Vers un nouveau contrat de DCNS en Arabie Saoudite

 |   |  384  mots
DCNS a été choisi par l'Arabie Saoudite pour fournir des partouilleurs de 30 mètres
DCNS a été choisi par l'Arabie Saoudite pour fournir des partouilleurs de 30 mètres (Crédits : Kership)
La co-entreprise formée par DCNS et Piriou a été choisie par le prince Salmane, le ministre de la Défense d'Arabie Saoudite, pour livrer entre 25 et 30 patrouilleurs de 30 mètres. Soit un contrat estimé à 500 millions d'euros.

C'est une première étape qui semblerait décisive pour Kership en Arabie Saoudite. La co-entreprise formée en 2013 par DCNS et Piriou a été choisie par le prince Salmane, le ministre de la Défense d'Arabie Saoudite et prince héritier de la dynastie saoudienne pour fabriquer entre 25 et 30 patrouilleurs de 30 mètres, selon nos informations. Soit un contrat estimé à 500 millions d'euros. En outre, une quinzaine de bateaux supplémentaires seraient en option. L'Arabie Saoudite et Kership vont négocier en 2015 le contrat.

Kership était en compétition contre les chantiers navals français Océa et CMN (Constructions mécanique de Normandie). Outre, des patrouilleurs de 30 mètres, l'Arabie Saoudite voudrait acheter des petits patrouilleurs de 12 mètres. L'Arabie Saoudite veut des cadences de livraison rapide pour protéger ses côtes et ses ports contre des attaques terroristes. En fin d'année, une source avait confié à La Tribune que le ministère de la défense saoudien allait se décider très rapidement après avoir eu l'injonction de consommer ses budgets.

Socarenam choisi par la DGA

La direction générale de l'armement (DGA) a notifié le 19 décembre au chantier naval de Boulogne-sur-Mer, Socarenam, un marché pour la réalisation de deux patrouilleurs légers guyanais (PLG) destinés à la Marine nationale. Ces navires sont dédiés aux missions de souveraineté et de protection des intérêts français dans la zone maritime Antilles-Guyane, en particulier le Centre Spatial Guyanais. Il s'agit plus particulièrement de lutte contre les trafics illicites (police des pêches, narcotrafics), de sauvegarde des personnes et des biens en mer et de lutte contre la pollution. La livraison des PLG interviendra fin 2016 pour le premier et à l'été 2017 pour le second.

Les PLG embarqueront un équipage de 24 membres et pourront accueillir 14 personnes supplémentaires (commandos...) . D'une longueur de 60 mètres, ils pourront manœuvrer par petits fonds, atteindre la vitesse de 21 nœuds et posséder une autonomie supérieure à 12 jours à 12 nœuds. Les deux patrouilleurs seront équipés d'un armement léger (20 mm téléopéré). Leurs équipes d'intervention seront projetées à l'aide de deux embarcations rapides et pourront mener des opérations de contrôle ou de coercition de jour comme de nuit, y compris par mauvaise mer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2015 à 15:28 :
Avec tous ces beaux joujous, le feu d'artifice final va etre magnifique. Heureusement qu'on peut faire confiance a nos expert militaire pour contenir la violence dans la region...
Qand les 1000 conscrit francais d'isis auront mis un peu de plomb dans leur cervelle, pas sur qu'ils trouvent la France si neutre et innocente que cela et viennent gentillement faire leur mea culpa.
Il va en falloir des flics ! (vu ce qu'on a sorti pour 3 pied nickele qui n'ont jamais fait la guerre).
a écrit le 09/01/2015 à 16:44 :
Voila c'est ça: on commerce avec un des plus gros financeurs de terrorisme islamique de par le monde. C'est bien. C'est parfait. On n'a pas fini de s'indigner et de manifester. Les pauvres de Charlie se retournent dejà dans leurs chambres froides.
Réponse de le 09/01/2015 à 22:59 :
ce n'est pas en isolant des pays qu'ils évolueront.
Et puis autant retourner à l'âge de pierre de suite parce que dans ce cas, pas beaucoup de pays démocratiques, respectant les droits de l'homme, la liberté d'opinion, avec lesquels nous pourrions commercer?
a écrit le 09/01/2015 à 16:21 :
On devrait peut être lever le pied sur les ventes à l'étranger et rééquiper en priorité nos armées et gendarmerie pour la lutte urbaine contre cette nouvelle forme de terrorisme.
Surtout qu'on s'aperçoit que ces gens ne sont pas si versé que cela dans l'obscurantisme et maitrisent bien les nouvelles technologies.
Réponse de le 09/01/2015 à 23:05 :
Quel rapport entre les choix budgétaire de l'état pour nos armées et une négociation d'une société pour une vente d'armes à l'étranger. De plus vendre des navires à l'étranger permet de sécuriser nos fabrications perso et de baisser les couts de nos propres navires.
Vous être prêt a aller annoncer les licenciements dans nos chantiers?
a écrit le 09/01/2015 à 15:34 :
a quand des navires propulses au GNL ? l'avantage est un one-fuel-fits all le gaz pouvant servir pour les chaudieres, l'electricite (via piles a combustible ou turbines) et pour les speedboat (CNG a la place de l'essence). contactez nous si vous etes interesses [email protected]
a écrit le 09/01/2015 à 14:27 :
Oui erreur de calcul de votre part car 500 divisé par 30 = 16,67. Donc un patrouilleur se chiffre autour de 18 millions et non 2.
a écrit le 09/01/2015 à 12:10 :
je cite "entre 25 et 30 patrouilleurs de 30 mètres, selon nos informations. Soit un contrat estimé à 500 millions d'euros" un patrouilleur ne coute que 2 millions d'€ ?? cela semble bien peu ? erreur de calcul ?
a écrit le 09/01/2015 à 10:08 :
"des partouilleurs"... Pourquoi pas "des partouzeurs" ?
a écrit le 09/01/2015 à 9:37 :
Et les Mistrals, toujours pas livrés ?
Réponse de le 09/01/2015 à 10:05 :
Et les chars russes en Ukraine, sont-ils rentrés chez maman?
Réponse de le 15/01/2015 à 15:46 :
un mistral change rien au rapport de force , si la russie veut l ukraine elle l aura .. quand je paye une baguette la boulangère me la donne .france pays non fiable ; et l italie livre les hélico ^^^^^^
a écrit le 09/01/2015 à 8:00 :
Et pour les 160 Rafale, l'Inde a déjà signé le méga-contrat ? :-))
Réponse de le 09/01/2015 à 9:08 :
Quel rapport?
Il s'agit de 126 et non de 160 !
Réponse de le 09/01/2015 à 13:16 :
L'Inde va acheter des Su-35 au lieu des Rafales.
Réponse de le 09/01/2015 à 22:11 :
L'inde a deja 243 Su-30 MKI, il n'a pas besoin de Su-30 MKI de plus.
Le Su-30 MKI n'est pas un chasseur bombardier et il n'est pas bon dans les missions de bombardement.
Le discours du Ministre Indien de la Défense est une riposte à la décision de M.Le Drian de faire fabriquer les 108 Rafale en France, c'est du marchandage pour faire virer HAL de la négociation.
Réponse de le 10/01/2015 à 0:18 :
L'inde achètera certainement les Rafale , et de toute manière, ou cas ou, ce serait des Su-30 qu'ils possèdent déjà et qu'ils savent assembler, et non pas de 35.
Quand on ne sait pas, on se tait
Réponse de le 16/01/2015 à 12:04 :
Le Rafale est bien supérieur au machin russe. Sinon les indiens auraient fait des négociations avec la Russie et non pas la France.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :