Le prochain fusil de l'armée française sera bien étranger

 |   |  1017  mots
Les nouveaux fusils d'assaut de l'armée française seront livrés à partir de 2017 par ds fabricants étrangers
Les nouveaux fusils d'assaut de l'armée française seront livrés à partir de 2017 par ds fabricants étrangers (Crédits : reuters.com)
Les essais comparatifs des fusils d'assaut étrangers présélectionnés, qui remplaceront les FAMAS, vont très prochainement commencer. Le ministère de la Défense va notifier en 2016 un contrat à un des cinq armuriers européens encore en compétition.

Ils sont cinq fabricants à se disputer le marché français de remplacement des FAMAS dans le cadre de l'appel d'offres européen AIF (armement individuel du futur) évalué entre 200 et 250 millions d'euros. Et ils sont cinq industriels, tous de nationalité  étrangère, à lorgner un marché d'environ 90.000 fusils d'assaut (contre une cible initiale de 101.000) destinés aux trois armées, dont 70.000 pour l'armée de terre, ainsi que le commandement des opérations spéciales (COS). La loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019 prévoit l'acquisition de plus de 21.000 fusils d'assaut alors qu'initialement l'armée de terre devait en être entièrement équipée vers 2018, selon les déclarations d'octobre 2013 de l'ancien chef d'état-major de l'armée de terre, le général Bertrand Ract-Madoux.

Le belge FN Herstal, l'italien Beretta, l'allemand Heckler & Koch (HK), le suisse Swiss Arms (ex-SIG Arms) et enfin, semble-t-il, le croate, HS Produkt, ont été invité par la direction générale de l'armement (DGA) à participer très prochainement à des essais comparatifs. En revanche, Thales, qui a développé le fusil d'assaut F90 sélectionné en août par l'armée australienne, n'a pas souhaité participer à cet appel d'offres en raison de contraintes techniques exigées par la DGA.

Notification en 2016

La notification de ce marché devrait intervenir l'année prochaine, peut-être au début de 2016. Car les premières livraisons sont attendues dès 2017, comme l'avait expliqué en mars à l'Assemblée nationale le chef de l'état-major de l'armée de terre, le général Jean-Pierre Bosser. Il n'est que temps car le parc moyen des FAMAS est âgé en moyenne de 25 ans. Le successeur du célèbre fusil d'assaut de la manufacture de Saint-Étienne sera choisi à l'issue d'une évaluation de plusieurs modèles de fusils d'assauts sur étagère au calibre 5,56 mm OTAN, a expliqué le ministère de la Défense en réponse à une question au député Jean-François Lamour (Les Républicains).

La conception du futur intègrera nécessairement une culasse calée et un tube rayé à 7 pouces contrairement au FAMAS qui possède une culasse flottante avec un tube rayé à 12 pouces. Ces caractéristiques donneront à l'AIF la capacité de tirer toutes les munitions 5,56 mm au standard OTAN avec un niveau de sécurité encore supérieur à celui du FAMAS. Le Délégué général pour l'armement (DGA), Laurent Collet-Billon, avait précisé dès octobre 2013 qu'il "faudra procéder à des achats sur étagère ne nécessitant pas d'adaptations trop importantes auprès d'industriels allemands, belges, voire suisses".

Nexter, la clé de ce marché?

Selon une source proche du dossier, l'industriel qui aura la bonne idée de se rapprocher de Nexter, pourrait obtenir ce marché même si la DGA n'a exigé aucune obligation en termes de compensations industrielles pour l'armurier sélectionné dans l'appel d'offre. Si telle était le cas, cela permettrait de donner une activité de sous-traitance au site de Tulle, Nexter Mechanics qui travaille encore sur le FAMAS : maintien en condition opérationnelle (MCO) du fusil d'assaut, modernisation (retrofit) et intégration du FAMAS dans le cadre du système Felin, le programme soldat du futur. Tulle a été l'un des grands armuriers de France jusque dans les années 80. C'est aussi le cas de la société Manurhin, basée à Mulhouse et qui espère des retombées industrielles de cet appel d'offre.

Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian avait estimé en juin 2014 à l'Assemblée nationale qu'il était "très ouvert à ce que des entreprises françaises répondent d'une manière ou d'une autre à cet appel d'offres, et je les incite fortement à le faire".

Les deux sociétés attendent également l'appel d'offre portant sur le MCO du futur fusil d'assaut des militaires français et de la distribution des pièces détachés. Nexter mais aussi Manurhin ont des atouts au regard des enjeux de sécurité d'approvisionnement de l'armée française, très souvent en opération extérieure, grâce à un soutien régulier des fusils d'assaut.

Un débat de souveraineté nationale

La France ne produisant plus d'armes de petit calibre depuis la fermeture de l'usine de Tulle, le successeur du FAMAS sera étranger. Ce qui suscite un débat politique. En janvier 2015, le député Philippe Vitel (Les Républicains), estimait que "nous devions réfléchir à la manière d'exercer notre souveraineté" dans le domaine de la défense. Et d'expliquer : "je suis inquiet car, pour la première fois dans l'histoire, depuis trois cents ans, lorsque nous aurons à remplacer le FAMAS, les armées seront dotées d'un fusil qui ne sera pas français. Nous devons nous interroger sur ce qui doit rester dans le domaine national et ce qui peut être ouvert".

"En cette année de centenaire (de la Première Guerre Mondiale, ndlr), rappelant le sacrifice de nos soldats armés de leurs fusils Lebel, ne soyez pas le ministre de la Défense qui, pour la première fois de notre histoire, prendrait la décision d'équiper nos fantassins d'un fusil étranger", avait pour sa part interpelé au printemps 2014 le député Philippe Meunier (Les Républicains). Jean-Yves Le Drian avait répondu : "Conformément à la réglementation, nous avons dû lancer un appel d'offres européen, puisque, avec les nouveaux dispositifs, nous y sommes tenus. Les entreprises françaises capables de produire directement ce type d'armement il y a une quinzaine d'années ne le font plus ou ont été fermées ; je pense à la manufacture d'armes de Saint-Étienne et à l'atelier munitionnaire du Mans de GIAT-Industries. Il n'y a plus en France ce type d'activités".

Le patron de Manurhin, Rémy Thannberger, dans un entretien accordé en février dernier au  quotidien "L'Alsace", avait pour sa part estimé que la France "dépendait de l'étranger. Cette situation suscite de plus en plus d'inquiétudes et de débats dans les milieux autorisés. Et ce qui n'était plus considéré comme stratégique hier pourrait bien le redevenir".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/03/2016 à 11:11 :
la France ne sait plus plus faire des fusils les industries Françaises perdent des marchés habillement armes etc??
a écrit le 19/01/2016 à 15:51 :
Une fois de plus, des intérêts à court terme et purement financier (et souvent individualistes), risquent de priver, de façon irréversible, la France d'un de ses atout...la maitrise de fabrication des armes de petits et moyens calibre dans les règles de l'art.
(tradition apparue, je le rappel, dès la mise au point des premières armes à feux).

Je ne suis pas nationaliste, loin de là, mais j'ai horreur du gaspillage (je précise au teubés que je parle pas ici d'argent, mais de centaines d'années de travail de milliers de personnes).
De plus, l'ampleur du chômage ainsi que les nombreux passionnés de mécanique guerrière ou non, présents en France, sont un terreau fertile pour l’aménagement d'une industrie des armes Françaises performante.
Mais encore une fois, ne canalisons pas tout cela. Laissons dériver et trafiquer les personnes passionnées qui ne trouve pas de quoi s'épanouir dans ce pays ...

Rmq : le calibre 7.62x51mm (ou un autre intermediaire entre 5,56-7.62) ne serait-il pas mieux adapté aux distances d’engagement et aux types de cibles actuelles ? Le 5.56 étant réputé un peu "léger" (ce qui reste un atout dans le sac à dos ;).

Concernant l'obsolescence du Famas, le fait de ne pas l'avoir plus "polymerisé" et "picatinnysés" dès que possible, et qu'il n'accepte en version standard, QUE les chargeurs 25cps Français sont des lacunes qui se payent aujourd'hui.

L'idée d'une arme d’assaut standard Européenne ne me déplait pas non plus mais soulève de nombreuse questions.
a écrit le 07/01/2016 à 17:31 :
C'est clair que ça pose des questions. On marche un peu sur la tête. Et puis les "savoirs-faire" industriels risquent de se perdre. Maintenant, on peut parier que si les "choses" évoluaient dans l'avenir, nous serions en capacité rapide de produire des armes d'infanteries sur notre sol. Le problème, c'est que le FAMAS conçu dans les années 70 était un produit trop spécifique, et il ne s'est pas exporté. Cela a conduit à l'étouffement de notre industrie d'armes légères. Dommage de ne pas profiter de cette occasion pour relancer un double projet : concevoir un fusil pour nos armées, en prenant soin qu'il soit exportable pour le re-financer à long-terme.
a écrit le 07/01/2016 à 17:30 :
C'est clair que ça pose des questions. On marche un peu sur la tête. Et puis les "savoirs-faire" industriels risquent de se perdre. Maintenant, on peut parier que si les "choses" évoluaient dans l'avenir, nous serions en capacité rapide de produire des armes d'infanteries sur notre sol. Le problème, c'est que le FAMAS conçu dans les années 70 était un produit trop spécifique, et il ne s'est pas exporté. Cela a conduit à l'étouffement de notre industrie d'armes légères. Dommage de ne pas profiter de cette occasion pour relancer un double projet : concevoir un fusil pour nos armées, en prenant soin qu'il soit exportable pour le re-financer à long-terme.
a écrit le 30/10/2015 à 20:00 :
Bonjour
Il est inamissible d'acheter nos fusils dans un pays étranger, sachant nos difficultés de chômage en France; Je pense que nous avons suffisamment d'entreprise et de manufacture pour fabriquer nos propres armes.
Que fait notre gouvernement ?
Cela est vraiment insensé de faire travailler d'autres pays européens sachant nos difficultés économiques.
A bon entendeur merci.
Réponse de le 28/11/2015 à 16:31 :
directives de l'europe ! normes de l'OTAN ! votez UPR ! https://www.youtube.com/watch?v=LOhOmwj_1H8
a écrit le 09/10/2015 à 19:30 :
Et on va les vendre à qui les FAMAS réformés ,au dealer marseillais ????
Réponse de le 20/01/2016 à 10:20 :
J'imagine:

- Stockage/utilisation pour instruction des soldats
- Revente en lot à pays tiers.
- Démilitarisation ou bridage semi-auto et revente au marché professionnel et/ou civil (musé, stand de tir, armurier, collectionneur..)
- Destruction
a écrit le 17/09/2015 à 16:04 :
Bonjour,
l'AK 47 c'était bien avant ...il est pas cher , mais trop lourd .Le FAMAS était trop cher mais bien plus pratique ( ancien militaire ) . Mais pourquoi pas un seul modèle pour l'Union Européenne .
C'est ça l'avenir .
Réponse de le 21/09/2015 à 22:53 :
L'UE n'a aucun avenir ...
a écrit le 17/09/2015 à 14:50 :
Et dire que l'on nous explique de ---- faire un acte citoyen , acheter Français --- celui qui le demande achète à l'étranger pour l'armé ---'' véhicule (Ford) , armement , habillement etc....... et les patrons doivent créer de l'emploi ....???? a quel moment faut-il rire ? ou pleurer ...? bravo pour les donneurs d'ordres........................
Réponse de le 17/09/2015 à 17:43 :
D'accord, mais dans la mesure ou il n'y a pas s'entreprise française qui produise, que faut-il faire ? Créer une entreprise étatique, des usines construites avec des fonds publics, faisant travailler des fonctionnaires avec le rendement qu'on connait, et au final payer le matériel trois fois plus cher, avec des années de retard et en partant de rien niveau brevets etc ?
Ce n'est pas très raisonnable.
En tuant le marché intérieur à force de jeter l'opprobre sur les tireurs de loisir, pas étonnant que les petits fabricants locaux aient du jeter l'éponge après des siècles de tradition armurière du plus haut niveau.
a écrit le 16/09/2015 à 0:07 :
Une précision historique: la dernière fois que nous avons équipé nos fantassins d'armement étranger ce n'était pas il y a 300 ans, c'était en 1870: nous avions alors l'excellent Chassepot (bien meilleur que le Dreyse prussien). Ce fusil tirant du 11mm, nous avions un contrat de fourniture de munitions avec la FN Herstal... Qui nous ont allègrement plantés dès le début des hostilités... Bilan: nos troupes se sont retrouvés devant les prussiens à Sedan sans munitions... menant droit à la capitulation...
Ce problèmes est malheureusement d'actualité: Les tenants de la solidarité européenne peuvent méditer comment nos chers partenaires nous plantent systématiquement dans toutes les Opérations Extérieures...
Ce qui compte ce n'est pas tant de disposer de fusils (90.000 fusil ce n'est pas tant que ça) mais de disposer de l'outil industriel pour pouvoir en fabriquer un million en 2 mois... C'est de cela dont on se prive depuis la fermeture de St Étienne... Et ça ne date pas d'aujourd'hui...
Réponse de le 17/09/2015 à 16:24 :
Bonjour ,
En 1978 , la France a acheté 2500 SIG 540 ,c'est Suisse , pour aller au Liban .C'est une bonne arme ...5.56 mm , norme OTAN .
Réponse de le 28/10/2015 à 3:00 :
La Fn hestal a été crée dans les année 1880 , vous raconté n'importe quoi chassepot
a écrit le 15/09/2015 à 22:18 :
acheter local préconisent les donneurs de lecon !!!!.a méditer nos politiques
Réponse de le 18/09/2015 à 14:09 :
Allez: toute la planète, tous les pays, tous les États dans les pays fédéraux, toutes les régions se mettent à acheter "local". Cocorico: la France pourra alors vendre ses TGV, ses centrales nucléaires, etc… à l'étranger! On achètera les bananes (et le café) locales aussi.
a écrit le 15/09/2015 à 19:18 :
A Tulle, il se passe même des fermetures d'armuriers. Mais savez-vous ou se situe Tulle.........allez encore un effort de Corrézien Élyséens !! Dans l'expression "contraintes techniques exigées par la DGA", il faut sûrement comprendre un fusil qui fera papa et maman la bonne et moi et que nos biffins auront entre les mains avant qu'il ne s'enraie face à l’ennemi !!!
Réponse de le 16/09/2015 à 21:59 :
Tulle c'est un coin paumé .
a écrit le 15/09/2015 à 13:34 :
Ainsi donc, les autres membres de l'UE seraient des étrangers !
Des étrangers dont nous ne devons surtout pas dépendre pour quelques armements que ce soit, même petits. Evidemment, ces autres là doivent être nos clients et dépendre ainsi de nous.
"UNION" Européenne dites-vous ? Bigre !
Après cela, on s'étonne du peu d'empressement de ces "étrangers" à venir nous prêter main forte en Afrique lorsque nous y guerroyons...
Réponse de le 21/01/2016 à 12:08 :
C'est pas faux...il est important de considérer l'Europe comme un tout (si on y croit un minimum).
Mais que dirait-tu si on arrêtait de concevoir et de produire les véhicules Renault/Peugeot/Citroën en France ?
C'est un débat qui concerne une culture du savoir faire dans un domaine industriel en particulier. Historiquement identique à la production d'armes individuelles Française.
a écrit le 15/09/2015 à 12:51 :
Lamentable !
Et c'est ainsi pour à peu près tout...
a écrit le 14/09/2015 à 23:45 :
la firme français verney caron a présenté un projet franco israelien. la société française aurait fabriqué sous licence le tavor, fusil d'assaut utilisé par israel, l'inde et d'autres pays tels que l'azerbaidjan, la turquie, la croatie, la géorgie et le portugal.

ce projet qui aurait permit une fabrication en France, n'a pas été retenu bien avant le choix essentiellement pour des raison politiques
Réponse de le 20/11/2015 à 8:17 :
"Lorsque le général de brigade Gal Hirsch a quitté l'armée en 2006, il a lancé - comme beaucoup d'autres officiers israéliens à la retraite - sa propre entreprise d'armements. Hirsch a vendu du matériel militaire au gouvernement géorgien, lequel n'a cependant guère été capable de ralentir l'avance de l'armée russe dans la guerre entre la Géorgie et la Russie en 2008. C'était un rappel pour les clients potentiels d'armes israéliennes, que l'armée israélienne n'a pas été engagée dans une guerre conventionnelle depuis 1973, et que ses technologies ont été perfectionnées pour une utilisation contre les civils palestiniens, pour la plupart non armés. Ce ne sont pas des technologies servant à gagner des guerres mais à DOMINER DES POPULATIONS CIVILES."

source: http://www.middleeasteye.net/fr/opinions/la-forteresse-isra-lienne-les-hauts-et-bas-de-la-vente-d-armes-et-de-la-cybersurveillance
Réponse de le 19/01/2016 à 15:59 :
C'est con, le Tavor est une arme excellente.
a écrit le 14/09/2015 à 18:14 :
C'est très inquiétant tout ça ! On croirait presque que tout est organisé délibérément pour nous couler et nous rendre dépendant. Ainsi plus de fusil français, Alstom vendue aux USA donc plus de turbines françaises, on a besoin de la permission des allemands pour vendre certaines armes, on ne vend pas les mistrals aux russes on perd 1.1 milliards d'euros et en plus on ne vend pas nos hélicos aux polonais comme convenu en échange...Je rajouterai que l'Europe va signer le traité transatlantique TAFTA qui n'est même pas rendu publique avec les USA qui se permettent d'infliger des amendes records aux sociétés étrangères comme BNP et...Alstom et qui ont un appareil d’espionnage ultra sophistiqué bref des tricheurs !
Mais qui gouverne l'Europe et qui gouverne la France ?
Réponse de le 29/01/2016 à 15:01 :
des traitres...
a écrit le 14/09/2015 à 1:45 :
C'est une honte la France va acheter fusil chez les autres, en raison de contraintes techniques exigées et pourquoi l'armée australienne a sélectionné le F90 chez Thales? personnellement je trouve en temps de design le F90 est le plus abouti que les autres.
a écrit le 13/09/2015 à 20:04 :
@MANS X BONSOIR : certains confondent stand de tir et combats !
a écrit le 13/09/2015 à 19:18 :
finalement les socialistes au pouvoir comme tant d'autres politiques de tout bord qui nous culpabilisent, à longueur de journée de ne pas acheter français vont donc passer un marché public avec des sociétés hors de France
C'est aussi la conséquence normale des réductions des dépenses de l'état tant demander par les uns et les autres
C'est aussi peut-être la conséquence de fabricant français qui n'ont pas su évoluer, effectuer de la recherche et développement, s'endormant sur la seule facilité des marchés publics français
Heureusement pour tulle que son ancien maire est le chef des armées ce qui lui permettra de sauvegarder une partie de ses emplois, du moins espérons le pour eux.
Peut-être qu'un jour nous aurons l'épée laser de dark vador qui équipera l'armée française, en attendant on peut toujours essayer de leur donner le casque et l'armure qui va avec !!!
a écrit le 13/09/2015 à 16:51 :
Pourquoi ne pas acheter Français c'est simple .
Pourquoi acheter du SODA ( certes fabriquer en France ) quand on a du COCA à coté . . .
a écrit le 13/09/2015 à 16:08 :
Le titre est faux! Puisque le fusil sera UE, il ne sera pas étranger (sauf s’ils choisissent le Suisse). Faut arrêter avec le franco-français.
a écrit le 13/09/2015 à 8:52 :
acheter Français
ou punir les elus qui achete pour la nation
des produits non fabriquer en France
ceci n'est pas de l'ecconomie mais de la tres haute trahison
qui doit etre sanctionne par la decheance de nationalite
et de toute indemnités tel pension et retraite et soin non couvert
Réponse de le 13/09/2015 à 16:20 :
@helios, Et ton café, il est pas produit en france, donc on va t'enlever tes papiers et ta retraite car tu achètes des produits non fabriqués en france ?
Réponse de le 14/09/2015 à 14:59 :
@Réponse de @helios le 13/09/2015 à 16:20 : "@helios, Et ton café, il est pas produit en france, donc on va t'enlever tes…". Formidable, vous vous répondez à vous-même, et la réponse est très bien, contrairement à votre propre commentaire auquel vous répondez!
Réponse de le 16/09/2015 à 20:36 :
oui mais là on parle pas d'acheter de la rillette à un éleveur français mais d'un nouveau fusil d'assault standard pour l'armer française pour remplacer le FAMAS chère, chiant à entretenir, et presque 1kg plus lourd que ses concurrants, et s'il était en avance sur sont temps au niveau de ses performance c'est clairement plus le cas de nos jour. Bref il faut de la qualité car il est aussi question de la vie de nos soldat hors les fait sont là en france on a plus d'entreprise ayant les compétence pour cette appel d'offre (du moins je suis sure que des entreprise avec l'aide de Tales pourrait faire de très bon fusil en plus de les rendre compatible avec le FELIN mais ça prendrait trop de temps.)
a écrit le 13/09/2015 à 3:58 :
On s'émeut de la perte de souveraineté nationales pour l'achat d'une arme à l'étranger, mais on oublie de préciser que cette "souveraineté" a été perdue depuis belle lurette lorsque la France a cédé son savoir-faire sur la fabrication des munitions de petit calibre en la laissant filer vers une nation étrangére. Le FAMAS est trop particulier pour se satisfaire d'une munition standard qui pose des problèmes de sécurité et d'approvisionnement que nous ne pouvons contrôler.
Réponse de le 17/09/2015 à 16:49 :
Bonjour,
Les cartouches des FAMAS sont achetés aux USA , le problème c'est que le canon du FAMAS n'est pas usiné en intérieur au norme OTAN ; donc pas de tire précis .Le truc du fabriquant du FAMAS c'était de faire une arme qui utilise que des munitions spéciale qu'il fabrique pour " un prix d'or " .
a écrit le 12/09/2015 à 16:14 :
Y a Verney Carron a saint Étienne
a écrit le 12/09/2015 à 14:45 :
Alors y a aucune société française qui peut fabriquer un fusil pas cher et robuste et efficace ? C'est comme chercher une entreprise française qui fabrique des télévisions ou des téléphones portables, y a trop de concurrence...
a écrit le 12/09/2015 à 12:24 :
@ BONJOUR :Je crois qu'une petite erreur semble s'être glissée dans votre commentaire à la place du FUSIL LEBEL il en s'agira pas plutôt du fusil LE FAUCHEUX (en 1914 / 1918°
a écrit le 12/09/2015 à 11:40 :
" "je suis inquiet car, pour la première fois dans l'histoire, depuis trois cents ans, lorsque nous aurons à remplacer le FAMAS, les armées seront dotées d'un fusil qui ne sera pas français...."

Effectivement, c'est regrettable voir criminel : la dépendance à l' étranger doit être une constante dans les approvisionnements et la fabrication de matériels sensibles, indispensables à notre défense, surtout en ces temps de guerre larvée...
Bien que le fournisseur futur face partie de nos alliés, il n'est pas bon, à mon sens, que nos industries locales ne puissent obtenir ce marché...
Manhurin a produit, en son temps, le meilleur révolver en terme de solidité et de fiabilité pour équiper les forces de Police, j'ai nommé le MR73 dont la platine n'a jamais été égalée : pourqu'oi ne pas lui confier la responsabilité de l'équipement de nos forces armées ???
La politique reste, décidemment, un mystère pour moi...
Réponse de le 12/09/2015 à 15:17 :
Monsieur vous avez certainement oublié ou vous faites semblant d 'oublier que tous ces pays ( à part la Suisse ) sont des pays dans l Europe au même titre que la France , alors ou est le problème,,,,!!!Il faudrait quand même une fois pour toute en France d ' arrêter de crier et dans tous les domaines ":ACHETONS FRANCAIS" mais vendons mieux nos produits en Europe !!!! je suis plutôt pour "achetons Europe" ; Si les pays d Europe avait la même mentalité que nous nous ne vendrions plus rien
Réponse de le 17/09/2015 à 22:30 :
Il y en a qui comprennent rien! pauvre Mortimer!
La france a une balance commerciale déficitaire de 3 ou 4% du PIB, l'allemagne excédentaire de 8%, la Suisse du même ordre, etc. C'est quand même pas compliqué de comprendre que l'Europe ne peut marcher avec des déséquilibres pareils, et que c'est des millions d'emplois en moins en France, et des millions en plus par exemple en allemagne, où le chomage n'existe pas d'ailleurs.
a écrit le 12/09/2015 à 11:00 :
Pourquoi dites-vous avec mépris et sans égard pour la langue française : "député Les Républicains" ? Vous ne dites pas "député Le Parti Socialiste" ou "député Le Parti Communiste Français" que je sache ? Pour un sénateur républicain des Etats-Unis, vous diriez "un député républicain", j'en suis certain, alors qu'ils prennent des positions souvent plus à droite que nos Républicains à nous.
a écrit le 12/09/2015 à 8:35 :
l émotion plus ou moins feinte que je peux lire dans les commentaires peut se comprendre, les symboles sont importants. Cependant vu les volumes, je ne vois pas de quoi fouetter un chat. On cherche des économies partout et c'est logique que ce ne soit pas le secteur publique qui finance des industries non rentables ( et donc incapable d'innover et d'investir) qui se contenterait de livrer quelques milliers de fusils par an...Je lis que une était à Tulle, qu'est qu on lirait pas encore sur Hollande si il finançait à perte une manufacture...
J'espère que nos soldats auront le meilleur fusil et que par conséquent leur avis sera déterminant. Ce qui ne sera pas dépensé sur ce poste permettra d'autres investissements ( ou plutôt un moindre désinvestissement..) et c'est un secret de polichinelle de dire que nos armées en ont besoin.
Si on prend de la sous traitance en plus, c'est parfait.
Y aura t il en France des ingénieurs ingénieux , des entrepreneurs entreprenants et des investisseurs pour les suivre, capables de créer les fusils et armes de demain à un prix compétitif? Voilà la seule question désormais.
a écrit le 11/09/2015 à 23:24 :
Quand les journalistes cesseront le petit jeu puéril de systématiquement dire "les "republicains pour désigner un député, de ce parti: comme si on disait le député"parti" socaliste machin pour désigner un socialiste ?
Réponse de le 12/09/2015 à 11:08 :
Entièrement d'accord avec vous. "Le Figaro" parle de députés socialistes, écologistes ou communistes sans se pincer le nez, alors que la sincérité "socialiste" (sans parler des "radicaux") de ces députés est plus contestable que le côté "républicain" des Républicains, que l'on soit d'accord avec eux ou non.
Réponse de le 12/09/2015 à 12:36 :
Ne jouez pas aux naïfs. C'est tout l'amalgame voulu par Sarkozy. Tous les partis de France ne se réclament pas socialistes ou communistes, par contre tous se veulent républicains. C'est le fait de s'approprier les valeurs de la République (les défenseurs de la République française, c'est nous, c'est notre partie) qui est contesté et contestable.
Réponse de le 12/09/2015 à 17:18 :
1/il ne vous aura pas échappé que les députés républicains siègent au congrès US...
2/l histoire de la droite française a été pendant très très longtemps bien loin de supporter la République..
3/quand le rpr, pardon l'ump cessera t elle son petit jeu puéril de changer aussi souvent de nom...
4/il me semble que lors de son premier passage en justice, l'argument de l ump était de dire que tout était ok puisque le nom est LES Républicains.
5/vous connaissez l'histoire de l arroseur arrosé ou l'expression tel est pris qui croyais prendre...
6/des idées sinon au parti les republicains ou on continue de mouliner sur le nom de la boite?

Madames, Messieurs les journalistes poursuivaient votre travail sans subir de pression.
Réponse de le 13/09/2015 à 2:47 :
Parce que le nom du parti ce n'est pas "parti républicain" mais "Les Républicains" l'article fait parti intégrante du nom. On ne peut s'approprier les valeurs de la République.
Réponse de le 15/09/2015 à 13:58 :
Pour répondre à nico : Au Congrès, c'est le Parti Républicain qui siège et non "les républicains". La nuance est de taille...
a écrit le 11/09/2015 à 22:54 :
Plutôt que de rester sur une conception de près de 150 ans, ne pourrait on pas aller vers des armes lasers ou aux rayons paralysants, privilégier la "fonte physique" de l'adversaire, ou son incapacité cognitive, visuelle ou sensorielle, serait tout de même plus "futuriste". Il faudrait peut être que nos super polytechniciens regardent certains films de Schwarzenegger et se fourbissent les neurones pour "inventer" une arme du genre fusil à munitions electroplasmiques dans lequel l'impact du fusil ne laisserait de "l'adversaire", qu'un amas de carbone. Mais s'ils voulaient réellement nous permettre de nous défendre, le mieux serait d"armer tous les français de souche, car avec un appel d'offre de 25000 fusils, j'ai la certitude qu'on est " vendus" au petromonarchies.
Réponse de le 14/09/2015 à 13:03 :
J'irai meme plus loin pourquoi ne pas armer nos soldats de sabre laser et pistoler laser.

Enfin pour la formation je propose de recruter des jedis afin d'etre sur de maitriser la force.

@gg39: Etes vous d'accord?
a écrit le 11/09/2015 à 22:52 :
@DURANDI Bonsoir : cessez avec ces cocoricos ridicules ce que vous dites de l' AK47 EST COMPLETEMENT OBSOLETE !!!!!! IL A FAIT DES PROPRES ......., avez vous déjà tiré avec cette arme ??? j'ai tiré avec cette arme je l'ai trouvée précise, robuste d'un maniement facile est surtout facile a réparer lorsqu'on fait la guerre ce qui compte c'est de "rafaler" un point c'est tout le fusil israélien très très bon mais fragile comme le uzi .....fragile comme une jeune fille ! Encore une eptite chose ce n'est pas pour rien qu'on retrouve dans les maquis que des AK47 KALACHNIKOV
Réponse de le 12/09/2015 à 12:00 :
J'ai moi même tiré au AK47 et je vous rejoints sur un point : c 'est une arme increvable, tirant jusqu'à que son canon rougisse sous la chaleur des tirs et que je n'ai jamais vu victime d'un enrayement (contrairement au M16/CAR15) trop fragile...) Mais je n'imagine pas les états majors français obtenir des Russes une licence de fabrication en France...
Réponse de le 15/09/2015 à 23:42 :
on est depuis longtemps plus au M16 A1 ah ah, la kalach c'est de l'histoire ancienn, nous parlons d'armée régulière qui peuvent transformer leurs fusils en lance grenade. Le Tavor utilise le le M203 qui n'est plus utilisé en France . Tout est politique
a écrit le 11/09/2015 à 21:43 :
La perte de savoir-faire industriel français atteint décidément un niveau alarmant.
a écrit le 11/09/2015 à 20:27 :
hélas il y a d'autres produits pour l'arme qui sont fabriqués à l'étranger, c'est honteux et scandaleux et après ils viennent nous prêcher d'acheter français
a écrit le 11/09/2015 à 20:07 :
Bah, les hélices du Charles de Gaulle sont bien américaines, celles produites en France à l'origine ont rendu l'âme assez rapidement. Par contre le calibre 5,56 parait un peu juste, est-ce le même que celui des H&K 417 achetés il y a quelques années pour équiper (quelques) militaires envoyés en Afghanistan?
a écrit le 11/09/2015 à 19:54 :
J'espère que la FN d'Herstal gagnera, vu que c'est probablement le SCAR qui est proposé. C'est probablement le fusil le mieux adapté. Le Swiss Arms est probablement le plus cher et la qualité suisse est surfaite. Idem pour le H&K allemand, on connait les problèmes que la Bundeswehr a avec ses fusils (c'est facile de donner de l'argent aux entreprises afin d'avoir une meilleure économie, mais il y en a forcément qui en pâtissent).
Quant au Beretta, il faut s'attendre au meilleur comme au pire.

Pour la non-représentation de la France, voilà ce qu'il en coûte de vouloir à tout prix mettre des lois sur le contrôle des armes, en rendant l'achat très complexe. Les armureries ne peuvent plus prospérer grâce au marché local et par conséquent ne peuvent plus rien présenter à l'armée. Quand on sait qu'on n'est à aucun moment propriétaire de son arme, puisque l'Etat peut nous obliger à nous en séparer en cas de refus de renouvellement d'autorisation, il n'est pas étonnant de voir ce qu'est devenu l'industrie de l'armement "de base" (je ne parle pas des équipements hi-tech). Pourtant, avant 1939, il n'y avait pas en France de tueries comme aux USA actuellement, preuve que le problème est un problème de mentalité et non pas de possession d'armes.
Réponse de le 12/09/2015 à 12:08 :
Effectivement! les contraintes pesant sur le tir sportif a tué petit à petit l'industrie armurière française sans empêcher le moins du monde le premier "banlieusard" venu de se procurer des AK47 tirant en rafales (interdits même aux tireurs sportifs : coup par coup seulement...) pour un prix très raisonnable et en toute illégalité....Mais en France, il est de tradition, depuis 1939, de faire la chasse aux fous dangereux qui osent encore s'entrainer au tir !!!
Les actes héroïques des maquisards entrainés au maniement des armes qui ont grandement contribués à notre libération contre l'occupant en 39-40 n'ont jamais été attribués à cette capacité à manier les armes du fait de leur possession libre
Réponse de le 22/09/2015 à 16:46 :
la guerre n'est pas un stand de tir!!!!!
a écrit le 11/09/2015 à 18:08 :
Pas un mot sur l'offre de Verney-Caron déposée il y a quelques mois...
a écrit le 11/09/2015 à 17:51 :
Toutes les pleureuses tricolore sont de sortie.

Avant de débattre renseignez vous sur l'histoire des armes.

ça fait belle lurette que le savoir a été perdu...
Même le si connu FAMAS n'est plus fabriqué en France à 100% sont canon est sous traité en Italie je crois...

Il n'y a plus d'industrie capable de fournir au niveau national point.

Ce serait déjà une vraie nouvelle si la sous traitance pouvait se faire à prix honnête sur le territoire.

Pour le reste... Mieux vaut une bonne arme sous licence qu'une bouse nationale.

D'ailleurs même pour les munitions 5.56 il n'y a plus de fabriquant français...
Réponse de le 12/09/2015 à 15:26 :
Votre réaction est amusante. Elle me renvoie à un député pleurnicheur qui devant De Gaulle disait "La France est petite". De Gaulle l'a toisé et lui a répondu : "Monsieur, relevez-vous !".
a écrit le 11/09/2015 à 17:11 :
Quelle sera la réaction lorsque l'on parlera des chars... !?
a écrit le 11/09/2015 à 16:45 :
Le successeur du FAMAS 's'il ne sera pas français sera européen , chacun utilise ne monnaie commune l'Euro....
Réponse de le 11/09/2015 à 21:41 :
Pas la Suisse ni pour le moment la Croatie.
a écrit le 11/09/2015 à 15:50 :
France a vendre grande braderie, armée à louer.
a écrit le 11/09/2015 à 14:59 :
Petite rectification: Thales n'a pas vraiment développé le F90. Le Stey AUG dont est base le F90 a été crée par l'autrichien Steyr, et Thales le produit par procuration. C'est très malheureux que ce fusil ne soit d'ailleurs pas en lice.
a écrit le 11/09/2015 à 14:48 :
@ BONJOUR : encore un grand succès de HOLLANDE nous ne sommes même plus capable de fournir nos propres armes alors cher Président Normal (M.D.R.) pourquoi ne pas opter pour la KALACHNIKOV . Arme extraordinaire d'un entretetien fort simple même un enfant pour l'entretenir , pas chère, fiable excellent rapport qualité prix, facile à manipuler même en enfant sait s'en servir alors là ...... t le summum pour les munitions : ET UN ATOUT MAJEUR !!!!!! DANS N'IMPORTE QUEL PAYS OU LA FRANCE POURRA ETRE ENGAGEE ... NOS SOLDATS TROUVERONT DES MUNITIONS SUR PLACE c'est quand même un grand avantage stratégique NON ............................................................................................................................................. IL NE RESTE PLUS QU UN OBSTACLE A FRANCHIR .... FAIRE accepter par le grand frère cette idée d'achat ben au caniche de faire le maximum de ronds de jambe !
Réponse de le 11/09/2015 à 16:55 :
Je vois mal un militaire tirer dans un aéroport, centre commercial... avec un famas, alors avec une kalach, l'opération sentinelle ne servirait plus à rien...
Réponse de le 11/09/2015 à 19:57 :
L'AK-47, un des fusils les moins précis au monde, avec une munition bien trop puissante pour le tir en rafale.
Et concernant la quantité de munition, la SS109 est probablement bien plus produite que la 7.62 M43, qui sont d'ailleurs souvent de mauvaise qualité. L'AK-47 est une arme complètement démodé, bien moins efficace que les fusils occidentaux du 21ème siècle
Réponse de le 15/09/2015 à 13:50 :
Pourquoi pas le Sturmgewehr 44 ?
a écrit le 11/09/2015 à 14:19 :
soyons réalistes... besoin de 90.000 fusils, pour 25 ans de durée (pour le FAMAS ). on entretien pas une industrie nationale avec des volumes si faibles. Ou alors, on devient des cadors à l’export...Les industriel étrangers qu i postulent viennent de pays avec des armées très, très réduites !
a écrit le 11/09/2015 à 14:18 :
Les islamistes qui utilisent des AK russes ne se posent pas des questions existentielles sur l'origine de leurs fusils...
a écrit le 11/09/2015 à 14:02 :
Le prochain fusil de l'armée française sera bien étranger ..?....... Bravo voila une bonne décision --- plus --- ( j'espère que s'il y a un conflit nous aurons des cartouches pour tirer avec ces armes , pas comme avec les médicaments ! ) , les véhicules ''ford'' --- plus l'habillement --- de la nourriture , les médicaments ... 40000 salariés non déclarés ......etc , le chômage baisse --?-- les impôts du citoyen font travailler les autres ....................... dans le monde ........et nous nous travaillons pour qui.....???????????????
a écrit le 11/09/2015 à 13:44 :
Pas de quoi pleurer. Tout ce qu’il a été perdu, avait été perdu il y a très bon moment. Honnêtement les constructeurs et les inventeurs français n’ont proposé rien d’intéressant depuis un bon moment (Renaud Kerbrat ?). De plus il est très difficile de fonctionner uniquement sur le marché militaire. Aux E.-U. Colt s’est relaxé avec des commandes gouvernementales et maintenant sa situation est loin d’être glorieuse. A propos, une grosse part d’armes à feu légères de l’armée américaine est produite et/ou développée par des producteurs étrangers (FN (M4), H&K (HK416), Beretta (M92) etc.), mais ils produisent localement.
Ainsi, soit vous avez de grosses boites (FN, H&K etc.) qui travaillent sur tous les marchés (civils, militaires, forces d’ordre) dans plusieurs pays, soit vous avez des producteurs moyens qui travaillent majoritairement pour le marché civile et sont actifs à l’international. Dans le domaine des armes à feu de ce genre en France il n’y a ni les uns, ni les autres depuis un bon moment. D’autre côté l’équipement industriel se développe, et la production des armes de qualité est possible même pour des petits boites. Je ne sais pas combien de producteurs de fusils à base de M4/M16 existent aux Etats-Unis, mais surement plusieurs dizaines.
Par contre dans le cadre de cet appel d’offres il semble logique d’obtenir un maximum de participation pour les producteurs locaux y compris ceux mentionnés dans l’article.
a écrit le 11/09/2015 à 13:41 :
"Le prochain fusil de l'armée française sera bien étranger"... ça tombe bien ! son soldat aussi ....
a écrit le 11/09/2015 à 13:39 :
Le plus important n'est pas l'arme mais la munition, c'est la munition qui fait toute la différence... Nous pourrions fabriquer des modèles standard reposant sur des fusils éprouvé et avoir un vrai labo R&D sur les munitions...

Quand tu vois un 406 cheytac fait mieux qu'un 50...

Pratiquant de tir depuis le plus jeune age.
Réponse de le 11/09/2015 à 20:00 :
Du 406 Cheytac dans un fusil d'assaut ???
a écrit le 11/09/2015 à 11:30 :
Ah non, je suis ulcéré !! des fusils belges ?! non mais... Et pourquoi notre armée ne se dote pas du fusil IMI Tavor TAR-21 de fabrication israélienne ? c'est le meilleur du monde et je suis sûr que notre bon Fabius national saura trouver des prix très avantageux dans un tel achat. Arrêtons d'acheter des fusils belges ou allemands, l'avenir de l'Europe se trouve ailleurs.... Pensez-y.
Réponse de le 11/09/2015 à 20:01 :
Le Tavor est tellement "bon" que les soldats israëliens essayent tous de trouver un M4 dans les surplus de l'armée. Ce fusil est très mal équilibré.
Réponse de le 02/04/2016 à 12:30 :
et pourquoi pas le fabriquer en France le tavor !?!? le copier et l'amméliorer,
sans demander l'avis d'israel. Si je ne dis pas de betise, Tsahal à volé un mirage 2000 et l'a copié.
a écrit le 11/09/2015 à 11:28 :
étonnant..... enfin, je me comprends.....la France est un des premiers budget militaire de l'europe, 33 ùilliards d'euros, et le pays qui intervient le plus a l'extéreiur.....
mais on est infoutu d'avoir garder une industrie militaire de base..... et d'exporter notre savoir faire sur ces mêmes matériels.....

ce n'est pas la faute des syndicats ni des salariés... mais bien celle de nos élites politiques et industrielles.....

les desastres succèdent aux desastres..... depuis 30 ans..... l'ambition française est dans les mots, pas dans les actes.....

les allemands ont une armée à la dérive..... mais une industrie de l'armement florissante
a écrit le 11/09/2015 à 11:13 :
Que fabrique-t-on encore ? SVP, faites-moi la liste.
Réponse de le 11/09/2015 à 14:59 :
Des chômeurs ,même qu'on en importe!
Réponse de le 11/09/2015 à 17:03 :
et de riches patrons, 8 à 16 millions pour seulement deux ans de travail comme prime de départ (pourtant ces bien lui qui démissionne). Cette somme paye combien d'année à temps plein de SMIC? ou disons combien de siècle?
Réponse de le 12/09/2015 à 12:35 :
@WIDERSTAND bonjour : HA !!!!!..... MAIS NON .... je ne pas laisser dire une chose pareil sans réagir avec violence excusez moi ! CE QU ON FABRIQUE EN FRANCE laissez moi réflêchir ..... bon je réflêchirai plus tard ce qu'on fabrique en FRANCE MAIS MON CHER AMI..... LE COCORICO FRANCAIS connu dans le monde entier TOUJOURS IMITE MAIS JAMAIS EGALE PUIS ........ IL Y A le mensonge présidentielle toujours imité mais jamais égalé !!!!!! alors au lieu de médire ........
a écrit le 11/09/2015 à 11:03 :
même quand on achète une arme moderne pour du tir sportif en club, c'est étranger. Merci aux associations bien pensantes (financées par nos impôts) qui "nettoient" le paysage industriel (auto, moto, armes), agricole (fermes rentables) et tertiaire (parcs ludiques) à coup de matraquage idéologique bien pensant relayé par les médias.
a écrit le 11/09/2015 à 11:01 :
Il est regrettable que nos armés soient équipées de fusils étrangers mais le plus important c'est la qualité de ces armes qui doit primer au détriment du prix ou de l'origine.
Nos militaires doivent choisir en toute objectivité car leur vie en dépend.
Réponse de le 11/09/2015 à 17:05 :
Comme vous dites "devraient choisir" malheureusement ce n'est pas eux qui le font mais bien les politiciens et grands patrons et leurs bagchiches
Réponse de le 11/09/2015 à 17:30 :
Bizarre votre commentaire. Ambigu. Inquiétant.
Est-ce que vous diriez le même si ces fusils étaient fabriqués en Russie ou en Chine ?
a écrit le 11/09/2015 à 10:38 :
Vous semblez surpris labette. Je vous rappelle que la France en tant que nation disparait peu à peu et il n'y a plus rien de stratégique sauf l'argent: Nos industries d'armements sont toutes fermées où privatisées (DCNS, MBDA, SAFRAN, THALES etc..) où le seront (Nexter ex GIAT 100% état fabriquant de chars de blindés d'armes et de munitions) sera alliée à 50-50 avec l'entreprise familliale Allemande KMW 100% privée). Cette phrase de Mr Ledrian "Conformément à la réglementation, nous avons dû lancer un appel d'offres européen, puisque, avec les nouveaux dispositifs, nous y sommes tenus" resume à elle seule tout le mal de notre industrie d'armement autrefois si florissante (merci l'UE).
Tulle n'a jamais fabriqué le FAMAS c'était St Etienne, de plus, les 120 salariés de Nexter restants sur Tulle aprécieront d'apprendre qu'ils sont fermés... même si il est vrai que cela ne devrait plus tarder: 900 salariés en 1998, 120 à ce jour (bonne gestion de son ancien maire Mr Hollande).
Non seulement les gouvernements ne reviendront pas sur leurs pertes voulues de souveraineté mais ils finiront de tout brader jusqu'au nucléaire qui est le dernier secteur protégé.
a écrit le 11/09/2015 à 10:26 :
On en est pas encore aux armes lasers ou aux rayons paralysants, un fusil, ça n'a pas changé de conception depuis 150 ans, mais il y a des modifications de doctrine, privilégier la portée, la précision, le diamètre, la cadence ou autre chose toujours au détriment d'une ou plusieurs autres caractéristiques, la qualité du métal évolue de son côté mais pas tant que ça, l'affaire des fusils allemands qui surchauffent vite en est un exemple. Il y a un effet de mode inhérent surtout au niveau du design, on veut du neuf et on se persuade que l'ancien est bon à jeter. Il y aura forcément un effet de concentration majeur du secteur industriel et tout le monde ne peut pas conserver une industrie nationale, dorénavant on pense européen( et même europe de l'ouest), calmons-nous nous n'achèterons pas encore nos fusils aux chinois de sitôt.
a écrit le 11/09/2015 à 10:26 :
L'industrie de l'armement n'est pas qu'une industrie de la mort ou on cherche à etre le plus efficace c'est aussi un point économique et stratégique important qu'il ne faut pas délégué à une autre puissante sous peine de devenir son "vassal". Les américains l'on bien compris peut importe la qualité de leur armes (on s'en fout ) le F-35 sera un avion lamentable pourtant il est un vecteur important d'emploi au EU et permet au states d'étendre subtilement leur influence sur un marché ou la concurrence est trop limité. Ne plus fabriquer nos propre armes c'est un premier pas dans une spirale infernale. L'état aurais plus intérêt à reconstruire des usines et choisir une alternative nationale sur ce coup, car si on délègue à la fois la production et la conception il nous faudra systématiquement demander la permission à l'état fournisseur d'intervenir dans tel ou tel conflit sous peine de se retrouver sans armes et munitions.
a écrit le 11/09/2015 à 10:22 :
21 000 fusils pour défendre une pays de 68 millions d'habitants, çà fait vraiment cheap
l'armée française toujours sous-équipée ?
a écrit le 11/09/2015 à 10:07 :
amusant les reactions.... qui croit encore qu une guerre se gagne avec un fusil ???
meme la premiere guerre mondiale n a pas ete gagnee avec un fusil (mais plus avec l artillerie voire les chars et l aviation)

fabriquer un fusil francais c est avoir une arme qui coute bien plus chere (et donc atiller dans d autres depenses). doit on avoir des fusils francais ou des drones francais ???
Réponse de le 11/09/2015 à 13:54 :
Napoléon III avait cru hautement malin de se fournir en munition chez Herstal. Moins cher, plus économique donc plus adapté aux rigueurs budgétaires. Puis la guerre en 1870 éclata avec la Prusse. Les stocks de munitions baissaient à vue d'oeil et les réapprovisonnement depuis la Belgique n'arrivaient pas. A Sedan, Napoléon capitula, encerclé et n'ayant pratiquement plus aucunes cartouches. Après la guerre, on enquêta. Et on découvrit avec stupeur que la manufacture d'arme appartenait au Kronprinz allemand grâce à un savant montage financier. On aurait pu croire que cette leçon aux conséquences catastrophiques dans notre histoire aurait définitivement fait comprendre l'impératif d'être indépendant militairement. Même pas. Nos dirigeants sont des gens dangereux qui bradent jusqu'à notre police d'assurance.
Réponse de le 11/09/2015 à 16:54 :
Faux, l'EI gagne, Boko Haram gagne, (pour le moment) ces gens n'ont que des fusils et des pickups.
Le fusil, c'est le fantassin, le fantassin, c'est l'avenir !
Réponse de le 11/09/2015 à 17:07 :
Vous croyez que les militaire dans les aéroport ont une radio pour qu'un mirage lance son missile sur le terroriste? Sans leur fusil, ils servent a quoi dans l'opération sentinelle? Juste de cible?
Réponse de le 11/09/2015 à 17:31 :
Diable, vous reecrivez l histoire... La defaite de 70 n a pas eut lieu a cause d un manque de cartouches ...
extrait de wikipedia "Mal préparés, le plus souvent inférieurs en nombre et très mal commandés, les Français furent sévèrement battus dans plusieurs batailles, où ils firent cependant quelquefois preuve de panache : menacé d'encerclement par l'armée du Kronprinz à Frœschwiller, Mac Mahon sacrifia sa cavalerie pour dégager un axe de retraite vers Metz et Verdun.

À la bataille de Frœschwiller-Wœrth, les régiments cuirassiers chargèrent héroïquement dans Frœschwiller et dans Morsbronn où ils furent écrasés par les coalisés : des premier et deuxième régiments de cuirassiers il ne resta que peu de survivants14.

Le 18 août, la Bataille de Saint-Privat enferma définitivement l'armée de Bazaine (près de 200 000 hommes) dans Metz, réputée imprenable. Un long siège commença.

Le 2 septembre, à la bataille de Sedan, l'empereur des Français Napoléon III capitula avec 39 généraux, 70 000 à 100 000 soldats, 419 à 650 canons, 6 000 à 10 000 chevaux, 553 pièces de campagne et de siège et 66 000 fusils.

À Metz, le maréchal Bazaine capitula le 19 octobre, livrant trois maréchaux, 6 000 officiers, 170 000 à 180 000 soldats, 1 660 canons, 278 000 fusils, 3 millions d'obus, 23 millions de cartouches et l’organisation de l'armée impériale française en août 187015. Le gros des unités de l'armée régulière était alors hors de combat."

Je doute que Bazaine est capitule car il manquait de cartouches (23 millions d apres wikipedia) et en plus se retrancher a ete une erreur majeure !!!
Réponse de le 11/09/2015 à 17:50 :
@ BONJOUR : cher ami vous oubliez une chose fini al guerre de papa même grand papa ce sera une guerre de partisans comme la même DAECH vos blindés, vos avions et autres missiles ne peuvent pas servir dans ce genre de conflit alors une bonne KALACH et voilà tout ex avec les frappes aériennes justes bonnes à tuer des femmes des enfants et des innocents !!!! beaucoup de bruit pour très peu de résultats
a écrit le 11/09/2015 à 10:05 :
C'est vraiment terrible comme nouvelle le FAMAS est un excellent fusil d'assault munis d'un aim point c'est je pense une arme d'une précision et maniabilité qui n'a rien à envier à ses équivalents notament M16 5,56 également qui sera surement son successeur..
Quitte à intervenir sur des conflits plus ou moins légitimes, l'état aurait au moins pu relancer la production.
Réponse de le 15/09/2015 à 13:37 :
Le M16 ne risque pas d'en être le successeur.
a écrit le 11/09/2015 à 10:02 :
Selon Le Drian : "nous avons dû lancer un appel d'offres européen car nous y sommes tenus" !!! Foutaises ! Nous savons que nos amis européens "pipent" les dés par le dumping social et économique, en outre on constate tous les jours que la réciproque des appels d'offres ne fonctionne pas souvent ! Mais il est vrai qu'acheter des armes à l'étranger pour nos piou-pious nationaux est autrement plus facile que de booster notre industrie, ou forcer Bruxelles à former une armée européenne des pays membres pour intervenir dans les conflits actuels (Je pense très fortement à l'éradication de Daesh avec ou sans les pays riverains de la Syrie et de l'Irak, ce qui mettrait un terme à cette migration incontrôlée).
Réponse de le 11/09/2015 à 17:16 :
C'est dommage que pour les intervention en Afrique l'Europe n'impose pas aussi un appel d'offre...
a écrit le 11/09/2015 à 9:35 :
On continue la délocalisation, la dépendance, la vente a la découpe de la France...!
a écrit le 11/09/2015 à 9:18 :
Comment peut-on en arriver là ? ce n'st pas qu'une question de prix, il FAUT que les armes soient fabriquées chez nous, une évidence stratégique. De la même façon qu'il est évident que nos stocks d'armes doivent être très bien gardés ... Le pire serait que les anglo-saxons construisent cette arme, eux qui ne nous veulent certainement pas que du bien !
Je me souviens de mon service militaire, nous tirions souvent, le fusil était excellent. Comment l'Etat peut-il laisser tomber une industrie stratégique ? Je suis sidéré et très en colère.
a écrit le 11/09/2015 à 9:15 :
N'étant pas spécialiste de l'armement, je me garderai d'intervenir dans le débat sur les qualités de tel ou tel arme, mais en cas de conflit sur le territoire européen qui nous fournira les armes, les Américains ?
Réponse de le 11/09/2015 à 17:17 :
La même chose que leur drones ou A400M...
a écrit le 11/09/2015 à 8:59 :
Mais bien sûr. Comment a-t-on pu accepter cela ? Ces appels d'offres "européens", que ce soit sur les services météo ou sur l'armement, sont une trahison pure et simple de la France par les idéologues européistes.
a écrit le 11/09/2015 à 8:56 :
La France, vendeur d'armes séculaire, qui achète ses armes à l'étranger ? Serait-ce un nouveau signe de la décrépitude du pays :-)
a écrit le 11/09/2015 à 8:34 :
Une perte encore de savoir faire.... Il faut dire que nous somme les spécialités du savoir fermer une usine en France, tous doucement on réduits les commandes, on ne gagne pas de contract a l'exportation, on fermer Apres de longue Annee d'attente.... Puis un matin, on est surpris de ne plus rien faire par nous meme, et puis nos décideur nous explique qu'il nous faut acheter étranger..... Sa s'est de la gestion... Le maintient d'un savoir faire... Le defence d'un outis industriel.... Apres personne ne comprends qu'ils n'y est pas de travail dans notre pays... Après avoir vendu acierlors, Alstom, Giat, Renault trust, puis le reste.... On est surpris d'être desindustriser et d'être pauvre.... Sa s'est de la bonne gestion de nos politiques..... Depuis 30 ans ils coule n'autre pays et ils sont toujours au pouvoir....
a écrit le 11/09/2015 à 7:52 :
La préférence étrangère continue... Evidemment, si ça peut donner des percuteurs qui ne cassent pas comme du verre, on peut comprendre. Enfin, on pourrait surtout comprendre que les décideurs publics (politiques et administratifs) qui ont choisi le FAMAS soient poursuivis en justice, tellement la faiblesse "congénitale" du percuteur était apparente...
a écrit le 11/09/2015 à 7:35 :
dommage que la france ait abandonnée son industrie d'armement au profit d'une logique purement comptable et encore dommage qu'en matière de défense de notre pays nous devions suivre la règlementation européenne !
Réponse de le 11/09/2015 à 8:59 :
La France a perdu sa souveraineté militaire, économique et sociale depuis la seconde guerre mondiale, et encore plus depuis son adhésion à l'OTAN. Après la ratification de l'accord transatlantique, nous n'aurons même plus un semblant d'indépendance.
a écrit le 11/09/2015 à 7:22 :
HK et SIGS sont les meilleurs armes actuellement sur le marché ...reste a savoir si l'armée retient comme critères de définition de l'adjudication ...le mieux disant ou le moins disant...?
Réponse de le 11/09/2015 à 8:11 :
Je ne suis pas d'accord avec vous. Sur quels bases vous basez vous ? Comment HK ou SIG peut-il être meilleur que FN ou Beretta ?
A bon entendeur
Réponse de le 11/09/2015 à 11:47 :
le SIG oui certainement, mais pas le HK 36 ! l'armée allemande est en procés avec HK .... le canon se dilate au bout de plusieurs tirs !! le FN et le Beretta sont trés acceptables. Quant au croate??
a écrit le 11/09/2015 à 7:19 :
Tiens donc ? On n'est plus capable de construire "des flingos" cheux nous ? Où sont nos "MAS 36" .... pour les plus vieux , ou encore LES "MAS 60" pour les (un peu) moins vieux ? La manufacture d'armes de saint Étienne ne fait plus d'armes ? Plus de fusils ? On est OBLIGÉ D'IMPORTER DES FLINGUES ? Tu parles d'un pays naze ? Même pas foutu d'armer ses soldats ? J'ai honte tiens !
Réponse de le 22/09/2015 à 0:45 :
..MAS 36, puis MAS 49, puis MAS 49/56 et enfin FAMAS.

Moi, cela fait 40 ans que j'ai honte de la route empruntée.
..Et j'ai bien peur qu'elle ne soit sans retour.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :