Ça coince également entre l'Argentine et la France pour les cinq Super Etendard

 |   |  340  mots
Après le pataquès des patrouilleurs français sélectionnés par Buenos Aires puis mis en stand-by, le dossier des cinq Super-Etendard destinés à la marine argentine est également à l'arrêt
Après le pataquès des patrouilleurs français sélectionnés par Buenos Aires puis mis en stand-by, le dossier des cinq Super-Etendard destinés à la marine argentine est également à l'arrêt (Crédits : Dassault Aviation)
Une lettre d'intention pour un achat de cinq appareils est encore en attente sur le bureau du nouveau ministre de la Défense, Oscar Aguad. Cette opération est conditionnée au règlement de la crise entre les deux pays sur la vente de quatre patrouilleurs de type L'Adroit à la marine argentine.

Décidément entre l'Argentine et la France, les relations sont mauvaises. Après le pataquès des patrouilleurs français sélectionnés par Buenos Aires puis mis en stand-by, le dossier des cinq Super-Etendard destinés à la marine argentine est également à l'arrêt. Contrairement à ce qu'a relaté la presse ces derniers jours, le contrat n'a pas été signé, selon nos informations. Une lettre d'intention pour un achat de cinq appareils est encore en attente sur le bureau du nouveau ministre de la Défense, Oscar Aguad. La France qui a envoyé une proposition, attend un retour de Buenos Aires.

Si la marine pousse à fonds pour obtenir ces cinq appareils, l'armée de l'air essaie quant à elle de torpiller ce projet évalué à 12 millions d'euros, dont 10 millions pour l'achat des appareils. En outre, il semblerait que l'Argentine n'a pas dédié de budget à cet achat. Enfin, cette opération semble conditionnée au règlement de la crise entre les deux pays sur la vente de quatre patrouilleurs de type L'Adroit à l'Argentine. Aussi, ce dossier est devenu très politique. Pas sûr que la France, qui s'interroge sur le sérieux de l'Argentine, veuille satisfaire les Argentins si ces deniers relancent un appel d'offres international pour l'achat de quatre patrouilleurs. A suivre...

Retirés du service en 2016 en France

La Marine argentine avait acheté à Dassault Aviation 14 Super-Etendard en juillet 1979. Certains d'entre eux ont été engagés dans la guerre des Malouines. Une patrouille de deux avions a notamment coulé en 1982 le destroyer britannique HSM Sheffield, touché par un missile anti-navire AM-39 Exocet (MBDA).

Conçus par Dassault Aviation pour la Marine nationale et mis en service en 1978, les derniers Super-Etendard (SEM) ont été retirés du service actif le 12 juillet 2016 sur la base aéronavale de Landivisiau. Ces appareils sont restés en service durant 38 ans dans la Marine Nationale et ont démontré jusqu'au bout ses capacités, en étant pleinement intégré dans les opérations du groupe aérien embarqué déployé en 2016 dans le Golfe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/10/2017 à 12:41 :
Il y a ( y aura ? ) surtout un musée des non-acquisitions argentines depuis plus de 20 ans : Kfirs, Mirages F1 français ou espagnols, Super-Etendards, Su-24, Su-30, même F16A ....
et en plus là-bas ils se battent entre eux, entre Armée de l'air (qui n'a quasiment plus d'avions) et Aéronavale (qui en a encore moins) .... sans oublier la gauche argentine qui se souvient des coups d'état et qui aimerait bien que les forces armées disparaissent, un peu comme au Costa-Rica ....
et en plus ils n'ont plus un kopek, et depuis longtemps !
a écrit le 13/10/2017 à 19:15 :
Certains commentaires sont vraiment pathétiques, avec plusieurs récidives - commode les pseudo, on y cache ce qu'on veut. Le Sheffield a coulé alors qu'il était remorqué vers la Géorgie du Sud, après avoir été rendu inutilisable. Personnellement ni les morts britanniques ni les morts argentins ne m'amusent. Paix à leur âmes.
Mettez-donc les fesses dans un avion au combat, avant de rire (?) de vos jeux d'esprit (?), et de vos inutiles arguties pseudo historiques.
a écrit le 13/10/2017 à 9:55 :
Les nouvelles règles de «compliance » en vigueur en France mais pas en Espagne empêcheraient elles de mettre de l’huile dans les rouages décisionnelles?
a écrit le 13/10/2017 à 9:16 :
L'Argentine pratiquerait l'astuce budgétaire comme la France? Il faudrait leur dire que la France n'est pas un exemple à suivre!
a écrit le 12/10/2017 à 23:16 :
En réalité le HMS Sheffield n'a pas été "coulé" par l'aéronavale Argentine, mais rendu inutilisable, un missile a atteint la salle de commandement et un incendie a ravagé le vaisseau. Après avoir évacué les survivants là Royal Navy a coulé le Sheffield.
Réponse de le 13/10/2017 à 14:33 :
C'est vrai ! marche même pas l'exocet...
A dude !
Réponse de le 13/10/2017 à 17:58 :
En réalité le HMS Sheffield n'a pas été "coulé" par l'aéronavale Argentine, mais rendu inutilisable,

Mission accomplie !!!

Vous me direz la différence entre coulé et inutilisable en temps de guerre .

Si vous êtes resté du temps de la marine royale et ses bateaux en bois comparé a un homme moderne vous comprendrez que votre commentaire n'a aucun intérêt ...
a écrit le 12/10/2017 à 16:52 :
Faudrait leur vendre de quoi couler les malouines une bonne fois pour toute !
Nan passe que les malouines ç'était aux malouins... de St Malo donc !
Comme ça, ça se serait fait...
a écrit le 12/10/2017 à 16:49 :
N'oubliez pas les Exocet !
Pour venger Trafalgar !
Réponse de le 13/10/2017 à 10:33 :
Alder: Azincourt, Trafalgar, Waterloo et qui sait quoi d'autres :-)
a écrit le 12/10/2017 à 14:22 :
Dejà vendre des Mirages F1 aux USA celà du être coton , pourtant cinq SuperEtendard à l'Argentine celà devrait passer mais en fait c'est peut-être la vétusté ou l'obsolescence des appareils après 38 ans de service dans le Marine Nationale. Faudrait monter un musée des appareils aéronavaux comme le Super Etendard de la Marine Nationale !
C'est vrai que rouler en Ferrari c'est mieux que de rouler en DeuDeuche !
a écrit le 12/10/2017 à 13:21 :
il faut etre un secre imbecile pour vendre du materiel a des gens qui n'ont pas l'intention de payer quoi que ce soit, et l'on bien montre par le passe........
vendre a un client qui ne paye pas, c'est pas de la vente, c'est de la charite, insultes en plus

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :