Florence Parly garde "toujours bon espoir" de vendre le Rafale à la Belgique

 |   |  440  mots
Entre une offre américaine et une offre britannique avec la perspective du Brexit que l'on connaît, c'est vrai que la construction européenne se porterait mieux si les fondateurs de l'Union européenne privilégiaient des acquisitions européennes, a expliqué la ministre des Armées Florence Parly.
"Entre une offre américaine et une offre britannique avec la perspective du Brexit que l'on connaît, c'est vrai que la construction européenne se porterait mieux si les fondateurs de l'Union européenne privilégiaient des acquisitions européennes", a expliqué la ministre des Armées Florence Parly. (Crédits : © Pascal Rossignol / Reuters)
Sur France inter, la ministre des armées estime que "le jeu est encore ouvert" en Belgique pour vendre le Rafale de Dassault Aviation.

Florence Parly reste combative. La ministre des armées garde "toujours bon espoir" de convaincre le gouvernement belge d'acheter des avions de combat Rafale, malgré l'hostilité affichée à l'offre française du ministre belge de la Défense Steven Vandeput. "J'ai toujours bon espoir et je suis très déterminée, parce que si le ministre de la Défense belge ne s'est en effet pas exprimé en faveur de cette proposition, il a néanmoins indiqué que c'était au gouvernement belge de prendre cette décision", a estimé Florence Parly sur la radio France inter. "Ce qui veut dire que le jeu est encore ouvert", a-t-elle estimé.

"Entre une offre américaine et une offre britannique avec la perspective du Brexit que l'on connaît, c'est vrai que la construction européenne se porterait mieux si les fondateurs de l'Union européenne privilégiaient des acquisitions européennes", a-t-elle argué.

La Belgique doit acheter 34 nouveaux avions de combat afin de remplacer sa flotte de F-16 américains vieille de 40 ans, un marché estimé à 3,6 milliards d'euros. Le Rafale de Dassault Aviation est en compétition avec le F-35 de l'américain Lockheed Martin, présenté comme le favori, et le Typhoon du consortium européen Eurofighter. La décision finale de Bruxelles est attendue courant 2018.

La France propose un partenariat stratégique approfondi

Contrairement à ses concurrents, qui ont répondu à l'appel d'offres, la France a proposé que le contrat se fasse dans le cadre d'un accord d'État à État comprenant également des mesures de coopération. Dans ce cadre, Florence Parly, a proposé à son homologue belge Steven Vandeput "la mise en place d'un partenariat approfondi" entre les deux pays, "pour répondre au besoin exprimé par l'armée de l'air belge", avait expliqué début septembre le ministère des Armées dans un communiqué. La France propose un "partenariat structurant", qui pourrait prendre la forme d'un accord intergouvernemental.

Selon le ministère français, ce partenariat comprendrait la fourniture du Rafale. Plus précisément, la Belgique prendrait part à la définition du standard de l'avion de combat tricolore ainsi qu'aux modernisations de l'appareil. Ce partenariat comprend également "une coopération approfondie entre nos deux armées de l'air dans les domaines opérationnels, de formation et de soutien, ainsi qu'une coopération industrielle et technique impliquant des entreprises des deux pays". Mais pour le ministre belge de la Défense, Steven Vandeput, la Belgique s'exposerait à "des poursuites judiciaires" en prenant en compte l'offre française, formulée hors du cadre de l'appel d'offres. "Il appartient au gouvernement de décider des suites à donner", a-t-il précisé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2017 à 14:18 :
il est vrai que me PARLY est compétente en la matière.. elle dont les services ont envoyé une proposition en Français en massacrant le nom du minitre des armées belges..
plus inspiree semble - t-il pour toucher des jetons de pésences dans certaines entreprises (116000e) en sus de son salaire de technocrate à la sncf (52000e)
pas sur que ca fasse rigoler les cheminots..qui auront au moins une raison d' etre mécontents
a écrit le 08/10/2017 à 19:53 :
Je pense que la fierté de continuer à posséder un avion de combat capable, comme le F16, de transporter et lancer une arme nucléaire américaine B61 - dont quelques exemplaires sont stockés en Belgique, sous le contrôle US qui détient les clefs de verrouillage de la charge bien sûr - va fortement peser dans la balance lors du choix du prochain avion tactique des FAéB... même si, à l'heure actuelle, le contexte éventuel d'utilisation de ces armes paraît bien dépassé.
a écrit le 08/10/2017 à 18:10 :
Cet appel d'offre biaisé, comme le confirme la défection de deux candidats et non des moindre ainsi que les sérieux doutes de Dassault, nous montre qui est le favoris et le lièvre dans cette pathétique fable ou farce, deux restent en lice, faites vos jeux...
a écrit le 08/10/2017 à 17:11 :
Soyez plus sérieuse mme parly ! qui vous croit ? Pas meme vous-meme ! communication nulle
a écrit le 08/10/2017 à 17:07 :
La G.B est le seul partenaire sérieux, et d'égale dimension militaire, avec lequel la france peut concevoir les équipements terre air mer des 15 prochaines années. Le brexit n'en ai juridiquement PAS CONCERNE
a écrit le 07/10/2017 à 23:08 :
D'un pilote de F22 (il marche pas non plus celui là?) et de f35 :

La 1ere fois que j'ai piloté le raptor, j'ai été très impressionné par sa puissance, son agilité.
Mais si on me demandais de ne retenir qu'une seule caractéristique de cette avion pour partir en combat je retiendrais ses capacités a délivrer de l'information. SA : situation awarness, savoir quels sont et ou sont les adversaires avant eux.
La majorité des pilotes abattus n'ont jamais su qu'ils étaient chassés.

Ce qu'il dit en fait c'est que même si le F35 est une dinde ou un fer à repasser, ses capteurs, le réseau étendu, les tactiques de combat collectives et la manière de présenter l'information au pilote font la différence. Il n'évoque même pas la discrétion c'est à dire la réduction de RCS (radar cross section ou quantité d'énergie EM réfléchie)...

La plupart des gens confondent 5eme génération et low observability mais bien que cela soit evidemment un facteur important ça n'est peut être pas le principal... sachant qu'ils restent visible en IR et UV.

Ils savent à partir de quel distance ils sont éventuellement repérables par l'optique il suffit donc dans un premier temps d'être au delà de cette distance inférieure à la distance de détection active ou passive des émissions EM.

Il existe des techniques radars qui permettent de détecter sans être contre détecté (frequency hopping par ex), elles sont regroupées sous le vocable de LPI low probability of intercept.

D'autre part, avoir un point lumineux IR indiquant la présence d'un avion ne permet pas de l'identifier, de connaitre sa distance à moins de trianguler automatiquement à partir de positions éloignées de differentes plateformes. Les modem de cette generation 5 permettent une distribution faiblement interceptable (liaison MADL peut être laser à vérifier) des informations entre plateformes à plus longues distances, via satellite ou quoi ou qu'est ce.
Le résultat c'est que selon la doctrine d'emploi ou ROE, une nuée de F35 obtiendra à défaut d'identification une trajectoire donc une solution de tir à vue en cas de "all out war" your with me or against me de georges whiskey bush junior.
De plus cette information (trajectoire) procure l'aspect ce qui permet d'envoyer un F22 en reco dans les six heures, enfin instantanément, six heures c'est long, de l'adversaire pour en savoir plus si ROE plus restrictives.
Réponse de le 08/10/2017 à 10:46 :
OK sur à peu pres tout sauf la 'nuée', vu son prix, il n'y en aura jamais.
Et garder à l'esprit que perdre 1 appareil, c'est perdre 3% de la flotte quand meme !!!
Sans oublier que sur 34 appareils, il n'y aura jamais 100% de disponibilité.

Et de nombreux specialiste - dont je ne suis pas - s'accordent sur l'evolutivité du Rafale et al capcité à échanger l'info avec d'autres Rafales ou AWACS.
Réponse de le 08/10/2017 à 16:19 :
La majorité des pilotes abattus n'ont jamais su qu'ils étaient chassés.

Pour un F22 ... Rappelez moi dans quel conflit ?
Irak ... Face a des Mirages F1 qui ont regagnés vite fait bien fait l'Iran !!!

Ça fait bien longtemps qu'aucun avion n'a combattu face à face ...
A l'heure actuel on utilise des bombardiers contre des 4X4 équipés d'une mitrailleuse ...
Alors le potentiel du F35 ...ai je le droit de rire ?
a écrit le 07/10/2017 à 21:07 :
@Szut

en lisant votre commentaire et vos réponses à Nicolas et Icietla on sent votre propagande, un brin d'ignorance et beaucoup de naiveté...

1. Jamais, ô grand jamais, les américains n'ont vendu à l'export leur technologie militaire "de pointe". Si ils vendent le F35 sans broncher ce n'est certainement pas parce qu'il donne un avantage militaire évident...

2. Rien de tel pour torpiller la concurrence que de proposer à tous les gouvernements occidentaux, et ce depuis 10 ans, de mettre leurs fonds de R&D dans le F35. C'est autant d'investissements qui ne vont pas nourrir Airbus, Dassault ou SAAB...

3. Le F35 est bien sûr déclaré IOC, mais par qui? Par les américains eux-mêmes qui doivent les vendre! Pour rappel les pilotes d'essai de 3 autres pays refusent actuellement de le considérer prêt et de partir au combat avec.

4. Les américains eux-mêmes ne laissent pas le F35 sortir seul. Il doit toujours être accompagné de F22 ou F15...

5. Il faut 3 à 4 F35 pour avoir la même puissance de feu que 2 Rafales

6. Les nouveaux radars le détecte déjà
Réponse de le 08/10/2017 à 10:47 :
6. Oui surtout quand il a ses 8 points d'emports exterieurs occupés : furtivité zero.
Réponse de le 10/10/2017 à 15:43 :
Mais c’est bien vous savez compter jusqu’à six. Pour le reste on sent que tonton Poutine est passé par la.

Il est bien certain est bien certain que les USA ne vendront pas leurs F-35 à des pays voyous comme la Russie rassurez vous. Ces pays seraient bien trop contents d’avoir un avion qui marche et non pas de avions de propagande comme par exemple le pak-fa. Les alliés des USA on tout intérêt à acheter des F-35 vu le danger russe et chinois.

Pour le reste c’es du copier/coller de la propagande RT et sputniknews. C’est très lassant et démenti mille foi, changez de disque.
a écrit le 07/10/2017 à 20:51 :
Parly ne croit en Rien de ce qu'elle proclame. LE F35 est choisi d'avance. L'A.0 n'est qu'obligation légale. Que Dassault ne gaspille pas de travail avec, Benelux, Danemark, Nordiques, pologne, roumanie, NON CLIENTS DEFINITIFS
Réponse de le 08/10/2017 à 15:57 :
Ni Italie, Espagne NON CLIENTS. Les pays bas et belgique s'équipent à l'identique. Les pays bas boycottent les matériels militaires français : appels d'offres pour la légalité. CHOIX FAIT D AVANCE
Réponse de le 08/10/2017 à 16:10 :
OUF, les belges pour motif diplomatique A EUX, n'auront jamais LE RAFALE..
FOLIE, d'offrir à ce nain militaire 0.7% du PIB, toute la technologie du Rafale
a écrit le 07/10/2017 à 16:06 :
Envoyez le F35 au Tchad, il est trop sophistiqué et ne tiendrait pas deux minutes avec la poussière le soleil et le vent. C'est le meilleur test qui soit.
a écrit le 06/10/2017 à 20:02 :
Offre pas en anglais, nom de Steven Vandeput écorché, bon ca passe encore à la limite. Mais pas de réponse aux questions posées ni aucune offre de prix. La France se fout de la gueule du monde et je suis poli. Surtout que le rafale est une antiquité comparé au F-35.

Que la Belgique arrête de ménager la susceptibilité de tous et chacun. Le F-35 est de très loin le meilleur choix qui assure au mieux la défense du pays. La Belgique n’est pas tenue de faire preuve de patriotisme européen au prix de sa sécurité.
Réponse de le 06/10/2017 à 20:15 :
200 % d'accord .
Réponse de le 06/10/2017 à 21:06 :
@Szut: "le rafale est une antiquité comparé au F-35."
Il faut comparer ce qui est comparable. Le Rafale est un avion de combat éprouvé (et moderne qui arrive à faire jeu égal avec le F22 dans certaines situation de combat). Le F35 est un projet de développement d'un avion qui pourrait éventuellement défendre les pays qui l'achètent.
Le F35 est le cheval de Troie pour empêcher l'Europe de la défense et c'est loin d'être le meilleur avion. Les US l'autorisent à l'export c'est pas pour rien.
Réponse de le 07/10/2017 à 10:21 :
@Szut: Antiquité? lol vous devriez peut etre lire la presse spécialisée ( la vraie qui est impartiale et au courant ) avant de direcela.
Pour le reste le F-35 n'est pas encore au point a prit un retard tel qu'il coûte bien trop cher, quand à la Belgique on peut pas dire qu'il ai besoin d'un avion le plus perfectionner au monde, bref.
choisir Européen devrait être une obligation quad on fait partie de l'UE, si vous ne le comprenez pas c'est bien dommage
ps: En Europe il y a trois avions au choix donc elle peut choir non français si ça lui chante.

Concernant l'article cette fois: je trouve qu'ils rêvent s(il croient que le choix n’était pas déjà fait d'avance. La France a fait une offre différente justement car elle savait que les des étaient pipés.
Réponse de le 07/10/2017 à 15:23 :
@icietla
Arrêtez la paranoïa anti US et regardez les choses en face. Le F-35A et B ont atteint leur IOC. Ils sont donc opérationnels. C’est aux belges de choisir ce dont-ils ont besoin et pas à vous. Le prix des F-35 est comparable à celui des rafales. Quant il s’agit de sécurité nationale il n’y pas de préférence européenne qui compte. Votre argumentation à des conséquences graves. Les rafales sont des antiquités, ils ne sont par construction pas capables de s’opposer aux futurs chasseurs russes et chinois, sans parler des Sam.
Réponse de le 07/10/2017 à 15:40 :
@Nicolas


Je ne peu répéter ce que j’ai déjà dit : arrêtez votre paranoïa anti US. Les F-35 sont IOC et sont donc opérationnels. Les prix des F-35 et des rafales sont comparables.


La presse spécialisée et l’argument d’autorité. Cette presse sait pertinemment que le rafale est un chasseur 4g et le F-35 un chasseur 5g furtif. Il n’y a donc pas photo.


Le rafale peut faire jeux égal avec le rafale. Dans un dog fight oui. Et ce n’est pas étonnant, la maniabilité des chasseurs est une caractéristique qui a été optimisée depuis des décennies. Les russes ont probablement aussi des chasseurs qui font jeu égal avec le rafale. Seulement voila, le dog fight est devenu très rare et les engagements à grande distance voire BVR sont devenus la norme. Cette caractéristique est donc devenue beaucoup moins importante que la furtivité. De plus vous semblez tenir pour acquis que le F-35 est mauvais en dog fight, ce qui est très loin d’être évident.
Réponse de le 07/10/2017 à 17:56 :
Mais vous parlez d'avions pour quelles missions ?
Un avion militaire polyvalent il n'y en a pas beaucoup et le Rafale en fait parti .
Il ne vous plait pas , OK , mais il est capable de faire ce que le F35 ne sait pas faire ... Il transporte son poids en armement et le F35 non , c'est un fait !

Pourquoi les américains sont en train de faire un bombardier ? Parce que le F 35 ne sait pas le faire ... C'est un fait !

En aviation militaire on trouve toujours meilleur ... Mais on trouve toujours plus mauvais !
La furtivite ne sert plus a grand chose ... Sauf a transporter la bombe H . Pour être furtif les avions ont une géométrie qui ne leur permet pas d'avoir des missiles apparents ...

Si vous voulez entrer en guerre ... Choisissez votre avion !
Il vaut mieux avoir le porte avion américain en location tacite et des avions qui ne répondent pas a toutes les missions ...

De toutes façons , c'est pipé ...
Les belges n'ont pas d'autres choix que d'acheter un avion au faible range et qui ne peut transporter que peu d'armement ... Ils veulent garder la bombe H américaine au service de l'Amérique .
Réponse de le 10/10/2017 à 13:54 :
Un avion qui combat tout les jour contre un avion qui volera un jour peut-être mais quand .
Le seul envolée est celle du prix délirant de cette arlésienne.
Que Bizet me pardonne !!!
Réponse de le 10/10/2017 à 16:01 :
@@Szut


Le F-35 sait transporter son poids en armement sur les pods externes. L’emport interne est nécessaire dans un environnement contesté. Dès que la suprématie aérienne est assurée le F-35 peut jouer au camion. Le F-35 peut d’ailleurs aussi utiliser directement les missiles transportés par des B-52 ou par des navires.

« Pourquoi les USA font un bombardier le B-21. » La je ne vois pas trop l’argument. Le F-35 est un chasseur, le B21 est un bombardier.

« La furtivité ne sert plus à grand-chose. » Bien sur que si. Les russes et les chinois en sont d’ailleurs convaincus, ils essaient de mettre chacun au point leur propre chasseur furtif.

« Des avions qui ne répondent pas a toutes les missions » Le F-35 comme le rafale sont polyvalents, comme d’ailleurs les générations précédentes.

« De toutes façons , c'est pipé « Je sens poindre un certain agacement patriotique dans vos commentaires. C’est la première réaction de beaucoup d’intervenants français, mais examinez dans le calme et la sérénité les caractéristiques du F-35. C’est difficile car internet est devenu un galimatias d’informations contradictoires et le F-35 est un sujet complexe.
Réponse de le 10/10/2017 à 16:05 :
@ zut et m***e
Un avion qui combat tous les jours uniquement contre des terroristes mal armés n’est pas préférable à un avion qui est à la hauteur des missiles et chasseurs furtifs russes.
a écrit le 06/10/2017 à 19:54 :
Si le ministre belge de la Défense Steven Vandeput prenait la décision pour les F35, alors l'opposition devrait demander expressemment une commission d'enquête parlementaire pour expliquer pourquoi ce choix aux contribuables belges.
Cela va être un véritable gouffre financier pour des dixaines d'années !!!
Voir...www.lemonde.fr/.../donald-trump-s-attaque-au-cout-de-l-avion-de-chasse-americain-f-3...
13 déc. 2016 - Le président élu des Etats-Unis estime que le coût du F-35, le programme militaire le plus cher de l'histoire du pays, est « hors de contrôle ».
Pourquoi le Canada a gelé l'opération ....
a écrit le 06/10/2017 à 18:33 :
" le gouvernement belge s'exposerait à des poursuites judiciaires s'il choisissait l'offre de Dassault " .....
1. ça ne veut rien dire
2. un gouvernement peut encore choisir les armes qu'il veut acheter - enfin, on l'espère pour eux
3. ce ministre est un flamant notoire, alors tout ce qui vient de la France est mauvais ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :