Défense : comment Macron s'est glissé dans les rangers de Le Drian

 |   |  619  mots
Le discours que va tenir Emmanuel Macron samedi sur la défense, le ministre le plus populaire de François Hollande aurait pu le prononcer au mot près tant il s'inscrit dans la continuité de son action à l'Hôtel de Brienne.
Le discours que va tenir Emmanuel Macron samedi sur la défense, le ministre le plus populaire de François Hollande aurait pu le prononcer au mot près tant il s'inscrit dans la continuité de son action à l'Hôtel de Brienne. (Crédits : Reuters)
Emmanuel Macron va dévoiler samedi à Paris son programme en matière de défense. Il s'inscrit dans la continuité de l'action de Jean-Yves Le Drian à l'Hôtel de Brienne.

C'est un secret de polichinelle, Jean-Yves Le Drian soutient Emmanuel Macron. Mais en bon soldat, il attend le feu vert de François Hollande pour l'annoncer publiquement. Ou pas d'ailleurs. En tout cas, le discours que va tenir Emmanuel Macron samedi sur la défense, le ministre le plus populaire de François Hollande aurait pu le prononcer au mot près tant il s'inscrit dans la continuité de son action à l'Hôtel de Brienne. Si le candidat Macron était élu, Jean-Yves Le Drian pourrait rempiler deux ans de plus au ministère de la Défense...

Clairement, Emmanuel Macron enfile le treillis de Jean-Yves Le Drian. Bref un discours relativement solide où il va annoncer la refonte doctrinale de l'opération Sentinelle, selon un de ses proches, mais sans véritable coup d'éclat. Il souhaite aussi créer un état-major dédié aux opérations de renseignement et de lutte contre le terrorisme, qui sera rattaché directement au Chef de l'État, explique-t-on dans son entourage.

Un effort de défense à 2% à l'horizon 2025

Que va dire samedi Emmanuel Macron ? En principe, il devrait confirmer s'il est élu  président que l'effort de défense sera porté à 2% du PIB en 2025, un débat très cher au chef d'état-major des armées. Pour autant, le général Pierre de Villiers sera certainement déçu de cet horizon. Ce dernier souhaite disposer d'un budget à hauteur de 2% du PIB avant la fin du prochain quinquennat en 2022 pour continuer à assurer l'ensemble des contrats opérationnels, à gérer la stabilisation des effectifs et à boucher les trous dans la raquette en matière de capacités.

Dans ce cadre, le candidat Macron restera très attentif à l'exécution du budget de la Défense dont les crédits sont convoités par Bercy, a-t-il indiqué dans une interview accordée au magazine DSI. Quand il était ministre de l'Économie, il a donné quelques coups de mains à Jean-Yves Le Drian pour la préservation du budget défense. Tout comme il sera vigilant à la condition militaire et aux conditions de vie des militaires (équipements, infrastructures...). Des promesses qui devraient séduire les militaires.

Les deux composantes de la dissuasion préservées

En matière d'équipements militaires, l'ensemble des programmes déroulés ou en cours de lancement par Jean-Yves Le Drian seront confirmés à l'image des frégates FTI, du programme terrestre Scorpion, des sous-marins Barracuda, des avions-ravitailleurs MRTT... Dans le domaine de la dissuasion nucléaire, Emmanuel Macron s'inscrit dans les pas des derniers présidents de la République, précise--t-on à La Tribune. Aussi, il lancera le programme de troisième génération de sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) et la modernisation de la composante aérienne (successeur du missile ASMP-A).

Par ailleurs, Emmanuel Macron promet aux industriels de consacrer dans la future loi de programmation militaire 1 milliard d'euros par an dans le budget Recherche & Technologie. Enfin, sur la politique industrielle, il souhaite dans la continuité de Jean-Yves Le Drian, qui a encouragé le rapprochement entre Nexter et l'allemand Krauss-Maffei Wegmann dans l'armement terrestre, favoriser de nouveaux champions européens.

 L'Europe de la défense autonome...

Avec le Brexit et l'élection de Donald Trump, Emmanuel Macron, qui ne souhaite pas sortir de l'OTAN, veut croire à une Europe de la Défense "autonome", explique un de ses proches. Il va lancer plusieurs initiatives pour la renforcer et la crédibiliser comme la création d'un quartier général européen. Il souhaite également accélérer la mutualisation des équipements, des forces, du renseignement. Par ailleurs, il préservera la relation dans le domaine de la défense entre la France et la Grande-Bretagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2017 à 7:00 :
Bon quelque reponce sur le service militaire, une classe d'âge s'est 900 000 jeunes hommes, Apres sélection, 600 000 apte au service... Combien, voudrons, pourrons, souhaiterons faire le service militaire ? Qui feras la sélection médicale, les centres on été fermer, il faut un minimum 50 000 hommes pour l'encadrement.... Ensuites imaginons que certain sois appelé et pas d'autre, comment pratiquer ( le tirage au sort) , juste les demandeurs d'emploi, juste les gents én échec scolaire ( personne ne peux Les encadrer) , où sera la justice sociales... Ensuite ils faut de quoi les équiper, un fusil, des vêtements, un lit, un parquetage.... Cela serait apocalyptique, comme pour les service militaire en 1941, il est peux probable que cela soit acceptable ... Une mesure injustes, car non equitable ( juste certain jeune homme) , sexistes ( pas les jeune filles) , et surtous hors de prix ....
a écrit le 24/03/2017 à 6:04 :
Jean Tirole prix Nobel en économie, le Drian au plan militaire et beaucoup d'autres sont d'excellents conseillers pour Macron qui prend les meilleurs des politiques et de la société civile, à droite comme à gauche, c'est la meilleure formule et devrait donner un bon président comme en son temps Giscard. Il était temps, les français semblent se réveiller après l'échec Sarkozy, çà nous évitera le Pen la catastrophe.
a écrit le 23/03/2017 à 21:47 :
Comment le PS peut-il tolérer que ses membres éminents, dont les ministres et les députés, soutiennent un autre candidat que celui sorti de ses primaires ? Les citoyens sont méprisés et bafoués. Bon, le PS s'en fiche, on savait, mais c'est quand même nul. Evidemment, LR ne fait pas vraiment mieux vis-à-vis de MACRON. Ceci expliquant sans doute cela... Belle démonstration en tous cas des "partis gouvernementaux" sur le thème "faites ce que je dis, pas ce que je fais".
a écrit le 23/03/2017 à 18:23 :
désormais en politique il n y a pas de moralité ! en résulte vu sur challenges les 18 a 25 ans en majorité préfèrent le PEN
a écrit le 23/03/2017 à 17:29 :
Avec Le Drian, entre autres, Il va finir par garder le cabinet ministériel actuel avec Hollande 1er Ministre si çà continue.
a écrit le 20/03/2017 à 11:17 :
des solutions absurde voir le service militaire
1 mois et il vont dormir ou il n'y a plus de caserne
au lieu de créer un vrai plan pour reindustrialiser le pays
et surtout enlever des taxes.
le probleme est qu'il depense avant d'avoir des recettes
Réponse de le 23/03/2017 à 17:33 :
S'il n'y avait que le pb des casernes... il y a surtout l'encadrement. Il y aurait environ 750000 jeunes, hommes et femmes, à encadrer et former chaque année soit sur 12 mois 60000 en permanence. En prenant un taux (raisonnable) d'un encadrant pour 10 appelés ça veut dire 6000 militaires, au minimum sous-officiers utilisés en permanence rien que pour ça.
a écrit le 20/03/2017 à 9:33 :
Pour ceux qui pensent que le Frexit est un problème, n’écoutez plus les grands médias qui racontent ce qu' on leur demande de raconter.. Il n’y a qu’une seule catégorie de gens qui ont intérêt à conserver l’UE : ce sont les financiers QUI VIVENT de la libre circulation des capitaux.

Ceci explique pourquoi Macron est soutenu par le banquier Rothschild ou le milliardaire Drahi, propriétaire de BFM TV.

Comment se fait-il que les grands groupes industriels s’installent en Angleterre alors qu’ils vont quitter l’UE ?
Réponse de le 23/03/2017 à 17:36 :
Très honnêtement, il semble prudent d'attendre de voir comment le brexit tourne avant de penser frexit. Beaucoup pensent que la conjoncture au Royaume-Uni "tient" parce que les opérateurs économiques, prévoyant une marche des affaires plus difficile dans le futur, ont anticipé certaines opérations.
a écrit le 20/03/2017 à 9:27 :
Pour ceux qui pensent que le Frexit est un problème, n’écoutez plus les grands médias qui racontent ce qu' on leur demande de raconter.. Il n’y a qu’une seule catégorie de gens qui ont intérêt à conserver l’UE : ce sont les financiers QUI VIVENT de la libre circulation des capitaux.

Ceci explique pourquoi Macron est soutenu par le banquier Rothschild ou le milliardaire Drahi, propriétaire de BFM TV.

Comment se fait-il que les grands groupes industriels s’installent en Angleterre alors qu’ils vont quitter l’UE ?
a écrit le 20/03/2017 à 9:25 :
Pour ceux qui pensent que le Frexit est un problème, n’écoutez plus les grands médias qui racontent ce qu' on leur demande de raconter.. Il n’y a qu’une seule catégorie de gens qui ont intérêt à conserver l’UE : ce sont les financiers QUI VIVENT de la libre circulation des capitaux.

Ceci explique pourquoi Macron est soutenu par le banquier Rothschild ou le milliardaire Drahi, propriétaire de BFM TV.

Comment se fait-il que les grands groupes industriels s’installent en Angleterre alors qu’ils vont quitter l’UE ?
a écrit le 20/03/2017 à 8:32 :
jusque maintenant la finance gouverne:! les francais ne veulent plus cela au bilan des résultats depuis des décénies.. un signe avertisseur....la majorité des 18 ...25ans optent le F.N*
.....
a écrit le 19/03/2017 à 22:57 :
Le Drian a été l'un des meilleurs ministres de la Défense depuis bien longtemps en France et ne s'est pas trompé en faisant le choix de Macron. Donc très bonne équipe et projet qui surpassent les propositions des autres candidat(e)s.
a écrit le 19/03/2017 à 19:07 :
l'europe la defense ne marchera pas parce qu'il y a des liens atlantistes qui lie les USA avec les autres pays, c'est soi l'otan soit l'europe la defense, pas les deux. faut choisir.
les USA en ont marre de payer et ils veulent que les européens payent plus.
c'est la que ca devient intéressant.
a écrit le 19/03/2017 à 17:43 :
Examinon l'annonce de Macron sur le plan militaire :

Macron déclare qu'il va instaurer un service militaire de 1 mois et que cela permettra d'avoir à disposition des forces d'appoint ;

Que peuvent bien apprendre des jeunes pendant 1 mois ? pas grand chose

imaginer que ces jeunes peuvent servir d'appoint pour les forces de protection est une vision immature de Macron ;

C'est affligeant d'imaginer Macron immature président avec des idées aussi puériles
Réponse de le 19/03/2017 à 23:03 :
Il n'est pas écrit "un mois" dans le programme de Défense de Macron, sans doute le plus sérieux de tous les candidats, mais de durée courte et çà n'empêche pas au contraire les périodes de réserves notamment volontaires. Vous interprétez donc trop vite sans approfondir. De plus on apprenait beaucoup dans les classes EOR en 2 mois à l'époque pour qui a fait son service.
Réponse de le 23/03/2017 à 14:50 :
A l epoque on avait 5 semaines de classes. C etait quand meme suffisant pour les bases.
De meme en Suisse, la formation se fait par periode qui sont aussi assez courte.
Par contre le probleme majeur est que vous ne pouvez pas envoyer d appeles en operations (la derniere fois c etait en algerie !). donc ca sert a rien d avoir une armee massive mais inutilisable ...
a écrit le 19/03/2017 à 17:26 :
Je ne sais pas si Mr Le Drian est d accord pour un service militaire de 1 mois ??c est une vaste foutaise qui ne sert à rien et qui coûte chère !!!quant à l effort de 2% pour la défense à l horizon 2025 c est comme la refonte des retraites qui n aura pas lieu avant 10 ans, ce sont des annonces gratuites ,ca fait bien ,ca coute rien et ca fait monter les sondages !!!et Mr Macron ne sera plus aux affaires depuis longtemps (s il est élu en 2017)
a écrit le 19/03/2017 à 8:44 :
Le Drian 2 ans supplémentaires à Brienne serait effectivement une excellente nouvelle pour former la Dream Team du redressement du pays, et préparer le terrain pour une succession à ce ministère qui ne sera pas facile.
a écrit le 19/03/2017 à 2:01 :
service militaire oui mais au moins 6mois.Cela apprendrai a certains peut etre a se sentir plus Français.Apprendre la discipline faire leur lit se raser prendre la douche se lever et peut etre apprendre un métier e.t.c.et leur rsa servirait au moins a une raison.A mon époque c'était minimum 18mois et nous années 60 c'était 24mois de notre jeunesse mais là c'était différent comme solde l'équivalent de 7€50 et 16paquets de cigarettes et ont la
fermait à part les malins qui réussissaient a se faire réformer et qui s'en vantent maintenant
a écrit le 18/03/2017 à 17:45 :
Bon, après ça je pense que Fillon peut retourner jouer aux transformers. Avec ses propositions de robots et lasers.
a écrit le 18/03/2017 à 17:34 :
Le Drian a bien travaillé pendant ce quinquénat.
Le voir rester en poste ou même plus haut plaira à beaucoup.

Il fait parti des rares hommes politiques qui en impose.
Réponse de le 18/03/2017 à 20:07 :
Il y'a pourtant les mêmes problèmes graves que j'ai connu quand j'étais en stage à l'armée en 2001, dont certains ce sont retrouvés dans la presse... Si pour vous imposer, c'est être efficace et avoir la capacité de comprendre des problèmes pour lesquels vous n'avez pas de formation préalable, alors il y'a soucis...
a écrit le 18/03/2017 à 16:41 :
Quatrier général à Strasbourg ? .... ça évitera de tout concentrer à Bruxelles et ça permettra de separer le civil du militaire, comme on l à fait chez nous (Brest quimper ; Toulon draguignan ; etc)?
a écrit le 18/03/2017 à 12:58 :
Mr Macron est un artifice marketing, une continuité de la politique actuelle. Il s'est déclaré ouverte socialiste puis "ni droite ni gauche" pour adopté "et édroite et gauche". Noublions pas qu'il a été ministre socialiste et n'a jamais été élu). Il est considéré comme le fils spirituel de F. Hollande. C'est un leurre, un magnifique imposteur qui présente bien et auquel se raccrochent certains hommes politiques perdus.
a écrit le 18/03/2017 à 12:29 :
Macron n'existe pas : quand on réunit les soutiens de Robert HUE, Alain Madelin, Daniel Cohn-Bendit, Corinne LEPAGE, Patrick BRAOUEZEC et François Bayrou, on n'a aucune identité et on ne réunit en réalité personne pour mettre en oeuvre une politique. Il faut arrêter de monter en épingle cette mascarade médiatique et de nous faire croire à son "existence"..
Réponse de le 23/03/2017 à 14:58 :
c est pas parce que certains vont a la soupe que la personne est du vent. Apres tout de Gaulle avait bien des soutiens chez les cocos...
Et franchement a part Macron, vous avez qui ? Fillon qui se fait payer ses costards et qui ment comme il respire ? Melenchon qui reve de nous transformer en Venezuela bis ? Le Pen qui va nous ahcever en revenant au franc ?
Réponse de le 23/03/2017 à 17:39 :
vous en avez oublié : Perben et Dutreil.
a écrit le 18/03/2017 à 8:58 :
le seul ministre compétent de Hollande soutient le seul candidat compétent à ces élections ... logique finalement
Réponse de le 18/03/2017 à 12:04 :
@competence: Ce n'est pas grave, c'est encore soignable avec des cachets neuroleptiques et peut-être des benzodiazépines pour diminuer l'anxiété. Ne pas utiliser au-delà du 8 mai 2017 !
Réponse de le 19/03/2017 à 8:00 :
@2027lafin: qui vous dit que ce n'est pas vous qui auriez besoin de ces pilules ?
a écrit le 18/03/2017 à 8:22 :
Macron aime l,Europe et ça c,est plutot une bonne nouvelle et s il est adoube par LeDrian en+
a écrit le 17/03/2017 à 20:22 :
Notez, un banquier, ça se glisse partout...
Réponse de le 18/03/2017 à 10:47 :
Et vous, vous faites quoi ?
Réponse de le 18/03/2017 à 12:04 :
Tant que ce n'est pas sa main !
a écrit le 17/03/2017 à 20:15 :
Macron n'a aucun effort à faire puisqu'il est socialiste et qu'il a été le ministre de Hollande.
Le Drian et les autres n'attendent que le deuxième tour pour soutenir ouvertement Macron.
Tout est prévu, il s'agira encore une fois de battre le mal absolu, le FN. Macron pourtant est responsable du calamiteux quinquennat socialiste. Il a d'ailleurs, dans son programme
une hausse de la CSG et aucune baisse d'impôts prévue pour les classes moyennes. En revanche, malgré les 75 milliards de profits en 2016 des sociétés du CAC 40, il veut supprimer l'ISF pour les actionnaires et taxer les propriétaires immobiliers qui ont économisé pour se loger afin d' éviter de payer des loyers exorbitants.
a écrit le 17/03/2017 à 18:54 :
"Dans ce cadre, le candidat Macron restera très attentif à l'exécution du budget de la Défense..." ça c'est toujours ce qu'on dit avant, après tout change. Tout le monde sait que depuis des dizaines d'année la défense est la variable d'ajustement, en particulier chez les socialistes. Le petit Monsieur Macron ne dérogera pas à la règle c'est dans ses gènes.
Réponse de le 18/03/2017 à 9:18 :
Pas d'accord, Le Drian a bien défendu le budget de la défense et Macron a toujours joué le jeu avec Le Drian. C'est Bercy (Cahuzac puis Sapin) qui voulaient encore le réduire.

Comparons au bilan de Fillon sous Sarkozy, il peut venir bomber le torse lui... Entre Macron qui parle d'avion ravitailleurs et FTI et Fillon qui parle de robots et de lasers, pas dur de voir lequel est le plus au contact de la défense.
a écrit le 17/03/2017 à 18:36 :
ET rangers go home ! Bon, elle était facile celle-la, mais elle est quand même bonne, n'est-ce pas :-)
Réponse de le 18/03/2017 à 0:20 :
file rangers ta chambre
a écrit le 17/03/2017 à 17:54 :
Si Mr MACRON est Européen comme il le dit quand cela l'arrange ,beaucoup d'opérations extérieures devraient etre financées par l'Europe !!!!!!!

ce n'est pas la suppression de 120 000 fonctionnaires qui financera toutes ses promesses. PAS etonnant qu'il veuille autant taxer l'assurance vie .
Réponse de le 23/03/2017 à 15:01 :
Vous voulez financer l armee polonaise vous ? Non bien sur! donc pourquoi un suedois ou un hollandais ira payer pour guerroyer en afrique ? Ils s en moquent du sort des potentats locaux !

Quand aux taxes sur l assurance vie, c est pas forcement une mauvaise chose si ca permet de detaxer le travail ou d inciter a investir dans autre chose que de la dette d etat ou de l immobilier

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :