50 milliards, c'est le stock incroyable de dépenses à venir des armées

 |   |  500  mots
(Crédits : POOL)
Le ministère des Armées a cumulé plus de 50 milliards d'euros d'engagements, qui vont néanmoins s'étaler sur plusieurs années.

50,4 milliards d'euros exactement. C'est le volume des autorisations d'engagement du ministère des Armées non couvertes par des crédits de paiement à fin 2016. Dans le jargon des budgétaires, ils sont communément appelés les "restes à payer". Et très clairement, les armées ont officiellement obtenu l'autorisation de dépenser ces crédits dans les prochains budgets du ministère.

Sur ces 50 milliards de dépenses à venir (contre 44,8 milliards en 2013), près de 36 milliards d'euros sont destinés pour le seul programme 146 (Équipement des forces) en raison des délais très longs de réalisation des programmes d'armement, qui s'étalent sur des dizaines d'années. Ces "restes à payer" concernent d'ailleurs pour plus de 70 % les engagements pris sur le programme 146. En outre, 9,4 milliards sont aussi d'ores et déjà gelés pour le programme 178 (Préparation et emploi des forces). Les "restes à payer" de ce programme ont bondi de 41 % entre 2013 et 2016 (6,43 milliards en 2013).

"Les restes à payer de la mission Défense continuent leur croissance régulière et augmentent de plus de 10 % en quatre ans, a expliqué la Cour des comptes dans une note d'analyse de l'exécution budgétaire
de la mission Défense 2016. Ils dépassent 50 milliards d'euros fin 2016".

Des budgets déjà fléchés à l'avance

Selon la programmation budgétaire inscrite en loi de finances pour 2017, les crédits de paiement 2018 sont d'ores et déjà ponctionnés de 16,9 milliards d'euros pour payer des engagements passés venant à échéance. Pour le seul programme 146, les engagements passés venant à échéance en 2018 s'établissent à 9,07 milliards d'euros (sur un budget de 10,2 milliards).

Mais Bercy a déjà fait un petit tri en n'autorisant des dépenses qu'à hauteur de 8,6 milliards pour 2018, selon les documents budgétaires diffusés par le ministère de l'Économie et des Finances. En 2019, 6,2 milliards sont déjà préemptés dans le budget du programme 146 par les "restes à payer", puis 4,7 milliards en 2020 et plus de 16 milliards après 2020.

Des marges de manœuvre réduites

Jusqu'à quel montant l'État peut-il engager des dépenses sans avoir l'assurance de disposer des crédits correspondants ? Selon le député Les Républicains François Cornut-Gentille, rapporteur spécial du budget des armées, "ce ne sont plus des contraintes calendaires qui viennent justifier ici la non-couverture des engagements, mais l'incompressibilité des besoins qui ne trouvent pas en retour un abondement en crédits suffisant. Au bout du compte, ce qui est en jeu est la volonté de l'État d'assumer pleinement ses ambitions en matière de défense".

Cependant les niveaux atteints en 2016 de restes à payer sont préoccupants, estime pour sa part la Cour des comptes. Ils "ôtent toute marge de manœuvre en gestion", estime-t-elle. Car en cas d'aléa sur la ressource budgétaire, "le seul levier de flexibilité en gestion consiste à renégocier les contrats pluriannuels, souvent avec un impact global financier défavorable pour le ministère de la défense", rappelle-t-elle à raison.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/11/2017 à 9:53 :
aucuns pays etrangers ne veux envahir la FRANCE,et la 5 ieme colonne est dejà bien installée ...!!
Réponse de le 08/11/2017 à 18:04 :
@canari

Je te sens pas serein
a écrit le 07/11/2017 à 1:03 :
scandaleux et si une guerre nucléaire éclatait les militaires iraient se planquer : de qui se moque-t-on ??? fonctionnaires bien gras et inutiles : il suffit de les voir se balader dans Paris : quand j'ai fait mon service militaire mon colonel m'aurait mis aux arrêts de rigueurs pour moins que cela : mais voilà, aujourd'hui moins il en font mieux ils se portent !!!
a écrit le 07/11/2017 à 0:06 :
Au final sur 50 M, Macron-Darmanin, " laissera " 9 M.
Réponse de le 08/11/2017 à 17:17 :
Et c'est TERRIBLEMENT intenable pour une Ministre de la Qualité de Florence Parly, Macron et Bercy Achèvent les Armées, et Empêchent le travail au Ministère des Armées. MINISTERE SUR MESURE POUR JEAN-VINCENT PLACE. Lui il se fout de tout, dès lors qu'il est MINISTRE : c'est sa seule obsession. Macron et Bercy n'ont pas besoin de mieux aux Armées : ce sera l'idéal !!!!! pour eux.
a écrit le 06/11/2017 à 19:23 :
Guerre ou paix ?

La guerre est inflationniste en argent et surtout en vies humaines. D'ailleurs beaucoup de conflits s’arrêtent en raison de la pénurie de l'un ou de l'autre.

Un exemple sur le continent Européen, la guerre de l’ex Yougoslavie qui dura 10 ans. Pour quel objectif et quel résultat ? La séparation était inévitable et aurait certainement pu se dérouler sans faire 200000 morts. Quel gâchis.

Il vaudrait mieux investir dans de bons diplomates fins stratèges, ou même des réseaux d’influence ou les services secrets. Mieux vaut éviter les conflits, dans la mesure du possible.

En ce qui concerne les budgets, la France est déjà en tète de tous les pays Européens .
On a attendu longtemps (depuis le traité de Lisbonne ou de Maastricht ?) la mise en œuvre d’une défense commune PESC. Il parait que le Fonds Européen de la Défense va enfin voir le jour.

Dans ce contexte, que va devenir la dissuasion nucléaire ? il semblerait que ce soit déjà le grand écart http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/dissuasion-nucleaire-les-cinq-contradictions-francaises-723496.html

A noter qu’il existe aussi un Global Peace Index.
http://www.grip.org/sites/grip.org/files/RAPPORTS/2017/rapport_2017-8.pdf
a écrit le 06/11/2017 à 16:43 :
Cessez cette énorme imposture : le Français d'en bas, contrairement à il y a 10 ans, connaît BIEN l'état de délabrement des Armées, et en a honte, et en est triste. Chacune et chacun sait qu'il n'y a plus de Ministère des Armées, alors supprimez-le : rattaché officieusement à Bercy, et à Macron ( lequel pur produit de BERCY, depuis l'E.N.A) RATTACHEZ LES ARMEES A SON VRAI MINISTRE : Darmanin ( un(e) secrétaire d"état aux armées auprès de Darmanin, son ministre, suffira : officieusement c'est le cas depuis 5 mois et 3 semaines)
a écrit le 06/11/2017 à 15:30 :
Tout çà pour comprendre que les Armées continuent vers leur mort CERTAINE.
Réponse de le 06/11/2017 à 15:48 :
Qui prendra au sérieux la prochaine Loi de Programmation Militaire ? PERSONNE, c'est fictif. Bercy et l'Elysée ont déjà entre eux deux, raboté le budget des Armées de 2018, de 10 Milliards d'eur. LA FRANCE N A PLUS D' ARMEES.
Réponse de le 06/11/2017 à 15:51 :
Loi de Programmation Militaire ? PERSONNE N Y CROIT, c'est fictif PAS SERIEUX ET DESINVOLTE. Elles sont au terme du terme, RABOTEES DE 40% EN MOINS.
a écrit le 06/11/2017 à 15:12 :
50 milliards, quand on fait la liste des retards pris ces dernières décennies pour faire des "économies" ça semble peu. Drones, lasers, remplacement du Leclerc (à venir), remplacement du Famas, canon magnétique, cyberguerre (développement d'un OS et d'un hard national entre autres), programmes satellites, second porte-avion ... tout cela devrait se faire conjointement dans l'Europe pour préparer les prochaines guerres mais nous nous trouverons probablement comme chacune des dernières avec une guerre de retard (1870, 1ere guerre mondiale, 2nde guerre mondiale), des soldats sous équipés et nous finirons annexés par une vraie grande puissance.
a écrit le 06/11/2017 à 11:17 :
Et en plus notre président s'obstine sur un pseudo Service Militaire qui coûtera des milliards pour une faible efficacité. Commençons par réduire de moitié, les postes budgétaires redondant des officiers supérieurs et des généraux, on aura la même efficacité et l'on pourra enfin avoir du budget pour valoriser la troupe !
Réponse de le 06/11/2017 à 16:07 :
Des moyens pour ce Service par dizaines de milliards d'eur, et réductions massives chaque année, pour tuer insidieusement ! subtilement !les Armées : 2018 ( déjà des coupes concoctées pour les 3 Armées, par Bercy et l'Elysée) Au Général cinq étoiles Pierre De Villiers, FELICITATIONS ET RESPECT pour votre Démission en Juillet, POUR L HONNEUR DES ARMEES condamnées. Vous seriez restés en potiche ! Non assurément pas vous.
a écrit le 06/11/2017 à 9:03 :
Ces 50 milliards ont ils été placé dans des paradis fiscaux ?

Non mais bon vu tout ce que nous apprennent les paradise papers on peut franchement s'attendre à tout hein...
Réponse de le 06/11/2017 à 18:36 :
La Tribune Mélanchoniste a encore frappé. Que viennent faire les "paradise papers" dans cet article ? Bon, j'admets que le mot "néolibéralisme" est absent du commentaire :-)
Réponse de le 07/11/2017 à 9:27 :
Je déteste mélenchon et vous le savez très bien. Bien entendu je signale une énième fois votre harcèlement.
a écrit le 06/11/2017 à 8:20 :
Nous sommes en plein dans le politique qui engage des sommes ou des idées à venir qui ne seront jamais tenus. Nous avons l’armée mais nous pouvons faire la même remarque pour l’écologie plus de voitures dans 30 ans plus de pétrole dans?? etc etc. Gouverner c’est prévoir ne pas confondre avec gouverner c’est dire n’importe quoi. Au jour le jour il n’ y pas de gouvernement et cela depuis 47 ans Prenons l’armée du matériel souvent obsolète des militaires mal équipés, même les salaires ne sont pas garantis exacts ….et pourtant que n’avons-nous pas entendu pour l’amélioration de notre armée, l’écologie dans 20 ou 30 ans alors qu’aujourd’hui on trie peu, on recycle peu on produit toujours autant d’emballes inutiles, on coupe des arbres par centaines chaque jour non pas pour aérer les forets mais pour construire à partir de normes absurdes et autres stupidités. En face qu'avons nous des discours pompeux de M. Hulot ou M. Jadot heureusement Mme Duflot ne parle plus. Nous avons même le politique au plus haut niveau qui se place en défenseur des voyous la meilleure des preuves les ordonnances l’article sur le plafonnement des indemnités pour licenciement abusif, le politique dans son ensemble du plus haut en passant par le gouvernement, l’assemblée nationale mais aussi le sénat valident qu’un Entrepreneurs voyous est plus respectable qu’un salarié honnête pire cet article pénalise par une indemnité en augmentation de 25 pour cent pour les 10 premières années l’Entrepreneur honnête qui par de vrais problèmes financiers se voit obliger de licencier. On critique aujourd’hui le budget du précédent gouvernement d’insincère les budgets sont insincères depuis 1974 c’est-à-dire presque un demi siècle et parions que celui de 2018 sera du même ordre. Toutes sans exceptions actions politiques sont insincères et surtout malhonnêtes aujourd’hui rien ne semble vouloir changer cette façon de gouverner. La loi sur la moralisation de la vie politique, loi à la marge qui montre que rien ne change vraiment car un voyou pourra se présenter sans oublier l’affaire encours sur les malversations au sénat etc.
Réponse de le 07/11/2017 à 3:48 :
Les francais ont les politiques qu'ils meritent.
a écrit le 06/11/2017 à 7:36 :
heureusement, nous ne sommes en guerre avec personne! Si vis pacem... Mais, tout de même...
a écrit le 06/11/2017 à 7:12 :
Il est si simple de déployer les armee au moindre probleme... Catastrophe naturelle ou insurrection dans certaine zone sencible.... Mais bon la grande question est de savoir qui vas payer la facture.....
Réponse de le 06/11/2017 à 15:41 :
Les factures sont toutes payées par annulations ou renoncement de commandes. Parly est la secrétaire d'état déléguée à la destruction des Armées auprès du ministre des finances et de la liquidation des Armées, Darmanin, à Bercy, lui-meme collaborateur du Chef de La Mort des Armées : MACRON ( pur produit de......BERCY.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :