Stage commando pour sept chefs d'entreprise

 |   |  339  mots
(Crédits : ECPAD ministère de la Défense)
Ce type d'opération a pour objectif de rapprocher le monde de l'entreprise et la défense afin de faciliter la reconversion des militaires dans le civil. Chaque année, l'agence de reconversion de la Défense organise le retour à la vie civile de plus de 13.000 militaires.

Sept chefs d'entreprise vont revêtir le treillis... pour deux jours (30-31 mars) à l'occasion un stage d'aguerrissement au sein du centre national d'entraînement commando (CNEC) de Collioure (Pyrénées-Orientales). "Ils prendront part à des activités de kayak, de tyrolienne au-dessus d'un plan d'eau, de nage commando ainsi qu'à un parcours d'obstacles dit parcours du combattant", explique le communiqué du ministère de la Défense.

Ces sept chefs d'entreprise "évolueront dans un environnement exigeant et seront mis en situation de dépassement de soi afin de mettre à l'épreuve leur gestion du stress, leur esprit d'équipe, leur résilience et leur capacité à exprimer leur leadership dans un univers méconnu", a détaillé le ministère.

Cette immersion en milieu militaire s'effectue dans le cadre du Parcours Défense-Entrepreneurs, programme issu d'un partenariat conclu entre le ministère de la Défense et le Mouvement des entreprises de France (MEDEF) visant à contribuer au rapprochement du monde militaire et de l'entreprise. Parmi ces sept chefs d'entreprise, figure notamment le PDG d'Econavia, Olivier Breuilly. Ce programme a pour objectif de permettre à des chefs d'entreprises et des militaires en phase de reconversion professionnelle, "de s'imprégner de la culture et des codes de leurs milieux professionnels réciproques en s'y immergeant pendant quelques jours", affirme le ministère de la Défense.

Reconversion des militaires

Pour répondre à un objectif de performance opérationnelle, les armées emploient du personnel jeune, poursuivant des carrières courtes. La reconversion professionnelle et le retour des militaires à l'emploi civil est "un axe essentiel" de la politique des ressources humaines du ministère. Chaque année, l'agence de reconversion de la Défense, Défense Mobilité, organise le retour à la vie civile de plus de 13.000 militaires.

En parallèle du stage au CNEC, les militaires du Parcours Défense-Entrepreneurs, qui le souhaitent pourront bénéficier d'une période d'immersion en entreprise d'une semaine afin de mieux comprendre le fonctionnement du monde du travail et d'évaluer leurs capacités à s'engager dans l'entrepreneuriat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2016 à 15:47 :
Le gros problème de la réinsertion des militaires dans les entreprises civiles réside dans le fait que dans l'armée, la fonction prime sur le grade. Alors que dans le civil, c'est le contraire. C'est le manager qui l'emporte toujours, et qui peut imposer une décision contraire au règlement interne ou à la loi. Dans l'armée, il y a des gardes-fou qui n'existent pas dans le civil. Le militaire qui veut s'inséré dans le civil doit donc fournir un effort important car c'est un changement total d'univers.
a écrit le 24/03/2016 à 12:12 :
Amusant, toutes ces personnes qui faisaient des pieds et des mains pour se faire exempter et qui à la quarantaine se découvrent l'envie de goûter au parcours du combattant et autres pistes du risque !
Réponse de le 24/03/2016 à 21:37 :
Après avoir passe 1 an en Allemagne dans l'armée , je m'étonne que certains veulent y retourner ...
Stage commando et corvées en tout genre .
L'armée pendant 2 jours sans les corvées c'est pas exactement l'armée mais un stage pour personnes désirant prouver quelles sont capable d'accomplir a 40 ans ce qu'à 20 elles n'ont pas voulu faire!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :