Commandes en hausse, MBDA embauche 1.100 personnes en 2017

 |   |  248  mots
Sur cinq ans (2013-2017), MBDA aura recruté près de 4.000 personnes : 600 en 2013, puis 2014 et 2015, 1.000 en 2016, et, enfin, 1.100 en 2017.
Sur cinq ans (2013-2017), MBDA aura recruté près de 4.000 personnes : 600 en 2013, puis 2014 et 2015, 1.000 en 2016, et, enfin, 1.100 en 2017.
Sur cinq ans (2013-2017), MBDA aura recruté près de 4.000 personnes. Une politique d'embauche qui accompagne la hausse des cadences de production.

Chez MBDA, tout va pour le mieux. La preuve, le missilier européen va embaucher 1.100 personnes en 2017, dont 600 en France, selon des sources concordantes. Sur cinq ans (2013-2017), MBDA va recruter près de 4.000 personnes : 600 en 2013, puis 2014 et 2015, 1.000 en 2016, et, enfin, 1.100 en 2017. Soit un solde net d'emplois d'environ 800 personnes sur cette période dans les six pays où est implanté MBDA (France, Grande-Bretagne, Italie, Allemagne, Espagne et Etats-Unis). Fin 2012, MBDA comptait 9.670 salariés.

Une pluie de commandes depuis quatre ans

Le missilier recrute principalement en Grande-Bretagne et en France où l'activité est en hausse tandis qu'en Italie et en Allemagne, les effectifs restent stables. En revanche, il continue de réduire ses effectifs aux Etats-Unis, où il n'a pas réussi à percer le coffre-fort. Début 2018, près d'un tiers des effectifs, dont beaucoup de jeunes salariés, aura moins de cinq ans d'ancienneté chez MBDA France. Un renouvellement qui conduit les dirigeants à s'interroger sur les motivations des salariés à taper à la porte de MBDA, qui n'est pas une entreprise comme les autres.

Mais clairement, cette hausse des effectifs est due à la très bonne période commerciale du groupe depuis quatre ans (2013-2016). En 2015, le missilier européen a engrangé "un niveau de commandes historique" (5,2 milliards d'euros, dont 3,6 milliards à l'exportation). Le Rafale a beaucoup pesé sur la performance commerciale de MBDA. En 2016, les commandes devraient être en recul mais à des niveaux importants grâce encore au... contrat Rafale en Inde, signé puis mis en vigueur l'an dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2017 à 17:55 :
MBDA pensait pouvoir percer aux Etats-unis comme un vulgaire vendeur de bagnoles.
On parle de secteur stratégique, là.
Aux mieux, les ricains leurs prendront quelques exemplaires pour voir la technologie utilisée.
Cela dit, la bonne santé du groupe est une excellente nouvelle.
a écrit le 10/03/2017 à 18:38 :
Quand vous écoutez les infos sur euronews on se dit que tout va bien ?? meme les embauches aux EU progressent, c'est formidable. sauf qu'il n'y a jamais eus autant de gens qui vivent avec des tickets de rationnement, bizzare !!!!
Réponse de le 13/03/2017 à 8:44 :
Des tickets de rationnement ? Vous avez été en hibernation depuis 1945 ?

La priorité des gens dans la détresse devrait être de manger. J'enrage lorsque je vois des pensionnaires des resto du cœur avec téléphone portable dernier cri à une main, blouson de marque sur le dos et cigarette au bec.

L'assistanat ne se porte pas là ou il devrait (agriculteurs...), mais entretien une frange fainéante et inculte de gens dans la dépendance, avec souvent peu de gratitude.
a écrit le 10/03/2017 à 11:35 :
Je dis bravo pour la reconnaissance de nos productions d'armement, mais en parallèle je suis choqué de la réaction de F Hollande qui joue les surpris pour le contrat Lafargue de construction du mur entre l'Amérique et le Mexique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :