Le marché mondial de l'armement au plus haut depuis la Guerre froide

 |   |  386  mots
La concurrence est féroce entre producteurs européens, France, Allemagne et Royaume-Uni en tête, rappelle à l'AFP Aude Fleurant, responsable du programme des armements au Sipri.
"La concurrence est féroce entre producteurs européens", France, Allemagne et Royaume-Uni en tête, rappelle à l'AFP Aude Fleurant, responsable du programme des armements au Sipri. (Crédits : Statista*)
Sur le marché de l'exportation, les Etats-Unis dominent avec un tiers des ventes, devant la Russie, la Chine, la France et l'Allemagne.

Les transferts d'armes ces cinq dernières années dans le monde ont atteint un niveau record depuis la Guerre froide, tirés par la demande du Moyen-Orient et de l'Asie, a indiqué lundi l'institut indépendant Sipri. Entre 2012 et 2016, l'Asie et l'Océanie ont compté pour 43% des importations mondiales d'armement conventionnel en volume, une hausse de 7,7% par rapport à la période 2007-2011, selon l'Institut international de recherche pour la paix de Stockholm (Sipri).

La part de l'Asie-Océanie dans les importations internationales était légèrement supérieure (44%) entre 2007 et 2011. Celle des pays du Moyen-Orient et des monarchies du Golfe a bondi de 17% à 29%, loin devant l'Europe (11%, -7 points), les Amériques (8,6%, -2,4 points) et l'Afrique (8,1%, -1,3 point). "Au cours des cinq années sous revue, la plupart des États du Moyen-Orient se sont d'abord tournés vers les États-Unis et l'Europe dans leur quête accélérée de capacités militaires avancées", analyse Pieter Wezeman, chercheur au Sipri.

L'Inde achète des armes en masse

"Malgré le bas niveau des cours du pétrole [dont ils sont producteurs et exportateurs, NDLR], les pays de la région ont continué de commander davantage d'armes en 2016, qu'ils perçoivent comme des instruments essentiels face aux conflits et aux tensions régionaux", selon lui.

L'Arabie saoudite a été le second importateur d'armes au monde dans l'intervalle (+212%), derrière l'Inde qui, contrairement à la Chine, ne possède pas encore de production nationale à niveau.

Concurrence acharnée

S'agissant des exportations, les États-Unis conservent la tête du classement avec 33% de part de marché (+3 point), devant la Russie (23%, -1 point), la Chine (6,2%, +2,4 point) et la France (6,0%, -0,9 point) qui passe devant l'Allemagne (5,6%, -3,8 points). Ces cinq pays représentent près de 75% des exportations mondiales d'armes lourdes.

L'avancée de la France au classement des exportateurs s'explique notamment par d'importants contrats signés avec l'Egypte qui a acquis des bâtiments de guerre de type Mistral et des avions de combat Rafale. "La concurrence est féroce entre producteurs européens", France, Allemagne et Royaume-Uni en tête, rappelle à l'AFP Aude Fleurant, responsable du programme des armements au Sipri. Les États-Unis et la France sont les principaux pourvoyeurs du Moyen-Orient, tandis que la Russie et la Chine vendent d'abord en Asie.

(Avec AFP)

*Graphique réalisé par Statista

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2017 à 15:32 :
C tr0 c00l lé 4rm
a écrit le 05/03/2017 à 17:34 :
Les vendeur de canon sont tres contentes, les budget sont en auguementation ( 3% du PIB pour certain pays de l'europe) et plus 9% d'auguementation pour les USA.... Alors tous vas bien, l'on pousse les peuples à la haine et au massacre de masse.... Tous vas bien. Maintenant personne nous pousse à faire cette guerre. Le monde peux partir en guerre , personnellement je n'ai pas deux gamins pour aller mourir pour les milliardaires de ce monde....
a écrit le 20/02/2017 à 21:00 :
Ils faut dire que la guerre est un sports très pratiqué dernièrement..... Tous le Proche-Orient est en feu ( Syrie, Irack) , moyen Orient ( Afghanistan), Afrique du Nord ( Egypte, Libye), tentions en mers de Chine.... L'homme aime bien s'entretuer..... S'est moche , mais tellement humain...
a écrit le 20/02/2017 à 12:23 :
c est complètement naïf et démagogique de ma part je le sais bien, mais ça laisse quand même rêveur en se disant que tout cela pourrait être investi dans la santé, l agriculture, l'éducation ou les energies renouvelables...ainsi va l humanité.
Réponse de le 21/02/2017 à 19:03 :
Le pire est que non seulement la production d'armes de destruction compte dans le PIB, mais encore plus leur utilisation : plus vous détruisez, plus le PIB augmente .
a écrit le 20/02/2017 à 10:01 :
Merci au USA de créer le besoin! Cela joue sur tout les tableaux!
a écrit le 20/02/2017 à 9:11 :
Tant qu'ils ne font que les acheter ce n'est pas grave mais bon ce n'est jamais rassurant quand même sachant qu'il y a un gros marché pour les munitions derrière également.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :