Rafale et frégates FREMM : l'Egypte et la France proches d'un accord

 |   |  451  mots
L'Egypte pourrait prochainement s'offrir des Rafale et des frégates FREMM
L'Egypte pourrait prochainement s'offrir des Rafale et des frégates FREMM (Crédits : DCNS)
Les deux pays seraient proches d'un accord pour la vente d'une vingtaine de Rafale et de deux frégates multi-missions FREMM. Des contrats estimés entre 5 et 6 milliards d'euros.

Ce serait la très bonne nouvelle de ce début d'année pour les industriels de l'armement français. La France et l'Égypte seraient proches d'un accord pour la vente de deux frégates multimissions FREMM et d'une vingtaine d'avions de combat Rafale à l'armée égyptienne armés de missiles de MBDA. Selon des sources concordantes, une délégation du Trésor s'est rendue en début de semaine au Caire pour évaluer la garantie de l'Égypte en cas d'un accord avec les industriels français. Et visiblement les Égyptiens ont répondu positivement aux questions et surtout aux attentes de la délégation française. D'autant que la France a demandé de son côté à la Coface de faire un nouvel effort pour faciliter le contrat.

Dans la foulée de la visite du Trésor, les PDG de Dassault Aviation, Eric Trappier, de DCNS, Hervé Guillou, et du missilier MBDA, Antoine Bouvier, étaient jeudi au Caire pour faire avancer un accord avec l'Égypte, voire finaliser les négociations, selon des sources concordantes. Des contrats pourraient être signés rapidement si tout se déroulait conformément. Certains observateurs visaient une signature d'ici à la fin du mois tandis que d'autres plus prudents dans quelques semaines.

Une visite égyptienne de haut niveau à Paris

Après le départ le 19 décembre d'une délégation égyptienne de très haut niveau présente à Paris pendant dix jours, il existait pourtant un sentiment très mitigé sur le résultat de cette visite. Certains industriels s'interrogeaient même sur un mauvais remake du Maroc quand la France avait perdu un contrat Rafale imperdable. Car la délégation égyptienne est repartie sans un accord formel sur le financement qu'elle était pourtant venue chercher à Paris pour 23 Rafale et deux frégates multimissions FREMM. Soit une opération évaluée entre 5 et 6 milliards d'euros. En arrivant en France, la délégation avait pourtant pour objectif de conclure. C'était en tout cas le vœu du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, qui était venu en visite officielle en Paris fin novembre.

Si l'Égypte devenait le premier client du Rafale, elle coifferait sur le poteau d'arrivée le Qatar et l'Inde, où des problèmes de garantie des appareils demeurent. Même s'il faut rester dans ce type de négociations prudent, très prudent. C'est indéniable le Rafale est à la mode actuellement mais il reste encore à Dassault Aviation à signer ce fameux premier contrat tant attendu. Une chose est sure Le Caire est diablement intéressé par le Rafale (entre 23 et 26 avions de combat, selon les sources interrogées). Un contrat évalué à 3,6 milliards d'euros environ.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/01/2015 à 11:27 :
si l égypte a des rafales cela va faire des jaloux , d autres ventes pourraient suivre.
a écrit le 22/01/2015 à 11:36 :
des champs pétroliers pour total contre des rafales et fremm pour l égypte . allez al_sisi , nasser te regarde
a écrit le 21/01/2015 à 13:11 :
Ca serait plus un don de la France à l'Egypte qu'une vente. La Grèce est en meilleure santé financière. A moins qu'ils est mis la main sur le magot de l'ancien dictateur?
a écrit le 19/01/2015 à 16:40 :
allez al_sisi redonne a ton armée l aura d antan .
a écrit le 19/01/2015 à 14:16 :
Tiens, le journal Les Échos évoque aujourd'hui les difficultés de financement de l’Égypte, avec une probable revue à la baisse des ambitions égyptiennes. M. Cabirol, avez-vous été emporté par votre enthousiasme?
Réponse de le 20/01/2015 à 17:54 :
encore un anglo saxon complexe ou un descendant de collado . ont crée le top du top .emploie a la clef .
Réponse de le 06/02/2015 à 17:42 :
@Mobius : Les Echos sont versatiles, un coup ils n'y croient pas, le coup d'après, ils y croient...
a écrit le 18/01/2015 à 21:05 :
Bon et maintenant ? Article paru le 16/01 et aujourd'hui toujours aucune annonce. Il n'y a pas de fumée sans feu normalement. Ou alors le journaliste c'est fait plaisir ... 😎
a écrit le 18/01/2015 à 18:46 :
Le jour où un Rafale sera vendu en dehors de la France... Je suppose que ce jour deviendra fête nationale... ;-)
Réponse de le 18/01/2015 à 19:38 :
Préparez-vous vite alors pour célébrer cette fête !
a écrit le 17/01/2015 à 19:53 :
Le Rafale est l'avion de chasse le plus vendu de l'histoire... sans décrocher un seul contrat...!!!! Corée du Sud, Pays-Bas, Maroc, Suisse, Brésil, Libye, Malaisie, Emirats, Inde, Qatar, Egypte,... suivant síl vous plait....?
On raconte que la chaine de montage des Rafales ne peut pas suivre le rythme...!!!!!!
Réponse de le 18/01/2015 à 8:26 :
parce que la France n'est pas un fournisseur historique se l'Inde?
Réponse de le 18/01/2015 à 14:35 :
Vous avez oublié Singapour !!
a écrit le 17/01/2015 à 16:51 :
Les americains ne laisseront jamais les egyptiens acheter des Rafales avec leur argent. On reve encore, cet avion est invendable et le contrat indien a du plomb dans l'aile.Les indiens regardent vers la Russie, son fournisseur historique.
Réponse de le 18/01/2015 à 11:42 :
Les mirage 2000 sont russes..... On se se renseigne avant d écrire des inepties
a écrit le 17/01/2015 à 13:34 :
après les collectivités locales qui nous ruinent en empruntant en francs suisses voici que
l' état pour se faire reluire à trouver un client insolvable ! Nous sommes en guerre ... contre les cons !
Réponse de le 21/01/2015 à 15:01 :
Pour information le passage du canal de Suez est facturé entre 200-400.000 euros
par navire(tanker PA..... )tu multiplies par le nombre de navire par jour et tu as une belle sommes d'argent.
a écrit le 17/01/2015 à 11:24 :
Qui l´ Egypte attend le feu vert de Washighton qui va lui conceder un nouveau paquet de "US Aid" nécessaire pour le financement des joujous de tonton Dassault.
Réponse de le 17/01/2015 à 16:10 :
@PAPAFOX.
Jamais un seul $ US donné à l'EGYPTE ne financera ne serait-ce qu'une balle d'une arme non américaine. Si l'Egypte achetèra le Rafale , ce sera avec leur denier personnel ou avec très probablement avec l'aide des pays du Golfe qui leur fournissent de l'argent depui le début du printemps arabe.
a écrit le 17/01/2015 à 10:58 :
Charlot-Hebdo participe activement à la transaction !
a écrit le 17/01/2015 à 8:43 :
Une décision rapide en Égypte , il n'y en a jamais eu pour ceux qui ont déjà travaillé dans ce pays dans le domaine de la défense dans ce pays. C'est un pays qui paye mal ....et fait tout ....pour retarder / ne pas respecter ses jalons de paiement...
Réponse de le 17/01/2015 à 10:56 :
Quant tu donnes pas les commissions aux bonnes personnes oui c'est le cas, mais ce n'est pas spécifique a l'egypte...
a écrit le 17/01/2015 à 0:00 :
dans le domaine militaire, proche ou (soon en anglais) ne veut rien dire, vu cela ce negocie au niveau politique, ca peut etre demain, dans 10-20 ans, voir jamais.
il faudrait que les media comprennent ce que veut dire bientôt dans ce milieu.
a écrit le 16/01/2015 à 23:34 :
C'est une très mauvaise nouvelle!
Ca veut dire que le rafale est bien inferieur au lemon F35 futur backbone de la chasse israelienne.
Pensez donc, dassault avait réussi à ridiculiser l'embargo sur les armes du vrai #jesuischarlieDeGaulle c'est pas pour 50 ans après livrer à l'insu d'son plein gréement de fortune une arme décisive à un ennemi potentiel. A portée de rafale en plus, meme pas besoin de chaine logistique compliquée genre ravitailleur ou porte avion.
Réponse de le 19/01/2015 à 11:21 :
@zahir : effectivement, c'est assez surprenant. En livrant des Rafales à l'Egypte, Israël perdrait, le temps de la livraison des F-35, le sacro-saint avantage qualitatif par rapport aux autres pays de la région. Après, que les Américains pensent que le F-35 est nettement supérieur au Rafale n'a rien d'étonnant. Cela dépendra essentiellement des tactiques. Et là-dessus, les israéliens...
a écrit le 16/01/2015 à 23:02 :
ne pardonnera pas l'attitude scandaleuse de Hollande pour la livraison des Mistral. Attendez vous à des manœuvres et des rabais de la part des russes pour saboter la vente de Rafale comme il faut. Et cela ne sera que mérité.
Réponse de le 17/01/2015 à 3:54 :
Poutine sors de ce corps !
Réponse de le 21/01/2015 à 15:14 :
Tu me diras quel avion russe est autant polyvalent que le rafale.(aucun)
C'est vrai que pour vendre des avions neufs ( d'occassion )à L'algerie vous été fort.
a écrit le 16/01/2015 à 22:35 :
Est-il "raisonnable" de vendre des armes à des pays dont la populations est majoritairement opposée aux positions des pays démocratiques (les récents événements accentuent ce clivage). De plus on ne sait même pas s'ils seront payés...
a écrit le 16/01/2015 à 21:12 :
La Tribune:"Si l'Égypte devenait le premier client du Rafale, elle coifferait sur le poteau d'arrivée le Qatar et l'Inde"

Mouais…. et si on ne le vend pas à l'Egypte ni au Qatar ni à l'Inde il y restera toujours le Mexique…. le Honduras…. les Iles Féroé….
Réponse de le 17/01/2015 à 8:08 :
On dit que l'Ukraine elle aussi s'intéresse beaucoup au Rafale. Peut-être que Yatsenoiuk va en acheter une centaine juste pour faire peur aux Russes….
a écrit le 16/01/2015 à 21:01 :
Et pendant que l'Egypte FRÉMMisse d'ardeur d'avoir ces belles frégates, un sale temps peut s'annocer pour notre invendable Rafale national dans quelques jours. En tout cas le ministre de la Défense d'Inde n'exclut pas une telle perspective. D'ailleurs le 21 janvier prochain le ministre de la Défense de Russie Sergueï Choïgou se rend en visite en Inde où il évoquera avec son homologue indien l'augmentation des livraisons à New Delhi d'avions de combat russes.
A bon entendeur, les Français ne livrent pas les Mistral, l'Inde ne veut plus de Rafale.

Bon week-end à tous !
Réponse de le 16/01/2015 à 21:35 :
L'Inde et la Russie collaborent pour le développement commun du Sukhoi T-50, chasseur de
5° génération. Mais le programme a des retards et il semble que les Russes n'ont pas été
assez "Coopératifs !". Entendez que les enveloppes n'étaient pas assez remplies !!
Réponse de le 17/01/2015 à 8:23 :
Ce n'est pas ce qu'on apprend dans une revue d'armements indienne. Il s'agit plutôt de retards d'ordre stratégique, après le flop monumental du F-35 américain les Russes n'ont pas de quoi faire des soucis pour les prochaines cinq années. D'ailleurs on parle déjà d'un chasseur russe 6ème génération pour 2022. L'Inde compte beaucoup sur la Russie pour intégrer l'Union Economique Eurasienne, donc le problème n'est pas la Russie mais l'UE.

Vous avez oublié de citer les enveloppes du ministre de la défénse danois (qui s'est vu sommé d'acheter des F-35 !!) – étaient-ils bien remplis aussi ? :-))
Réponse de le 22/01/2015 à 12:53 :
a 2 contre une je donne pas chère des pauvres su 30 ^^
a écrit le 16/01/2015 à 19:29 :
Les contrats sont souvent des échec à cause du financement et de l'attitude maladroite de Dassault qui heureusement se débrouille bien avec les avions civils.Avec la baisse de l'euro il pourrait y avoir de bonnes nouvelles....ceci dit la doctrine des americains est la maitrise de l'air , ils preferent vendre des avions a perte pour etouffer toute concurrence...et là il n'y a pas d'amis...
a écrit le 16/01/2015 à 19:10 :
Et fier que le monde achète nos produits car cela montre que nous sommes compétitif.
Réponse de le 16/01/2015 à 22:24 :
Et que se passerait-il si le gouvernement Egyptien basculait dans l'Islam fondamentaliste et integriste....
Grandes joies au depart et grandes peur ensuite.
Reflechissez un petit peu, nous ne vendons pas des patates mais des armes de haute technologie! Capito?
Réponse de le 17/01/2015 à 0:15 :
Peut être que notre ami journaliste a oublié le AASM dans ses écrits . Il s agit d une arme très Précise et uniquement montée sur rafale
Réponse de le 17/01/2015 à 8:05 :
Et je suis fier du fer à cheval, heu... heu, et je suis fier, de faire à cheval... sur le principe une conférence contre Hic! contre l'alcool.

L'alcool non, mais l'eau fe-ferru, l'eau ferrugineuse oui! :-)
a écrit le 16/01/2015 à 18:12 :
Très bonne nouvelle !
L'industrie française est loin d'être mourante dans nombre de domaines de pointe.
a écrit le 16/01/2015 à 17:52 :
La Coface est à la fois financeur et assureur, pour les états et pour les entreprises, en France et à l'étranger.. Elle évalue les risques et les assume, s'ils se concrétisent. C'est pourquoi, si elle estime le risque trop important, elle refuse le financement.
a écrit le 16/01/2015 à 17:34 :
Proches !!!!!
a écrit le 16/01/2015 à 16:58 :
beaucoup d etats font de meme ne leur reprochons pas d essayer de trouver du boulot
a écrit le 16/01/2015 à 16:48 :
Bonjour. Pourquoi les industrie de l'armement ne finance elle pas elle même ces ventes. Il me semble que la Cofacé est l'état Français ( donc le contribuable). En cas de crise ou d'impayé ces chères industriels seront payé par le contribuable français. O n nous dis que l'état n'a plus d'argent pour les services publique, mais pour le reste !!!'nn'
Réponse de le 16/01/2015 à 23:04 :
c'est une combine qui ne date pas d'aujourd'hui. Le lobby des armes ne perd jamais d'argent.
a écrit le 16/01/2015 à 14:43 :
des rafales pour l Egypte , nasser en rêverai ( al_sissi va le faire ). la tete des iIsraéliens
a écrit le 16/01/2015 à 14:19 :
ça me fait peur cet accord . Égypte va pouvoir venir bombarder la FRANCE
a écrit le 16/01/2015 à 13:40 :
Bravo l'Egypte -
Comme quoi on peut acheter des avions sans discutailler pendant des années.
Réponse de le 16/01/2015 à 14:52 :
+1 on achète pas une Bugatti au prix d une 2 cv ^^
a écrit le 16/01/2015 à 13:35 :
Cabu signant une livraison d'armes ! Hollande insultera t-il son camp de républicains bénis , adeptes du pèlerinage de la Bastille et qui s'esbaudissent à l'annonce d'un porte-avions qui appareille pour des ronds dans l'eau ou de quelques petites troupes lancées à la pacification d'étendues immenses au sub-sahel , le tout à prix d'or pour un pays en faillite qui connaîtra bientôt une nouvelle débâcle ? une veille coutume .D'autre part le Franc suisse va remettre dans l'axe quelques uns de nos édiles si tant compétents !
a écrit le 16/01/2015 à 12:54 :
La COFACE est une garantie > elle paie ce que doit l'Egypte à la France mais prend une commission au passage, ensuite elle se charge de récupérer le montant chez le client. Il faut s'adapter à l'environnement de marché et les règles de paiements ont font parties. C'est comme une constructeur de véhicule qui souhaiterait vendre des voitures en France uniquement au comptant > il serait mort d'avance. Le monde vit à crédit, ce n'est pas dans notre culture.
Ils vendent des armes qui le voudra et s'adapteront, à l'exemple du Maroc ou la France a refusé le crédit Coface, du coup ce pays est allé acheté de F16. Le monde vit à crédit plus personne ne sait payer au comptant. Par ailleurs L'Egypte augmentera ses revenus
a écrit le 16/01/2015 à 12:36 :
Vendez vos actions Coface!Viiiite!
a écrit le 16/01/2015 à 11:56 :
Et comment vont-ils payer ces emplettes, les égyptiens? La France va encore faire une bonne affaire!!!
Réponse de le 16/01/2015 à 12:14 :
Faut suivre l'actu
Réponse de le 16/01/2015 à 14:53 :
avec du gaz et pétrole
a écrit le 16/01/2015 à 11:46 :
Espérons que cet accord ne va pas tomber à l'eau à cause de la dernière une de Charlie. Ce serait lamentable d'utiliser ces arguments pour nous forcer à limiter notre liberté d'expression. Je ne serais malheureusement pas étonné que le Qatar le fasse.
Réponse de le 16/01/2015 à 12:27 :
@JesuisCharlie?
L'Etat français n'est pas le propriétaire de Charlie Hebdo aux dernières nouvelles.
Les Qataris le savent et connaissent la liberté d'expression dans les pays occidentaux et savent que la religion n'a pas du tout la même place que dans les pays musulmans.
a écrit le 16/01/2015 à 11:37 :
Un accord en 2 mois au lieu de 3 ans en Inde .. ce serait assez énorme , croisons les doigts !
a écrit le 16/01/2015 à 11:31 :
Si on m'avait dit que des pays se feraient la course pour avoir l'honneur d'être le premier client étranger du Rafale, je ne l'aurais jamais cru.
Comme quoi si pendant si longtemps on ne l'avait pas vendu, c'était surtout qu'il lui manquait la certification "testé et approuvé à l'épreuve du feu et en conditions opérationnelles".
Le Grippen, Eurofigther et F35 restent pour le moment des avions qui n'ont été utilisé que pour parader dans des salons...
Réponse de le 16/01/2015 à 13:26 :
De ces 3 avions le grippen est celui qui en fait le plus: utilisable par des pays capable de se payer une force aérienne moderne sans pour autant être en opex tout l'année (ou même une fois par décennies...). L'eurofighter paye toujours son objectif initial de pur intercepteur (le nouveau standard arrive... mais au prix d'une reconstruction quasi complète de l'avion. Et tout cela pour arriver à faire ce que n'importe quel avion sait faire...). Quant au F35 les limites du grand grand n'importe quoi on été franchies depuis bien longtemps: c'est un baton merdeux et tout ceux qui ont voulu le toucher vont le sentir passer...

Un objectif pour le Rafale est de pouvoir tirer des missiles Brimstone.
Cela permettra de faciliter les règles d'engagement (la munition étant moins "abrasive" selon les termes de l'armée de l'air) tout en coutant bien moins cher et en pouvant traiter encore plus de cibles qu'actuellement. C'est d'ailleurs le gros point fort de la nouvelle version de l'Eurofighter (pour pouvoir enfin remplacer le Tornado!)
a écrit le 16/01/2015 à 11:24 :
L'armée égyptienne ne tient que grâce à l'aide militaire et financière des USA.
Le congrès américain n'acceptera pas que l'argent qu’il verse serve pour acquérir du matériel concurrent à ce que vend les USA.
Réponse de le 16/01/2015 à 11:30 :
Il est claire que ce ne sera jamais de l'argent américain qui financera cet éventuel achat. Mais depuis le printemps arabe, l'Égypte recoit de l'aide régulière des petro - monarchies du golfe et c'est avec cet argent que le deal pourra se faire. En effet, l'Égypte n'a pas les moyens financiers pour se payer des armes modernes aussi onéreuses.
Réponse de le 16/01/2015 à 11:47 :
Les aides américaines sont devenues insignifiantes, par rapport à celles de l'Arabie, des Emirats,...
Pour infos nous avons déjà vendu des 4 corvettes GOWIND l'année dernière (des demi-FREMM), el il y en aurait une option pour 2 supplémentaires, à moins qu'elles soient remplacées par les FREMM.
Vous allez devoir faire une mise à jour de vos données
Réponse de le 16/01/2015 à 12:59 :
les Egyptien sont déjà suréquipés en matériel américains, des chars, des avions (dont 220 F16), cet argent ne viendra pas du budget américain mais d'autres sources. En faisant un achat à la France les Egyptiens cherchent un nouvel allié dans une zone aussi sensible ou se situe la Libye devenue une des bases du terrorisme. Les US auront aussi donné leur assentiment, qu'est ce que vous croyez.
Réponse de le 16/01/2015 à 18:32 :
C'est l'Arabie Saoudite qui finance actuellement l'Egypte!
Réponse de le 17/01/2015 à 8:06 :
Si, ça serait la contrepartie de la non livraison du mistral exigée par l OTAN.
Réponse de le 17/01/2015 à 10:53 :
L'egypte vie sous perfusion des saoudiens et autres UAE et Koweit qui leur on donner 10 milliard de dollar l'an dernier soit 10 fois plus que les US qui on reduit leur aide d'ailleur. Et depuis qu'ils se sont récemment reconcilies avec le Qatar l'argent va continuer d'arriver! Si le tresor et la coface sont ok, c'est deja un grand pas en avant! Apres tout peut arriver...
a écrit le 16/01/2015 à 11:19 :
coulé(sans accord) dsl
a écrit le 16/01/2015 à 11:15 :
Des négociations de la part de nos industriels en rafales, mais combien n'ont elle pas coulées ?
a écrit le 16/01/2015 à 10:47 :
Si çà tourne en eau de boudin comme pour les portes hélicoptères Russes, alors...
a écrit le 16/01/2015 à 10:09 :
Attendons de voir si ça se confirme. Si la COFACE a dit oui, c'est que les Egyptiens doivent probablement avoir au moins 25 % de la somme qu'ils vont devoir payer à la signature.
En tout cas, si ça se concrétise, ce serait un cas unique dans les contrats d'armements au niveau de la rapidité.
Réponse de le 16/01/2015 à 11:27 :
Nos politiques tordent le bras a la coface pour qu'elle garantisse un projet trop risqué ! Avec 25% de deposit , les 75% , va falloir courir ... Ils connaissent pas le business au caire ceux-la ... Demain mon frère, demain ...
a écrit le 16/01/2015 à 9:23 :
Encore et toujours, la peau de l'ours !!!!
a écrit le 16/01/2015 à 9:04 :
C'est si on ne vend pas de FREMM ou de Rafale qu'on paiera la note. Un tel contrat fait travailler des industriels pendant des années, permet à la France de se payer ce type de matos en étalant les paiement, et fiabilise la qualité les armements acquis par la France par le retour d'expérience et le maintien des compétences.

Même à perte, un tel contrat vaut mieux que le chômage technique et la fuite des cerveaux.
Réponse de le 16/01/2015 à 12:53 :
Entièrement d'accord avec vous. On a vu avec l'EPR ce que ça coutait de ne plus avoir les ingénieurs et techniciens expérimentés
Réponse de le 16/01/2015 à 13:01 :
Emirats 64 rafales, Malaisie 18 rafales, Inde 128 rafales… et pet êre encore des surprises, que demander de mieux.
a écrit le 16/01/2015 à 9:03 :
L'agence de notation Fitch Ratings a relevé le 03/01 la perspective de la note souveraine de l'Egypte à "stable" contre "négative" jusqu'à présent, à la faveur de l'aide étrangère dont a bénéficié le pays.
Le 13/01, Fitch a relevé d’un cran à « B » la note souveraine de l’Égypte, estimant que les autorités semblaient décidées à engager un programme de réformes d’ampleur. « Des coupes dans les subventions à l’essence et des augmentations d’impôts ont été décidées dans le cadre d’une stratégie claire de consolidation sur cinq ans », souligne Fitch. Le déficit budgétaire devrait en profiter même s’il devrait rester important, à 10,2 % du produit intérieur brut pour l’année fiscale 2015 qui court jusqu’en juin. Selon Fitch, la croissance économique s’accélère elle devrait passer de
2,1 % du PIB en 2013 à 4,7 % en 2016.
La confiance:
le 24/12/14, la France a financé l'achat de nouveaux wagon de métro:
Le gouvernement égyptien a signé un accord d’un montant de 344 millions d’euros avec la France pour le financement de l’achat de 64 wagons de métro.
La moitié de cette somme (172 millions d’euros) sera fournie par le gouvernement français sous forme d’un prêt remboursable.
La deuxième moitié de la somme prendra la forme de facilités de crédit à travers la société de crédit français, Coface.
L'Egypte va s'en sortir, il faut lui faire confiance, ca bouge dans la région, dans le bon sens, même si ca sera très long.
a écrit le 16/01/2015 à 8:40 :
encore un cocorico anticipé laissé les contrats se signer avant de crier victoire on attend toujours les contrats presque "signé" en Inde au Quatar Bresil ;;;;;;
Réponse de le 16/01/2015 à 14:15 :
+1 j'allais commenter dans ce sens. Les contrats que vous citez étaient eux aussi à 2 doigts d'être signés...
a écrit le 16/01/2015 à 7:40 :
Cela est une tres bonne nouvelle. Les Cassandres doivent revoir leur copie.
Réponse de le 16/01/2015 à 8:54 :
Vous touchez des rétrocommissions ?
a écrit le 16/01/2015 à 7:14 :
Payés à crédit en kilos de dattes ou de dromadaires ,trop souvent ce sont les contribuables français qui in fine payent la note.
Réponse de le 16/01/2015 à 7:25 :
Vous avez des exemples ou bien vous prêchez dans le désert?
Réponse de le 16/01/2015 à 10:20 :
Ben tu m'étonne qu'avec ce type de mentalité et de commentaire notre commerce extérieur soit à la ramasse. Donc les égyptiens sont juste bons à produire des dates et des dromadaires.... et à ne pas payer leurs contrats internationaux.
D'autres poncifs du genre sur d'autres pays et zones de potentiel export?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :