Hélicoptères : quand la gendarmerie se tire une balle dans le pied

 |   |  728  mots
Fabriqués par Airbus Helicopters, 15 EC135 et 15 EC145 ont été livré à la gendarmerie nationale
Fabriqués par Airbus Helicopters, 15 EC135 et 15 EC145 ont été livré à la gendarmerie nationale (Crédits : Airbus helicopters)
Après avoir annulé une commande de EC 135, la gendarmerie nationale doit payer un dédit de 5,5 millions d'euros à Airbus Helicopters. Des hélicoptères qui devaient remplacer des vieux Écureuil monoturbines aujourd'hui interdits de voler au-dessus de secteurs urbanisés. Incroyable mais vrai...

5,5 millions d'euros... C'est le dédit que doit payer la gendarmerie à Airbus Helicopters pour avoir annulé une commande d'hélicoptères pourtant jugés indispensables à ses besoins opérationnels. Mais, selon le directeur général de la gendarmerie nationale, le général Denis Favier, "le format de la flotte d'hélicoptères a été ajusté, car nous n'avons plus les moyens d'entretenir une flotte importante. La remise en cause du marché lié au plan d'acquisition de nouvelles machines met à la charge de la gendarmerie un dédit de 5,5 millions d'euros, qu'elle doit payer à Airbus Helicopters". Des hélicoptères qui devaient pourtant remplacer 26 Écureuil (AS350 B), des appareils monoturbines interdits depuis le 28 octobre de voler au dessus des secteurs urbanisés...

Pour autant, a expliqué le patron de la gendarmerie aux députés, "nous travaillons toutefois avec le ministère (de l'Intérieur, ndlr) afin d'obtenir une minoration du dédit. La direction générale de la gendarmerie nationale suit la question de près avec la direction générale de l'armement, qui prévoit également l'option d'un étalement du remboursement". De quelle commande parte-t-on ? De douze appareils EC 135 achetés en 2006 pour un coût de 125 millions d'euros, une commande assortie d'une option de 25 appareils EC 135 (pour un coût évalué à 202 millions d'euros). Prévue initialement en 2009, elle a été dans un premier temps reportée faute de financements suffisants puis annulée. Seuls trois EC 135 supplémentaires ont été commandés par la gendarmerie.

Les Ecureuils  interdits de survol des zones urbanisées

Pour Airbus Helicopters le compte n'y est donc pas, le prix des hélicoptères ayant été calculé sur une série de 37 appareils. Et non sur quinze. Une méthode très classique pour diminuer le coût unitaire des appareils. Des appareils qui avaient été commandés afin de remplacer progressivement les vieux Ecureuil de la gendarmerie, dont la flotte a aujourd'hui un âge moyen de 30 ans. D'ailleurs, le vieillissement des Écureuil entraîne une croissance du coût du maintien en condition opérationnelle des moyens aériens de la gendarmerie. Par exemple, les crédits de ce poste sont passés de 11,51 millions d'euros en 2010 à 25,6 millions d'euros en 2011.

Le remplacement des hélicoptères Écureuil par de nouveaux modèles répond aux besoins liés, d'une part, à la vétusté des Écureuils, en service dans la gendarmerie depuis 1978 et, d'autre part, à l'évolution de la réglementation européenne, qui interdit le survol de certaines zones, notamment les secteurs urbanisés aux appareils monoturbines. Une situation pour le moins ubuesque. Par ailleurs, l'intérêt de ces nouveaux appareils tient au fait qu'ils sont équipés des technologies les plus modernes (jumelles de vision nocturne, caméras thermiques, phares de recherche, etc.).

Une flotte disparate de 56 appareils

La flotte d'hélicoptères de la gendarmerie se compose en 2014 de 56 appareils (15 EC 145, 15 EC 135 et 26 Ecureuils), qui sont utilisés à la fois par la gendarmerie nationale et par la police nationale, en métropole et outre-mer. La flotte des 15 EC 135 biturbines est âgée de quatre ans en moyenne. Ces appareils sont équipés d'un système de vidéo surveillance très performant et affectés aux missions de sécurité publique générale au profit des forces de police (police et gendarmerie). Ils sont déployés à proximité des principaux bassins de délinquance. En outre, la gendarmerie a encore 26 Écureuils, qui équipent essentiellement en métropole les unités de plaine et les unités littorales (12 unités) ainsi que les unités ultramarines (neuf unités). Bien que vieillissant, le parc a bénéficié d'un programme de revalorisation qui permettra le maintien des appareils jusqu'en 2025.

Enfin, les 15 EC 145 biturbines (âge moyen 10 ans) opèrent essentiellement dans les unités de montagne de métropole et d'outre-mer (huit unités), à Villacoublay au profit des unités des forces d'intervention GIGN et RAID (deux unités) et en Guyane (une unité). Un appareil est affecté au groupement instruction pour assurer les formations des équipages. Trois appareils sont affectés à la maintenance nationale et assurent le remplacement des appareils indisponibles. La constitution de cette flotte a été réalisée en deux temps : 8 appareils ont été commandés en 1999 et 7 appareils supplémentaires en 2006. Les 4 derniers appareils ont été livrés en 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/11/2014 à 17:29 :
Il vaut mieux qu'ils se tirent une balle dans leurs pieds que sur nous.
Réponse de le 06/12/2014 à 19:18 :
Un peu déplacé votre commentaire, très facile à critiquer. Venez passer une journée sur le terrain à vous faire caillasser et insulter au lieu de rester le cul devant votre fauteuil. En encore une personne qui a voté la gauche. Je vous plains monsieur.
a écrit le 05/11/2014 à 13:46 :
Mais en France nous n'avons cesse de nous tirer des balles dans les pieds et a payer des dédits monstrueux............FRENCH TOUCH ou "incroyable talent" autoproclamé ?????????
a écrit le 05/11/2014 à 12:28 :
la cour des comptes a dénoncé une gabegie de moyens heliportés dans les secours en montagne gie nale et securité civile !! doublon ect ,,, par les temps qui courent il faudrait revoir les implantations des bases ,,pr faire des economies rationnelles ce sont les deniers de nos impots qui paient tout ces moyens et chaque organisne fait un peu ce qu il veut !!des commandements différents gaspillage assuré !!
Réponse de le 05/11/2014 à 22:00 :
a rotor x , quand vous téléphonerez au PGHM car vous avez une bête entorse en montagne, merci de vous souvenir de la gabegie des moyens héliportés quand ils vous diront que l hélico est parti suivre une bête voiture volée
Réponse de le 06/11/2014 à 17:30 :
Rotor X a parfaitement raison. Les moyens privés arrivent et pour faire aussi bien et ainsi éviter la recherche de véhicule. Des entorses, ok mais où? Au bord des sentiers accessibles en VSAB ou alors via 10 minutes de portage? Merci de me fournir le bilant lors du déclenchement de l'alerte et le vrai diagnostic du médecin?
a écrit le 05/11/2014 à 10:51 :
Je suis pas sur que la priorite soit l achat d helicopter. Quand on voit qu ils sont utilise contre la délinquance , j aimerai bien savoir comment ... un helico c est bruyant (donc le deliquant sait qu il est surveille) et a part des des zones difficels d acces probablement pas le moyen le plus efficace d amener des gendarmes a quelque part
Si moins d helico ca signifie moins de secours en monatge pour les abrutis qui font du hors piste ou se seont fait mal et appellent avec leur portable au lieu de prendre sur eux comme il y a 10-15 ans, c est une bonne nouvelle
a écrit le 05/11/2014 à 8:12 :
La gendarmerie va s interdire en ce m étant des amendes à elles même en cas de survole rire bienvenue chez orwell
Réponse de le 03/04/2016 à 17:14 :
Stéphane, vous concernant ce n'est pas une amende mais la perpétuité assortie d'une période de sûreté de 20 ans que je préconise, pour assassinat de la langue française... (je rigole bien sûr et je vous salue amicalement)
a écrit le 05/11/2014 à 7:27 :
L'emploi en France...mais c'est fait, les collectivités locale ont embauché une flopée de nouveau fonctionnaires 44 % de plus depuis 1998 étonnant non !
a écrit le 05/11/2014 à 0:35 :
Belle coordination! Bravo!
a écrit le 04/11/2014 à 22:20 :
Erreur dans l'article : l'interdiction de survol des zones habitées par les hélicos monoturbines ne s'applique qu'au transport aérien commercial et non aux aéronefs d'Etat.
a écrit le 04/11/2014 à 22:16 :
Au lieu de virer des inutiles présents par dizaines de milliers dans les collectivités locales ou planqués dans des services inconnus de tous, la gabegie étatique préfère diminuer le service public visible et indispensable, pour, justement, expliquer que jamais l'Etat ne doit réduire ses dépenses. Qui peut encore croire ces guignols manipulateurs?
a écrit le 04/11/2014 à 19:37 :
écolo, je propose d'équiper la gendarmerie de vélos .... de deltaplanes... de langues de belles mères en guise d'éthylotests .... tout ira mieux !.... le changement c'est maintenant !!!!!!!!!!!!!! Important les centrales nucléaires, barrage,aéroport, hydroliennes ... etc OUT.... il faut plaire aux manifestants !
a écrit le 04/11/2014 à 17:50 :
qu'ils se déplacent à pieds, ils resteront en forme. Pour tenir un radar pas besoin de voitures ou d'hélicoptères.
Réponse de le 04/11/2014 à 18:15 :
"Qui n'a rien dans son assiette,

Regarde la télé."
Réponse de le 04/11/2014 à 19:15 :
Les hélicoptères de la gendarmerie sont souvent employés dans les recherches de personnes disparues. Donc nécessaire pour la population. Encore une critique objective!!!!!!!
Réponse de le 04/11/2014 à 19:16 :
attendre que les batteries soient foutues .... ! ;o))))
Réponse de le 05/11/2014 à 17:28 :
On voit bien que vous ne connaissez rien de la Gendarmerie, comptez les heures de vol pour transporter les hauts gradés après vous pourrez parler.
a écrit le 04/11/2014 à 16:13 :
Quel beau groupe Airbus ! Soutenu par l'Etat, avec des moyens importants, mais qui oeuvre contre tous en abandonnant la création d'un avion de 100 places chez ATR depuis qu'Airbus en a repris la tête du consortium. Il est vrai que cet avion aurait consommé 2 fois moins que son concurrent direct de la gamme A320, le 318, et aurait été totalement adapté au plus gros du trafic : les vols inférieurs à 1500kms. Mais des intérêts individuels semblent vouloir protéger ce groupe qui a pourtant abandonné tout nouveau projet d'avion depuis plus d'un an... Une belle société par ces talents mais que dire de ses dirigeants ?
Réponse de le 04/11/2014 à 21:59 :
Un bel exemple de société bien dirigée .
Réponse de le 05/11/2014 à 7:19 :
Euh... rapport avec l'article ???
a écrit le 04/11/2014 à 15:38 :
Il n' a plus de financement, plus d'argent, pour financer le renouvellement des hélicos, idem pour les véhicules de la police et de la gendarmerie. Curieusement nos chers, très chers dirigeants trouvent le financement pour les voitures équipés de radars mobiles.
De qui se moquent-ils ?
La police n'est pas équipé pour traquer les délinquants, mais pour traquer l'automobiliste sur la route ou pour infliger des PV de stationnement, il n'y pas de problème de financement.
Ces très chers dirigeants (trop chers) devraient réfléchir à la théorie de la goutte d'eau qui fait déborder le vase...
a écrit le 04/11/2014 à 14:04 :
La simplicité et l'efficacité de l'Etat français et de son administration dans toute sa splendeur.
a écrit le 04/11/2014 à 13:52 :
Le chef de la gendarmerie nationale déclare que "le format de la flotte d'hélicoptères a été ajusté, car nous n'avons plus les moyens d'entretenir une flotte importante." Nous n'avons plus les moyens…. très révélateur. La France, un pays riche ? d'esprit, peut-être. Et pourtant si l'on pense à tant d'argent publique qui a été indument dépensé dans les administration antérieures on n'aura les yeux que pour pleurer.
Réponse de le 06/11/2014 à 17:38 :
le general favier fait une reponse adaptée a la politique du gouvernement a ce genre de poste on veille a ne nommé que des gens """"" dociles"""" !!!
a écrit le 04/11/2014 à 13:47 :
Difficile gestion du parc.

La gestion commande des hélicos ?

1° les écureuils peuvent être vendu ? retrofité à 2 turbines ?

2° Pourquoi pas une flotte en leasing ?

3° Pourquoi utiliser des héicos pour les surveillances de cités de route ? Les drones pourraient faire ce travail.

On parle du GIGN mais la Gendarmerie ne possède pas d'hélico lourd.... faiblesse ou non ?
Réponse de le 05/11/2014 à 15:09 :
on ne peut pas ajouter un moteur à un hélico comme ça.
La mise en oeuvre de drone est très compliquée, et très chère, même l'armée n'en a pas énormément.
La gendarmerie n'a pas d'hélico lourds, mais l'Armée de l'Air et l'Armée de Terre mettent à sa disposition des Puma pour le GIGN, donc il n'y a pas de faiblesse à ce niveau.
a écrit le 04/11/2014 à 13:19 :
... en prévision du remplacement d'une partie de la flotte des hélicoptères par des drone MALE?
En effet quelle est la plus value aujourd'hui d'utiliser un hélicoptère pour faire du survol d'autoroute, de manifestation ou encore de cité en train de s'enflammer?
a écrit le 04/11/2014 à 12:10 :
Bonjour

Que l'on commence déjà à facturer le vrai coût des interventions des skieurs sur les pistes ..
L'état ne peux se permettre cette gratuitée.
a écrit le 04/11/2014 à 11:54 :
Nos dirigeants successifs qu'il n'y a plus d'argent pour l'école, plus d'argent pour l’hôpital, plus d'argent pour l'armée, plus d'argent pour assurer notre sécurité ............. comment s'étonner de la montée du FN !, nos gouvernements font tout ce qu'il faut pour ça !. Les services de base pour les citoyens disparaissent alors qu'ils payent de plus en plus d’impôts !, pendant ce temps là , les emplois continuent de foutrent le camps en Chine, en Inde ou ailleurs..............elle est là la cause du déficit de la France , faut pas chercher autre chose...ramener l'emploi en France, le reste suivra !
a écrit le 04/11/2014 à 11:16 :
Des gradés à outrances, Généraux, colonels, lieutenants-colonels etc........ à tous les étages et bientôt dans tous les carrefours. Salaires, appartements de fonction etc... mais
ce serait une idée de reportage TV dans l'émission CAPITAL.
Réponse de le 04/11/2014 à 11:42 :
Ca ne m'etonne pas que vous regardiez CAPITAL !!!
a écrit le 04/11/2014 à 11:08 :
Les hélicos de la protection civile sont-ils biturbine ? Les hopitaux étant la plupart du temps en agglo....
Réponse de le 04/11/2014 à 13:07 :
Oui Mr TOUS en Bi turbine et juste pour votre gouverne cela doit faire au moins 30/40 ans que c'est la Sécurité Civile et non la Protection Civile
Réponse de le 22/09/2016 à 7:21 :
tous les hélicoptères de la protection civile sont des bi-moteurs.
a écrit le 04/11/2014 à 10:52 :
"Qui voit le ciel dans l'eau,
Voit les poissons dans les nuages."
a écrit le 04/11/2014 à 10:29 :
10 M€/ hélico , on a quand même l'impression que c'est un peu cher
Réponse de le 04/11/2014 à 13:21 :
Hélicocher ? Haute technologie.
a écrit le 04/11/2014 à 10:16 :
la decadence administrative
il y a des petit avions de 100cv rapide plus de 300
et une vitesse tres basse pour l'observation lh ellispe ou mrc
a écrit le 04/11/2014 à 9:53 :
La faute partielle de cet état de choses revient aux médias. Ceux-ci ont toujours donnée la parole (et la donnent toujours) aux chefs des institutions en détriment des opinions contraires. Les journaux anglo-saxons en font de même. Par exemple, le public apprend sur le GCHQ, ce quartier-général d'espionnage britannique hautement contesté à travers le monde à cause de son manque de transparence et d'ingérence illégale dans la vie des citoyens et institutions, par les déclarations de son directeur. Evidemment il ne parlera que des bonnes choses et puisqu'il n'y aura pas de critiques, l'opinion publique restera mal informée.

En France, les forces de l'ordre sont toujours au-dessus de toute critique et soupçon. Des affaires de ripoux et d'autres se passent toujours sous le silence des médias. Une photo utilisée pour illustrer un papier sur ce crime perpétré en Haute-Savoie contre une famille de britanniques montre une voiture de gendarmerie sans enjoliveurs et crasse. Perso, j'ai éprouvé un peu de honte en la voyant. Les hélicos des gendarmeries ne survolent plus les grandes centres, vétustes et inadaptés au service, au risque de se retrouver sur une avenue ou un toit.

Nos médias, tellement pressés pour dénoncer des cas pareils si cela se passe en Amérique du Sud, en Russie ou au sud-est asiatique, ne voient-ils pas ces réalités de chez nous ? Histoire de ne pas entacher le brio des corporations, ou parce qu'une drôle de complicité s'y établit, une complicité qui ne rend service ni aux corporations ni à la société ?
a écrit le 04/11/2014 à 9:16 :
Le problème majeur avec les atouts de façade d'un pays c'est que quand les masques tombent la chute est souvent la plus douloureuse.
a écrit le 04/11/2014 à 9:03 :
le plus dommage c'est que la baisse de crédit d'équipement entraine des dédits et des couts de MCO en hausse.
Brefs on essaye de gagner 2 sous aujourd'hui pour tenir jusqu'en 2017 qui couterons 4 ou 6 au suivant qui récupèrera la patate chaude
a écrit le 04/11/2014 à 8:51 :
On dépense cet argent à offrir la CMU a tous les immigrés du monde... Soyons fou!
A moins que ce soit pour augmenter les salaires dans les ministères...
a écrit le 04/11/2014 à 8:33 :
Pas grave, les hélicoptères de la Gendarmerie seront remplacés par les drones des terroristes qui préparent leurs actions. Gouverner c'est prévoir?
Réponse de le 04/11/2014 à 13:18 :
Bien dit !
a écrit le 04/11/2014 à 8:26 :
Pays désorganisé que la France, médias à l'appui, les administrations ont toujours vanté les équipements "de pointe" des gendarmeries (la presse montre bien les gendarmes déguisés de S.W.A.T. lors des affrontements) quand on sait qu'au-delà de Paris c'est le Tiers-Monde. La France continue à rouler (ah et que c'est magnifique !) de faire semblant de fugurer parmi les pays de première classe avec son billet de deuxième, voire de troisième même...
a écrit le 04/11/2014 à 8:02 :
Les forces de l'ordre françaises circulent dans des vieilles voiture bas de gamme, les hélicos vont se faire rares etc. C'est lamentable. Les Français sont écrasés d'impôts mais tout part en frais de fonctionnement. Le service devient médiocre et les équipements sont vétustes. C'est beau la "République". On se fait voler par le système.
Réponse de le 04/11/2014 à 9:21 :
Comme on ne peut vivre éternellement à crédit, il faut bien, à un moment, choisir entre le beurre et l'argent du beurre.
Réponse de le 04/11/2014 à 10:33 :
Oui c'est vrai , quel dommage que nos gendarmes ne puissent pas circuler en BMW série 5 ................................
a écrit le 04/11/2014 à 7:45 :
Les dealers des cités pourraient peut-être réinvestir leurs bénéfices et les blanchir dans des entreprises de location d'hélicoptères à la gendarmerie ? Nos dirigeants sont vraiment minables...
Réponse de le 04/11/2014 à 13:13 :
y a qu a supprimer les radars mobiles les motards qui ne foutent que des pv sur la route pour justifier leurs statuts sans actions sur les delinquants mais tellement plus facile et sans danger....

Réponse de le 04/11/2014 à 16:33 :
pas d'arrestation de délinquant, pas de passage au tribunal, pas de passage en prison. contrôle routier, verbalisation et rentrée d'argent. Avez vous compris ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :