Au Brésil, le Rafale ne serait plus dans la course selon la presse locale

 |   |  407  mots
Le Rafale
Le Rafale (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Selon la presse locale, le Brésil, qui compte acheter 36 avions de chasse pour un montant estimé à 35 milliards de dollars, aurait écarté le chasseur français de Dassault laissant en course les modèles américain et suédois. La raison : son coût jugé trop élevé.

La France n'emportera pas un contrat d'avions de chasse de plusieurs milliards de dollars avec le Brésil, car son offre est trop chère, a estimé samedi le quotidien brésilien Folha de São Paulo.

La Folha affirme que l'offre française de 36 Rafale pour quatre milliards de dollars (2,9 milliards d'euros) sera déclinée en raison du prix, trop élevé.

En compétition avec le F/A-18 Super Hornet de Boeing et le Gripen NG de Saab

Le quotidien ne prend pas de pari sur l'identité de celui qui remportera finalement ce contrat très convoité de plus de cinq milliards de dollars.

L'avion de combat français de Dassault-aviation est en compétition avec le F/A-18 Super Hornet de l'Américain Boeing et le Gripen NG du Suédois Saab pour un appel d'offres brésilien portant sur 36 avions de chasse pour le programme FX-2 de l'aéronautique brésilien.

Une vente potentielle qui dure depuis 2009

Au premier jour de sa visite d'Etat au Brésil, le président français François Hollande a rencontré jeudi son homologue Dilma Rousseff à Brasilia, affichant sa volonté de conforter le partage de savoir-faire technologiques et saluant l'augmentation du commerce bilatéral entre les deux pays.

Depuis que le Brésil a annoncé le retrait des avions Mirage 2000 à la fin de l'année, Paris n'a eu de cesse de venter les mérites de ses Rafale, espérant conclure une vente que Nicolas Sarkozy avait cru acquise en 2009.

Les hésitations de Dilma Rousseff

Une ébauche d'accord avait alors été trouvée entre M. Sarkozy et le président brésilien de l'époque, Luiz Inacio Lula da Silva, et Paris avait bien cru emporter la mise. Mais, à son arrivée au pouvoir, Dilma Rousseff a souhaité reconsidérer les options.

Si plusieurs contrats ont été signés à l'occasion de la visite de M. Hollande, le délicat dossier du Rafale n'a en revanche pas été évoqué publiquement, à l'approche de 2014, année des élections générales au Brésil.

La décision finale ne sera pas prise avant fin 2015

Mme Rousseff pourrait ne pas souhaiter conclure un contrat aussi coûteux à l'approche d'échéances électorales, et alors que le gouvernement fait déjà l'objet de vives critiques populaires en raison du coût du Mondial de football, estimé à huit milliards d'euros.

Selon la Folha, la décision finale ne sera pas prise avant 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/12/2013 à 14:30 :
Vous n'avez rien compris. Nous ne vendons pas de Rafale à cause de de Gaulle,je m'explique, pendant la guerre des 6 jours il à mis l'embargo sur les Mirages alors qu’Israël en avez extrêmement besoin c'était vital pour eux.Alors les nouveaux client se méfient Quand on pense que l'énorme sucés du Mirage c'était grâce à Israël !!!!
a écrit le 18/12/2013 à 17:22 :
La différence du rafale avec les autres trapanel dites volante, c'est que le rafale se pilote et qu'il faut etre un excellent pilote, pas un branleur de manche, dixite américains et autres
. voir les résultats des dernières confrontations en exercice réels ;
a écrit le 18/12/2013 à 15:43 :
Le f18 a failli être signé!!! par chance pour nous, il y a eu le soulevement populaire face aux dépenses liées entre autre au foot au même moment.
Mais biensur que cela nous intéresse directement, cette industrie est trés importante pour le pays!
Le rafal n'est plus vraiment dans la course car les frais de maintenance sont trop cher, et l'avion lui même, bien que super efficace est trop cher.
Les brésiliens ont besoin entre autre de ces avions pour protéger leur vaste territoire maritime, il convient alors de connaitre qu elle avion est le plus adapté.
La négo avec les brésilien n'est pas facile et à part Lula, au brésil personne n'avait choisi le rafale au moment ou NS l'avait promis...
a écrit le 17/12/2013 à 11:59 :
normal, on leur coupe l'herbe sous le pied en afrique! lol, à nous le minerai et autre truc précieux!
a écrit le 17/12/2013 à 11:41 :
Ce n'est pas la France qui a perdu ce contrat: il s'agit d'une entreprise privée "Dassault" ...

On s'en fout !
Réponse de le 17/12/2013 à 19:03 :
Sachez que le Rafale, c'est principalement Dassault, Thales et Safran. Si on compte l'armement, il faut ajouter MBDA, Sagem et d'autres. Cela concerne pas mal de familles qui vivent et qui consomment en France.
Réponse de le 17/12/2013 à 19:28 :
Du calme ! Ce n'est pas parce qu'une feuille d'un canard portugais affirme que le Rafale serait trop cher que tout le monde doit le croire...Et trop cher par rapport à quoi? pour quelle version? pour quelles missions? avec ou sans armements? avec ou pas le coût de la maintenance? avec quels transferts de technologie? etc. Quant à se réjouir d'un éventuel échec d'une société française impliquant de nombreux coopérants et de sous-traitants...je n'en vois pas l'intérêt par les temps qui courent avec autant de chômage en France!
a écrit le 17/12/2013 à 9:42 :
Pourtant Moi président revient du Brésil et était sourire avec la présidente. Encore un beau coup de poignard dans le dos.
a écrit le 17/12/2013 à 7:26 :
Mon inquiétude vient du marché indien.ils nous ont acheter beaucoup d,appareils .le problème est qu'ils veulent en construire une grande partie chez eux,je peux le comprendre mais mon inquiétude et qu'ils nous volent la technologie avant-gardiste de cet appareil.j'ai entendu que d'assaut garderait l'assemblage des pièces les plus pointues.pour ceux qui disent que cet avion est vieux j'aimerai qu'il sachent que l'on peut piloter cet appareil juste avec sa voie et iris du pilote.cette avion est une pure œuvre d'art.il est français et ils existent des bourins en France pour le critiquer ..sûrement des socialistes.
a écrit le 17/12/2013 à 4:56 :
l avantage du mirage c etait surtout les retrocommissions qui permetaient aux politiques de se gaver et de planquer les sous en suisse ..!
a écrit le 17/12/2013 à 0:22 :
Pourquoi payer un avion aussi cher e pratiquement obsolète alors que les Russes et les Américains vendent des avions de très bonne qualité et de conception plus récente cessons de faire nos cocoricos ridicules l'arment français ne se vend pas tout simplement que c'est de la M.... ex. le char LECLERC, le fusil 'le clairon etc....
Réponse de le 17/12/2013 à 7:03 :
Comique!!! Tu parles d'un dossier sans rien y connaître.dire que le rafale est obsolète est une grosse connerie ,comme toi qui est un gros con.le rafale est le meilleur avion de chasse du monde.c'est le rêve absolue créer par d'assaut .il est capable de faire n'importe quel combat,dans n'importe quel territoire .les avion américains sont d'ex fers a repasser.demandez aux chasseurs ennemis si ils sont contents de croiser un rafale dans le ciel???? Son seul problème est son prix. Les clochards ne peuvent pas se le payer.
Réponse de le 18/12/2013 à 17:07 :
C'est clair,seul son prix est un obstacle.
On ne pourra plus se permettre à l'avenir de faire des avions seul dans son coin.
Pour le char Leclerc,c'est pareil,un concentré de technologie qui en fait peut-être le meilleurs outil actuel dans le genre,mais toujours un prix exhorbitant.
Booboo,va donc parler du foot,tu es quelque peu desarmé en ce qui concerne l'armement.
a écrit le 16/12/2013 à 22:23 :
Un bel oiseau trop onéreux pour un pays qui n'en a pas besoin.
a écrit le 16/12/2013 à 20:06 :
Le Brésil a un besoin impératif d'un avion de chasse avancé comme le Rafale pour se défendre contre... contre qui au fait ?
a écrit le 16/12/2013 à 16:10 :
Encore une reussite de l'ologarchie francaise, rafale finance par les deniers publics, pendant que son patron fustige l'etat providence(sauf pour lui), est une catastrophe pour le contribuable et les caisses de l'etat.
a écrit le 16/12/2013 à 15:35 :
Si c'est uniquement pour vendre des rafales à l'armée française, il vaudrait mieux que Dassault stop les frais et se concentrent sur les avions civiles.
Réponse de le 16/12/2013 à 16:13 :
il font mieux que tous le monde pourquoi arrete ? " typhon f22 f35 , les autre sont tres largement en dessus
Réponse de le 16/12/2013 à 19:02 :
Mieux que tout le monde? Dans la mondialisation actuelle, les industrie cherche a créer du matériel de fiabilité réduite pour conserver leur marché de pièce... La fiabilité n'est plus de mise que ce soit pour votre machine a laver, voiture,... Alors pour un avion... Que les étrangers achètent le moins cher c'est pas étonnant.
Réponse de le 16/12/2013 à 19:20 :
@"Trop cher", C'est déjà le cas depuis belle lurette avec la gamme Falcon, renseignez-vous un peu! Dassault n'est plus (depuis longtemps) 100% militaire!
a écrit le 16/12/2013 à 14:20 :
Rafale, F18, Gripen,... F35... Et si la question n'était pas là ? Est ce que les hyperextrastratosexperts sur ce blog pouvaient expliquer à quoi ça sert ENCORE ces avions de "chasse/guerre/..." ? Hormis (à l'instar de la Grèce qui, il y a encore peu, engraissait son armée pour pouvoir contrer la Turquie si elle devenait envahissante (NB rapport de force 11M/76M d'habitants...) pour pouvoir dire "z'avez vu comme je suis fort; n'essayez pas de m'agresser, vous perdriez...". Ou bien "je défends le "peuple libyen" avec mes mirageS.... On voit bien que la Suisse fait peur à la France ! (on me souffle que ce n'est pas à cause des avions...). Quel est le risque de "guerre" contre le Brésil ? Ce pays n'a-t-il pas des alliances (et un potentiel) telles qu'elles lui coûteront moins cher que ces tas de ferraille ?
Réponse de le 16/12/2013 à 19:18 :
@pm. Eh bien, les avions de combat et l'armée en général, c'est comme une assurance, on est bien content quand on a un accident dont surtout on n'est pas la cause! La question est contre quoi on veut être assurer. Les pays voisins du Brésil seraient-ils toujours aussi "pacifiques" si le Brésil n'a plus de moyen pour défendre ses intérêts?
a écrit le 16/12/2013 à 12:52 :
L'article est plein d'erreur au niveau des chiffres mais peut importe...
Cet article de La Fohla est faux. On va le voir dans les heures et les jours qui viennent, c'est du bidon.
La Fohla a toujours fait un fort lobbying pour le Gripen et n'a pas arrêté de raconter n'importe quoi sur ses concurrents, ça ne date pas d'aujourd'hui et ce n'est pas la 1ère fois qu'ils font le coup (avec l'AFP toujours dans les bons coups pour relayer de l'intoxication en notre défaveur).

Maintenant que des journalistes brésiliens vivent de pub payée par un lobby: c'est une chose. Il faut bien faire vivre sa petite boutique.
Par contre que l'AFP (ainsi que La Tribune) reprennent en boucle ces âneries: ça s'appelle du mauvais journalisme.

Et puis, quand on va se rendre compte que l'AFP et LT a repris en boucle lesdites âneries, est-ce que La Tribune va pondre un article titré: "Comment les lobby brésilien font de l'intoxication sur le marché des avions de combats"?
Meuu non... Et ça sera encore du mauvais journalisme car nous n'aurons pas été informé alors des coulisses de la guerre de l'information sur ce marché et on nous aura - au bout du compte - mentis par omission en nous laissant nous faire intoxiquer "impunément".
C'est la réalité.
Réponse de le 16/12/2013 à 17:12 :
Parce que la réalité pour vous c'est quoi? Dire que le Rafale est en course et que c'est le meilleur? C'est ca pour vous un journlisme de qualité?
Réponse de le 16/12/2013 à 19:13 :
@DS4, quand on ne sait rien, alors on ne dit rien!
Réponse de le 16/12/2013 à 21:18 :
Tout ceci est exact, il faut quand meme savoir certains des editorialistes de Fohla qui n'ont de cesse de dénigrer le Rafale ont avoué avoir été invités tout frais payés en Suede .. cf E. Cantanhede qui a pretendu la semaine derniere que les evaluations qui ont placés le Rafale en tete ont été trafiquées. La presse francaise avale n'importe quoi et c'est encore mieux si cela favorise l'auto denigrement national
Réponse de le 16/12/2013 à 23:12 :
Oh les grands méchants suédois. C'est sur nous gentils français ne ferions pas ça. Nous sommes bon, nous sommes droits, nous avons le sens de l'éthique... Mais bien sur. Va voir ou se place la France sur la liste des pays les plus corrompus. C'est pas brillant.
Réponse de le 17/12/2013 à 10:30 :
la France est 22eme sur 177 pays ; le Bresil , qui est le cas qui nous interesse , est 72eme , mais vous l'ignoriez bien sur . Mais il s'agit plus un probleme d'ethique journalistique que de corruption puisque ces journalistes ne sont pas des décideurs. Aucune loi ne leur interdit de faire du lobbying pour le Gripen.
C'est amusant cette propension a poster des commentaires débiles et à cote de la plaque ;)
Réponse de le 18/12/2013 à 21:16 :
Eh bien, pour un article totalement faux ... Il a quand même vu bien juste ... Dommage pour vous
a écrit le 16/12/2013 à 12:14 :
Pas de problème, c'est la continuité de la politique hollandaise/socialo/écolo: annuler toutes les décisions ou initiatives prise sous le précédent gouvernement. L'antisarkozysme , ça c'est de la politique!
Réponse de le 16/12/2013 à 13:03 :
votre commentaire est completement debile
Réponse de le 16/12/2013 à 18:29 :
Le anti-Hollandisme primaire à l'oeuvre...
C'est surtout la continuité de l'esprit UMP : jouer les gros bras du privé avec l'argent de l'Etat.
Le Rafale est l'oeuvre du soutien inconditionnel de l'UMP (les couverture du Figaro en deviennent ridicules). DASSAULT, un fils à papa qui a hérité d'une entreprise qu'il se révèle incapable de gérer sans l'aide du contribuable.
Réponse de le 16/12/2013 à 19:10 :
@Democratix, Le programme Rafale a été lancé sous une présidence et un gouvernement...socialistes. Quand les intérêts nationaux sont en jeux, il n'y a plus de clivage politique, on a ainsi éviter d'acheter des Eurofighter pour l'AdA et des F-18 (pour la Marine) suivis ensuite par des F-35C. Je me permets de rappeler aussi que la sortie du programme Eurofighter était faite sous la même présidence.
a écrit le 16/12/2013 à 11:18 :
Ses sarkonvolutions n'en finissent pas de vibrionner en plein trou d'air.
Ce trou d'air rappelle l'étouffement du Concorde. Pauvre rêves de France !
a écrit le 16/12/2013 à 10:49 :
C'est juste des conneries , faites votre travail de journaliste et verifier la source de ces infos plutot que de les reprendre betement. C'est juste 10 lignes en 5eme page du Fohla de samedi ecrites par une editorialiste de second plan qui n' a pas de sources et emet une opinion.
a écrit le 16/12/2013 à 10:33 :
Il est regrettable que personne ne veuille du "Rafale" . Car au bout du compte , c'est l'Etat qui devra en acheter pour l'armée de l'air , jusqu'à remboursement des frais d'étude et d'investissement , plus une indemnité de dédommagement . Dassault pourra s'acheter son immunité au Sénat , comme il achetait les voix à Corbeille .
a écrit le 16/12/2013 à 9:02 :
Arf ! Voilà encore les experts géo-stratégiques et militaro-industriels qui viennent nous expliquer que le Rafale est comme ceci, le Gripen comme cela, etc... Faudrait peut-être vous réveiller les petits pilotes en peluche. Le choix d'un avion de chasse implique 30 années de dépendance avec son fournisseur et c'est tout sauf un seul choix technique. Les prix est primordial mais ce qui compte c'est qu'on achète ses armes à son ami, pas à son ennemi. Point barre.
a écrit le 16/12/2013 à 8:07 :
J'ai du mal à comprendre Sarko en avait vendu une cinquantaine, Flamby vient d'en vendre une centaine nous mentirez t'ils ces politiques, je suis surpris, c'est pas possible.
a écrit le 16/12/2013 à 7:53 :
Je rejoins Patex. Les écoutes de la NSA ont plombé les USA. Je ne vois pas le Brésil remercier les USA en leur achetant des F18. Quant au Gripen, il a un rayon d'action bien trop faible. Le Rafale est plus que jamais dans la course. Mais les atermoiements politiques brésiliens sont aussi forts que les notres. Ce n'est pas encore réglé...
Réponse de le 16/12/2013 à 8:10 :
Vous croyez que le commerce entre état va s'arrêter suite aux écoutes, les intérêts stratégiques ont une autre dimension. Ce type d'analyse est bon pour le bon peuple que nous sommes, c'est à dire de grands naïfs.
Réponse de le 16/12/2013 à 11:24 :
La faible autonomie du Gripen n’est plus d’actualité : le Gripen E/F transport en interne 900 kg de kérosène par rapport au Gripen C/D, de plus le brésil vont avoir une flotte d’Embraer KC-390 comme ravitailleur.
Réponse de le 16/12/2013 à 19:01 :
@SGL, Le Gripen a un seul moteur, c'est un de ses principaux handicaps face aux autres.
Réponse de le 17/12/2013 à 18:48 :
@SGL: le gripen E/F n'a encore jamais volé, et le Brésil n'aura pas les moyens d'absorber financièrement l'achat d'une flotte d'avions ravitailleurs dont il n'a par ailleurs pas encore réellement besoin et l'achat d'avions de combat modernes. Le KC390 pourra certes faire du ravitaillement mais sa vocation première au Brésil est le transport.
Ensuite le fait de disposer de deux réacteurs est un atout considérable en faveur du rafale et du f18 quand il s'agit de survoler des régions hostiles ou inhospitalières comme les zones forestières ou sauvages qui couvrent la plus grande partie du territoire brésilien. Il arrive parfois qu'un réacteur puisse tomber en panne, quand on en a deux on a déjà la possibilité de se dérouter pour se poser. Ça arrive plus souvent que vous le croyez. C'est pas un hasard si toutes les grandes armées de ce monde disposent de biréacteurs. Et que ces appareils ont des taux d'attrition plus faibles que les monoréacteurs...
Par ailleurs les moteurs du rafale sont d'une puissance à peu près équivalentes à ceux du f18, et le rafale est plus léger donc plus performant, quant à l'autonomie, elle est supérieure à celle du f18, tout comme la capacité d'emport, soit 9,5t contre 8t
a écrit le 15/12/2013 à 21:20 :
Ne serait ce pas un vieil avion ? Enfin moi, je n'y connais rien en engin de guerre.
Réponse de le 15/12/2013 à 22:47 :
vieil avion par rapport à quelle autre ?
Réponse de le 16/12/2013 à 17:36 :
Vieux par rapport au F18 sûrement pas. Quant au Gripen, c'est un peu comme comparer une Renault et une Mercedes. Ce n'est pas le même prix mais ce n'est pas la même chose.
Réponse de le 17/12/2013 à 17:30 :
Je pense qu'Iciailleurs confond avec le Nieuport 17...lol
a écrit le 15/12/2013 à 18:48 :
Article en retard de plusieurs mois. L'espionnage de la NSA a été très mal vécu par les brésiliens et une visite d'un des responsables de l'administration Obama a même été annulée par Roussef en personne. Le F18 est dans un sal pétrin. Le Gripen est trop petit pour le Brésil. Il n'a pas un rayon d'action suffisant. Sauf s'ils veulent une armée de l'air du niveau de la suisse... Les voisins du Brésil achètent des Sukhoi dernière génération, les brésiliens devront prendre du matériel du même standard, soit français soit américain. Pour l'EF Typhoon, il a été recalé depuis plusieurs années.
Enfin les brésiliens ont des échanges soutenus avec les indiens au sujet du rafale, ils attendent certainement de voir comment sera négocié le contrat rafale et notamment concernant le volet contreparties pour prendre une décision.
L'article de ce canard brésilien vaut pas grand chose...
a écrit le 15/12/2013 à 18:24 :
la vente de Rafale est comptabilisée dans l' exécution du budget militaire.. . Notre armée est en totale déliquescence de ses matériels et ne fait illusion qu' au 14 Juillet . C'est un désastre .
a écrit le 15/12/2013 à 18:11 :
Si 36 Rafale pour 2,9 milliards d'euros est trop onéreux, alors que dire du soit disant avion low-cost et aux capacités inférieures: le Gripen.
Les suisses auront 22 Gripen pour la modique somme de 2,6 milliards d'euros...
De plus le journal Fohla est notoirement anti-FR (politiquement) et pro-US depuis le début de la compétition FX. Dommage qu'à chaque rumeurs de ce journal, les médias français reprennent en coeur.
J'espère que si il y a un démenti, vous en ferait de même...
Réponse de le 16/12/2013 à 19:26 :
si le nb G en verticl comme le VIGEN je pense que la photo est inexistante , il faut gonfler avec exe la combi !!!!
a écrit le 15/12/2013 à 17:18 :
Je rigole trop chère comparer au vieux F18 et à l'avion de police Gripen , normal bientot on va dire que les BMW sont trop chère pour la classe moyenne!
a écrit le 15/12/2013 à 16:40 :
bah, livemint avait proclamé que l'eurofighter avait gagné le MMRCA indien, 10 jours plus c'est le rafale qui a gagné, il faut se méfier, le bresil n'a pas d'argent, point barre,
en 2015, ca sera pareil, ils achèteront de l'occase pour faire durer, des f5, des F16, etc..
ils n'ont pas de menace. la population est très énervée vu qu'ils doivent payer le mondial.
a écrit le 15/12/2013 à 16:39 :
Si 36 Rafale pour 2,9 milliards d'euros est trop onéreux, alors que dire du soit disant avion low-cost et aux capacités inférieures: le Gripen.
Les suisses auront 22 Gripen pour la modique somme de 2,6 milliards d'euros...
De plus le journal Fohla est notoirement anti-Rafale et pro-US depuis le début de la compétition FX. Dommage qu'à chaque rumeurs de ce journal, les médias français le reprennent en coeur.
J'espère que si il y a un démenti, vous en ferait de même...
Réponse de le 16/12/2013 à 8:11 :
@ Pat : +1 pour le prix par rapport aux Gripen en Suisse, je me disais exactement la même chose! Merci pour l'éclaircissement sur la position de ce journal brésilien.
a écrit le 15/12/2013 à 16:36 :
Décidément, ce Rafale, personne n'en veut !
L'entreprise qui le construit devrait être en difficulté non ?
Mais que l'on se rassure, M. le maire de Corbeil, grand défenseur des valeurs libérales, n'y prendra pas un centime ...
Réponse de le 15/12/2013 à 17:19 :
Beaucoup voudrez du rafale mais la politique du plus fort l'emporte notament américaine...
Dassault se porte bien renseigner vous , les rafale ne représente pas beaucoup de leurs chiffres d'affaire
Réponse de le 15/12/2013 à 18:42 :
Beaucoup voudrAIT du rafale mais la politique du plus fort l'emporte notamMent américaine...
Dassault se porte bien renseigneZ vous , LE rafale ne représente pas beaucoup de LEUR CHIFFRE d'affaire
Réponse de le 15/12/2013 à 21:39 :
Ce qui ne me rassure pas du tout, au contraire, c'est l'état d'esprit de quelques "patriotes" qui préfèreraient que la France soit militairement dépendante d'on ne sait qui, et devienne même impuissante (où aurait-on été capable d'intervenir si on avait eu des eurofighter à la place des rafales?). Tout ça parce que le patron d'une brillante entreprise française ne partage pas leurs idées! Dassault Aviation (les Falcon n'ont plus à faire leur réputation) et Dassault Systèmes (leader dans la modélisation et le suivi de vie des produits) sont des fleurons de l'industrie française. C'est comme ça, même si vous ne pensez pas comme eux, même si vous ne les comprenez pas. Et même... si vous n'avez pas fait d'études!
Réponse de le 15/12/2013 à 22:50 :
L’achat d’un avion de combat est avant tous une décision politique dans 90% et seulement 10% technique.
Réponse de le 16/12/2013 à 8:13 :
Bravo pour vos études, vous sortez du lot, changez de rubrique, la Tribune n'est pas de votre niveau, vous devriez écrire le même commentaire sur le blog de l'UMP, vous venez de gagner une médaille.
Réponse de le 16/12/2013 à 14:47 :
je vous félicite pour vos études... mais à la question "où aurait-on été capable d'intervenir si on avait eu des eurofighter à la place des rafales?", la réponse est ... partout où nous sommes intervenus avec des rafales !
Si ces bons rafales étaient si supérieurs aux autres ça ferait longtemps qu'ils auraient été vendus auprès d'autre pays (notamment auprès de ceux qui ne regardent pas à la dépense...)
Réponse de le 16/12/2013 à 18:58 :
à "@toccata a répondu le 16/12/2013 à 14:47". C'était le cas avant la chute du mur de Berlin avec la série des Ouragan, Mirage III et Mirage 2000. Depuis seul un pays est capable d'envoyer des troupes, des navires et des avions pour assurer la défense des pays qui ne regardent pas à leur dépense et qui ne disposent pas d'une armée digne de ce nom, un bon matériel ne suffit pas, il faut des hommes bien entraînés. En contrepartie, ces pays sont soumis au véto américain pour ce qui concerne l'achat d'armement aussi stratégique et économique que les avions de combat. Techniquement, les américains sont impressionnés par ce que peur faire un Rafale, c'est pour cette raison qu'ils veulent empêcher ses exportations coute que coute.
a écrit le 15/12/2013 à 16:24 :
Baser un article uniquement sur des questions approximatives de prix n'a aucun sens. Donc article inintéressant. Il ne s'agit pas de vendre des savonnettes.
a écrit le 15/12/2013 à 15:46 :
Etre vassal des USA sans transfert de technoligie est le plus couteux des choix le jour où il faudra faire la guerre contre l'avis de l'oncle SAM.
Le choix du RAFALE est aussi un choux d'indépendance stratégique car même le Grippen dépend en grande partie d'industriels de l'armement américain.
Le Brésil est un grand pays qui a besoin de s' émanciper du joug technologique des autres nations. En cela le RAFALE est un bien meilleur que ses concurrents.
a écrit le 15/12/2013 à 14:55 :
si on gagne la coupe du monde de foot bal et qu'on l'arrache au Brésil , s'en es finit du contrat rafale . Il faut choisir !
a écrit le 15/12/2013 à 14:45 :
Obama doit être le premier informé puisque la NSA écoute Dilma Roussef, et qu'elle
semble finalement y prendre plaisir !!
a écrit le 15/12/2013 à 14:35 :
Pas étonnant que les Brésiliens ne sont plus intéressé, après la visite du Roi François 1er.
Réponse de le 15/12/2013 à 14:47 :
@Pas étonnant
Que les Brésiliens ne "soient" plus "intéressés" aurait été plus convenable.
Le commentaire et la concordance des temps reflètent parfaitement un niveau proche du zéro: Pas étonnant.
Réponse de le 16/12/2013 à 18:31 :
La visite de Nicolas 1er n'avait pas été couronnée d'un grand succès. Il a agité ses petites épaules et remué le menton pour rien.
a écrit le 15/12/2013 à 14:34 :
Pas étonnant que les Brésiliens ne sont plus intéressé, après la visite du Roi François 1er.
a écrit le 15/12/2013 à 14:27 :
Lapsus: La France n'a eu cesse de "vEnter" les mérites de l'avion... Ce n'est que du vent :-)))
a écrit le 15/12/2013 à 14:27 :
Lapsus: La France n'a eu cesse de "vEnter" les mérites de l'avion... Ce n'est que du vent :-)))
a écrit le 15/12/2013 à 14:04 :
Avion totalement invendable, le Concorde des avions de chasse.
a écrit le 15/12/2013 à 13:20 :
Tout cela me parait un peu confus. Une faute de frappe dès la première phrase : au lieu de 35 milliards, je pense qu'il était question de 5 milliards. Ensuite, le Rafale serait trop cher avec une offre à 4 milliards de dollars, sachant que le contrat est estimé à 5 milliards de dollars : on a l'impression qu'on ne parle pas ici de la même chose. D'ailleurs, s'il doit s'agir de montant, 4 milliards de dollars pour 36 Rafale, ça semble une offre défendable : pour 37 F-35, les Pays-bas prévoient de débourser 6 milliards!
Par contre, le pronostic d'une décision repoussée à au moins 2015 est assez crédible, vu les échéances électorales en approche. Si on ajoute que la production de Super Hornet pourrait s'arrêter dès 2014 si l'US Navy ne commande pas de nouveaux avions, ôtant donc cette option aux brésiliens, cet appel d'offres à suspense pourrait offrir de nouvelles surprises.

P.S : désolé pour l'éventuel double post, mais le site bugge un peu
a écrit le 15/12/2013 à 13:20 :
Tout cela me parait un peu confus. Une faute de frappe dès la première phrase : au lieu de 35 milliards, je pense qu'il était question de 5 milliards. Ensuite, le Rafale serait trop cher avec une offre à 4 milliards de dollars, sachant que le contrat est estimé à 5 milliards de dollars : on a l'impression qu'on ne parle pas ici de la même chose. D'ailleurs, s'il doit s'agir de montant, 4 milliards de dollars pour 36 Rafale, ça semble une offre défendable : pour 37 F-35, les Pays-bas prévoient de débourser 6 milliards!
Par contre, le pronostic d'une décision repoussée à au moins 2015 est assez crédible, vu les échéances électorales en approche. Si on ajoute que la production de Super Hornet pourrait s'arrêter dès 2014 si l'US Navy ne commande pas de nouveaux avions, ôtant donc cette option aux brésiliens, cet appel d'offres à suspense pourrait offrir de nouvelles surprises.
a écrit le 15/12/2013 à 12:58 :
D'ailleurs le Gripen intéresse aussi l'Indes ...Mais il sont poli ...ils ne la disent pas directement...
Réponse de le 15/12/2013 à 17:21 :
L'Inde est une puissance émergente elle neut veut pas d'un avion de police mais un avion de guerre (le rafale)
Réponse de le 16/12/2013 à 8:16 :
Bravo pour votre commentaire je croyais qu'ils voulaient des rafales pour transporter le fret.
a écrit le 15/12/2013 à 12:47 :
Attention ! Attention ! Détracteurs de Rafale en approche ! Détracteurs de Rafale en approche !
Réponse de le 15/12/2013 à 21:36 :
Boum ! Rafale coulé !
Réponse de le 16/12/2013 à 8:19 :
Vous êtes épatant, je peux aussi venir jouer à la bataille j'aimerai en descendre aussi. Cet avion à été créé en qu'elle année il me semble que je n'étais pas né, il me semble que ça fait des lustres.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :