Thales : l'incroyable ascension de Patrice Caine

 |   |  767  mots
Patrice Caine sera le futur directeur général de Thales
Patrice Caine sera le futur directeur général de Thales (Crédits : Thales)
Patrice Caine sera le directeur général de Thales. Il formera avec Henri Proglio, président du conseil d'administration, un tandem à la tête du groupe d'électronique.

Il fallait vraiment que l'État tienne beaucoup à Patrice Caine, le nouveau directeur général de Thales, pour accepter l'improbable come-back d'Henri Proglio en tant que président du conseil d'administration du groupe d'électronique. Car l'opération commando menée dans le plus grand secret pour le faire tomber à la tête d'EDF est bien désormais dans les annales de l'Etat, qui craignait sa réaction grâce à ses fameux réseaux dont tout le monde dit qu'ils sont puissants. Mais deux mois plus tard, Henri Proglio, un très proche de la maison Dassault, est finalement revenu par la fenêtre dans la sphère publique, l'État détenant 26,6 % de Thales. Abracadabrantesque... comme seul l'État en a le secret.

Pour Patrice Caine, l'heure de gloire est donc arrivée... à seulement 44 ans. Et si certains lui reprochent sa jeunesse, donc une possible inexpérience, ils devraient toutefois se rappeler qu'avant lui, de glorieux anciens comme Denis Ranque et Alain Gomez, ont été nommés PDG au même âge que lui. La valeur n'attend donc pas le nombre des années, y compris en France... Et s'il est nommé PDG, il devra toutefois préparer la dissociation des fonctions entre directeur général, fonction qu'il exercera, et président du conseil. En tant que numéro deux de Jean-Bernard Lévy, il a également fait le job et plutôt bien en faisant tourner pendant près de deux ans la maison Thales au poste de directeur général en charge des opérations et de la performance. Un poste clé dans la bonne marche du groupe et le respect des objectifs fixés en termes de performances.

Un tandem avec Henri Proglio

Proglio-Caine, un tandem improbable à première vue à la tête de Thales. Mais à y regarder de plus près, Henri Proglio connaît bien la famille Caine, notamment le père de Patrice Caine, selon le journal Marianne. En outre, le frère du futur directeur général a été longtemps l'un des grands barons du groupe Veolia quand Henri Proglio était à la tête du numéro un mondial de la gestion de l'eau et des déchets. Pour Dassault, cela vaut donc quitus. Henri Proglio a servi de passerelle entre Patrice Caine, qui était assuré du soutien de tout l'Etat y compris de l'Elysée, et les Dassault, dont il n'est pas la tasse de thé. Mais Henri Proglio n'est pas n'importe qui chez Dassault, il fait partie du comité des sages chargé de conseiller les héritiers de Serge Dassault. Pour l'ancien patron d'EDF, c'est aussi un joli pied de nez à l'Etat.

Beau gosse, Patrice Caine, marié à une styliste, est un homme apprécié au sein de Thales qu'il connaît bien, et même très bien. Il est arrivé en 2002 dans le groupe où il a rejoint la direction de stratégie après avoir été conseiller technique en charge de l'énergie au cabinet de Laurent Fabius (2000-2002). Il n'a d'ailleurs pas changé depuis qu'il a pris le job de directeur général en charge des opérations et de la performance même si le poste était à risques. Il a su séduire les équipes de Thales par sa connaissance des dossiers, par sa disponibilité et son ouverture d'esprit. Sa présence aux côtés de Jean-Bernard Lévy à l'arrivée de celui-ci, avait notamment rassuré en grande partie la maison Thales.

Une trajectoire sans faute de goût

Diplômé de l'École polytechnique et de l'École des mines de Paris, Patrice Caine a débuté sa carrière en 1992 dans le groupe pharmaceutique Fournier avant de devenir conseiller en fusions et acquisitions et stratégie d'entreprise au sein de la banque Chaterhouse à Londres.
De 1995 à 1998, il est chargé de mission auprès du préfet de région Franche-Comté et parallèlement chef de la division Développement Industriel et Energie à la Direction Régionale de l'Industrie de la Recherche et de l'Environnement (DRIRE). De 1998 à 2000, il rejoint le conseil général des Mines, en charge des ressources humaines du corps des Mines. Parallèlement, il est responsable de la formation des ingénieurs-élèves des corps techniques de l'État à l'École des mines de Paris.

Il rejoint donc Thales en 2002. Il occupe de 2004 à 2012 des postes de direction dans différentes unités opérationnelles : communications tactiques, aéronautiques et navales, identification, navigation, radar, C4I Air, systèmes de défense aérienne et gestion du contrôle du trafic aérien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/06/2015 à 10:17 :
Trajectoire typique francaise : X-mines, passage par le cabinet d un ministre (Fabius ici) et d autres fonctions d etat. Puis parachutage dans une entreprise et un secteur qu il ne connait pas. Ici Thales, mais ce fut Areva pour Lauvergeon. Tout ac avec evidement du copinage puisque on voit que Proglio connait le pere, le frere ....
Esperons pour thales qu il soit plus douee qu Anne quii a reussit a envoyer areva dans le mur ...
a écrit le 24/12/2014 à 11:08 :
Si Patrice Caine a une talent indéniable, il a aussi manifestement un contexte familial très "facilitateur". Cà peut être très utile de fréquenter le Polo et le Racing dès tout petit et d'avoir un père et un frère historiquement liés à de grands contrats de la boutique (voir les deux articles de Marianne, qui dévoilent le dessous des cartes et pas seulement l'histoire officielle). Il y en a d'autres comme cela au comex du Groupe.

Combien d'autres français au moins aussi talentueux n'auront jamais la chance de pouvoir s'exprimer car "n'en faisant pas partie"?

En attendant, l'acquisition de Thales par Dassault, - pardon, la fusion entre Dassault et Thales - est en chemin car l'état impécunieux a besoin de fraîche. Les hommes pour la mener à bien sont désormais en place.
a écrit le 24/12/2014 à 10:39 :
...du capitalisme de connivence , et qui a chaque fois élargit le fossé qui sépare les citoyens de l'Economie (et des politiques). Quelques soient les qualités personnelles de monsieur Caine, tout celui témoigne du fait que le France est un pays bloqué, ou le fait de sortir d'un grand corps de l'Etat constitue une assurance vie (carrière) dès l'âge de 22 ans. Nous sommes en 2015 très bientôt, rien à changé depuis les années 60. C'est désespérant...
Réponse de le 25/12/2014 à 14:02 :
après lecture de l'article, j'allais justement écrire le même commentaire. Merci donc de l'avoir fait et de me permettre d'y souscrire. Il s'agit bien d'un exemple d'une carrière classique à la francaise, empreinte de dirigisme et de féodalité étatique dans le domaine de l'économie et qui est une des causes du "mal économique" francais actuel. Le dirigisme économique de l'Etat est une tradition francaise qui nous empèche aujourd'hui d'être compétitif au niveau européen, voire mondial. Il s'agit bien d'une singularité francaise qu'on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde (sauf Etats dictatoriaux) avec une telle densité. Il faudrait peut-être commencer par là le changement.
a écrit le 24/12/2014 à 10:03 :
De l'ère Ranque.

Quid de Pommelet? Il part chez Dassault?
a écrit le 24/12/2014 à 8:05 :
Félicitations à Patrice Caine pour cette nomination méritée, je suis convaincu du soutien des cadres et employés de la Grande Maison THALES car c'est ici que naissent les talents les challenges et les idées de celles et ceux qui s'investissent dans cette aventure!
a écrit le 24/12/2014 à 7:56 :
Félicitations à Patrice Caine pour cette nomination, je suis persuadé qu'il aura le soutien des cadres et employés de la grande Maison THALES car c'est ici que naissent les vocations et les idées pour celles et ceux qui veulent participer à l'aventure!
a écrit le 23/12/2014 à 21:41 :
Encore un qui est loin de nous et de nos galères.
a écrit le 23/12/2014 à 20:17 :
il sera assisté de martine barbie...
A chaque ken, sa barbie...
Réponse de le 24/12/2014 à 18:08 :
ou de martine aubry, s'il a pas de chance!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :