Armement : l'Egypte pourrait signer de nouveaux contrats avec la France

 |   |  467  mots
François Hollande, qui se rend en Egypte le 18 avril, pourrait assister à la signature de nouveaux contrats d'armement. (Photo: le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi reçu à  l'Elysée par François Hollande le 26 novembre 2014, pour une réunion consacrée au renforcement des relations bilatérales et à la sécurité régionale.)
François Hollande, qui se rend en Egypte le 18 avril, pourrait assister à la signature de nouveaux contrats d'armement. (Photo: le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi reçu à l'Elysée par François Hollande le 26 novembre 2014, pour une réunion consacrée au renforcement des relations bilatérales et à la sécurité régionale.) (Crédits : Reuters)
DCNS et Thales pourraient signer le 18 avril prochain lors de la visite de François Hollande en Égypte, deux contrats d'armement. Le groupe naval pourrait vendre quatre navires de guerre, dont deux corvettes Gowind, tandis que le groupe d'électronique, associé à Airbus, fournirait un satellite de télécoms militaires.

Plus de neuf mois après sa visite en Égypte pour l'inauguration du nouveau canal de Suez, le président de la République François Hollande y retourne le 18 avril prochain. Au menu des discussions entre le Chef de l'État français et le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, de nouveaux contrats d'armement entre la France et l'Égypte. Deux campagnes  sont suffisamment arrivées à maturité pour faire l'objet d'une éventuelle signature à la mi-avril lors de la visite de François Hollande.

DCNS et Thales en pole-position

Le groupe naval DCNS pourrait signer un contrat portant sur la vente de quatre navires de guerre, dont deux nouvelles corvettes Gowind de 2.400 tonnes fabriquées à Lorient, le patrouilleur hauturier Adroit (un OPV de la classe Gowind), qui avait été autofinancé par le groupe puis prêté à la Marine nationale, et, enfin, un navire plus petit fourni par le chantier naval Piriou. Soit un contrat estimé entre 500 et 600 millions d'euros. DCNS, qui a déjà vendu quatre Gowind au Caire, a lancé la fabrication de la première corvette en avril 2015. En revanche, l'armement des quatre premières corvettes achetées par Le Caire en juillet 2014, est toujours en discussions pour un montant estimé entre 300 et 400 millions d'euros (MBDA).

Par ailleurs, Airbus Space Systems et Thales Alenia Space, désigné comme maître d'oeuvre, pourraient également signer un contrat portant sur la vente d'un satellites de télécoms militaires pour un montant estimé à environ 600 millions d'euros. Initialement, Paris proposait au Caire deux satellites (un de télécoms et un autre d'observation) mais les Égyptiens ont trouvé la facture trop salée. Les Russes et les sud-Coréens auraient proposé moins cher, assure-t-on à La Tribune.

BPC, FREMM à moyen et long terme?

A plus long terme, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi souhaiterait aussi disposer d'une nouvelle frégate mutlmissions FREMM (DCNS) et de deux autres Bâtiments de projection et de commandement (BPC) de type Mistral (deux stationnés en Méditerranée et deux autres sur la Mer Rouge), explique-t-on à La Tribune. Le Caire, qui a déjà acheté en septembre 2015 à la France deux BPC initialement destinés à la Russie, recevra son premier Mistral au mois de juin. Par ailleurs, le drone Patroller de Safran pourrait également atterrir prochainement en Egypte.

A ce jour, l'Égypte possèdera d'ici à 2020 une flotte de sept navires de fabrication française de premier rang, dont la frégate multimissions (FREMM) "Vive l'Egypte", livrée en juillet 2015. En outre, Le Caire, qui pourrait vendre sa vingtaine de Mirage 2000 à l'Irak, disposera de 24 Rafale, dont six exemplaires ont déjà été livrés. L'option de douze Rafale n'est pas encore à l'ordre du jour, souligne-t-on à La Tribune.

___

[ DIAPORAMA ] Ventes d'armes: les plus gros contrats passés sous l'ère Hollande (au 26.04.2016)

Diaporama, ventes d'armes, DCNS, Dassault, MBDA, missiles, frégates, corvettes, lance-missiles, sous-marins, Barracuda, Shortfin, Egypte, Qatar,

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/04/2016 à 14:45 :
ça va, un français mort en prison, un autre extradé, place nette avant la signature de nouveaux contrats
a écrit le 25/03/2016 à 9:27 :
Certains posent toujours la même question sans prendre le temps de lire les réponses déjà donné. L'Égypte n'est pas la Tunisie, sa nombreuse population, ses atouts stratégiques, le soutien financier de ses alliés américains et saoudien, etc... font que ses contrats sont payés rubis sur l'ongle. On ne parle pas de payer des hordes de F-35 ici, mais de contrats d'équipement sur une décennie qui ne représente même la moitié du budget annuel de la ddéfense.
a écrit le 24/03/2016 à 8:13 :
Et si un jour ces armes vendues à l Egypte se retournaient contre nous ou contre Israël???on aurait l air malin!!!!
a écrit le 23/03/2016 à 14:12 :
Mr Roland, pour votre information, le prédécesseur dit casseroier à aussi eu sa lourde contribution, en son temps, aux exportations françaises en matière d'armement. Nottament par la vente d'1 frégate au Maroc (contrepartie du non achat des rafale), 1 énorme contrat de sous marins avec le Brésil de Lula (bien plus onéreux que des rafale...), 2 BPC à la russie (les fameux navires Mistral), etc... Il est vrai qu'il fit un zéro pointé avec l'arabie saoudite, ce dont son succésseur s'est évertué à corriger, nouvelle diplomatie française des droits de l'homme oblige...
Il ne faut pas oublier que le grand VRP de notre président en la matière est son ministre de la défense, reconnu comme le meilleur depuis des lustres par tous les industriels du secteur. D'ailleurs le casserolier avait tenté de l'attirer, en 2007, déjà, à ce même poste...
a écrit le 22/03/2016 à 21:06 :
dans un contexte budgétaire très contraint, toute vente à l'exportation est bonne à prendre.. alors, mieux vaut le garder d'autant que son prédécesseur, le casserolier, lui, n'a rien vendu.. le redressement est en marche, qu'il le continue... si si les indicateurs le disent.. ne vous en déplaise.. et au regard de ce que l'opposition propose, il y a objectivement intérêt à ne rien changer sauf à la marge..
a écrit le 22/03/2016 à 20:15 :
Qui va les payer?????????
a écrit le 22/03/2016 à 16:01 :
Egypte paiera le prix du contrat. Le revenu national de l'Egypte 295 GPD USD billion
a écrit le 22/03/2016 à 14:23 :
Ben voyons , L'Egypte est en faillite elle va payé avec quoi ...? avec le crédit que lui accordera Normal 1er ..? comme pour les Rafales où le risque export ...est au niveau de 61/63 % ...! Car après tout , la garantie Coface ..c'est nos impôts...!
Réponse de le 23/03/2016 à 12:28 :
A l'heure d'internet et de l'information rapidement disponible il est tres facile de savoir d'ou vient l'argent.

En effet l'Arabie Saoudite subventionne l'Egypte (en plus des US).

L'egypte est strategique de par sa position:
*Canal de Suez
*Entre la la libye, le Soudan et proche de la Syrie

Par conséquent ils sont en premiere ligne de la lutte contre le terrorisme et hormis quelques lecteur peu averti, les grandes puissance l'ont bien comprit...
a écrit le 22/03/2016 à 14:18 :
notre ravi va encore donner des armes aux islamistes salafistes ... Vivement qu'il soit viré !
Réponse de le 22/03/2016 à 17:51 :
Et oui, ce n'est pas le génie BISMUTH qui lui a vendu des RAFALE au BRESIL, au MAROC, aux Emirats arabes unis, à l'INDE....etc...Ces ventes n'ont effectivement jamais rien coûté aux contribuables...

Effectivement, il y a des personnes qui font du concret, et d'autres qui font du vent...Et surtout, qui ont fait beaucoup de trous dans les caisses.
Déficit public allemande 20111 = 5.2% du PIB.
Déficit public FRANCE 2011 = 5.2 % du PIB.

Cordialement.
a écrit le 22/03/2016 à 13:17 :
Effectivement, ces avalanches de contrats étonnent au près d'un pays qui est touché de plein fouet par la crise. Donc si ils peuvent se permettre de tels achats, c'est que c'est très probablement quelqu'un d'autre qui va payer la note, (Non ,ce n'est pas la France qui paiera comme le mentionne certaines mauvaises langues. La France ne fait plus de contrat avec des pays insolvable comme ce fut le cas dans les années 80 et on n'a plus les moyens de faire ces contrats à pertes). Donc , par déduction, on sait que ce sont les pays du Golfe qui vont signer le cheque, vu qu'ils ont decidé d'externailser leur protection à l'Egypte. Mais bon qu'est ce qu'ils vont faire avec 4 BPC ? Surtout que l'Egypte n'a pas de territoire lointain à défendre... L'imperatorSISI a une idée derrière la tête, mais laquelle...
Réponse de le 23/03/2016 à 1:50 :
Je pense que le président Al-sissi pense à une seule chose, c'est de remettre son pays la carte régionale et de défendre son pays de terrorisme qui touche tout le monde maintenant. si les pays de golf financent une partie de ces contrats, c'est qu'ils savent bien qu'en cas de conflit avec l'iran, l'Egypte sera présente avec toute force.... défence de son pays, protéger du terrorisme, renforcer sa force militaire pour son poids politique et sauver l'économie et enfin pourra convaincre les pays de golf que l'Egypte pourra bientot être à la place de la Turquie sur le plan militaie avec les pays pétroliers.... vive L'Egypte,,,,, Vive La France
a écrit le 22/03/2016 à 12:43 :
Au sont passée le 500m€ que jupe a donner avec l'argent des impôts c est faciles de distribuer l'argent des Françaises ?
a écrit le 22/03/2016 à 12:34 :
Le plus difficile ce n'est pas de signer mais de se faire payer !
a écrit le 22/03/2016 à 9:07 :
@ BONJOUR ! ET REVOILA NOTRE VOYAGEUR PLACIER EN PROMENDE! Des contrats avec l'EGYPTE avec quel agent ce pays paiera la note ? avec les impôts des contribuables français ! et ce fabuleux contrat avec L 'INDE où en sommes nous ??
Réponse de le 22/03/2016 à 11:58 :
Avec celui de l'arabie Saoudite, tout simplement...
Et pour l'Inde, c'est long, très long mais ils en ont besoins.
Réponse de le 22/03/2016 à 15:44 :
L'Egypte est un grand pays. Budget militaire égyptien supérieur à huit milliards de dollars. L'Egypte a acheté des armes russes( systèmes de missiles) plus de sept milliards de dollars. Egyptian armée la plus grande armée dans les pays arabes et un 1.5 million de soldats dans l'armée égyptienne .
a écrit le 22/03/2016 à 8:38 :
Deux autres bpc à plus long terme. L'egype prépare un débarquement ???
Car le but de 4 bpc n'est il pas d'assurer un débarquement et d'alimenter une guerre conventionnelle terrestre majeure ?
Réponse de le 22/03/2016 à 19:54 :
@ théo ;
j ' en connais qui commence à s' enliser au Yémen...Et le Sinai , un débarquement sur la côte Orientale histoire d' encercler l' Ei.Tous est envisageable .
a écrit le 22/03/2016 à 8:30 :
Deux BPC de plus ?
L’Égypte deviendrait il le bras armé de l'Arabie Saoudite ?
Avec quatre BPC... ça sent l'affreuse guerre dans moins de dix ans.
Réponse de le 22/03/2016 à 11:59 :
Ou moins... Ca sent mauvais pour le Yemen
Réponse de le 23/03/2016 à 13:33 :
Vous divaguez, les BPC ne sont rien d'autre que des ferries militaire armés en auto-defense.
Par contre sur l'utilité, meme des 2 premiers, j'ai des gros doutes.
a écrit le 22/03/2016 à 8:12 :
C est le contribuable francais qui va payer à terme ?
a écrit le 22/03/2016 à 7:33 :
Moi Président prépare sa reconversion et ses prochaines vacances en Egypte....
a écrit le 22/03/2016 à 7:32 :
Et les 500 millions des € que Alain jupe a donner au sont t ils passée ?
Réponse de le 24/03/2016 à 12:32 :
@ BARITON BONJOUR : La véritable question est la suivante : dans quelle poche cette somme d'argent est elle passée ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :