, et pas à des compromis dilatoires qui ont abouti à l'EuroFighter. Puis les mêmes expliquaient que le JSF / F-35 devait dès 2011 remettre le bon vieux Rafale au cimetières de l'orgueil français. Aujourd'hui, plus personne n'est assez fou pour maintenir que l'Eurofighter est un meilleur appareil que le Rafale. Et chacun voit le Rafale remplir ses très diverses missions avec régularité et solidité, tandis que le F-35 n'est pas prêt d'en remplir la moindre. Conclusion : les moqueurs sont de mauvais conseillers, et les fausses évidences à combattre.
Réponse de le 24/02/2013 à 18:48 :
il faudrait néamoins le faire déjà évoluer pour le rendre définitivement attractif pour le acheteurs, mais c'est cher, et ne l'a pas encore vendu.
a écrit le 24/02/2013 à 10:23 :
He bien, les pays europeen qui ont suivi le programme F-35 les yeux fermes vont commencer a bouffer leur casquette. Bientot avec les AV-8B Harrier retires du service ou obsoletes, ils n'auront plus rien a mettre sur leur porte-avion (RU) ou porte-aeronefs (Espagne, Italie). Le plus dommage est que le Rafale ne peut pas etre une alternative pour eux.
Réponse de le 24/02/2013 à 11:34 :
Steph, le RU n'a pas de porte-avions en service actuellement.
Réponse de le 24/02/2013 à 11:50 :
C'est plutôt la capacité de l'ensemble de l'Armés qui diminue à cause du manque de crédit alloués s'ils continuent à poursuivre le programme F35. Celui qui aura plus perdu c'est le RU, Porte Avion neuf sans avions, le coût du programme F35 va consommer l'essentiel du crédit de l'Armés etc. La modernisation du Typhoon va être encore mise à mal et j'en suis sure qu'ils vont essayer à liquider la flotte de Typhoon coûte que coûte. Mais ça va être difficile car l'Espagne, Italie, Allemagne font de même.
a écrit le 24/02/2013 à 10:19 :
Ils vont bientôt nous passer commande pour des rafales à ce rythme de mésaventures du programme :-)
a écrit le 24/02/2013 à 2:29 :
F35 JSF: Just a Simple Flighter, ca sonne plus vrai.
Réponse de le 24/02/2013 à 8:56 :
fighter ! fighter ! c'est vite dit :-))
Réponse de le 24/02/2013 à 20:49 :
"Just a Single Flight" !!!
Réponse de le 24/02/2013 à 21:56 :
Excellent : "Just a Sigle Flight" !!
Réponse de le 24/02/2013 à 21:56 :
Excellent : "Just a Sigle Flight" !!
a écrit le 23/02/2013 à 22:58 :
Quel est l'intérêt stratégique de posséder des engins fortement dépendant en pétrole lorsqu'on en possède pas ou pas assez pour l'exploiter à moindre coût?
Réponse de le 24/02/2013 à 7:54 :
@Michel: Citez moi un avion qui ne marche pas avec le pétrole. Oui des avions en papier.
a écrit le 23/02/2013 à 20:17 :
a priori, "blade" en anglais ne se traduit pas par "lame" mais par "aube" pour les moteurs d'avion. Bon voilà.
Réponse de le 25/02/2013 à 8:51 :
On parle aussi de pales ou d'ailettes. http://www.dassault-aviation.com/avion/pdf/Propulsion.pdf
a écrit le 23/02/2013 à 16:35 :
C'est un problème moteur....celui-ci n' est pas d' hier ! alors mystère...astuce pour détourner sur de vrais défauts .
Réponse de le 24/02/2013 à 14:55 :
Blade c'est aussi lame, les anglophones ne separent pas ça.
Dictionnaire blade-
grass: brin masculin; knife, saw, sword: lame féminin; oar: plat masculin; féminin propeller: ailette féminin; blower: vanne féminin.
a écrit le 23/02/2013 à 15:10 :
Il y a une génération de différence avec le rafale: puissance, armements en soute, système d'arme....
Réponse de le 23/02/2013 à 16:49 :
Non, il n'y a pas de grosse différence avec le Rafale. Le système d'arme des deux appareils auront à peu près les mêmes performances car le Rafale aussi se modernise au fil des années. La technologie qu'il y avait à l'intérieure des premiers rafales n'est plus la même que celle d'aujourd'hui. Bref, le Rafale et le F35 ont été conçu dès le départ pour être des avions à tout faire. La grosse différence sera la furtivité supposé du F35 qui devrait lui donner un avantage décisif dans les batailles surtout avec son armement en soute mais cela est au conditionnel car les radars aussi évoluent et le radar AESA voit les avions furtifs de plus en plus loin. Donc pas sur que sa furtivité soit un atout en 2020 lorsque le F35 sera entré en service...
Réponse de le 23/02/2013 à 16:49 :
Quoi ?je suis tout ce qui concerne le F35, en terme de generation on en est loin vu qu'il sait toujours rien faire après 12 ans de développement qu'ils en ont produits une douzaine, il est d'une grande fragilité, son système électrique est un cauchemar, son moteurs à des problèmes, il a des problèmes de structure, il a des problème de chaleurs, il ne peut voler que par beau temps parce si il y a un temps d'orage, un éclair peut frapper le réservoir et faire boum . Tout se fait avec le casque pour le contrôle des systèmes d'armes et de détection, il n'est pas développer, la version qu'ils utilisent permet juste de voler, ils ont des millions de bug logiciel, la furtivité passive deviendra obsolète en 2020, il est limité à 1,4-1,6 mach max a cause de son revêtement fragile, quand on le voit voler, c'est un gros hippotame qui a trop bouffé,
il sera supposé être opérationnel en 2023, il est clair que le rafale F5 va le bouffer tout cru, car il va continuer à évoluer notamment dans le combat bvr et la détection et pour ce qui concerne la furtivité active, avec incas/spectra le jsf est déjà mort et en dog, on en même parle, les généraux demandent une alternative au F35 car l'avantage de sa furtivité passive limite le nombre et les capacités opérationnelles de cet avion et ils en s'en inquiètent à raison. J'arrête la, mais je peux en écrire des kilomètre. Mc Cain à fait la peau au F22 raptor, il travaille dur avec le pentagone pour faire la peau au F35, vu qu'après 12 ans, il ne voit que quelques avions et ceux produits sont bourrés de problèmes. à Noter que le prochain furtif successeur au f22 aura la même approche que le rafale en terme de furtivité active, c'est à dire maîtriser son environnement électromagnétique, les russes et les chinois veulent utilisés la furtivité plasma. autant le F22 me semble respectable, autant le F35 sera un ersatz de A10/F117, ca pourra être utile, mais il aura besoin de son grand frère F22 pour le protéger du rafale, même pas sur que cela soit sufisant.
Réponse de le 23/02/2013 à 19:15 :
Ha TRIPLE X ! Enfin un grand connaisseur et toujours sans pitié ! :)
Réponse de le 24/02/2013 à 2:19 :
@yz: C'est ça ton argument: Une génération? Puissance, laquelle? Armes en soute? Oui ça réduit la traîner mais contre partie la quantité embarqué. Sans compter qu'il aura les même problèmes avec F22 concernant l'ouverture de trappe, ça risque bien à certaine vitesse, il perdra ses trappes. Pour l'instant ses supposés supérieurs capacités reste sur le papier. Personne ne peut prédire ses réelles capacités. Par contre les défaut il y en a et de toute nature. Le F35, il y a en tout 3 version ABC. La version la plus aboutie est A, manque de pot c'est cette version qui est interdit de vol, c'est dire. les 2 autres je ne parle même pas, le F35B risque d?être tout simplement supprimer, les Anglais vont être content, ils auront un (ou 2) Porte d'Avion tout neuf sans quoi à porter. Ici on parle du chiffre 400 milliards du programme, mais j'ai lu un autre à 650 milliards avec le prix unitaire de 155 millions. je vous conseil cette page: http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/aviation-3-les-boulets-a-trainer-69160.
Réponse de le 24/02/2013 à 11:54 :
Le Rafale et le F35 ont été conçu pour répondre à différentes volontés des Armées de l'air française et US. Le système électronique est presque un détail. Les Américains voulaient par exemple un viseur de casque, les pilotes Français n'en ressentaient pas la nécessité et préféraient le Viseur Tête Haute (totalement abandonné sur le F35). Le Rafale a reçu son radar AESA début 2012. Il n'est pas en retard de ce côté. Le Rafale ou le F35 seront des avions plus ou moins performants en fonction de la situation dans laquelle ils seront engagés. Ne nous laissons pas avoir pas les comparaisons basiques.
Réponse de le 24/02/2013 à 12:01 :
il ne faut pas oublier qu'un F117 furtif s'est fait abattre par un vieux missile sam sol air quand il a ouvert sa trappe pour larguer sa bombe, ca a fait click, lock, schiiit, boum! et paf ! un f117 abattu. la furtivité ne veut pas dire invisibilité ou invulnérabilité, la furtivité passive va devenir obsolete d'ici 10 ans, avec la forte évolution des radar qui vont gagner en puissance, en sensibilité et en intelligence de traitement, la furtivité passive se caracterise par l'absorbance des ondes, la reflexion par les formes, la réduction des émissions lors des manoeuvres et de chaleur. Par la furtivité active qui se caractérise par la neutralisation des ondes tel que le spectra pour le rafale ou le plasma stealth du t50 ruisse/j20/J32 chinois. Voir que l'onera étudie le plasma stealth pour absober partiellement les ondes em sur l'entrée des reacteurs du rafale. le F35 deviendra quasiment obsolete quand il sera en service. contrairement au rafale qui continu à suivre sa feuille de route.
Réponse de le 24/02/2013 à 12:10 :
Une fois n'est pas coutume. Mais il est vrai que les avions furtifs tels que le Raptor n'ont pas vraiment eu l'occasion de démontrer leurs talents sur un vrai champs de bataille.
Réponse de le 24/02/2013 à 13:17 :
Le F22 est une superbe machine, mais elle n'est pas terminée, ses avantages sont balayés par tout un tas de contraintes et de limitation de toute sorte, sur 700 initialement prévus, seulement 187 ont été produits, au lieu d'investir 380 milliards $ dans le F35 j'aurai fini le raptor, puis j'aurais fait une nouvelle version du F117. mais ils ont essayé de faire un "rafale" hybride avec un f117/harrier/A10/, mais l'hybridation n''est pas terrible. Mais tout n'est pas négatif dans le F35, il a permis aux USA de développer énormément de nouvelle techno pour l'avenir de leur aviation dans les domaines aux frais de la princesse, je pense au vrai successeur du F22 qui sera l'heritier de ces technos.
Le F35 aura le mérite d'avoir épuisé les ressources budgétaire des pays partenaire, ils auront mouton furtif à 5 pattes, coûteux à maintenir avec des capacités limités avec des contraintes américaine fortes dans le cadre de leur utilisation. Ils en vendront beaucoup car les pays alliés sont obligés d'en acheter pour montrer leur allégeance envers leur encombrant amis, RU, Australie, Canada, Israel, Japon, Turquie,Coré, Danemark, etc..
Si ils ne veulent pas être punis par l'oncle sam. Paradoxalement c'est un mauvais avion qui sera vendu en grande quantité.

Réponse de le 24/02/2013 à 23:20 :
La menace viendra de l'est, non de l'ouest.
a écrit le 23/02/2013 à 14:52 :
Pour une fois que le fait d'avoir 20 ans d'avance n'est pas un handicap. Vive le Rafale.
Réponse de le 24/02/2013 à 2:27 :
Dans au moins 10 ans à venir, le RAFLE n'aura aucun concurrent crédible à mesurer. Le sort du Typhoon est réglé, le rapport Indien indique qu'après toutes modifications (sur la papier pour l'instant) EF2000 reste toujours en dessous du Rafale version actuelle F3. F35 c'est loin d?être crédible en quoi que ce soit. Même pour voler, il n'arrive pas correctement.
Réponse de le 24/02/2013 à 10:15 :
@NGUYEN : pas de cocorico mal place svp, le Rafale est un bon appareil mais le F-18 E/F Super Hornet le concurrence parfaitement.
Réponse de le 24/02/2013 à 11:24 :
@Steph: F18 Super Hornet c'est un concurrence crédible sur le plan technique, opérationnel. Mais c'est un chasseur lourd, inadapté pour les marines à part les US. Il me semble aussi que les F18 ont un défaut structurel ou certain pièces vieillie prématurés.
Aussi question transfert techno, les US sont beaucoup plus restrictif dans ce domaine.
Réponse de le 24/02/2013 à 11:57 :
Le Rafale est un appareil nouvellement conçu, tandis que le F18 Super Hornet est un appareil modernisé. Il sera certes un concurrent pour le Rafale à l'export. Mais enfin de compte, le rafale aura une durée de vie plus longue, pour la simple et bonne raison qu'il a été pensé bien après le F18.
Réponse de le 25/02/2013 à 8:11 :
Il y a 2 choses dans un avion de combat: Le vecteur (l'avion physique) et le système. Tout ce qu'on lui demande, c'est d'assurer les missions dédiées. Et si besoin est, il faut mettre à jour un avion, en général, on ne s'occupe que de son système, sous réserve que la cellule (volume interne) permet de le réaliser. Dans de rares cas, on touche à l'aéro, non pas pour corriger des défauts mais pour augmenter le volume interne (carburant ou emports) (Hornet -> Super Hornet ou Eagle -> Silent Eagle). Pour le Super Hornet, il s'était alourdi pour pouvoir emporter plus de carburant mais son aérodynamique est encore d'actualité même si un poil inférieur au Rafale. D'autre part, il y a la notion de durée de vie ou fatigue d'un avion, là c'est l'âge de fabrication de l'avion dont il s'agit, un EF-18 sorti des chaînes en 2013 par exemple n'est pas vieux, c'est sa techno qui date!
Réponse de le 28/02/2013 à 23:58 :
Je voulais dire, que l'a structure avait été plus ou moins re-pensée pour être remise au goût du jour. Exemple du EF18, auquel on a mit des entrée d'air rectangulaire, permettant une meilleure discrétion. Les ingénieurs de Boeing ont donc ajouté quelques années de vies à leur avion pour qu'il puisse continuer à être vendu à l'export, ainsi que pour faire évoluer les technologies, afin d'avoir une certaine maturité pour les prochain avion à concevoir à l'horizon 2040. Cependant, ces améliorations n'en restent ni plus ni moins que des ajouts à une structure pensée dans les années 1970. Dans ces années, qui se serait soucié du problème d'une discrétion accrue? La conception du Rafale prenait en compte dès le départ ce problème de discrétion. Et il aura donc, une durée de vie plus élevée. Pour exemple, prenons un avions Fiat42 Chiri face à un avion Yak3. Au départ, il semble évident que le Yak aura de meilleures performances. Pour actualiser le Chiri, on l'improvise monoplan en lui sectionnant le plan supérieur, on lui ajoute un train classique rétractable. On change son moteur en étoile par un moteur HispanoSuiza 12Y45. On lui prépare un fuselage mi-acier- mi-toile. On repense les ailes, et on met une verrière rétractable. Les ingénieurs Italiens, l'appellent le Fiat 42 SuperChiri, qui arrive en théorie à tenir tête au Yak. Cependant, le Yak reste une avion qui durera plus longtemps que le Super Chiri, qui risque d'être très vite dépassé par les évènements de la guerre. Voilà ce qu'est le SuperHornet. Un bon avion certes. Mais pour combien de temps?
a écrit le 23/02/2013 à 14:37 :
Le rafale il est meilleur na na na !
Toujours ces inconditionnels de l'Amérique. F35 et Boieing 787 interdits de vol par leur propre pays. C'est dire la qualité
a écrit le 23/02/2013 à 14:03 :
Pourtant, Selon les dernières déclarations aéronautiques de Hamadinedjad , l'armée de l'air iranienne a l'équivalent et il vole ...!
Réponse de le 24/02/2013 à 1:55 :
LOOOOOOOOL
Réponse de le 24/02/2013 à 9:52 :
Oui si le nouveau avion iranien serait la copie du F35 il aurait eu des problèmes surement.Lol
a écrit le 23/02/2013 à 13:49 :
400 milliards pour un avion pas fiable? Ils ne veulent pas acheter des "Rafales" par hasard? On va leur envoyer notre VRP Flamby.
Réponse de le 23/02/2013 à 14:23 :
Si vous voulez leur vendre des Rafale, de grâce envoyez plutôt des pros....Mais surtout pas Flamby!
Réponse de le 23/02/2013 à 17:03 :
Surtout pas de Président de la République pour vendre ces engins : rappelez-vous les échecs commerciaux continus et permanents du guignol hongrois.
a écrit le 23/02/2013 à 13:32 :
Et y sont où ceux qui qui disaient que le Rafale était trop cher ? Le F35 déjà maintenant est aussi cher que le Rafale pourtant produit 10 fois moins !! Le Rafale est donc une grande réussite et 100% française (Thales, Safran, Dassault) , certains auraient voulus que nous achetions Américain soit disant moins cher et qui aurait été à 5% maxi français. Et le Rafale lui ... il fonctionne et à déjà les même capacités même si il est moins furtif. Le jour où le F35 sera opérationnel un radar sera surement capable de le détecter !
Réponse de le 24/02/2013 à 11:59 :
Et les cas du F35 est bon pour relativiser sur le cas du rafale. le contribuable peut donc d'une certaine manière s'estimer heureux.
Réponse de le 25/02/2013 à 7:52 :
C'est le cas de le dire, le contribuable anglais, italien, allemand ou espagnol a déjà payé plus cher pour leur Eurofighter que nous pour le Rafale. On aurait payé un peu plus cher si à l'époque, les industriels majeurs du programme Rafale n'ont pas accepté de participer à hauteur de 25% aux dépenses de R&D, participation récupérée si contrats export.
a écrit le 23/02/2013 à 13:26 :
Je croyais que JFS voulait dire "Joint Strike Fighter"???
Réponse de le 23/02/2013 à 14:27 :
C'est bien le cas.
JSF = Joint Strike Fighter.
a écrit le 23/02/2013 à 13:01 :
Ce n'est pas cela qui grève le budget américain( même si les constructeurs militaires se gavent de manière indécente avec d'énormes marges), mais les pensions et les contractants civils( plus chers à la location mais sans retraites à payer).
Là les Russes ont lancé l'équivalent du programme de modernisation terrestre abandonné par les américains pour cause budgétaire( avec forcément mois d'ambition), c'est à dire créer toute une gamme de blindés à partir de blocs combinés selon les usages; nous en France on a commencé cela dans les années 50 avec les AMX.
Obama fait exactement ce qui était prévu, et à faire, il réduit les ambitions américaines le temps que le pays panse ses plaies, à cause de la finance folle, et vous verrez dans 15 ans à ce rythme, les USA reviendront en forme sur la scène du monde pour en redevenir le centre philosophique économique et libéral, comme vierges de toutes les histoires passés de bush de la cia etc.. c'est plutôt nous en europe qui risquons de mal tourner.
Réponse de le 23/02/2013 à 14:48 :
Les US centre libéral, voire néo-libéral certainement, économique peut-être, philosophique sûrement pas. Des gens capables d'inventer le Mac-do, le Coca-cola, les fonds de pension et les subprimes ne comprendront jamais rien à la philosophie, alors les US, le centre philosophique du monde...
Réponse de le 23/02/2013 à 14:48 :
Les US centre libéral, voire néo-libéral certainement, économique peut-être, philosophique sûrement pas. Des gens capables d'inventer le Mac-do, le Coca-cola, les fonds de pension et les subprimes ne comprendront jamais rien à la philosophie, alors les US, le centre philosophique du monde...
Réponse de le 23/02/2013 à 15:35 :
les USA c'est fini , tout la propagande contraire c'est juste pour essayer de survivre encore quelque mois/années en essayant de préserver l'avantage du dollar ...
Réponse de le 23/02/2013 à 17:12 :
c'est clair, le pays de l'oncle ben's n'est plus et ne sera plus jamais ce qu'il a été
a écrit le 23/02/2013 à 12:56 :
Après avoir lu cet article, on rit lorsqu' ici ou là on observe des commentaires ridicules sur le coût du Rafale qui lui vole, a fait impression en Libye ou au Mali, apponte et est omnirôle...Le fait que le Canada se gratte la tête doit faire réfléchir pas mal d'autres pays qui ne peuvent plus à présent critiquer le Rafale sans faire sourire...
a écrit le 23/02/2013 à 12:50 :
JSF signifie Joint Strike Fighter... et non Just a Single Fighter....
Réponse de le 23/02/2013 à 15:16 :
" just a single fighter " est de l'humour US
Réponse de le 24/02/2013 à 17:37 :
" Just a single fighter " c'est plutôt de la fausse modestie US.
a écrit le 23/02/2013 à 12:16 :
380 milliards de R&D pour faire un avion en carton patte et qui ne sait rien faire, pas étonnant que les canadiens aient des soucis pour l'acheter, 250M$ par avion, et ca va monter. c'est quand meme un sacré echec au niveau du programme, ils vont commencés à rogner sur ses capacités pour arriver à le terminer, il sera très limité dans ses missions, un F117 amélioré un peu moins lourdeaux, il atteint tout juste la capacité aérodynamique du F18.
Maintenant quand je vois le rafale, je ne regrette pas les choix, il sait tout faire, on lui demande de tuer et détruire de toutes les façons, il le fait très bien. Ce qui lui manque, c'est de croquer quelques mig/F14 irainien ou syrien.
Réponse de le 23/02/2013 à 19:03 :
T'es un bon toi t'a quel age au fait?
Réponse de le 24/02/2013 à 9:56 :
yYy, le 3 X joue encore avec la console vidéo.
Réponse de le 24/02/2013 à 21:30 :
En tout cas, si xXx veut être crédible, faudrait commencer par soigner l'orthographe et les accords verbaux. Après, et après seulement, on pourra tenter d'écrire un raisonnement qui tient la route. Tanguy et Laverdure c'est pas ici.
a écrit le 23/02/2013 à 12:00 :
"des vois s'élèvent" ????????????????????????
a écrit le 23/02/2013 à 11:33 :
le plus amusant c'est que de nombreux pays, amis des USA sont dans le même pétrin, avec des avions qui ne voleront jamais mais des coûts astronomiques. Les canadiens ont fait semblant de se rebiffer mais ils vont rentrer dans le rang et nos chers amis anglais sont en train de construire un porte-avion qui ne portera jamais rien :-) . C'est la fin annoncée de la domination anglo-saxonne, un air de liberté sur la planète
Réponse de le 23/02/2013 à 13:09 :
En effet c'est assez comique. Finalement, la France a la chance d'avoir un avion national certes coûteux (le Rafale) mais qui est multi-rôle (chasse, appui tactique, bombardement stratégique) et même navalisé. Maintenant il va falloir faire un successeur européen (l'eurofighter n'est pas au niveau du Rafale, le conflit en Libye l'a montré) .
Réponse de le 23/02/2013 à 14:04 :
le Rafale serait coûteux??? Ca veut dire quoi? moins cher que le Thyphiin et évidemment beaucoup moins que ce JSF fantôme...Oui il a un coût..raisonnable. D'autant plus raisonnable, qu'étant omnirôle, il remplace 5 avions au sein des Forces françaises. Vous avez dit coûteux?
Réponse de le 23/02/2013 à 14:13 :
Chasser quoi ??
bombarber quoi ??
une seule drone qui fait TILTt au bon endroit au bon moment c, est ca l´avenir et rien d´autre.
Les bombarbements comme sur l´Allemagne ou au Vietnam c´est pour les livres d´histoire.

Réponse de le 23/02/2013 à 14:33 :
Surtout pas un successeur européen... Tous les derniers projets européens se sont fait au détriment des français qui amènent le savoir faire décisif et à l'avantage des anglais et des allemands.
A moins qu'il soit à 75% français, sous maitrise d'ouvrage française et assemblé en France, à l'instar d'une fusée Ariane, c'est Nein.
Réponse de le 23/02/2013 à 19:12 :
Comme d'hab avec vous autres Français vous êtes bien sur les meilleurs, tout dois toujours être fait en France, la direction, la R D, la fabrication doit bien sur être en France; quand quelque chose marche c'est bien sur grâce a vous et quand il y a un échec c'est toujours de la faute des autres.
Réponse de le 23/02/2013 à 22:20 :
le Rafale est bien évidemment trop cher à l'achat, trop cher à maintenir et spécialisées rien. C'est normal, il n'est pas vendu à grand échelle à l'export comme ces concurrents, même pas en Europe, a cause d'un encombrant concurrent. Il n'est spécialisées rien parce que justement il est polyvalent, ce qui devrait être une force est en fait une faiblesse commerciale. Pour autant, c'est un excellent avion, une fois qu'on l'a payé et lorsque que l'on a que les mission classique de surveillance du territoire à faire.
Réponse de le 24/02/2013 à 7:51 :
@Meca: Encore un qui connait pas grande chose est qui fait du perroquet. Le Rafale est chez comparer à quoi? Aux Mig, Sukhoi? C'est c'est que c'est plus cher car c'est n'est pas les même technos. Gripen? C'est pareil. Typhoon EF2000? T'es encore loin du compte, le contrat Indien a démontré que le Rafale est moins cher de 22 à 24% (Achat + maintenance sur toute la duré de vie) Ça t'étonne? C'est comme ça avec les avions de combats ou le matériels militaire en général. F16, F15, F18? Oui c'est plus cher aussi car ce sont des veilles plateforme ou le coût du programme est amorti. Sans compter que les US ne vent pas à n'importe quel Pays, transfert techno limité etc. Alors il faut comparer ce qui est comparable ou on se ferme.
Réponse de le 24/02/2013 à 10:03 :
@ventrachoux La dernière nouvelle c'est que les américains envoie des drones au Mali, en plus sa coute pas chère pour un avion et faire le même travaille.
Réponse de le 24/02/2013 à 12:35 :
Et non NGUYEN, vous êtes mal renseigné. Si ce ue vous dites était vrai, l'appareil se vendrait, surtout en temps de crise. La réalité contredit justement ce que vous prétendez. Je ne vous en veut pas, vous ne disposez simplement pas des bonnes sources et et donc des bons chiffres. Les F16 nous taillent des croupières justement parce que non seulement ils sont moins cher à l'achat, mais aussi à l'entretien. Et attention, quand on parle d'entretien, il faut non seulement compter les pièces, mais aussi la formation des personnels qui vont assurer le MCO...
Réponse de le 24/02/2013 à 14:19 :
Non Mecatroid, vous vous tromper encore et encore......
Si le Rafale ne se vends pas, cela n'a rien a voir avec son prix, c'est avant tout POLITIQUE.
La main mise des usa sur l'aviation militaire et le leadership économique anglo-américain dans le domaine militaire en général est LA raison.
"N'importe qui" en se renseignant un minimum saura que le Rafale est supérieur techniquement et opérationnellement a sa concurrence, et que son prix n'est pas un handicap.
En revanche, militairement, le poids de la France comparer aux puissances Anglos-américaines ne vaut "rien" sur la scène mondiale.
Réponse de le 25/02/2013 à 3:26 :
@Meca: Si le fabriquant de RAFALE s'appelle Boeing, Lockheed Martin, ou tout simplement USA, il aurait été fabriqué des milliers exemplaires et cela rien que pour les Armées US. Sans avoir besoin d'export, le programme sera largement amortie. Tu me suive? Pour qu'il soit moins cher, le produit doit être fabriqué en grande quantité ou l'économie d'échelle fera baisser les coût d'acquisition, maintenance, Maintien en Condition Opérationnelle, etc. Mais pour que cela soit réalisable, il faut aussi que le programme soit bien conçu et sécurisé au niveau compétence maître d'oeuvre, industriel, humaine etc. Le programme F35 est un exemple, même avec des milliers commandes et après 12 ans, le F35 reste toujours que des prototypes bourré de problèmes de toutes natures. La source de Air § Cosmos venant d'un membre du congrès Américain parle pour l'heure le coût unitaire pour les US de l'ordre 155 millions $ et ça continue à augmenter. Concernant le Typhoon, Combien exemplaires ont été commandé? Autour de 700 par l'Allemagne, Espagne, RU et Italie. Combien de Pays qui ont acheté? 3. Arabe Saoudite (72) Autriche (18) et Oman (12). Pour le premier, les soupçons de corruption ont été classé en secret défense par Blair. Le cas Autriche s'est avéré. Oman sous l'influence RU est doit être compatible avec Arabe Saoudite. Ses 3 contrats d'exports ont été réalisés en gré à gré sans appel d'offre. Ses appareils ne sont pas de nouvelles commandes mais retirés dans les commandes passé par l'Allemagne et RU. Connaissez vous le surcoût du Typhoon? 65% si ma mémoire est bonne, 4.6% pour le RAFALE. Alors avant de me dire mes sources sont mauvaise, il vous faut bien avancer les vôtres et épargnez moi les termes génériques: il est cher, personne n?achète encore etc. Le cas Indien sera la Référence pour tous les autres Pays au sujet du RAFALE et cela même avant le signature du contrat. Voici un lien qui vous permet d'avoir pleine d'info sur presque tout: http://www.air-defense.net/forum/index.php/board,9.0.html.
Réponse de le 25/02/2013 à 17:43 :
Bonne synthèse !
Réponse de le 01/03/2013 à 17:56 :
Et si on oubliait (un peu) les quelques différences technologiques ici et là ? ...En cas de guerre (une vraie hein, une bonne, grosse sale guerre), combien serions-nous capables d'aligner de Rafales en face des US (ok on est censés êtres alliés, mais depuis le début on met face à face des avions US et FR) ou bien (et surtout) face à des chinois, russes ? Super, j'ai 100 Rafales contre 2500 avions F15/22/36 J20/T (bref tout l'alphabet :o)).
En fait ce n'est QUE de la guerre... Commerciale. Malheureusement, la loi du nombre est la plus forte lorsque l'écart technologique n'est pas énorme.
Réponse de le 29/03/2013 à 18:16 :
"la loi du nombre est la plus forte lorsque l'écart technologique n'est pas énorme."
Ce qui nous protège le plus d'une attaque massive c'est la dissuasion. Pas d'attaque directe de la France par ces macro-états, tant que nous auront des SLE en balade dotés de leurs M51 (une belle réussite aussi) pour atomiser tout agresseur.

En revanche, pour des conflits plus localisés, et nécessitant donc une riposte mesurée, ou une projection loin du territoire afin de protéger nos intérêts, nous avons besoin d'un tel avion omnirôle.
Réponse de le 01/04/2013 à 14:10 :
En tant qu'ancien pilote de chasse, le Rafale représente tout ce dont nous avions rêvé comme machine de combat dans tous les domaines opérationnels et logistiques.
Il est à noter qu'avec les budgets possibles et consentis par la France, le résultat est une réussite de par la conception modulaire et multifonctions, de l'avion son avionique, ses capteurs et ses armements.
Cette rationalisation globale, rendue nécessaire est le résultat de L'ingéniosité de tous les acteurs impliqués dans ce programme.
Ainsi, l'affichage d'un coût unitaire de la machine ne signifie pas grand chose en regard de toutes les capacités opérationnelles acquises, et les énormes économies d'échelle procurées par cette rationalisation ; à titre d'exemples :
- maintenance allégée,
- intégration armements sous avion réduite,
- familles d'armements réduites,
- etc.
Enfin, si une comparaison avec le F-35 devait être faite en termes opérationnels et capacité/puissance de feux :
- en air air : le F-35, selon les versions ne dispose pas de canon en interne, ceci au prix de sa furtivité et ses contraintes pondérales ;
- au mieux, iil ne dispose que de 2 missiles BVR (beyond visual range) et pas de missile de combat WVR (within visual range).
Un Rafale équipé de 6 missiles MICA BVR et WVR + canon intene peut largement mieux faire que 3 F- 35 ! Et que dire lorsqu'il aura la capacité METEOR encours d'intégration.
- en air- sol :
- conventionnel :
-AASM, tous temps, multicobles précision métrique, decamétrique, courte et moyenne portée de la basse et haute altitude ; 6 sous Rafale, en regard de 2 JDAM courte portée dans F-35 d'oú 3 F-35 pour faire le job ;
- armements guides laser type GBU12 : 6 sous Rafale en regard de 2 au mieux en interne dans F-25, d'où 3 F-35 pour faire le job ;
_ armements missiles de croisière : 2 pour le Rafale, zéro pour le F-35 ; 2/0 = infini
- armements air-mer hors AASM : 1 Exocet pour Rafale, zéro pour F35 : 1/0= infini
- armement nucléaire : 1 sous Rafale, zéro pour F-35 ; 1/0 = infini
- reconnaissance stratégique : 1 sous Radale, partielle pour F-35 en interne.

Alors, pour faire le job d'un Rafale, combien faut il de F-35 dans toute les missions dont il est seulement capable :
grossièrement un nombre qui tend vers l!infini !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :