Hausse du budget Défense à 2% du PIB : les industriels attendent des actes

 |   |  727  mots
Pour le Gifas, la France doit investir fortement pour préparer l'avenir et préserver ses capacités et sa maîtrise technologique.
Pour le Gifas, la France doit investir fortement pour préparer l'avenir et préserver ses capacités et sa maîtrise technologique. (Crédits : Regis Duvignau)
Le Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas) juge impératif que l'effort de Défense soit porté à 2% du PIB au cours du prochain candidat, pour que la France préserve ses capacités et sa maîtrise technologique.

Avec la menace terroriste, l'engagement militaire pour des opérations extérieures, le manque de moyens des armées, la hausse du Budget de la Défense est l'un des enjeux de la campagne présidentielle. Alors qu'un grand nombre de candidats ont repris à leur compte les demandes répétées de l'armée française en faveur d'un Budget de Défense à hauteur de 2% du PIB, contre 1,43% aujourd'hui, les industriels du secteur de l'aéronautique et de défense réclament eux aussi une telle hausse au cours du prochain quinquennat. Ce qui correspond à une augmentation de près de 40% par rapport au budget actuel.

"Il faut, c'est impératif, c'est essentiel, que l'effort de Défense soit porté d'ici 2022 à 2% du PIB (...). C'est un enjeu de campagne évoqué par tous les candidats. Quand il y aura un nouveau gouvernement, il sera important de voir  comment cet effort sera traduit en actes et en décisions. Cela va déterminer notre modèle économique et notre évolution future", a déclaré ce jeudi Marwan Lahoud, le président du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas), lors de la présentation du bilan commercial du secteur, marqué par une nouvelle année record avec un chiffre d'affaires de 60,4 milliards d'euros, en hausse de 4,1%.

Préparer l'avenir

Pour le Gifas, la France doit investir fortement pour préparer l'avenir et préserver ses capacités et sa maîtrise technologique. Se profilent en effet de gros défis comme le renouvellement de la dissuasion militaire ou encore la préparation à terme d'un nouvel avion de combat pour ne citer qu'eux.

"Il faut retrouver des niveaux d'investissements dans la Défense qui permette d'espérer pour les 30 prochaines années une évolution aussi favorable que celle que nous connaissons aujourd'hui", a précisé Marwan Lahoud.

Pour ce dernier il y a urgence. Depuis 1990, où le Budget Défense représentait 2,86% du PIB, il  y a un recul significatif de l'effort national (hors pensions), de 26% en euros constants, a-t-il expliqué.

Cette baisse n'est pas sans conséquence. Sans même parler du devoir régalien de l'Etat de protéger les Français, elle menace le leadership français non seulement dans le secteur de la Défense mais aussi dans celui de l'aéronautique civile.

Maîtrise technologique fragilisée

"60% des financements des études amont (qui déterminent la politique produit) ont disparu. Les militaires expliquent qu'ils ont des trous capacitaires. Aujourd'hui nous sommes au point de rupture. Nous avons une maîtrise technologique fragilisée avec un risque de remise en cause. Dans de nombreux domaines nous perdons la supériorité nécessaire pour rester leader comme nous le sommes aujourd'hui grâce aux investissements passé", a précisé Marwan Lahoud.

Une hausse de 40% du Budget de la Défense coûtera des milliards d'euros. Mais, rappellent les industriels, elle aurait un impact positif sur l'économie française au regard du poids de la Défense dans le pays. « 90% des achats sont faits en France. Aucun autre secteur industriel ne peut se targuer d'un tel chiffre », a expliqué Marwan Lahoud.

« Chaque fois que vous mettez de l'argent dans la Défense, vous créez de l'emploi en France, de l'export qui lui-même crée de la richesse pour la France, vous créez de la technologie. Il n'y a pas d'autres secteurs plus vertueux que celui-là », a expliqué en aparté de la conférence de presse Eric Trappier, le vice-président du Gifas et PDG de Dassault Aviation, en rappelant le poids de l'industrie de Défense dans de nombreux bassins d'emplois comme Bordeaux, Toulouse, Cherbourg, Le Havre, Lorient...

Par ailleurs, ont fait valoir les membres du Gifas, l'industrie de Défense est d'autant plus importante qu'elle permet de conserver en France des emplois aéronautiques civils. "Notre industriel est duale, Défense-civil. Cette dualité que nous avons construite ancre notre industrie sur le territoire national. Ce qui explique que notre industrie reste en France c'est qu'elle est totalement partie prenant de l'effort de défense française", a indiqué Marwan Lahoud.

Pendant que les industriels et les militaires français bataillent pour augmenter le Budget de la Défense, la plupart des autres pays comme les Etats-Unis, la Russie, la Chine mais aussi le Royaume-Uni et l'Allemagne, augmentent leur effort national.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/04/2017 à 8:58 :
les lobbys se démènent en cette période électorale. et après on dit que la France dépense trop. on dépense pas assez pour moi et trop pour les autres. :-)
Réponse de le 14/04/2017 à 9:28 :
La sécurité (dans laquelle j'inclus la santé, les maladies sont des menaces au même titre qu'un ennemi) est un domaine dans lequel il ne faut pas faire de compromis. C'est même la première tache d'un état.

Il y a beaucoup de dépenses abusives en France pour pouvoir rogner.
a écrit le 14/04/2017 à 8:56 :
Oui il faut relancer les efforts de defense et monter à 2% du PIB le budget de la Défense Nationale ainsi que le developpement de nouveaux équipement militaire français et européens, on a bien fait le Rafale qui est une reussite technologique et militaire, quid d'un nouveau porte-avion ? d'un nouveau char de type Leclerc ? de nouvelles armes de précision comme de bombes de type Tomahawk ou GBU.
Oui les efforts de défense de l'armée sont nécéssaire dans ce monde incertain ou la menace militaire ( Syrie, Corée, Afghanistan, Pakistan,...) Oui ce monde dans lequel le terrorisme tend à ce developper comme le cancer et la gangrène ou le virus du sida se developpe. Il nous faut vaincre Daech, cette ignominie de groupe terroriste et protèger ce que nous avons : nos familles, nos biens, notre patrimoine, nos villes et nos villages. Oui la France doit réapprendre à se défendre non plus par la conscription mais avec l'armée de métier et une armée puissante et une armée qui sait frapper du glaive même nucléaire quand il le faut ! DOnc oui à 2% d'augmentation du budget en rapport au PIB ! L'europe ne peut être defendue par des frontières ouvertes ou par une zone libre ! L'Europe doit aussi être defendue par des forces de sécurité et de lutte anti-terroriste.
a écrit le 14/04/2017 à 8:54 :
Oui il faut relancer les efforts de defense et monter à 2% du PIB le budget de la Défense Nationale ainsi que le developpement de nouveaux équipement militaire français et européens, on a bien fait le Rafale qui est une reussite technologique et militaire, quid d'un nouveau porte-avion ? d'un nouveau char de type Leclerc ? de nouvelles armes de précision comme de bombes de type Tomahawk ou GBU.
Oui les efforts de défense de l'armée sont nécéssaire dans ce monde incertain ou la menace militaire ( Syrie, Corée, Afghanistan, Pakistan,...) Oui ce monde dans lequel le terrorisme tend à ce developper comme le cancer et la gangrène ou le virus du sida se developpe. Il nous faut vaincre Daech, cette ignominie de groupe terroriste et protèger ce que nous avons : nos familles, nos biens, notre patrimoine, nos villes et nos villages. Oui la France doit réapprendre à se défendre non plus par la conscription mais avec l'armée de métier et une armée puissante et une armée qui sait frapper du glaive même nucléaire quand il le faut ! DOnc oui à 2% d'augmentation du budget en rapport au PIB !
a écrit le 14/04/2017 à 8:23 :
Il n'en est pas question, nous n'en avons plus les moyens.
a écrit le 13/04/2017 à 23:02 :
@ BONSOIR : Tien mon commentaire a disparu ! POURQUOI ?
a écrit le 13/04/2017 à 20:48 :
La baisse du budget militaire est compensée par des ventes records à l'étranger. Qu'ils nous lâchent la grappe les vendeurs de mort.
a écrit le 13/04/2017 à 19:32 :
Hausse du budget Défense à 2% du PIB : les industriels attendent des actes... Et les consommateurs finaux aussi !
a écrit le 13/04/2017 à 19:28 :
@ BONSOIR : A quoi cela sert d'augmenter le budget de la défense nationale pour servir de troupes auxiliaires aux U.S.A comme actuellement au Moyen Orient ? il y a des dépenses plus utiles... comme par exemple les HOPITAUX ... LE MONTANT DES RETRAITES et PENSIONS ! Ne vous en déplaise Messieurs les militaires !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :