Espace : les vrais coûts d'un lancement par la fusée Falcon 9 de SpaceX

 |   |  517  mots
Le coût d'un lancement par le lanceur Falcon 9 de SpaceX s'élève à 141 millions de dollars
Le coût d'un lancement par le lanceur Falcon 9 de SpaceX s'élève à 141 millions de dollars (Crédits : Reuters)
Le lanceur Falcon 9 de SpaceX a réussi mardi soir son premier vol commercial avec à bord le satellite SES-8 de l’opérateur luxembourgeois. Derrière le fantasque milliardaire américain Elon Musk, qui veut envoyer des humains sur Mars, se cache en fait une entreprise… dont la structure de coûts ne reflète pas ses prix commerciaux. Explications.

On n'est jamais mieux trahi que par les siens. Dans un rapport publié en février 2011, la NASA, qui souhaite alors faire une revue de sa politique d'acquisition des services de lancements commerciaux, affirme que le coût moyen de fabrication et de lancement d'un  Falcon 9 est de l'ordre de… 141 millions de dollars sur la période 2012-2020 (soit de 104 millions en 2011 à 176 millions en 2020, la NASA prévoyant une hausse des prix de 6 % par an). Sans compter que le coût du pas de tir est pris en charge par l'Etat de Floride. 

55 millions de dollars pour lancer SES-8

Des coûts qui ne reflètent pas vraiment les prix revendiqués et pratiqués par SpaceX, bien loin de ceux d'Arianespace. Il faut aujourd'hui 100 millions d'euros pour lancer un satellite de 6 tonnes, selon la société européenne. Avec SpaceX, l'opérateur luxembourgeois SES a obtenu un prix imbattable - 55 millions de dollars - pour lancer son satellite de 2,9 tonnes, selon le directeur technologique du groupe, Martin Halliwell. En fait, SES aurait dû payer 111 millions de dollars minimum pour un satellite de 2,9 tonnes. Soit en fait plus du double que son concurrent européen...Le satellite SES-8, d'une valeur d'environ 100 millions de dollars, fournira des services de télévision, de câble, de bande passante et autres en Inde, en Chine, au Vietnam et sur d'autres marchés asiatiques.

"Nos prix sont les plus compétitifs du monde", a donc déclaré le fondateur et directeur général de SpaceX, Elon Musk. Nous allons contraindre toutes les autres sociétés (du secteur), soit à développer de nouvelles technologies, soit à sortir du marché". Clairement, SpaceX peut s'appuyer sur les grands contrats du Département de défense (DoD) américain et de la NASA pour faire du dumping à l'international.

SpaceX pratique le prix fort pour la NASA

Aux Etats-Unis, SpaceX est sur une autre planète en terme de prix. Selon la NASA, Falcon 9 coûterait au moins deux fois plus cher que le lanceur Minotaur IV (63 millions de dollars). « La NASA devrait soigneusement considérer si son utilisation est rentable », ont estimé les auteurs du rapport. Par exemple, si la NASA utilisait le lanceur Minotaur plutôt que Falcon 9 ou Atlas V pour lancer en 2014 le programme scientifique SMAP (une mission d'observation de la Terre, ndlr) l'Agence pourrait économiser entre 61 millions et 156 millions de dollars », constate le rapport.

D'une façon plus générale, la NASA évalue le coût moyen d'utilisation de Minotaur pour les missions scientifiques prévues pour être lancées entre 2012 et 2020, à 63 millions de dollars par lancement, en comparaison aux 141 millions de dollars de Falcon 9 et aux 264 millions de dollars d'Atlas V. « En conséquence, la NASA pourrait économiser en moyenne de 78 millions à 200 millions de dollars par lancement en utilisant Minotaur plutôt que Falcon 9 ou Atlas V », assure la NASA.

Dans ces conditions, il serait en principe étonnant que la NASA opte pour Falcon 9, sauf à imaginer qu'elle utilise, en la "subventionnant", la société SpaceX pour déstabiliser les concurrents étrangers, notamment Arianespace, leader mondial du secteur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/11/2015 à 18:37 :
- Space X : 3 T pour 55 millions de $
- ARIANE : 6 T pour 100 millions de $

les prix c'est "au kilo en orbite" (et sur une orbite identique , SVP)
Alors qui est le moins cher , vraiment ?
a écrit le 06/12/2013 à 15:05 :
Scandaleux de faire un tel lobbying et de bloquer les réponses qui démontant totalement la crédibilité de l'article !
a écrit le 05/12/2013 à 23:51 :
Mr Cabirol ne peut répondre que par le mépris et le sarcasme aux données factuelles d’Ambroise Leclerc.
Il suffit de réfléchir trente secondes pour comprendre que ce qu’il écrit ne peut être qu’archi-faux. La NASA a signé avec SpaceX un contrat de 1,6 milliard de $ pour 12 lancements de Falcon 9/Dragon vers l’ISS, si l’on suit sa logique délirante SpaceX perdrait donc à chaque lancement institutionnel pour la NASA 8 millions de dollars uniquement pour le lanceur qui "coûterait 141 millions de $" plus des dizaines d’autres millions de dollars pour la capsule Dragon et toute la logistique des missions puisque tout cela est inclus dans les 133 millions de dollars payés par la NASA. Bref, SpaceX perdrait une fortune à chaque lancement pour la NASA et, comme si cela ne suffisait pas, il leur est venu à l’idée de lancer des satellites commerciaux également à perte : 141 millions de "coût réel" moins 55 millions payés = 86 millions de $ de pertes ! Nous attendons de votre part une nouvelle "enquête journalistique" de haut niveau nous permettant de savoir d’où proviennent tous ces milliards (avec près de 50 lancements dans leur carnet de commande cela engendrera des milliards de pertes) et surtout quel est l’intérêt commercial d’une société privée de lancer à perte car c’est du jamais vu !
Bref, c’est vous qui faites du lobbying en faveur d’Arianespace, Mr Cabirol. En plus il s’agit du pire lobbying possible: non pas vanter les qualités de son propre "poulain" mais discréditer malhonnêtement les autres. Mais je peux le comprendre, nous savons tous que c’est votre seule option possible, sinon prouvez-nous donc le contraire et donnez-nous le lien vers le "rapport de la NASA en source ouverte" qui prouverait qu’un lanceur Falcon 9 (sans la charge utile bien entendu) coûterait 141 millions de $ et que ce lanceur pourrait être remplacé par le Minotaur (essayez donc de lancer un satellite de 3 tonnes en GEO ou une capsule Dragon vers l’ISS avec une Minotaur, visiblement vous ne savez même pas de quoi vous parlez !)
Je vous avoue que j’attends votre réponse avec curiosité et impatience, en espérant que la censure ne fasse pas son œuvre…
Réponse de le 06/12/2013 à 12:24 :
Cher Glenn B, consulter le rapport de la NASA. On en reparle après. Bien à vous. Michel Cabirol
Réponse de le 14/01/2014 à 0:43 :
The NASA report on the tender by Spacex, prior to their having built either the F9 or the Dragon?

You are confused.
Réponse de le 16/04/2015 à 22:34 :
Le mec qui se plaint du prétendu "lobbying" de M. Cabirol (qui ne fait que rapporter des faits), alors qu'il est manifestement lui-même dans une démarche de lobbying en faveur de SpaceX.
On croit rêver. Et c'est à mourir de rire.
a écrit le 05/12/2013 à 13:07 :
Il y a d'importantes contre-vérités dans votre article :

- Le coût de 141 millions de dollars par lancement correspond à celui d'une Falcon 9 + capsule Dragon + prestation d'envoi, amarrage à l'ISS et retour du fret sur Terre.

- Le tarif de 57 millions de dollars est le tarif public d'un lancement complet (et qui a été payé par les clients qui ont déjà commandé le lancement de 30 satellites commerciaux).

- Les Minotaur sont d'anciens missiles nucléaires transformés en petits lanceurs à bas prix. Les plus gros peuvent lancer 1,5 tonnes en orbite basse contre 13 tonnes pour la Falcon 9 v1.1. Affirmer que Minotaur est moins cher que Falcon c'est comme dire que le lanceur européen Véga (2,3 t) est moins cher qu'Ariane 5 ES (21 tonnes) - ou qu'une Twingo est meilleur marché qu'un autocar.

- La mission SMAP sera lancée par une fusée Delta II et non Falcon.
Réponse de le 05/12/2013 à 14:18 :
Cher Ambroise Leclerc, il suffit de consulter le rapport de la NASA (facile il est disponible en source ouverte). Toutes les infos de l'article y sont ni plus, ni moins. Le reste est du lobbying en faveur de SpaceX mais je peux le comprendre. Bien à vous. Michel Cabirol
a écrit le 04/12/2013 à 19:50 :
Je suis pas surpris, il y a 3 ans, je l'avais dit quand j'ai lu le rapport, Mais la falcon 9 v1.1 coûte bien plus chère qu'il y a 3 ans, et c'est pas fini, elle est incapable de lancer plus de 5t, non parce qu'elle manque de puissance, mais que les moteurs ne sont pas fiable, plus on charge plus il faut pousser, plus ça chauffe. on l'a vu récemment.
Pour régler ce problème des partise chaudes, cela va coûter très très chère et ca va prendre beaucoup de temps.
Les aides sont indirectes et obscure, commande du pentagone, surfacturation à la nasa, gratuite des lancement par les états, au moins arianespace, on sait tout et on appele cela des subventions bien enregistré dans les comptes. c'est pas le cas de spacex et des financements occultes par les USA. si elle coute 141M$
ca a du sacrément augmenter avec la v1.1, elle est plus chère qu'ariane V, cela ne me suprend pas. Pour l'instant Musk a les commandes de la NASA pour une douzaine de vol.
Après fini. Il faudra qu'il se débrouille.
En ce moment je me régale.
a écrit le 04/12/2013 à 17:08 :
Un article embibé de jalousie, quel honte. Si on ajoute toutes les aides publiques que Ariane a reçu et reçoit, je pense que le prix de lancement sera nettement plus élevé.
a écrit le 04/12/2013 à 15:55 :
Bravo, les Luxembourgeois ! Vous vous y entendez en affaires et vous savez profiter des promotions. En plus vous contribuez au passage à ce que le reste de l'industrie fasse un effort sur ses prix de revient. Et à ce que les Luxembourgeois disposent d'un revenu par tête sans égal. Bravo !
En France, on préfère payer au prix fort et mettre l'économie en faillite. C'est ça, la grandeur.
Au bout du compte, nos moutons de Panurge qui patronnent une politique nationale n'ont à s'en prendre qu'à eux mêmes (ou à leurs conseilleurs) lorsqu'ils jugent qu'ils payent trop d'impôts.
a écrit le 04/12/2013 à 15:23 :
Dans un rapport datant d'il y a près de 3 ans (et forcément basé sur des chiffres qui dataient déjà d'au moins plusieurs mois, si ce n'est années, à ce moment-là) ?
a écrit le 04/12/2013 à 15:23 :
Dans un rapport datant d'il y a près de 3 ans (et forcément basé sur des chiffres qui dataient déjà d'au moins plusieurs mois, si ce n'est années, à ce moment-là) ?
a écrit le 04/12/2013 à 14:41 :
et la Space-taxe elle arrive quand ?
a écrit le 04/12/2013 à 13:55 :
"en la "subventionnant", pour déstabiliser les concurrents étrangers": tout est là, les USA 1er a parler de libre echange et libre concurrence sont pourtant les derrniers à les respecter et ce, dans tous les domaines.
Réponse de le 04/12/2013 à 18:07 :
@ icietla : Profitons-en, au lieu de râler.
a écrit le 04/12/2013 à 13:50 :
L'europe devrait condamner les clients européens à payer la différence entre ce qu'il ont payé et le coût réel estimé d'un lancement dans ce cas, le Luxembourg devrait payer 120 M€ en plus des 55 payés à SpaceX.

C'est un bonne manière de protéger notre économie de l'Espace d'une concurrence déloyale.
a écrit le 04/12/2013 à 12:27 :
c'est une erreur de continuer à mettre de l'argent dans les recherches sur les fusées à carburant. Il faudrait mettre beaucoup plus d'argent et de chercheurs sur l'anti-gravité qui est notre proche avenir .
Réponse de le 04/12/2013 à 13:24 :
elmut, vous lisez trop de SF ! On ne risque pas de trouver ce qui n'existe pas...
Réponse de le 04/12/2013 à 14:05 :
Malheureusement l'anti-connerie est encore beaucoup trop loin !
Réponse de le 04/12/2013 à 14:08 :
à @Yves vous ne lisez pas assez les revues science avenir !
Réponse de le 04/12/2013 à 19:19 :
au quinzième siècle que disait-on sur la terre ronde Mr @Yves si bien que Christophe
Colombes a failli ne pas faire la découverte du nouveau monde .
Réponse de le 05/12/2013 à 17:17 :
Vous avez bien raison. YAKA étudier l'anti-gravité pour la découvrir. Au passage, je note qu'YFOKON étudie aussi la téléportation et l'hyperpropulsion. De plus, YFODRAI découvrir le secret de l'énergie infini, de l'argent gratuit, de la pierre philosophale et de la fontaine de jouvence. Mais on peut garder ces objectifs secondaires pour l'année prochaine.
a écrit le 04/12/2013 à 11:42 :
Bonjour,
Les 141 millions de dollars qui facture SpaceX a la NASA sont pour le lancement d'equipages avec une capsule Dragon. Cela n'a rien a voir avec "le coût moyen de fabrication et de lancement d'un Falcon 9". Votre article est a revoir.
Réponse de le 04/12/2013 à 13:00 :
Perdu Daradar. Bien essayé.
Réponse de le 18/02/2015 à 22:29 :
si au lieu de pleurnicher les p'tits gars d'ariane espace bien confortablement assis sur leur lauriers à contempler la magnificence d'ariane 5 ils avaient regardé que les satellites on évolué ils auraient investis pour s'adapté au changements du marché. et oui maintenant un satellite de télécommunication ne pese plus 6t mais 3t depuis qu'ils sont équipé d'une propulsion ionique beaucoupo plus légere car nécéssitant beaucoup moins de carburant au lieu d'une propulsion conventionnelle plus lourde. sauf que Ariane 5 est maintenant un lanceur surdimensionné pour ce genre de satellites et vega ne balance pas plus de 2t en orbite basse .il y a comme un trous dans la gamme. pire, l'étude d'ariane 6 est faite pour lancer toujours des satellites de 6t... mais un, par un.. toujours pas adapté. ça va encore couté des millions pour modifier les plans.
et enfin si au lieu de railler spacex en disant que recuperer un premier étage serait impossible( chose dont on va tres bientot avoir la preuve du contraire) ils avaient étudié la chose ils ne seraient pas autant à la traine. maintenant ils vont accuser un sérieux retard technologique et compétitif qui va leur faire beaucoup de mal.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :