Défense : la France a exporté pour 6,3 milliards d'euros d'armes en 2013

 |   |  959  mots
C'est l'Arabie Saoudite qui a été le meilleur client de la France en 2013 avec 1,8 milliard d'euros de commandes, soit plus du quart du montant des contrats engrangés (6,3 milliards d'euros)
C'est l'Arabie Saoudite qui a été le meilleur client de la France en 2013 avec 1,8 milliard d'euros de commandes, soit plus du quart du montant des contrats engrangés (6,3 milliards d'euros) (Crédits : Latribune)
Après une année difficile en 2012 en matière d'exportations (4,8 milliards d'euros de commandes), les industriels de la défense tricolores ont réussi à augmenter de 31 % leurs prises de commandes en 2013. Ils ont exporté l'année dernière au moins 6,3 milliards d'euros de ventes de systèmes d'armes.

C'est une bonne nouvelle pour les industriels de l'armement tricolores. Après une année difficile en 2012 en matière d'exportations (4,8 milliards d'euros de commandes), ils ont réussi à augmenter de 31 % leurs prises de commandes en 2013 pour atteindre au moins 6,3 milliards d'euros de ventes fermes de systèmes d'armes. Un chiffre qui reste encore à affiner mais il serait fiable à 95 %, assure-t-on au ministère de la Défense. Avec ce chiffre, la France réalise plutôt un bon cru, proche de celui de 2011 (6,5 milliards), et reste encore bien calé à la quatrième place devant Israël, le rival le plus dangereux pour la France... mais derrière les Etats-Unis, la Russie et la Grande-Bretagne. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, doit annoncer ce chiffre ce jeudi à Brest lors de la cérémonie de la remise de la frégate multimissions (FREMM) Mohammed VI au Maroc.

Un niveau d'exportations rassurant, estime le ministère de la Défense, car les industriels ont réussi à signer en 2013 huit contrats supérieurs à 200 millions d'euros (contre trois en 2012). "C'est un retour significatif de grands contrats comme le contrat LEX signé en Arabie Saoudite", explique-t-on à l'Hôtel de Brienne. Mais pas encore de mégacontrat ou de "jumbo deal" signé, qui donnerait une réelle bouffée d'oxygène à l'industrie d'armement tricolore, notamment à la filière aéronautique avec le Rafale. Toutefois, le socle des exportations françaises - les contrats de moins de 200 millions d'euros - est en croissance de 7 %. "Un total significatif", estime le ministère. En tête des industriels tricolores à l'export, MBDA et Thales, qui ont glané respectivement chacun 1,5 milliard de prises de commandes.

L'Arabie Saoudite à nouveau bon client de la France

Comme au bon vieux temps - mais pas si lointain finalement après la parenthèse du quinquennat Sarkozy -, c'est l'Arabie Saoudite qui a été le meilleur client de la France avec 1,8 milliard d'euros de commandes. Soit plus du quart du montant des contrats engrangés en 2013 (28 %) même si la France pouvait espérer plus avec le programme Mark 3 (4 milliards d'euros pour Thales). C'est évidemment le programme LEX (Life Extension) portant sur la modernisation des frégates saoudiennes Sawari I qui pèse lourd dans la balance (570 millions d'euros de parts françaises pour un contrat évalué à 1,15 milliard).

Par ailleurs, les missiliers MBDA, Sagem (groupe Safran) et Thales ont engrangé toute une série de contrats portant sur l'équipement des différentes forces saoudiennes. MBDA fournira à l'armée de l'air saoudienne un lot supplémentaire de missiles de croisière Storm Shadow, dont la fabrication est en partie en France. Il va va équiper de missiles sol-air VL Mica la Garde nationale, l'armée privée du roi commandée par le prince Mitaeb bin Abdullah. Ce contrat, qui s'élève à un peu plus de 150 millions d'euros, va permettre de remplacer le parc de missiles Mistral, dont le fournisseur était déjà MBDA. A terme, le missilier table sur plus de 500 millions d'euros de commandes au total.

Le missilier participe aussi au contrat LEX et va équiper les pétroliers de son nouveau système surface-air à très courte portée Simbad-RC (un peu plus de 40 millions d'euros). Par aileurs, Sagem a placé sa bombe AASM sous les Tornado saoudiens et Thales avait signé en début d'année un nouveau contrat de support (OASIS 8) des missiles de défense aérienne Crotale (de l'ordre de 140 millions d'euros).

Singapour deuxième client de la France

En dépit de l'échec de DCNS à Singapour qui a choisi le rival allemand ThyssenKrupp Marine System pour l'achat de deux deux sous-marins (1,8 milliard d'euros), l'Ile-Etat se classe au deuxième rang des clients des industriels français. Deux contrats ont été signés, l'un portant sur la vente de six avions ravitailleurs MRTT (la part française s'élève à un tiers du contrat sur ce type d'appareils), l'autre sur des missiles Aster 30 (MBDA).

Par région, c'est évidemment le Moyen-Orient qui arrive en tête des meilleurs clients de l'industrie française en absorbant 40 % des exportations tricolores. Outre l'Arabie Saoudite, Paris a également fait son retour aux Emirats Arabes Unis (EAU). Thales y a vendu 17 radars Ground Master 200, un radar de défense aérienne base couche, 3D tactique multi-missions à moyenne portée (200 kilomètres), pour un montant estimé à environ 250 millions d'euros (part française : moins de 200 millions d'euros). Il est notamment fabriqué à Limours (Essonne) et à Ymare, près de Rouen (Seine-Maritime). Le contrat de deux satellites espions (Falcon Eye) devrait être mis en vigueur en 2014 (700 millions d'euros).

Derrière le Moyen-Orient, viennent l'Asie du Sud-Est (16 %), dont Singapour et la Malaisie, l'Afrique du Nord (11 %), notamment le Maroc, et l'Amérique latine (11 %), dont notamment le Brésil (vente d'un satellite dual de télécoms pour environ 400 millions de dollars lancement compris) et en Bolivie (six hélicoptères SuperPuma pour 150 millions d'euros). En Amérique Latine, Paris reprend pied également au Pérou et Colombie.

Les missiles, première filière exportatrice

En 2013, les missiles français ont eu beaucoup de succès à l'export. MBDA mais aussi Thales et Safran (bombes AASM) se sont partagés plusieurs commandes, principalement en Arabie Saoudite pour les trois missiliers.

Puis viennent les constructeurs de satellites (Airbus Space Systems et Thales Alenia Space) avec la filière de satellites d'observation Helios et Pléiades et de télécoms militaires (Brésil). Soit selon le ministère de la défense un huitième des prises de commandes en 2013 (environ 800 millions d'euros). Soit quatre fois plus qu'en 2012. Les hélicoptères avec Airbus Helicopters ont également été à l'honneur notamment avec des contrats en Bolivie (150 millions) et en Ouzbékistan (10 Fennec et 6 Cougar), selon le ministère.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2014 à 4:41 :
Seuls les faiseurs de morts tirent leur épingle du jeu...et notamment le pays des droits de l'homme.
a écrit le 30/01/2014 à 17:34 :
Quote: la France a exporté pour 6,3 milliards d'euros d'armes en 2013
Quote: ils ont réussi à augmenter de 31 % leurs prises de commandes en 2013 pour atteindre au moins 6,3 milliards d'euros de systèmes d'armes. 

Alors là, il y a effectivement un problème de confusion de la thématique.
prises de commandes en 2013 pour atteindre au moins 6,3 milliards d'euros de systèmes d'armes.

@Totoff: vous vous ridiculisez. Il vaut mieux ne rien dire parfois, n'est-ce pas?
@Tribune: il s'agit clairement de prises de commande et non d'exportations.
Il serait interessant de voir la liste des exportateurs d'armes dans le monde. Vos lecteurs sont confondus.
Dommage.

All the best. Cheers.
Réponse de le 31/01/2014 à 14:02 :
Dernière précision : le chiffre de 4,8 milliards en 2012, c'est également des prises de commandes.
a écrit le 30/01/2014 à 13:12 :
Et le rafale , en Inde? :-)
Réponse de le 30/01/2014 à 14:44 :
Ce sera comptabilisé pour l'année prochaine au cas où la signature se fasse cette année.
a écrit le 30/01/2014 à 12:46 :
La France a exporté ...les commandes engrangées par le précédent gouvernement ...nous attentons anxieusement ....les prouesses à l'exportation ..de ce gouvernement...
a écrit le 30/01/2014 à 12:39 :
vivement la prochaine guerre
a écrit le 30/01/2014 à 11:26 :
Où sélectionnez-s vos journalistes ? Article d'une grande confusion ! : on mélange exportations (donc des ventes fermes) et prises de commande ... même un élève au niveau Bac fait cette différence ...
Réponse de le 30/01/2014 à 12:03 :
@Chris06 : Où La tribune sélectionne ses lecteurs... Commentaire d'une grande confusion Chris06. Les prises de commandes évoquées dans cet article, elles sont bien fermes. Apparemment, vous n'avez pas eu votre Bac ou alors vous avez un niveau CP, la lecture, c'est important.
a écrit le 30/01/2014 à 10:59 :
Ouais, mais nous en achetons aussi des armes regardez les paquets de kalachnikovs que nous stockons. Je ne comprends pas qu'en ces instants de vérifications choisies, nous ne perquisitionnions pas chez les détenteurs de kalachnikovs. (connus de la police il paraît)
Réponse de le 30/01/2014 à 11:41 :
Et pourquoi on irait pas chez tous les français, car ils est connu que beaucoup gardent un fusil de famille, alors oui les français ne valent pas mieux, surtout à la campagne , où les chasseurs font des ravages. Epargnez nous vos délires.
Réponse de le 30/01/2014 à 12:12 :
Ces Français que vous affectez de mépriser ne font pas du trafic de drogue et des règlements de comptes hebdomadaires.
Réponse de le 02/02/2014 à 17:38 :
Et alors, pourquoi on arrete pas les vendeurs de tabac et d'alcool qui font 10000 fois plus de morts en france que les vendeurs de shit. Et pourquoi on légalise pas le cannabis, et on autorise le tabac et l'alcool qui sont bien plus dangeureux ? C'est bien de dire que certains vendeurs sont légaux ou non, mais c'est sur aucune base sérieuse, à part la betise. C'est à la tete du vendeur ? y a les bons teints bien de chez nous qui ont tous les droits et y a les mauvais qui font le sale boulot ?
a écrit le 30/01/2014 à 10:45 :
Je regarderai ça ce soir à 19 h sur tvliberte.com
a écrit le 30/01/2014 à 10:31 :
Confusion entre exportations (livraisons et facturations), et prises de commandes
Réponse de le 30/01/2014 à 12:05 :
pas vraiment, l'article ne parle que de prises de commandes fermes. Donc des contrats signés en 2013 et jamais de livraisons. Faut être attentif KTM
Réponse de le 30/01/2014 à 20:14 :
Bien sur.L' article parle d' exportations alors que ce sont des prises de commandes. Un peu compliqué pour vous?
Réponse de le 31/01/2014 à 14:01 :
Bonjour, je ne fais aucune confusion entre livraisons, qui ne sont pas du tout évoquées dans cet article, et prises de commandes. Je n'évoque que des prises de commandes à l'exportation ou des contrats signés à l'exportation. Suis-je clair ? Bien à vous. Michel Cabirol
a écrit le 30/01/2014 à 7:59 :
France patrie des Droits de l'Homme ...et troisième marchand de canons au Monde !
Réponse de le 30/01/2014 à 9:08 :
@DRG : 4ème...
Réponse de le 30/01/2014 à 9:10 :
Ce n'est pas incompatible.
Réponse de le 30/01/2014 à 9:34 :
@DRG
Comme le dit Wembley, tout les pays industriels avec une grande tradition militaire (et qui n'ont pas perdue la dernière guerre mondiale) sont automatiquement des pays vendeur d'armes. Forcément chaque pays qui la possibilité de fabriquer soi-même ses armes, le fait et donc forcément il les vend aussi.
Réponse de le 30/01/2014 à 11:42 :
C'est faux, l'Allemagne a perdu la dernière guerre mondiale, et pourtant vend des armes pour des milliards et est parmis les meilleurs mondiaux, et vous trouvez ça normal, ou bien on peut tout pardonner aux gens de l'est ?
Réponse de le 30/01/2014 à 12:26 :
@@Jason
Effectivement, j'ai un peu trop schématisé, je pensais surtout au Japon. L'allemagne vend beaucoup d'armes et notemment des chars et des sous marins à propultion classique mais pendant longtemps cela n'a pas été le cas. Du fait du poids de l'histoire, ils ne se sont pas lancés dans de grands programmes d'armement couteux (sous marins nucléaires, porte avions, pas d'avions de chasses développé en solo, pas de missiles à ogives nucléaires ) mais ils ont su développé ce qu'ils savaient faire de mieux notemment les chars LEOPARD qui se vend comme des petits pains.
Sinon on est obligé de pardonner car si personne ne pardonnait, on ne vivrait plus ensemble.
Réponse de le 30/01/2014 à 14:43 :
@@Jason
Effectivement, j'ai un peu trop schématisé. Je pensais surtout au japon. L'Allemagne vend beaucoup de chars et de sous marin à propulsion classique et des véhicules blindés.
a écrit le 30/01/2014 à 7:28 :
Etats-Unis, la Russie, Grande-Bretagne, France, Israël mais ou se trouve l'Allemagne qui l'année précédente nous avait devancé ? Visiblement le classement varie beaucoup d'une année sur l'autre pour la médaille de bronze. Israël avec seulement 7,9 millions fait aussi que nous !
Réponse de le 30/01/2014 à 9:15 :
@Bronze : oui, vu qu'on parle de prises de commande, c'est très volatile. Imaginez, le jour où le Rafale Inde tombe, ça va sans doute multiplier par 3 ou 4 le montant des prises de commandes par rapport aux autres années.
Le chiffre d'affaires à l'export semble plus intéressant car il est davantage lissé. Une autre manière de procéder est de regarder le montant des prises de commandes cumulées sur plusieurs années. Un doc disponible sur le site du ministère de la défense indique d'ailleurs les prises de commande sur des plages de 5-7 ans.
a écrit le 30/01/2014 à 4:44 :
Combien de milliers de morts grace à nos armes ?
On peut se consoler en sachant que les RUSSES en vendent aussi.
Réponse de le 30/01/2014 à 9:29 :
Les armes livrées à l'Arabie Saoudite et à Singapour rouillent tranquillement dans leurs dépôts et il est peu probable que ces pays seraient capables de se servir du matériel high-tech livré par les Français. C'est juste pour flatter l'orgeuil du potentat local et pas plus dangereux que s'il achète un sac Louis Vuitton pour sa femme.
a écrit le 30/01/2014 à 4:10 :
Prendre le temps de se relire, permet par exemple d'éviter de se répéter (deux deux) une fois de trop. Prendre le temps de se comprendre dans la paix, me semble quand même la meilleure arme que l'on puisse être amener à vendre. Parce que j'ai été missilier au sein de l'armée française.
a écrit le 30/01/2014 à 3:37 :
Quand on a un avantage compétitif il faut en profiter. Il n'y a pas de mal a se faire du bien.
Réponse de le 30/01/2014 à 3:54 :
Il y a du mal à se faire du bien si ça fait du mal aux autres.
Certes ces armes auraient probablement été achetées ailleurs, mais ça me gêne quelque part...
a écrit le 30/01/2014 à 2:37 :
C'est dérisoire. Avec un tel savoir-faire, de telles technologies de pointes uniques c'est une honte.
Le nucléaire et l'armement sont nos gros point forts (avec les lancements de sat telites
a écrit le 29/01/2014 à 23:51 :
A lire cet article, on dirai que c'est une fierté de vendre plus d'armes...
Réponse de le 30/01/2014 à 0:10 :
On dirait avec T
Réponse de le 30/01/2014 à 12:11 :
Eh bien oui, c'en est une. C'est la reconnaissance de l'excellence technologique et de l'influence françaises.
Réponse de le 30/01/2014 à 15:46 :
Vive la mort! elle vous rattrapera tous un jour où l'autre, en espérant qu'elle vous fasse profiter de cette "excellence" française...
Réponse de le 30/01/2014 à 16:42 :
Mais non, mais non Kem : quand la défense avance, la paix progresse

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :