Armement : Arabie Saoudite, Singapour et Maroc, meilleurs clients de la France en 2013

 |   |  849  mots
Le Rafale de Dassault Aviation attend son premier contrat à l'export
Le Rafale de Dassault Aviation attend son premier contrat à l'export (Crédits : Armée de l'air)
Arabie Saoudite, Singapour et Maroc. Les trois premiers clients de l'industrie d'armement française ont représenté en 2013 près de la moitié des exportations d'armements tricolores (3,1 milliards sur 6,87 milliards).

Arabie Saoudite (1,92 milliard d'euros), Singapour (651,3 millions) et Maroc (584,9 millions). Voici les trois meilleurs clients des industriels de l'armement français en 2013. L'an dernier, ils ont cumulé à eux trois près de la moitié des exportations d'équipements militaires français (3,15 milliards) sur un total de 6,87 milliards d'euros de prises de commandes, qui ont explosé de 43 % en 2013 (4,8 milliards). Huit contrats d'un montant de plus de 200 millions ont été gagnés en 2013 (contre 3 en 2012). Soit un pactole de 2,82 milliards d'euros. Une performance qui permet à la France de rester au quatrième rang des exportateurs mondiaux d'armements, selon le rapport 2014 au Parlement sur les exportations d'armement de la France.

Par ailleurs, l'an dernier, la France a livré pour 3,8 milliards d'armements, dont 924 millions au Proche et Moyen-Orient. Des livraisons stables sur les cinq dernières années (3,3 milliards en 2012, 3,7 milliards en 2011, 3,7 milliards en 2010, 3,7 milliards en 2009).

Quinze pays ont commandé plus de 100 millions à la France

Outre les trois premiers clients de la France en 2013, douze autres pays ont acheté du matériels français pour plus de 100 millions d'euros : Indonésie (480 millions), Brésil (339 millions),  Émirats Arabes Unis (335,2 millions), Ouzbékistan (208 millions), Inde (180 millions), Bolivie (161 millions), Qatar (124,9 millions), États-Unis (125,2 millions), Allemagne (115,3 millions), Malaisie (108,9 millions), Chine (107,8 millions) et Oman (104,1 millions). A noter que les exportations vers la Chine de matériels duals restent stables par rapport aux années précédentes (114,3 millions en 2012, 93,7 millions en 2011, 109,8 millions en 2010).

Selon une étude d'impact réalisée par le ministère de la Défense, le conseil des industries de défense (Cidef) avec le cabinet McKinsey & Co, environ 40.000 emplois en France sont concernés par les ventes d'armes à l'exportation, auxquels s'ajoutent 10.000 emplois indirects chez les fournisseurs. "Dans une France frappée par le chômage et menacée de désindustrialisation, ces 50.000 emplois sont d'une importance vitale", a souligné mardi le ministre, Jean-Yves Le Drian. Sans les exportations d'armements, "le déficit de la balance commerciale aurait été de 5 à 8 points plus élevé chaque année" sur la période 2008-13, selon cette étude.

Pour Jean-Yves Le Drian, les opérations militaires "nombreuses, difficiles" dans lesquelles la France est engagée, notamment en Afrique, "font pleinement partie de cette dynamique" des exportations, en démontrant "la puissance et la fiabilité" du matériel issu de l'industrie de défense. Il s'est également félicité de l'"état d'esprit d'action en commun" des industriels français, évoquant "l'équipe de France des exportations d'armement".

Arabie Saoudite dépasse le milliard de commandes

Pour la première fois depuis 2007 (1,1 milliard), Ryad a commandé à la France pour plus d'un milliard d'euros d'armements. Le contrat qui pèse le plus en Arabie Saoudite et d'une façon générale dans le bilan des commandes françaises, est bien sûr LEX (Life Extension Sawari 1), la modernisation de quatre frégates et de deux pétroliers ravitailleurs de la marine saoudienne d'un montant de 1,1 milliard. A cette commande de DCNS, il faut rajouter un premier contrat engrangé par le groupe naval pour la modernisation de trois frégates Sawari 2 (programme ERA) d'un montant de 150 millions.

Par ailleurs, MBDA a conclu plusieurs contrats avec le royaume. Le missilier européen a vendu des missiles sol-air VL Mica à la Garde nationale, l'armée privée du roi commandée par le prince Mitaeb bin Abdullah (150 millions d'euros) ainsi que des Mistral, un missile surface-air de très courte portée. Surtout, le missilier a vendu un nouveau lot de missiles de croisière Storm Shadow (environ 500 millions), fabriqués en France.

Singapour et Maroc sur le podium

Traditionnel client de la France, Singapour se classe au deuxième rang des clients de la France même si l'Ile-Etat a préféré l'année dernière acheter des sous-marins allemands que français. C'est MBDA qui a réalisé la plus grosse commande avec la vente de missiles Aster pour plus de 300 millions d'euros. Un second contrat majeur a été signé avec les Singapouriens, la vente de six avions ravitailleurs MRTT (la part française s'élève à un tiers du contrat sur ce type d'appareils).

Le Maroc est la grosse surprise dans le classement des très bons clients des industriels de l'armement tricolores en 2013. Astrium (devenu Airbus Space Systems) et Thales Alenia Space (TAS), en tant que maître d'œuvre, ont signé l'année dernière un contrat portant sur la vente de deux satellites d'observation de type Pléiades au Maroc en deux phases (1 + 1), dont le montant s'élèverait à un peu plus de 500 millions d'euros, lancement compris. Un contrat tenu confidentiel.

Bolivie, Ouzbékistan, des nouveaux pays clients

De nouveaux clients apparaissent dans les clients de la France. Ce sont le cas de la Bolivie qui s'est offert 6 Super Puma AS332 C1e pour plus de 150 millions d'euros et de l'Ouzbékistan qui a acheté 10 Fennec et 6 Cougar. Deux contrats pour Airbus Helicopters, qui perce sur des marchés où la France était inexistante jusqu'ici dans le domaine de l'armement. C'est aussi le cas au Turkménistan mais de façon plus modeste (32,7 millions de commandes en 2013).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2014 à 12:09 :
Je ne suis pas voyant mais je craind qu un jour toute cette quincaillerie ne servent un de ces jours a tuer nos enfants.
Réponse de le 10/02/2015 à 22:48 :
Pour l'instant, peut être les protéger d'une guerre de religion !
a écrit le 11/09/2014 à 15:02 :
Donc le Qatar ne représente que 4% de nos ventes de matériel militaire.
Réponse de le 12/09/2014 à 7:15 :
je sais pas si vous savez, mais le Qatar est un territoire sous controle israelien et sioniste, un peu comme l'occident...mais chut..
a écrit le 11/09/2014 à 13:45 :
Cela démontrent que la technologie française intéressent beaucoup de monde :)

Les États-Unis qui nous achètent plus de matériel que l'Allemagne tandis que la Chine qui malgré sa propagande continuent sur sa production locale vient faire ses emplettes chez nous, Oui, on peut être fier.
a écrit le 11/09/2014 à 12:08 :
excellent article cependant pourquoi oublier le contrat de 3 milliards d'euros pour l'armée libanaise? ces 3 milliards sont un don à l'armée libanaise dont la France traine à Honorer. Ce n'est pas comme çà que notre exportation va progresser. Les russes profitent de ce j'y vais j'y vais pas pour proposer leurs services sans restriction!
Réponse de le 11/09/2014 à 13:42 :
??? On parle des contrats de 2013; pas de ceux de cette année :)
a écrit le 11/09/2014 à 9:39 :
C'est malheureux! Vendre des armes, alimenter les conflits et en être fier. Où va le monde
Réponse de le 11/09/2014 à 21:20 :
C'est mal, oui c'est mal, flagellons-nous
a écrit le 11/09/2014 à 9:30 :
CEST LAMEMTABLE ?QUE SE SOIT L ARMEMENT QUI AIDE L ECONOMIE FRANCAISSE ? ALORS QU IL NOUS MANQUE DE TOUS DANS LES ECOLES ET LES ENTREPRISSES ??? LES HOMMES CON TINUENT A JOUE A LA GUERRE??? DONNE UNE PIOCHE A UN HOMME IL CONSTRUIRAS ? DONNE LUI UNE ARME IL TUERAS???
Réponse de le 11/09/2014 à 21:22 :
il construira, il tuera, économie française, entreprises, les hommes continuent à jouer à la guerre... Faut vraiment faire la guerre aux fautes d'orthographe
a écrit le 10/09/2014 à 22:51 :
c'est tout "à notre honneur...", .....du moins, ce qu'il en reste......
a écrit le 10/09/2014 à 19:35 :
Fameux........!
a écrit le 10/09/2014 à 19:20 :
De fait le budget militaire de l'Arabie Saoudite est supérieur à celui de pays comme la France, l'Allemagne ou le Royaume Uni.
a écrit le 10/09/2014 à 18:57 :
Ben y'a pas de quoi être fier.
Réponse de le 11/09/2014 à 21:23 :
c'est vrai... il ne fallait pas vendre et envoyer des colliers de fleurs

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :