Défense : la France accélère son réarmement en 2018

 |   |  354  mots
Les crédits d'investissements (programme 146 et 178) vont croître de 7%, passant  de 17,3 milliards en 2017 à 18,5 milliards d'euros en 2018.
Les crédits d'investissements (programme 146 et 178) vont croître de 7%, passant de 17,3 milliards en 2017 à 18,5 milliards d'euros en 2018. (Crédits : Reuters)
En 2018, l'effort de la France en matière de défense va atteindre 1,82% du PIB (contre 1,77% en 2017). Le budget 2018 du ministère des Armées va croître de 1,7 milliard d'euros.

Historique. Le budget 2018 du ministère des Armées est en nette hausse de 1,7 milliard d'euros (34,4 milliards d'euros, dont 650 millions consacrés aux surcoûts des opérations extérieures) par rapport à celui de 2017 (32,7 milliards). Et non de 1,8 milliard comme l'avait promis Emmanuel Macron. Toutefois, la ministre Florence Parly peut se réjouir de ce bond en avant même si la fin de gestion du budget 2017 s'annonce terrible pour son ministère. L'effort de défense atteindra 1,82% du PIB (contre 1,77% en 2017 et 1,78% en 2016),

Si Bercy n'annule pas une partie de son budget en cours d'année, elle verra notamment les crédits d'investissements (programme 146 et 178) croître de 7%, passant ainsi de 17,3 milliards en 2017 à 18,5 milliards d'euros en 2018. Ce qui permettra de renouveler plus vite certains matériels à bout de souffle et, de fait, de moderniser les armées. C'est bel et bien un effort inédit au profit de la défense.

Hausse des crédits du MCO et de la dissuasion

Cet effort passe bien sûr par une hausse des crédits pour l'entretien des matériels (MCO ou maintien en condition opérationnelle), un sujet très sensible dans les armées. Ils vont augmenter d'environ 450 millions d'euros par rapport à 2017 pour atteindre 3,9 milliards (+ 13%). La dissuasion nucléaire profite également du contexte haussier. Elle verra ses crédits augmenter de près de 180 millions d'euros. Soit une hausse de 4,5% qui permet de lancer la modernisation des deux composantes de la dissuasion.

Dans ce contexte, le ministère va lancer plusieurs grandes commandes, dont celle d'un sous-marin Barracuda, de vingt véhicules blindés Griffon et de trois avions-ravitailleurs MRTT. En outre, la rénovation de 55 Mirage 2000D et de 50 chars Leclerc va permettre aux armées de régénérer ses matériels usés par leur utilisation intensive en OPEX et de retrouver de l'oxygène dans le cadre de la projection des forces. Au total, le programme 146 (Equipements) va profiter de 10,2 milliards de crédits, en très légère hausse de 2% tandis que le 178 (préparation et emploi des forces) disposera de 8,1 milliards d'euros, en croissance de 10%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/10/2017 à 17:24 :
C'est un budget en baisse si les OPEX et opérations intérieures y sont intégrées. Ils continuent à prendre les gens pour des gogos; respectez nos militaires, eux ils donnent vraiment leur vie pour la France !! On devrait envoyer les députés en OPEX au premier rang et pas de retour pour eux seuls tant que les budgets ne seront pas sincères.
a écrit le 29/09/2017 à 15:04 :
Cela fait des années qu'on présente les matériels à livrer l'année prochaine, alors qu'ils ont été payés sur les budgets précédents - joli tour de passe-passe ..
Aucun avion de combat commandé encore une fois - bonjour le trou dans quelques années ...
Alors cette année on commande un sous-marin, trois Airbus, 20 malheureux blindés ... bel effort.
C'est-à-se demander si la politique de tous ces gouvernements "young leaders " n'est pas de pouvoir dire et faire dire à chaque fois qu'une guerre pointe le bout de son nez "regardez, on ne peut pas faire sans les Américains " et comme ça on y va avec eux et hop, on fait comme ils veulent tout en parlant anglais - magique, non ?
a écrit le 27/09/2017 à 18:55 :
Les 4 Chefs d'Etat-major ne peuvent que payer les salaires des troupes, avec çà, donc aucun équipement en répar ou achat
a écrit le 27/09/2017 à 18:31 :
1.7 pour l armes c est la csg non ?
a écrit le 27/09/2017 à 17:57 :
Je vois des commentaire négatif, mais pourquoi? augmenté le budget des armées est nécessaire! (ps: je ne suis pas militaire) cela fait déjà longtemps que le matériel est mal entretenu ou poussé hors limite
a écrit le 27/09/2017 à 16:31 :
Sauf plus d'1 milliards d'opex va être intégré dans ce même budget contrairement aux années passées... Il va falloir faire des économies pour faire passer l'investissement...
Réponse de le 27/09/2017 à 18:43 :
Le cout de Sentinelle 2014-2017, devrait tout de meme etre rendu aux Armées, par Darmanin et facturé à l'Intérieur, de meme que le cout pour St Martin
a écrit le 27/09/2017 à 13:49 :
Les années précédentes aussi, le budget était voté. Mais Bercy s'empressait de geler 1 ou 2 milliards pour les récupérer en fin d'année, comme cela a été fait fin 2016 (850 millions).
a écrit le 27/09/2017 à 13:14 :
Non ! déduire les 850 M d'eur piqués en juillet, les 2.7 M un peu avant, et surcout OPEX désormais intégré : BUDGET EN FORTE BAISSE.
Réponse de le 27/09/2017 à 18:50 :
F.Parly, une Femme très Compétente, n'est hélas que Ministre-Adjointe des Armées, du Vrai ( à Bercy Darmanin : liquidateur desArmées)
a écrit le 27/09/2017 à 13:13 :
Le dire très fort avant d'annoncer en catimini, la réduction pour boucler un budget en catastrophe. L'Etat est hors de contrôle, tout le monde le sait et fait semblant de croire le contraire. Nos militaires le savent aussi mais n'ont pas le droit de le dire, alors il faut bien le faire à leur place tant, que c'est encore possible.
a écrit le 27/09/2017 à 13:13 :
Paroles !

Le budget des armées était aussi connu en 2017, jusqu'à ce que Macron le rabote, et en faisant croire que c'est la faute des socialistes en plus. Alors que ce sont exclusivement ses promesses démagogiques qui en sont responsables.
a écrit le 27/09/2017 à 12:26 :
j'ai beau avoir voté pour lui, je n'ai plus confiance.
Bercy va geler le double ou le triple de l'augmentation, et hop ! un tour de passe-passe !!
Réponse de le 27/09/2017 à 13:20 :
EXACTEMENT CE QUI VA SE PASSER : je n'ai plus la Moindre confiance
Réponse de le 27/09/2017 à 13:22 :
Darmanin veut ensuite y soustraire !!!!! les salaires
Réponse de le 27/09/2017 à 13:45 :
Et si le prix du pétrole augmente de 3 ou 5 ou 10 Dollars les équipements ne seront ni réparés, ni remplacés.
Réponse de le 27/09/2017 à 15:14 :
Bonjour,
Moi je n'ai pas voté pour lui parce que j'ai lu son programme. Pourtant, je lui reconnaît une chose, il fait ce qui est dedans. Maintenant, il est trop tard, confiance ou pas. Vous l'avez voulu, vous l'avez et moi aussi hélas.
Réponse de le 28/09/2017 à 7:40 :
Macron vous a tous gruges.
Il connaissait parfaitement l'etat des finances.
Maintenant, vous pleurez.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :