Pourquoi la France va acheter des avions de transport tactique américains

 |   |  1336  mots
Je tiens aux quatre C-130 et nous les obtiendrons, avait expliqué le chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers, le 21 mai à l'Assemblée nationale.
"Je tiens aux quatre C-130 et nous les obtiendrons", avait expliqué le chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers, le 21 mai à l'Assemblée nationale. (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
Selon nos informations, la direction générale de l'armement a envoyé au Pentagone une demande de cotation pour l'achat de quatre avions de transport tactique américains C-130. Cet été, elle a lancé en parallèle une demande d'information pour l'acquisition de 4 C-130 d'occasion.

Attention dossier sensible. L'achat de quatre avions de transport tactique supplémentaires dans le cadre de la loi de programmation militaire actualisée, qui consacre une enveloppe de 1,5 milliard d'euros à l'achat de nouveaux matériels, est un sujet effectivement très, très sensible entre la délégation générale de l'armement (DGA), l'état-major des armées (EMA) et le cabinet du ministre de la Défense. Sans compter le lobbying d'Airbus Group qui a tout fait pour faire capoter l'opération, le groupe jugeant cette acquisition hostile à l'A400M, dont certaines missions sont pourtant en retard. Mais le dossier sera bien sur le bureau de Jean-Yves Le Drian d'ici à la fin de l'année. Comme prévu... La décision devrait être prise à la fin 2015 et la commande est attendue en 2016.

Cette acquisition "permettra de renforcer nos capacités de transport aérien tactique, qui sont excessivement sollicitées. Nous étudions la mise à disposition de quatre nouveaux appareils C130 et avons provisionné des crédits à cette fin", avait expliqué Jean-Yves Le Drian le 4 juin à l'Assemblée nationale.

Mais cela n'aura pas été sans mal. Car l'enveloppe budgétaire prévue dans le cadre de cet achat est serrée. Soit 330 millions d'euros, selon nos informations. Beaucoup trop serrée, selon la DGA, pour s'offrir quatre C130 neufs produits par Lockheed Martin avec les équipements demandés, la logistique et les formations nécessaires. Le prix unitaire d'un C130 s'élève à 90 millions de dollars environ, a précisé le délégué général pour l'armement (DGA) Laurent Collet-Billon, le 21 mai dernier à l'Assemblée nationale. Mais il a estimé que l'acquisition de quatre C-130J neufs s'élèverait à 800 millions d'euros environ. Un montant qui "correspondait aux prix communiqués à la faveur de contacts sur place, aux États-Unis".

"Si le contrat est si onéreux, c'est non seulement parce que le C-130J est la dernière version produite par Lockheed Martin, mais aussi parce que ses moteurs, son avionique et son pilotage sont différents - le nombre de pilotes est réduit à deux -, d'où la nécessité d'acheter des services d'instruction des personnels, des simulateurs et de la logistique supplémentaire", a-t-il précisé.

Une demande de cotation envoyée au Pentagone

Pour autant, selon plusieurs sources concordantes, la DGA a envoyé en début de semaine dernière au Pentagone une demande de cotation, à travers le programme américain FMS (Foreign Military Sales), pour un éventuel achat de quatre avions de transport tactique C130 neufs. A la grande satisfaction de l'EMA qui pousse, tout comme l'armée de l'air, cet achat, notamment en raison du vieillissement accéléré des déjà très vieux Transall.

"Je tiens aux quatre C-130 et nous les obtiendrons", avait expliqué le chef d'état-major des armées, le général Pierre de Villiers, le 21 mai à l'Assemblée nationale. Au sein de l'EMA, on assure que le C130 reste complémentaire à l'A400M. "Il n'est pas en concurrence avec l'avion d'Airbus Group. Nous en avons besoin pour optimiser nos ressources et nos budgets, ce qui ne serait pas le cas si nous n'avions que des A400M", explique-t-on à La Tribune. "L'A400M dispose de capacités tactiques, mais il ne constitue pas, à proprement parler, un avion tactique au sens où l'étaient le Transall ou même les C-130", a pour sa part précisé Laurent Collet-Billon.

En août, la DGA avait également lancé en parallèle une demande d'information pour l'acquisition de 4 C130 d'occasion. Au ministre de la Défense donc de décider s'il veut dépasser le montant de 330 millions ou s'y conformer. Dans le premier cas, cela nécessiterait au ministère de revoir certaines acquisitions et/ou étaler des livraisons. Ce qui pourrait créer des tensions entre les différentes armées.

Quels C130?

Quels C130? Neufs ou d'occasion? Cela fait l'objet de débats intenses entre la DGA, l'EMA et le cabinet du ministre et a provoqué aussi quelques bisbilles. L'achat des C130 pourrait concerner des C130J américains neufs ou de C130H d'occasion. Le prix est un paramètre à prendre en compte. Mais pas que...  La DGA penche pour des C130 d'occasion mais à l'EMA, on estime, que les avions qui sont sur le marché actuellement, sont beaucoup trop âgés.

"Nous nous sommes donc rabattus sur un montant qui, compatible avec l'enveloppe de 1,5 milliard, n'en est pas pour autant irréaliste : il correspond à l'acquisition de quatre C-130H d'occasion. (...) Nous envisageons l'acquisition de C130H de bonne qualité, dotés, si possible, d'une avionique et de moteurs similaires à ceux de nos propres avions remis à niveau", a expliqué Laurent Collet-Billon.

L'acquisition d'avions d'occasion trop âgés pourrait occasionner pour les armées de nouvelles charges en matière de maintien en condition opérationnelle (MCO), des services déjà proches de l'asphyxie. Par exemple, le taux de disponibilité des 14 C130 Hercules français, dont la flotte de deux escadrilles a un âge moyen de 27 ans, s'est effondré, passant de 40,8% en 2012 à seulement 28,8% en 2014. Ces C130 actuels ont tous été acquis d'occasion, a rappelé Laurent Collet-Billon.

"Je dispose aujourd'hui de quatorze C-130, mais avec une faible disponibilité. Plusieurs sont dans un circuit de maintenance en raison d'une mise aux normes de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), obligatoire", a précisé l'ancien chef d'état-major de l'armée de l'air, le général Denis Mercier, le 26 mai dernier à l'Assemblée nationale.

Enfin, il est prévu un armement pour deux C130 (missile air-sol Griffin de Raytheon), une priorité pour les forces spéciales. Pour le délégué général, "il ne s'agit pas tant de Gunship (avions lourdement armés, ndlr) au demeurant, que d'appareils équipés de missiles Griffin sous pylônes, tels que ceux utilisés par les forces spéciales américaines". Cette opération consiste à donner, à l'horizon 2018, une capacité d'intervention immédiate et autonome au C130 engagé en appui des forces spéciales pendant toute la durée de son action.

Pourquoi un tel achat?

En revanche, ce que personne ne conteste, c'est la nécessité de l'acquisition de quatre C130. Pour plusieurs raisons. Cet achat vise à compenser le vieillissement des C-160 Transall et à garantir les capacités tactiques nécessaires à la conduite des opérations en cours. Deux de ces appareils devraient être équipés de moyens de ravitaillement en vol pour les hélicoptères. Une mission que ne peut assurer pour le moment l'A400M. Elle répond aux besoins accrus de mobilité sur les théâtres en raison de la multiplication des opérations et des fortes élongations de la bande sahélo-saharienne notamment.

"Cette fonction est en effet importante en Afrique, dans la mesure où la méthode actuelle de ravitaillement, au sol, sur des terrains sablonneux, est agressive pour les moteurs", a expliqué le délégué général.

Le transport tactique est également confronté à l'activité importante des flottes d'aéronefs C130 et C160 déployée dans les opérations extérieures (OPEX). Ce qui use plus vite les appareils et désorganise la formation des jeunes pilotes. "L'avion étant très utilisé par les opérations spéciales, les jeunes équipages volent trop peu. D'où les quatre C130", a expliqué le général Mercier.

Enfin l'armée de l'air a besoin des C130 en raison de l'étalement des livraisons de l'A400M et de la rénovation de 14 C-160 Transall, qui coûte plus chère que prévue. Enfin, la livraison des C130 rénovés est repoussée d'un an, en 2019. Un projet qui tenait à cœur le général Mercier, notamment la rénovation avionique des C130, qui ont encore du potentiel selon lui, afin d'améliorer les capacités tactiques des avions du COS. Pour l'ancien chef d'état-major, cette acquisition est donc absolument nécessaire afin que "notre capacité de transport ne soit pas trop obérée".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/09/2015 à 1:25 :
Il faut etre realiste avant d'etre patriote. Les US dominent par leur excellence industrielle et la taiile de leur marche interieur. Les A400 sont deja hors jeu. Trop lourds trop chers et sans aucune taille strategique. L'armee de l'air francaise est la seule qui peut juger. Elle a decide. Point a la ligne.
a écrit le 30/09/2015 à 1:24 :
Il faut etre realiste avant d'etre patriote. Les US dominent par leur excellence industrielle et la taiile de leur marche interieur. Les A400 sont deja hors jeu. Trop lourds trop chers et sans aucune taille strategique. L'armee de l'air francaise est la seule qui peut juger. Elle a decide. Point a la ligne.
a écrit le 29/09/2015 à 17:20 :
Pourquoi ils ont acheté américain?:pour les remercier de quelque chose.D'avoir donné la permission de bombarder en Syrie et permettre ainsi a Hollande de donner son avis sur le sujet,par exemple.Ou les remercier pour leur collaboration en Afrique.PS on peut remplacer remercier par contraindre.
Réponse de le 30/09/2015 à 15:25 :
Une raison simple: impératif opérationnel lié au retard aussi bien dans les capacités que la production de l'A400.
a écrit le 29/09/2015 à 16:02 :
@BONJOUR : mille excuses si je me trompe mais ne sont ce pas des avions russes qui ont transporté le matériel militaire français en AFRIQUE ???? QUI PEUT ME REPONDE : par exemple M. LE DRIAN . Alors pourquoi ne pas acheter des avions russes ils sont moins chers et pas si mal que cela MAIS j'oubliai il ne faut pas contrarier le maitre n'est ce pas ??????
a écrit le 29/09/2015 à 14:43 :
Les Transall sont obsolètes (plus de vingt cinq heures de maintenance pour un heure de vol). Des C130 d'occas. ça ne sera guère mieux et ça coûtera une fortune. La préférence nationale voudrait qu'on commande un peu plus d'A400 avec moins d'options. Mais là je rêve.
a écrit le 29/09/2015 à 8:28 :
"L'A400M dispose de capacités tactiques, mais il ne constitue pas, à proprement parler, un avion tactique au sens où l'étaient le Transall ou même les C-130", il serait temps de s'en apercevoir...pour ceux qui on fait la "spécification".
a écrit le 29/09/2015 à 7:03 :
Ce qui est bien c est que ces appareils peuvent constitués de véritables "Gunship" lorsqu'ils sont dotés de canons
a écrit le 28/09/2015 à 22:11 :
CES ACHATS NOUS FONT CONPRENDRE QU UNE GUERRE SE PREPARE? ILS SERAIS TEMPT QUE LES MEDIAS ? NOUS EN DISSENT UN PEUT PLUS ?CONTRE QUI? AVEC QUI POURQU ELLES RAISON???
Réponse de le 28/09/2015 à 22:47 :
facile à deviner , il y a deux gros méchants qui mangent des enfants : Assad et Poutine .
Il y a des méchants mais qui sont nos amis ( néo-nazis ukrainiens, islamistes tchéchènes , Daesh .... ) , en plus ces amis sont les ennemis des méchants ci-dessus.
Les USA ont déjà expliquer qu'ils étaient prêts à se battre jusqu'au dernier européens pour défendre le bien et la démocratie contre les méchants.
Et en plus , on va leur acheter des armes :-)
a écrit le 28/09/2015 à 20:42 :
On dépense combien pour moderniser des C160 hors g'âge ?

pourquoi ne pas racheter des c160 Allemand qui de toute façon n'en n'ont pas l'usage tactique ?

Le C130J est totalement différent des C130H... tant qu'à faire vendons les nos H pour n'avoir que du J à moyen terme...
il faut savoir jeter pour économiser.
Réponse de le 28/09/2015 à 22:27 :
Les C160 allemand ne volent plus depuis longtemps, il manques les pièces détachés et ils sont trop chère à réparer. Les allemands ont loué des Antonov pour faire la navette avec l'Afganistan. Donc une mauvaise idée.
a écrit le 28/09/2015 à 20:10 :
si c'est pour larguer des para ou ravitailler des helicos, pour quoi ne pas acheter des Casa c295 ou des Alenia spartan ? Arretons d'enrchir les americains.
Réponse de le 29/09/2015 à 0:53 :
les deux avions que vous proposez sont des bi moteurs avec une autonomie de 2000 km,
l'A400M et les C130H sont des quadri moteurs avec une autonomie de 4500km pour l'A400M et 7400 pour le C130H
Réponse de le 29/09/2015 à 7:46 :
A Jash: Mais on est bien a la recherche d'engins tactiques non ?...Pour augmenter l'autonomie, on peut ajouter des reservoirs je crois. Maintenant entre un bi moteur et un quadrimoteur, l'aviation civile a fait son choix: regardez combien de moteurs ont les B777, B787, A330, A350, le militaire a deja suivi avec les 330 transformes en tanker
Réponse de le 29/09/2015 à 7:46 :
A Jash: Mais on est bien a la recherche d'engins tactiques non ?...Pour augmenter l'autonomie, on peut ajouter des reservoirs je crois. Maintenant entre un bi moteur et un quadrimoteur, l'aviation civile a fait son choix: regardez combien de moteurs ont les B777, B787, A330, A350, le militaire a deja suivi avec les 330 transformes en tanker
a écrit le 28/09/2015 à 18:58 :
Achat de bon sens. L'armée a besoin immédiatement d'avions sûres!!! L'A400m est tellement en retard, même pas capable de larguer des parachutistes ou de ravitailler des hélicoptères. Bref, il faut du pragmatique, de l'efficace. L'hercule est un avion fantastique. N'en déplaise aux bolcheviques français.
a écrit le 28/09/2015 à 18:35 :
" Deux de ces appareils devraient être équipés de moyens de ravitaillement en vol pour les hélicoptères. Une mission que ne peut assurer pour le moment l'A400M."

Je pensais que la version ravitailleur d'hélicoptères de l'A400M était purement et simplement annulée. Quid de la situation?
a écrit le 28/09/2015 à 17:40 :
@ BONJOUR après avoir lancé la chasse aux chômeur HOLLANDE prive les ouvriers français en donnant du travail, leur travail aux ouvriers américains pas mal NON FRANCAISES FRANCAIS allez vous accepter d'être chômeur pour qu' HOLLANDE DONNE VOS EMPLOIS AUX OUVRIERS AMERICAINS ..... VOILA CE QUE FAIT LE PARTI SOCIALISTE !!!!!!!!!
Réponse de le 28/09/2015 à 18:03 :
Que vous n'aimiez pas Hollande, et le parti socialiste, on avait compris! Concernant la "privation de travail pour les ouvriers français", cela semble un tantinet excessif...Tellement excessif que c'en est ridicule.
Réponse de le 28/09/2015 à 19:50 :
Il me semble que l'article explique bien que l'A400M malgré sou coût exhorbitant ne sait pas faire certaines missions. Si les 2 appareils sont complémentaires je ne vois pas pourquoi on n'aurait pas les 2. C'est comme les Drones de combat, on les achète parcequ'on a pas l'équivalent pour l'instant.
Réponse de le 28/09/2015 à 20:43 :
Sinon votre proposition d'achat c'est quoi ????

Des noratlas ???
a écrit le 28/09/2015 à 17:33 :
2eme édition la première a été effacée?

les US nous ont empêché de vendre nos Mistrals aux Russes, on leur achète des avions?
c'est à n'y rien comprendre!
Réponse de le 29/09/2015 à 9:55 :
Vu qu on ne produit pas d avions capable de faire ce qui est souhaite, il faut bien en effet les acheter ailleurs. Et les USA sont un des seuls pays qui produit ce type d avion

Sinon il est quand meme heureux qu on n ait pas vendu a Poutine des armes qu il pourrait un jour retourner contre nous ou nos allies. S il n y avait pas les USA, il y aurait longtemps que les russes nous auraient mit une patee: l armee allemande n a meme pas une dizaine d avion en etat de voler et la france te l angleterre n aurait jamais pu soutenir le chox face a l armee russe. Quand Poutine disait qu il pourrait etre a Varsovie s il le voulait, c etaiat pas qu edu bluff

-
a écrit le 28/09/2015 à 17:23 :
ils nous ont empêché de vendre nos Mistrals aux Russes et nous leur achetons des avions?
no comprendo!
a écrit le 28/09/2015 à 17:11 :
vu le prix d'un appareil,
un Taliban armé d'un bon RPG peut faire un bon carnage dans nos finances
Ne peut on acheter des bons vieux CASA, en quantité ?
a écrit le 28/09/2015 à 16:58 :
Pour certaines régions d'intervention la modification armée AC-130 pourrait être intéressante, surtout dans la situation de l'absence des drones de combats en France.
a écrit le 28/09/2015 à 16:55 :
l'A-400 est un avion de transport tactique qui n'est pas tactique ! J'âvons pas compris.
Il ne peut pas soutenir une action au sol ? Il ne peut pas larguer des parachutistes ?
Il ne peut pas ravitailler des hélicos ? Il ne peux pas quoi au juste ?
Vu son prix, il devrait quand même servir à quelque chose.
Pourquoi ne pas avoir acheté des C-130 dès le début et laissé tombé AirBus.
Une commission d'enquête s'imposerait, Non ?
Réponse de le 28/09/2015 à 17:16 :
Si on n'a pas acheté de C130 dès le début, c'est que tout simplement, on voulait construire notre propre avion et surtout un avion qui pouvait répondre à nos besoins !
En effet, il existe d'innombrables choses que sait faire l'A400M mais que ne sait pas faire le C130 ou du moins qui le fait beaucoup moins bien comme la charge utile ou l'encombrement par exemple.
Le C130 est excellent pour certains types de mission tel qui est décrit dans l'article mais pour d'autres missions, l'A400M sera meilleur.
Les deux avions sont complémentaires
Réponse de le 28/09/2015 à 18:03 :
Nos blindés et nos hélicoptères ne sont pas vraiment transportable en C130. Les A400M sont plus rapides et ont plus de capacités. Le soucis est que le ravitaillement des hélicoptères est gêné il me semble par les turbulences de l'A400M et que les missions de largage de para ne sont pas au point à cause d'une porte latérale qui n'a pas encore été développée. Je crois que c'est la mise au point du logiciel ayant autorité sur les moteurs qui a causé de nombreux soucis et qui a mangé certains budgets de développement. Ça va s'arranger, avec un peu de temps, sauf peut-être pour ravitailler les hélicos. Pour le reste, il ne faut pas négliger les capacités de fret considérables qu'apporte le Grizzly: 2 fois plus de fret 2 fois plus loin que l'Hercule, et bien sur sans comparaison avec le Transall.
a écrit le 28/09/2015 à 16:29 :
Ha c'est américain! Il vous pousse a la guerre et vous vende leur matériel, c'est vrai que la France n'est plus!
Réponse de le 28/09/2015 à 17:07 :
Euh ...la guerre au Mali et en Lybie, on y est allé tout seul sans que personne nous le demande !
si la France achète ces avions, c'est que d'une part, les C130 sont excellents et correspondent bien aux besoins de l'armée française et d'autre part, c'est que l'on ne produit pas ce genre d'avion chez nous !
L'A400 M ne remplit pas ce type de mission ou du moins pas avec la même efficacité que les C130.
a écrit le 28/09/2015 à 14:19 :
Lockheed peut livrer les avions à temps contrairement à Airbus.
Réponse de le 28/09/2015 à 16:57 :
comme le F-35 à temps et dans le budget...
Mode ironique bien sur !
Réponse de le 30/09/2015 à 15:34 :
D'accord avec nicolas, le F-35 on en parle maintenant ou on attend un peu, lockheed a poussé la furtivité tellement loin qu'elle a fait disparaitre les budgets de la défense... et pour quel résultat même les militaires américains s'en plaignent.
a écrit le 28/09/2015 à 13:51 :
Avec Dassault on a des superbes avions de chasse.
Avec Airbus on a des superbes avions de transport civil.

Mais pour les avions de transport militaire, on est à la ramasse.
L'A400M n'est pas convaincant.
Réponse de le 28/09/2015 à 15:11 :
Pour le transport militaire sur des affrontements un peu importants, TOUTES les armées du monde font appel ... aux Russes. Même les us, d'ailleurs. Là, il s'agit de transport léger, troupes et petit matériel. Mais bon, cela nous met ENCORE PLUS dépendants des us. (ce qui les arrange FORTEMENT). Quand tu es dépendant de l'otan, comme notre cas, tu obéis et tu te tais.
a écrit le 28/09/2015 à 13:50 :
vendus !
a écrit le 28/09/2015 à 13:37 :
Quelle question ! Etant inféodés aux US, il ne manquerait plus qu'on achète aux Russes :-)
Réponse de le 28/09/2015 à 16:51 :
C'est d'autant plus amusant quand on sait que c'est effectivement l'armée de l'Air Russe qui a porté la cote part de notre matériel au Mali.

Les An-124 et IL-76 du 224ème détachement aérien on fait un grand nombre de voyage, au minimum autant (probablement plus à beaucoup plus) que les avions ""prêtés"" par l'OTAN (L'USAF à notamment présenté la facture... bon à ce qui parait on a pas payé... d'où les guillemets).

Franchement vu le fric que ça coûte de louer des trucs aux russes en quasi permanence on aurait aussi vite fait de leur en acheter.

Oui parce qu'ils font pas ça par charité hein, et ils facture à prix d'or vu le monopole qu'ils ont.
De facto c'est les armées européennes qui sont complètement déficitaires en avions qui payent pour l'entretien de la flotte de transport Russe.


Vous mesurez un peu le niveau de duplicité de Poutine et son cabinet?

C'est l'argent de nos budget de défense qui servent à payer son armée.
Réponse de le 28/09/2015 à 18:35 :
@Anon: j'ai des doutes sur tes affirmations, mais bon, je ne connais pas les details des operations militaires françaises. Fauudra que j'en parle à la reine d'Angleterre lors de notre prochain 5 o'clock tea :-)
Réponse de le 29/09/2015 à 12:20 :
ah l’inénarrable PatrickB qui sévit sur tous les forums, qui ne sais rien mais qui a un avis sur tout!
La France n'est pas inféodée aux USA mais alliée, maintenant si vous voulez rester dans vos fantasmes je comprend vous n'avez pas l'air d'avoir une vie marrante, ça vous permet de vous évader un peu...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :