Le Pentagone devrait vendre 1 milliard de dollars d'armement à l'Irak

 |   |  366  mots
Le Pentagone précise que l'accord d'armement, en plus des véhicules blindés, concernera la livraison de 24 appareils légers AT-6C Texan II, un avion fabriqué par Beechcraft qui peut notamment transporter des bombes à téléguidage de précision.
Le Pentagone précise que l'accord d'armement, en plus des véhicules blindés, concernera la livraison de 24 appareils légers AT-6C Texan II, un avion fabriqué par Beechcraft qui peut notamment transporter des bombes à téléguidage de précision. (Crédits : reuters.com)
Les Etats-Unis réfléchiraient à vendre pour un milliard de dollars d'avions militaires, de véhicules blindés et d'aérostats de surveillance de l'Irak.

Les Américains poursuivent leur coopération militaire avec l'Irak. Le Pentagone précise que l'accord d'armement, en plus des véhicules blindés, concernera la livraison de 24 appareils légers AT-6C Texan II, un avion fabriqué par Beechcraft qui peut notamment transporter des bombes à téléguidage de précision.

La dernière vente d'une série de contrat d'armement

Le Pentagone a informé le Congrès mardi de ce projet de vente, qui nécessite l'autorisation des parlementaires. Il explique : 

"La vente proposée de ces appareils, équipements et services renforcera la capacité des forces irakiennes à soutenir elles-mêmes leurs efforts visant à ramener la stabilité en Irak et à empêcher la propagation des troubles aux pays voisins".

Cette vente, si elle se concrétise, représenterait la dernière d'une série de contrats d'armements avec l'Irak dans le cadre du renforcement de ses forces armées tandis que s'intensifient les violences attribuées à Al-Qaïda.

Auparavant, l'Irak a déjà convenu d'acheter 36 avions de combat américains F-16. L'accord présenté par le Pentagone cette semaine inclut également 200 véhicules Humvee blindés qui "aideront l'Irak à défendre ses infrastructures pétrolières contre les attaques terroristes", selon le Pentagone.

Une coopération dans la formation militaire également

Il y a une semaine, l'armée américaine avait déjà annoncé qu'elle allait de nouveau entraîner les forces d'élite irakiennes en Jordanie, "afin de soutenir plus avant la lutte des autorités de Bagdad contre les activistes islamistes".

Un petit nombre de membres des forces spéciales américaines vont participer à cet entraînement, début juin, avec les forces antiterroristes irakiennes, a précisé ce responsable de la défense sous le sceau de l'anonymat.

Au total, une cinquantaine de soldats des trois pays seront concernés par ce programme similaire à celui déjà organisé un peu plus tôt cette année, a-t-il encore dit. "L'EIIL est notre ennemi comme celui de l'Irak et nous voulons continuer à les soutenir dans ce combat", a-t-il dit en faisant référence à l'Etat islamique en Irak et au Levant, un mouvement islamiste très bien implanté en Irak et en Syrie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/05/2014 à 14:44 :
Les russes vendent plus que pour 1 milliards $ aux irakiens
a écrit le 15/05/2014 à 13:52 :
Les affaires c'est les affaires...
a écrit le 15/05/2014 à 12:39 :
Y'avait le service après-vente, là, c'est le service après-guerre. Ils ont bien fait d'envahir le pays. Ca rapporte.
a écrit le 15/05/2014 à 11:59 :
non pas les moyens de bien manger ! pour se mettre la pâtée pas de soucis . au fait c'est payé en baril ..de pétrole .
a écrit le 15/05/2014 à 11:24 :
L'Irak fut, entre 1985 et 1990, le premier importateur de matériel militaire au monde, soit un total de 10 % du marché. Entre 1970 et 1990, ses achats furent de 31,5 milliards de dollars (valeur 1985) et l'Union soviétique fut de très loin le principal fournisseur.
a écrit le 15/05/2014 à 9:36 :
Pas fous ces américains. Ils créent le chaos et puis après ils placent leur came dans le pays dévasté. Immoral mais judicieux. Cependant ça marche moins qu'avant car la Russie et la Chine ont fini par comprendre l'astuce. D'ailleurs pour la Syrie, l'Afganistan et l'Ukraine ça se complique.
a écrit le 15/05/2014 à 9:32 :
C'est autorisé ça? Ils vont certainement demander à BNP-Paribas d'assurer les transferts de fonds, pour lui coller ensuite une amende! Tout bénéf.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :