Terrorisme : la France a-t-elle les moyens de faire la guerre contre Daech ?

 |   |  1087  mots
La France a-t-elle les moyens de faire la guerre contre le terrorisme international
La France a-t-elle les moyens de faire la guerre contre le terrorisme international (Crédits : JEAN-PAUL PELISSIER)
Jusqu'ici la France se battait avec un boulet au pied - le traité de Maastricht - contre le terrorisme. Après l'attaque terroriste de vendredi, les pays européens se disent prêts à aider la France.

Comment la France peut-elle faire la guerre contre des terroristes aussi déterminés avec un boulet financier - le Traité de Maastricht -, qui la contraint sur le plan budgétaire et l'empêche d'assurer pleinement la sécurité des Français ainsi que sa pleine souveraineté? La Commission européenne pourrait néanmoins faire preuve prochainement de souplesse envers la France en matière de déficit pour prendre en compte la hausse des dépenses liées à la sécurité après les attentats de Paris, a déclaré mardi le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Pierre Moscovici.

Ce débat - pacte de stabilité ou pacte de sécurité -, les Français y ont droit. Car ils viennent de payer très chèrement le prix du sang (132 morts selon un bilan encore provisoire), la France ayant choisi de faire la guerre au terrorisme international au Mali, en Irak et en Syrie notamment. Contrairement à beaucoup d'autres pays européens. Mais la guerre a un prix. Pour 2015, le surcoût des opérations extérieures devait s'élever à 1,2 milliard d'euros et celui des opérations intérieures à 180 millions. Des estimations qui ne prenaient pas en compte les attaques du vendredi 13 novembre.

"Le pacte de sécurité l'emporte sur le pacte de stabilité"

Dans ce contexte si particulier, François Hollande a annoncé lundi au Congrès un surcroît de dépenses liées à la sécurité en déclarant que "le pacte de sécurité l'emporte sur le pacte de stabilité"... Le président français a également lancé un appel solennel aux autres pays européens, invoquant pour la première fois de l'histoire de l'Union une "clause de solidarité" des traités, l'article 47.2 qui n'a jamais été encore utilisé. Il n'était que temps. Car tous les responsables militaires ont très tôt - et ce, bien avant les attentats de janvier ayant visé notamment le journal satirique Charlie Heddo - averti que la guerre contre Daech serait longue et dure... Donc coûteuse.

Fin 2014 déjà, le chef de l'état-major de l'armée de Terre, le général Jean-Pierre Bosser, affirmait que "l'adversaire n'est plus seulement aux portes de l'Europe, il en a franchi le seuil". Mais, devant cette urgence maximale, certains grands pays ont continué à se voiler la face jusqu'ici, jouant encore et toujours les gardes-chiourmes des critères de Maastricht. Vendredi 13 novembre la France en a payé le prix, le prix du sang. Et jusqu'ici le Traité de Maastricht a prévalu sur la sécurité des Français et des Européens?

L'Europe prête à aider la France

Pour aider la France, l'Europe a trois solutions : soit les pays européens acceptent de partager le prix de cette guerre avec la France, soit elle retire certaines dépenses de défense du périmètre maastrichtien, soit, encore plus simple, les critères de Maastricht sont au moins gelés, sinon abolis, pour faire face à l'état d'urgence face à Daech. Car le budget de la défense reste très contraint en dépit d'un nouvel effort budgétaire au printemps dernier lors de la révision de la loi de programmation militaire (LPM).

Quatre jours après les attentats de Paris, l'Union européenne a donc voulu démontrer sa solidarité avec la France, en apportant un soutien "unanime" à sa demande d'assistance militaire, et en lui laissant entrevoir de la bienveillance face à de nouveaux dérapages budgétaires. "Aujourd'hui, l'UE par la voix de tous les États membres, a exprimé unanimement son plus fort soutien", à la France, a affirmé mardi la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, après une réunion des ministres de la Défense des 28 à Bruxelles. Ce "soutien unanime" est "un acte politique de grande ampleur", s'est félicité le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, qui a participé à la réunion ministérielle, a pour sa part précisé que la France n'avait en revanche pas "demandé d'invoquer l'article 5" de l'Alliance atlantique, qui prévoit une riposte commune en cas d'attaque d'un de ses membres. "Mais de nombreux Alliés de l'Otan ont proposé un soutien et de l'aide à la France", notamment sur le partage de renseignements, a-t-il souligné.

Quelle aide?

Ce soutien "va nous permettre maintenant, dans les heures qui viennent, d'avoir les (réunions) bilatérales nécessaires" de la France avec chacun des États membres de l'UE, pour établir précisément l'aide que chacun est prêt à apporter concrètement, a expliqué le ministre. Car la France "ne peut pas être partout à la fois", a insisté mardi depuis Bruxelles Jean-Yves Le Drian. Paris ne demande pas une assistance militaire d'autres pays sur son territoire, mais veut pouvoir compter sur davantage d'aide contre l'EI en Syrie et en Irak et "partager le fardeau militaire" sur d'autres théâtres d'intervention, a souligné son entourage.

Les contributions d'autres Etats "peuvent prendre la forme d'avions de transport, de ravitaillement, d'armements" compte tenu de l'intensification des opérations en Syrie, a-t-on  précisé. Paris avait également adressé un appel à la solidarité européenne sur un autre terrain, budgétaire cette fois. Il a été accueilli mardi avec bienveillance à Bruxelles, qui n'a toutefois pas délivré de blanc-seing. Car les engagements budgétaires européens de la France "seront forcément dépassés, nous devons l'assumer et l'Europe doit le comprendre", a lancé mardi le Premier ministre français Manuel Valls.

Le retour à moins de 3% de déficit public s'éloigne

Pour la France, il n'est plus question de se focaliser sur l'objectif d'un retour à moins de 3% de déficit public en 2017. D'autant que François Hollande a annoncé la création prochaine de 8.500 postes dans les forces de l'ordre et la justice et a annulé quelque 9.200 suppressions de postes de militaires prévues entre 2017 et 2019. De nouvelles dépenses sont aussi prévues pour renforcer les moyens concrets des forces de l'ordre (véhicules, armes...), après les attentats sans précédent qui ont coûté la vie à 129 personnes vendredi à Paris.

Il est "trop tôt pour dire maintenant comment ça va se traduire sur la trajectoire budgétaire de la France", a commenté mardi le commissaire européen aux Affaires économiques, le Français Pierre Moscovici, mais "nous comprenons ce qu'est la priorité à la sécurité". Le pacte de stabilité n'est "ni rigide, ni stupide", a-t-il dit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/11/2015 à 17:05 :
Ce débat est un peu surréaliste. Quoi qu'il advienne la France comme pays souverain doit financer sa sécurité tout en équilibrant ses comptes. Avec un tel niveau de dette on ne peut prendre en effet le risque de voir s'envoler un jour les taux et donc accroissement de la sécurité ou pas, union européenne ou pas il faudra passer de 70Ge de déficit à zéro. Ensuite il faut mettre fin au grand melting pot des dépenses. Le régalien (défense, police, justice, structure de commandement de l'état) doit être financé par les personnes physiques (TVA sur les produits ou impôt sur le patrimoine pour la protection des biens, impôt sur le revenu pour la protection des personnes) et non par une économie sur d'autres dépenses même si celle-ci est nécessaire pour résorber le déficit. Par contre il faut se poser la question de redéployer éventuellement certaines dépenses régaliennes : la dissuasion nucléaire est-elle la bonne réponse technique aux menaces contemporaines ?
a écrit le 20/11/2015 à 21:25 :
Beaucoup veulent ici créer une armée européenne ,donc venant de 28 pays !Mais au fait quelle langue serra parlée dans cette armée ,l'anglais ? Vous voyez des militaires français ,allemands ,italiens et polonais parler anglais entre eux !Les plus cultivés oui et encore,mais tous les autres !!!!!!!C'est la langue commune qui fera l'union comme elle c'est faite aux USA avec l'anglais sans oublier en France les langues d'oc et d'oy qui ont données tout simplement le français ciment de la République ..........
a écrit le 20/11/2015 à 19:14 :
j'esper ke la france a depasé sa limite sur d'autre pays tel ke l'afrique noir coe blanche
Réponse de le 22/11/2015 à 18:08 :
Il existe une langue que l'on appelle le Français.
a écrit le 19/11/2015 à 23:39 :
@ BONSOIR Oui effectivement la FRANCE, seule, ne pouvait rien faire, mas maintenant que avons nos alliés naturels qui nous rejoignent n'en déplaise au sieur HOLLADE dit mou du genou l camarade POUTINE et son aviation malgré la honte que lui a infligée le sieur HOLLANDE l'affaire des bateaux russes plus l'UKRAINE Les russes tirent des missiles de croisière de la mer Caspienne en direction de la SYRIE ces missiles font mouche à 5 mètres prêt et ont une autonomie de 2000km le vieux TU 95 11 tonnes de bombes plus le TU160 (deux bombardiers lourds) je ne voudrai pas être dessous lorsqu'ils lâchent la purée plus les américains avec leur B 52 DAECH va connaitre la terreur pas de pitié rasez tout
a écrit le 19/11/2015 à 23:08 :
On s'en fout, moi j'irai gratuitement si on me le demandait, j'ai raté l'opportunité de m'engager pour une erreur de jeunesse, et depuis ce temps je n'ai que des remords, ça m'a gâché la vie alors même que je me suis repenti sans aucune religion, SI ON EST FRANCAIS ON SE BAT POUR SON PAYS, A LA GUERRE COMME A LA GUERRE !!!
a écrit le 19/11/2015 à 20:41 :
Il est clair que lorsque l'extrême-droite est passée en économie de guerre en Italie et en Allemagne, les "budgets" n'ont plus eu aucune importance. Cela dit, ils ont aussi été aidés par les banques us qu'ils ont parfaitement remboursé grâce aux conquêtes. Maintenant, j'ai un doute... : un paquet d'état n'ont pas gagné la guerre malgré l'argent ET... un paquet se sont AUSSI retrouvés en faillite. Mais faillite style famine, comme en Grèce. Là, faut voir ce que les boukmaquer londoniens jouent sur la situation "avenir"...
a écrit le 19/11/2015 à 20:07 :
Sortir avec ses pancartes et inviter les grands de ce monde à une grande marche à Paris pour dire qu'on n'aime pas la violence et les méchants.
Il faut dire NON à la violence et OUI à la gentillesse.
Embauchons des éducateurs de rue et des psys et des grands frères et des Pères Noëls pour mieux aider à la population en situation de précarité sociale, économique écologique, mal bouffe ....
a écrit le 19/11/2015 à 18:29 :
"Mais de nombreux Alliés de l'Otan ont proposé un soutien et de l'aide à la France", notamment sur le partage de renseignements : C'est le minimum syndical ! C'est quoi cette Europe ? du foutage de gueule ?! Les autres pays subiront tôt ou tard les mêmes assauts que nous. Il ne faudra pas pleurer ensuite. Notre pays ferait bien de se souvenir de cette non aide de l'Europe. Je n'oublierais pas et de nombreux français également ...
Au moins les Anglais nous soutiennent, eux ! Il serait temps de dissoudre cette pseudo amitié franco-allemande et reformer l'Entente Cordiale.
Réponse de le 19/11/2015 à 20:22 :
Malgré tout très délicat d'impliquer l'Europe entière (dont les Balkans !) voire encore pire l'Otan sans déclencher un mouvement vers une guerre de civilisations, cultures, religions etc. Ce n'est pas exactement un problème de 28 pays. Des armements viennent des Balkans, la Russie a aussi ce type de problème avec la Tchétchénie et plus. Il ne fallait pas par ailleurs vouloir l'Europe "des Nations" et en rester là sans la faire évoluer en même temps que le monde entier.
Réponse de le 19/11/2015 à 20:36 :
Il y a un autre aspect que je trouve particulièrement choquant: cela sous entend que jusque là nos "alliés" ne renseignaient pas alors que nous sommes en première ligne dans la défense de la civilisation Européenne.
Je crois que de nombreux Français ont ouvert les yeux sur l'UE en l'espace de quelques mois.
Réponse de le 20/11/2015 à 21:57 :
@Réponse de Vive l'Union européenne
Mais on y est en plein depuis 15 ans, dans le conflit de civilisations, le nier ne suffit pas à le conjurer !
Réponse de le 21/11/2015 à 17:11 :
C'est certain qu'on n'a pas besoin de traité pour avoir le soutien de nos amis anglais qui sont, outre les seuls en Europe à avoir quelques moyens sérieux à part nous, indéfectiblement à nos côtés depuis exactement deux siècles.
a écrit le 19/11/2015 à 18:11 :
nous sommes en guerre mais contre qui ??? Question fondamentale pourtant . Personne ne connaît l'ennemi et surtout pas dans l'hexagone ? la réponse à cette question est prioritaire car en temps de guerre un ensemble de lois entrent automatiquement en vigueur d'après la constitution . Hollande se garde bien de désigner nos ennemis . Serions nous délibérément mal protégés ?
a écrit le 19/11/2015 à 17:21 :
celle là , on l'attendait ...
pensez donc : 1,2 milliards + 180 millions ..ce qui fait un total de 1,380 milliard
le deficit est de l'ordre de 70 à 80 milliards
vous allez voir que le depassement des " 3 % Maastrich " sera de biebn plus que c'a !
vous allez continuer à nous enfumer ...
on va bientot lire sous votre plume que , la croissance ...n'etait pas au r.d.vous du fait de la baisse du tourisme ...et d'une certaine morosité post-attentats ... ! alors personne n'a cru un instant les baratinages de Sapin .
a écrit le 19/11/2015 à 17:21 :
celle là , on l'attendait ...
pensez donc : 1,2 milliards + 180 millions ..ce qui fait un total de 1,380 milliard
le deficit est de l'ordre de 70 à 80 milliards
vous allez voir que le depassement des " 3 % Maastrich " sera de biebn plus que c'a !
vous allez continuer à nous enfumer ...
on va bientot lire sous votre plume que , la croissance ...n'etait pas au r.d.vous du fait de la baisse du tourisme ...et d'une certaine morosité post-attentats ... ! alors personne n'a cru un instant les baratinages de Sapin .
a écrit le 19/11/2015 à 17:04 :
Aux hommes et femmes politiques et à tous ceux qui disent que la guerre est une chose trop sérieuse pour être confiée aux militaires, il est permis de répliquer qu’elle est la conséquence de l’incapacité des politiques à la prévenir, et qu’en décider est une chose si sérieuse que cela devrait revenir au peuple, à la nation consultée par référendum et non pas à un parlement dont les membres sont trop souvent soumis au court terme et à une discipline de parti incompatible avec un choix en conscience.
http://arretsurinfo.ch/contre-amiral-claude-gaucherand-qui-seme-le-vent/
a écrit le 19/11/2015 à 16:47 :
Soyons objectifs, ce n'est pas l'Union européenne qui est responsable de cette situation, ce sont les Etats (plus exactement les partis politiques étriqués avec leurs petits intérêts partisans qui se retournent comme d'habitude pour critiquer l'Union européenne contre leur propres choix égoïstes initiaux) qui voulaient l'Europe des Nations alors que cette notion, valable à l'origine, devait forcément évoluer avec le monde entier, en particulier pour l'Europe de la Défense. Les attentats touchent presque tous les pays européens donc c'est une occasion de faire évoluer l'Europe de la Défense et au moins des accords inter-pays appropriés au plan militaire. On constate de plus un très forte hausse du nombre de volontaires pour l'armée. Sans oublier ceux qui en Europe, ex militaires etc, vont combattre Daech avec leurs propres moyens. Donc c'est une occasion de reprendre cette question de Défense européenne à l'échelon européen et non à celui des partis politiques qui ne sont pas à la hauteur avec leur vision électorale de court terme. Bizarre on n'entend plus Marine le Pen et le FN qui veulent une France avec le franc et sa seule armée française. On voit bien que cela ne peut marcher face à l'évolution du monde.
Réponse de le 21/11/2015 à 17:18 :
Il n'y a pas incompatibilité entre une France souveraine qui se protège et un renforcement de la coopération militaire et policière entre les états (d'ailleurs pourquoi se limiter au périmètre de Schengen ?)
a écrit le 19/11/2015 à 16:46 :
ou est l’Europe ?
28 pays et un seul pays qui va bombarder l'EI.
On nous assure qu'avec l’Europe c'est la solidarité et la sécurité apporté pour tous les pays!! C'est sur , on est plus fort à 28 que seul !
Ou sont les avions de combats Allemands , Espagnols , Italiens , Polonais , Suédois ?
Ou sont les bateaux de guerre de tous les pays d’Europe? Ou sont les forces spéciales de tous les pays d’Europe ?
Facile dans ce cas d’être solidaire , de compatire , d 'être de tout cœur avec les Français!
Il ne suffit pas de payer une participation aux OPEX pour se dédouaner ....de ses responsabilités.
Il faut vite une armée commune de l’Europe ou alors il faut sortir rapidement de cette Europe qui n'est à ce jour qu'un endroit facilitant les transactions financières, et ou il y a aucun intérêt de défense commun pour les européens.
Un pays est grand et surtout entendu par sa politique étrangère (une pour toute l’Europe et pas 28 politiques étrangères différentes , par son peuple et par son armée (US/RUSSIE/CHINE).
A force d'avoir les fesses entre deux sièges ont fini par tomber!
Réponse de le 19/11/2015 à 17:07 :
Aller dire çà aux 30% environ de français qui votent FN et ne veulent pas de l'Union européenne, ou aux absentéistes qui sont autour de 60% à ne pas voter aux élections européennes. On critique l'Union européenne, on ne fait rien pour la faire évoluer, on veut rester l'Europe des Nations et on la critique de nouveau quand on en a besoin alors que c'est une majorité de français qui ont fait ces choix initiaux. Incroyable !
Réponse de le 19/11/2015 à 17:28 :
l'Europe a les pieds sur terre , c'est tout ...
le Daesh est une création americaine : c'est à l'origine un mouvement de resistance à l'envahisseur ( US ) en Irak ...
des resistants , vous savez , il y en a eu quelque uns , en France , en 39 / 40 ;
qu'après celà ait derivé , c'est sur ,mais celà concernait les USA , et nous n'avions aucunement besoin de nous en meler ( sinon en lèche-bottes );
les autes pays d'Europe sont simplement realistes , d'autant plus que bon nombre s'etaient dejà " fait avoir " pour l'Irak .
Réponse de le 19/11/2015 à 20:14 :
@Gegemalaga : Cà dépasse l'intervention américaine en Irak et la non prise en compte du clan Sunnite par P. Bremmer puisque des islamistes intégristes se ralliant à l'EI/Daech on en trouve dans plein de pays, Indonésie, Russie, Afrique etc L'origine de ces mouvements remonte historiquement et seulement en partie à Napoléon Ier et l'intervention en Egypte. Voir aussi eux qui financent Daech.
Réponse de le 21/11/2015 à 16:26 :
S'il faut en passer par le FN pour faire exploser l'Europe actuelle et la reconstruire sur de nouvelles bases fiscales, sociales et commerciales, alors on votera FN !!! l'Europe que les francais ont choisi il y a 20 ans n'est pas l'Europe qu'on nous impose aujourd'hui !!! et quid de 2005 !!! Mais ce ne sera peut-etre pas nécessaire. L'EI est en train d'accélerer l'Histoire !! Shengen, Pacte de stabilité, Rapprochement avec les russes....que du bon !!!!! ne vous en déplaise !!!
Réponse de le 21/11/2015 à 17:28 :
L'Europe ça doit rester le marché commun, une zone monétaire (puisqu'on l'a décidé) et une structure de coopération et de normalisation sur certains sujets. Ici elle peut jouer un rôle sur la coopération policière et frontex (sans exclusive de ce que chaque état décide de faire à son niveau). Sur l'armée, c'est hors sujet : c'est une affaire d'alliance entre états.
a écrit le 19/11/2015 à 16:11 :
L'Europe, dans sa grande bonté, nous autorise à nous endetter un peu plus, sachant qu'il nous faudra bien un jour rembourser, et nous laisse aller au casse pipe tous seuls, en nous soutenant moralement...Quelle belle Europe!
Réponse de le 19/11/2015 à 16:53 :
Sans l'Union européenne on déposait le bilan depuis longtemps (baisse de l'ex franc, hausse des taux, endettement accru etc) et nous n'aurions pas eu les moyens de nous défendre contre l'EI du Mali à l'Irak en passant par la Syrie, Centrafrique etc et plus généralement en Afrique où nous avons beaucoup de ressortissants et intérêts ni de développer autant d'accords, programmes de R&D et armements sophistiqués communs. Donc un grand merci à l'Union européenne au contraire, malgré ses défauts à corriger.
a écrit le 19/11/2015 à 16:03 :
restons positif si vous le voulez bien , si l'europe veut aider la france c'est en créant une défense européenne qu'elle le fera ainsi qu'en mettant en place un vrai shengen avec l'ensemble des pays européens sous peine d'éviction . Ce n'est pas en rétropédalant sur nos nationalismes dépassés que nous nous sauverons au contraire mais c'est en continuant cette attitude comptable vis à vis de la france comme hier avec la grèce que l'europe est en train de sombrer.
Réponse de le 21/11/2015 à 17:35 :
Les nations (plutôt que le nationalisme) ne sont pas dépassées et il ne s'agit pas de rétropédaler, mais juste de consolider sérieusement ce qui existe déjà, sans se précipiter tête baissée vers on ne sait quelle chimère d'état fédéral.
a écrit le 19/11/2015 à 15:11 :
Sur le plan formel. Le Ministre de l’Intérieur devrait présenter sa démission et celle-ci devrait être acceptée. Il n’est peut être pas directement responsable de ce fiasco monstrueux, mais c’est sous son commandement qu’il a eu lieu. Il serait indigne qu’il ne démissionne pas. Nous avons déjà eu suffisamment de ministres responsables mais non coupables dans l’histoire de cette République et il serait bon que la tradition revienne de ministres simplement responsables, comme autrefois.
Sur le plan opérationnel. Depuis des années les partis au pouvoir coupent les crédits de la Police et de l’Armée, officiellement en raison de contraintes budgétaires très fortes mais surtout parce que la Police et l’Armée ont mauvaise réputation dans les milieux de gauche et qu’il est plus facile de couper les budgets de ces deux défenseurs de l’ordre que de s’opposer aux syndicats de la fonction publique et de reformer l’Etat. Or l’une des missions essentielles d’un Etat est la protection des biens et des personnes contre ceux qui les menacent, soit à l’intérieur soit à l’extérieur. Aujourd’hui, la totalité des forces combattantes dans l’armée ne remplirait pas le Stade de France, et la situation est pire encore dans la Police. Ceux qui sont à la tête de l’Etat ont donc failli à leur mission essentielle et il reviendra au Peuple lors des élections prochaines de prendre en compte ce fait incontestable.
Réponse de le 19/11/2015 à 17:01 :
Ce n'est pas la gauche qui a réduit le nombre de militaires et policiers sauf contraintes financières, c'est la droite et le ventilateur à air Sarko qui a de plus laissé plein de dettes. Faut pas raconter n'importe quoi ! la gauche a été accusée de recruter trop de fonctionnaires au contraire. C'est bien également Sarkozy qui allait voir Georges Bush qui a fait la guerre en Irak et employé Bremmer qui a écarté les sunnites de leur place dans un pouvoir de coalition en Irak, principales forces de l'actuel Etat islamique. D'où en partie les retombées actuelles et attentats. Quant au FN il voulait se replier et laisser Daech prospérer du Mali à l'Irak en passant par l'Afrique et le Moyen-Orient. Jolies perspectives !
a écrit le 19/11/2015 à 15:05 :
on nous prend pour des demeurés! Si nos élus avaient géré avec la même rigueur que les allemands (moitié moins de fonctionnaires pour le même travail) on pourrait avoir 5 porte-avions et 200 Rafales. Mon Dieu, protégez nous de nos élus, notre armée et notre police se chargent de Daech.
Réponse de le 19/11/2015 à 19:43 :
Quand je vous lis, je comprend qu'on vous prenne pour un demeuré. L'Allemagne est plus rigoureuse que nous, au moins en apparence. Mais elle a plus de pauvres que nous. ET malgré ses bons résultats financiers, elle n'est pas capable d'engager la moindre force militaire sur aucun théatre d'opérations. Les pays européens sont bien content que la France assurent ces taches de défense.
a écrit le 19/11/2015 à 15:02 :
J'approuve absolument le réalisme de Jean Yves Le Drian, le Meilleur Ministre de La Défense depuis Pierre Messmer (9 ans avec Charles de Gaulle et Georges Pompidou) Jean-Yves Le Drian que je cite : " Quand l'Europe de La Défense d'intervenir Immédiatement, ce sera dans 150 ans . Pour que cela change, il faudrait que l'Europe ait un gouvernement unifié, une assemblée Européenne, et une autorité Militaire commune, je ne sais pas si on verra çà. Consulter les 27 Pays membres, Tout cela est du bla-bla " J'ajoute une volonté : tous les pays d'Europe exceptés France et Royaume-Uni ont quasiment liquidé leur défense . Bèrou ment constamment aux Français, en disant exactement le contraire. Comme Jospin-Aubry et les leurs, en leur temps : c'était leur meilleure et malhonnète raison, pour leurs coupes sombres dans le Budget de La Défense. Hollande, Valls, Le Drian, sont tout de meme, très compétents et appréciables en ce domaine.
a écrit le 19/11/2015 à 14:41 :
Ce que nous proposons ?
2°) que le gouvernement ne laisse pas faire des attentats dont pas moins de 3 services secrets l'ont prévenu !
En effet, Israël a averti la France deux semaines avant:

http://alyaexpress-news.com/.../attentats-a-paris-la.../

La Turquie a indiqué avoir communiqué le nom d'un des kamikazes (Bataclan) par deux fois à la France…qui n'a rien fait.:

http://www.rtl.fr/.../la-turquie-dit-avoir-alerte-la...

Et l'Algérie également. Cet article est accablant:

http://www.mondafrique.com/attentats-de-paris-le-drs.../

La DGSE était donc plus qu'au courant des attentats et connaissait même le nom d'un des terroristes. Dans ces conditions, il est impossible que la France n'ait pas été au courant des plans détaillés de l'attaque.
Réponse de le 19/11/2015 à 17:38 :
et , vous oubliez l'Espagne...2 fois , la première dès Juin , ou suite à l'arrestation de djadistes et leurs interrogatoirs , on appris et signalés à la France que , la France serais prochainement visée , et que la cible serait une salle de consert...!
alors , un consert ( salle de 1500 places ) , ou se produit ...un groupe US ...personne ne surveille ? je pense moi que , meme les terroristes en ont été surpris ...eux qui avaient à mon avis prevues les " diversions " pour reussir à penetrer au Bataclan...
a écrit le 19/11/2015 à 14:05 :
Il faut pa se tromper car le probleme ki se pose c ke la france se mèle de tous et pour rien. Pourkoi les autres pays non pas été visé car chaqu un d entre eux a mieux a faire. La france elle se mèle de tous et apres tous c des francais ki on fait ca alors faut arreter de metre tous les arabes au meme sac. Soyer intelligent et il faut voir le vrais fond du probleme.merci
a écrit le 19/11/2015 à 13:56 :
Le modérateur a sévi. Donc, je fais plus simple :
1 - qu'est (qui est) vraiment Daech ? Voir l'intéressant et récent article de Xavier Raufer. Ça vaut le détour.
2 - quelles sont les puissances notamment orientales ayant un intérêt géopolitique derrière ce groupe ?
3 - quand on veut faire la guerre (à supposer au préalable qu'on ait les moyens de la faire jusqu'au bout) il faut connaître précisément qui est notre ennemi. Sinon on risque de récolter plus de problèmes que de victoires.
=> Privilégions les actions - diplomatique, commerciale, stratégique, etc... - auprès des puissances commanditaires afin de neutraliser les soutiens de ce groupe. Ainsi fragilisé et isolé de ses parrains et soutiens, il devrait être plus facile à dissoudre.
a écrit le 19/11/2015 à 13:45 :
C'est triste à dire mais Daech est en quelque sorte l'enfant qu'a crée l'Occident depuis des siècles maintenant.
Dans un passé plus récent, la guerre froide et l'intervention des USA et de la CIA pour combattre le "Mal absolue" qu'était l'URSS à l'époque.
Bachar qui libère des djihadistes, le traitement horrible des prisonniers durant la guerre en Irak.
Mais aussi cette guerre incessante dans la région depuis des décennies.
Il faudra du temps pour corriger nos erreurs passés.
Mais il ne faut pas abandonner ni se résoudre à la destruction sans véritable projet de reconstruction nouvelle.
AK1 a fait une vidéo très intéressante sur le sujet sur Youtube:
Episode 16 : L'Etat Islamique-Daesh, les origines du mal
a écrit le 19/11/2015 à 12:53 :
Il n'y a pas trois solutions, l'UE doit au minimum participer au financement des conflits.
Il n'y a aucune raison que la France assure seul la lutte contre la barbarie.
En revanche , notre pays doit s'occuper du problème des cités , de la drogue qui circule partout, des armes dans les banlieues. Notre ennemi est à l'intérieur de notre pays.
Il faut en finir avec le politiquement correct , les stigmatisations pour un oui pour un non.
Nous devons savoir qui réside sur le territoire et expulser les clandestins.
a écrit le 19/11/2015 à 12:35 :
Est une alternative acceptable. Cela évitera de saborder la flotte à Toulon.
Ou bien il faut immédiatement faire appel aux Americains.
Il ne faut pas atteindre la raclée pour demander une intervention des américains.
a écrit le 19/11/2015 à 12:13 :
Très étonné par votre article, voir très déçu.
Si nous avions fait les reformes nécessaires en temps et en heure, M Hollande n'aurait pas besoin de décaler les -3% car nous serions d'ors et déjà a 0% de déficit. je n'ai rien fait mais heureusement que j'ai cette excuse pour le cacher! (j'exagère un peu probablement)
Nous pouvons/devons faire les reformes structurelles qui nous permettront de pouvoir avoir notre politique de défense au niveau. Mais je pense aussi que cela pose la question de la défense européenne car ce que nous faisons en Syrie, nous le faisons pour nous mais aussi pour l'Europe. Pourquoi l'Europe ne débloque pas un budget exceptionnel de x Milliards en nous disant que nous devons maintenir nos engagement de déficit? cela serait beaucoup plus volontariste.
Ville, commune, SNCF, ne vous inquiétez pas, vous pouvez continuer a gaspiller!
Réponse de le 19/11/2015 à 13:37 :
Je me retrouve dans votre pensée.
Je ne comprends pas comment le journaliste peut se féliciter de promouvoir des dépassements de budgets et l'absence d'intervention de L'UE.
Ce que nous voulons, c'est un budget à l'équilibre qui permette de gérer les catastrophes, et une UE qui participe aux efforts communs.
Facile pour les allemands : ils ont pas d'armée, ne font rien et engrangent les bénéfices pendant qu'on se tape le sale boulot.
Réponse de le 19/11/2015 à 15:25 :
Vous avez raison,mais les ELUS LR font des barrages négatifs à une solution compatible
M Sarkozy estime que beaucoup de temps a été perdu!!!!
M. Juppe ,que l'Europe est aux abonnés absents,rejoignant ainsi le FN!!!!

M.Fillon,voit une magouille gouvernementale pour justifier le dépassement budgétaire!!!
Alors si ce parti arrive au pouvoir,même en région que va-t-il se passer????
a écrit le 19/11/2015 à 12:00 :
Enfin. Dans la situation que nous vivons ce n'est pas quelques milliards de plus ou de moins qui changeront quelques choses. Avec le dogme des 3% qui rappelons le ont été fixés au doigt mouillé et n'ont aucune vérité ou pertinence économique (pourquoi pas 5%, pourquoi pas 2%, mystère) l'Europe a réussi en contraignant les pays a y arriver à marche forcée à créer de la récession et un chômage massif en Europe. Et la continuation de cette politique empêche une reprise franche et massive. Heureusement la France a résisté à cet oukase européen en menant la réduction des déficits lentement. Sinon ce est pas 10% de chômeurs que nous aurions mais 14 ou 15% et nous avons évité la récession qu'ont connu une grande partie des pays de la zone Euro. D'ailleurs aucun pays n'a réussi la baisse de la dépense publiques et des déficits de la manière dont elle est menée dans la zone Euro. Les pays qui ont réussi ont ajoutés une composante à cette politique (je pense à la Suède et Canada) la dévaluation jusqu'à 50% de leur monnaie. Quand aux économies à faire en France, avec un budget de l'état représentant 19% du PIB (moyenne européenne 20 - 21%) il n'y a plus rien à gratter, les collectivités locales représentent environ 10% du PIB et même en supprimant les départements ou en les fusionnants avec les régions les économies ne seront pas massives. De toute façon les missions assurées par les fonctionnaires si ils étaient supprimés massivement devrait être confiée à des entreprises privées ce qui ne serait peut-être pas moins cher. On a l'exemple de la gestion de l'eau. Reste la protection social, environ 28% du PIB c'est peut-être là qu'il y a des marges de manœuvre mais si on veut des économies massives cela devra forcement dire moins de protection sociale, moins de retraite (13% du PIB) etc. Est-ce cela que veulent les français? Actuellement ce débat sur les 3% n'a aucun sens. Il n'y aura qu'une manière efficace de diminuer le déficit, avoir de la croissance et retrouver plus d'emplois. Sinon nous sommes condamné à une certaine forme de stagnation. Comme aurait-dit De Gaulle, il ne suffit pas de sauter sur sa chaise comme un cabri en hurlant les déficits, les déficits pour que cela change quelques chose.
a écrit le 19/11/2015 à 12:00 :
on y est ,les socialos ont l excuse pour dépenser et endetter la France pour 100ans ,moi je m en fout je suis petit retraite et insolvable avec tres peu de bien ...mais la classe moyenne et les descendants vont souffrir ...vite les jeunes apprenez l anglais et au canada !!
Réponse de le 19/11/2015 à 19:55 :
En attendant (en tant que jeune) je considère que c est votre génération aujourd hui à la retraite qui a accepté d endetter le pays...et c est nous qui trinquons ... merci les vieux donneurs de leçons
a écrit le 19/11/2015 à 11:58 :
Les Frappes avec nos petits avions,le resultat 33 morts seulement en Syrie ..Cela fait cher du mort ! Un peu inquiet a la lecture de tout cela...faudrait peut être régler la mire des avions. Ou du GPS..
Réponse de le 19/11/2015 à 12:18 :
Le bût des opérations n'est pas de faire des morts mais de détruire des infrastructures militaires camps d'entrainement,dèpots d'armes ect...
Réponse de le 19/11/2015 à 12:38 :
Rien qu'hier, 150 chameaux et 50 tentes ont explosé.
Quant au coût, pas de panique, vous avez de l'argent sur votre compte bancaire je suppose.
Rabotage des retraites en plus et on peut en tuer des chameaux.
a écrit le 19/11/2015 à 11:49 :
Le piège grossier consisterait à détacher les dépenses de la Défense de notre déficit budgétaire. Cela ne ferait que maquiller un chiffre sans arranger la situation économique française, au lieu de nous aider financièrement ou mieux par une implication militaire réelle.
a écrit le 19/11/2015 à 11:41 :
Qui surveille nos centrales nucléaires, je suis très inquiet.. Rappelez vous des survols de drones il y plusieurs mois.. Je ne pense pas a du tourisme, pour ces drones....,?

Ah oui, notre gouvernement va se dire" faudrait peut être réfléchir?
a écrit le 19/11/2015 à 11:38 :
C'est complètement stupide d'incriminer la limite de deficit budgétaire de Maastricht !!! Qui peut croire que l'on peut durablement assurer son avenir et sa souveraineté en laissant s'accumuler une dette à un niveau qui risque de devenir ingérable ??? Est-ce que l'exemple de la Grece, de l'Argentine, ne suffit pas ? Est-ce que le budget individuel de l'auteur est durablement déficitaire, les banques continuant à lui prêter ??
Non, ce n'est pas un article serieux, ni rationnel, à moins qu'il veuille nous faire le coup de nous changer nos euros contre de la "monnaie de singe", avec tout ce qui va avec, dévaluation, crise budgétaire, inflation galopante ,fuite des investissements et des capitaux, et finalement mise en tutelle financiere du pays... C'est ça la souveraineté ???
a écrit le 19/11/2015 à 11:33 :
Il faudrait peut etre commencer par mutualiser des moyens matériels, qui entreraient dans le budget de l'Europe, et non de chaque état...
Exemple : des navires patrouilleurs pour surveiller les frontières maritimes, des avions de transport de troupe, avions ravitailleurs, voire des frégates et autres navires...
Chaque état devra parallèlement s'équiper pour l'usage d'entrainement, et pour l'utilisation effectif, ces moyens communs seraient mis à disposition de l'état qui en a besoin : les troupes pour les utiliser devront par contre être préparées, entrainées et financées par l'état concerné...
Ce serait un bon début, sans être une usine à gaz comme la brigade franco-allemande, qui peut difficilement être activée !
Réponse de le 20/11/2015 à 10:56 :
La mutualisation des moyens et des armées dans l UE serait une bonne chose mais seulement faisable dans une vraie fédération d´états avec un seul chef et un seul gouvernement comme c est le cas aux USA.
Tant que chacun fera sa petite popote sans concertation avec les partenaires, c est une illusion.
a écrit le 19/11/2015 à 11:17 :
Mauvais titre. La France doit faire la guerre à Daesh coûte que coûte, même si elle doit sortir un jour de l'UE, rétablir ses frontières, faire le ménage sur son territoire.
Peut-être devra-t-elle suspendre ses opérations extérieures et se consacrer, un temps, exclusivement à sa sécurité intérieure. L'Europe (dans beaucoup de domaines) et particulièrement celui de la sécurité est un non-choix. Il ne peut pas y avoir de compromis sur ce sujet.
a écrit le 19/11/2015 à 11:12 :
ca y est on a trouve une bonne raison pour ne pas faire d economies et supprimer des services inutiles. Gardons les departements et les consiels generaux ! conservons le senat et nos politiciens de 80 ans payé a faire la sieste ! fusionnons les regions mais creeons des poste de president delegué pour qu aucun politicen ne perde bureau et voiture de fonctions !

Et ej parle pas du regime des intermittents du spectacle ou du fait que la CAF peut dans certain cas vous payer vos vacances ...
Réponse de le 19/11/2015 à 14:31 :
très souvent d'accord avec vos commentaires je vous invite néanmoins à aller voir un peu mieux les chiffres de l'intermittence, vous allez être surpris je pense. Si en effet le régime chômage est déficitaire, ceux de la maladie et retraite sont excédentaires et injectent dans le peau commun. Si il faut donc faire mieux sur le chômage, les autres régimes auraient intérêt à s'en inspirer. J'ai d'ailleurs déjà lu que c'est quelque chose inspiré de ce régime qui pourrait être appliqué aux ubérisés et autres nouvelles formes de "salariat".
a écrit le 19/11/2015 à 11:04 :
compte tenu du déficit ??? deja les engagements européens seront ils respectés !!

jeudi l ancien premier ministre des répubicains dénonce une astuce politicienne sur les engagements européens..a raison ? voir boursorama
a écrit le 19/11/2015 à 11:02 :
La meilleure façon de lutter contre les méchants, c'est de les embaucher dans les entreprises publiques et pour les autres de créer une allocation de retour à la gentillesse. Allocation versée par les départements chaque mois.
Sans condition de ressources ou de nationalité, ce serait 1000€ versée pour que les méchants deviennent gentils et surtout votent utiles aux prochaines élections.

Pourquoi les maires n'embauchent ils pas des éducateurs de rue pour demander poliment aux djihadistes de déposer les armes ?
a écrit le 19/11/2015 à 10:52 :
Non ! on a pas les moyens et cela est même tromper le citoyen , alors qu'il faut mettre tout sur le territoire National et arrêter de jeter l'argent par les fenêtres . En mettre 30 000 de plus je vous laisse seuls juges d'une telle déclaration par quelqu'un qui n'a rien vu et n'a su rien faire pour l'éviter . Le citoyen doit compter sur lui même dès maintenant et ne pas se laisser endormir , toute façon on ira pas en 2017 avec eux . Réfléchissons tous et nous serons très forts comme on a surmonté tous les dangers depuis deux millénaires .
a écrit le 19/11/2015 à 10:42 :
Moscou et Pékin ont signé un contrat sur la livraison de chasseurs russes Sukhoi Su-35. D'après le document que j'ai lu (en anglais), la Chine recevrait 24 appareils dont la valeur est estimée à 2 milliards de dollars. Juste pour le rappel, l'Inde est sur le même chemin et la vente des Rafale semble de plus en plus compromise. Cependant, moi j'y crois toujours, nous avons le meilleur avion du monde – quand-même.
a écrit le 19/11/2015 à 10:34 :
La gangrène étant dans certains quartiers à quoi serviront les raids dans le desert ?
Je ne vois pas en quoi les coûts erxhorbitants d un porte-avion soitent differents qu il soit ancré en rade de Toulon ou en rade de Tartous !
Quant aux raids aériens , les pilotes doivent voler de toute facon. Les coûts sont mles meme qu il fassent leurs heures de vol ici ou là !
Les autres membres de l UE ne sont surement pas dupe et encore moins aveugles !
La maintenue des critères de stabilité monétaire n a vraiment rien a voir avec les dépenses pour la défence ou pour des operations militaires decidées unilatéralement !
a écrit le 19/11/2015 à 10:04 :
Avant tous ils est important de bien comprendre pourquoi nous somme dans le situation actuel, l'état islamique est avant tous, la réaction de la déstabilisation de l'Irak par les américain... ENSUITE UNE GUERRE est en cours depuis toujours entre musulman ( l'Arabie saoudite et l'Iran) , Mais comme ils haïsse les chrétiens nous somme leurs ennemi de prédilection... Dans tous les cas, tous deux haïsse notre style de vie, nos valeurs et notre religion.... Des richesses accumulé par certain individu, déstabilise des régions du monde, des guerre par procuration sont conduite en sous main, Qui sont clairement nos allier, nos ennemis... Dans ce monde d'hypocrite et d'assassins, il me semble important de construire rapidement une défense efficace... Plus que jamais ils nous faut cette défense européenne commune et indépendante....
Réponse de le 19/11/2015 à 10:48 :
@Rogger
"Plus que jamais ils nous faut cette défense européenne commune et indépendante.... ". Cette défense commune n'existera jamais. La F rance doit seule assumer ses choix et se donner les moyens d'assurer sa sécurité.
Le communautarisme n'est pas la voie que nous avons choisi et c'est heureux pour nos libertés, la laïcité, la démocratie. C'est un choix difficile mais carrément vital. D'autres pays ont accepté le communautarisme par lâcheté, laxisme, pour une paix de l'instant. Ils paieront un jour ce choix beaucoup plus durement à mesure que le temps passe.
a écrit le 19/11/2015 à 9:29 :
Je m'interroge.
Comment de jeunes français sont-ils entrés dans le jeu du terrorisme ?
Comment ont-ils pu oublier qu'ils vivaient dans un pays libre ayant pour devise "Liberté, égalité fraternité" ?
Et si la réponse était tout simplement dans la question.
Ont-ils réellement perçu La Liberté ? L'Egalité ? La Fraternité ?
Ou plus prosaïquement n'ont-ils pas voulu nous démontrer qu'ils savaient que ce discours n'était qu'un discours d'intention et ne correspondait à une aucune réalité ?
Ces gamins ont-ils été réellement accueillis dans "Notre république" ?
Ne les a-t-on pas, complaisamment, laissés se radicaliser parce que la prise en compte de leurs personnalités au sein de notre collectivité, de leurs désirs de faire savoir qu'ils existaient se sont violemment heurtées à une indifférence de notre part , ou plus simplement à un manque de moyens orchestré par les nantis avec la complicité de "nos hommes politiques"?
Qu'avons nous fait réellement pour les aider à aimer la vie, à aimer leur pays ? Quand ils ont vu leurs parents se faire licencier ? Quand ils ont découverts que le système éducatif n'était pas fait pour eux ou qu'ils ne correspondaient pas à notre système éducatif ? ...
Comment avons nous su leur redonner l'espoir et le courage quand il leur était impossible de se mêler à la liesse générale dès que l'on parle de nos valeurs ?
De quels outils disposons nous aujourd'hui pour permettre à ces enfants, nos enfants, de se sentir indispensables ?
Dans un de mes plus récents écrits je pose singulièrement ce problème (1).
A force de consacrer nos forces vives à enrichir des individus déjà plus que riches, nous avons cru devoir supprimer la plus grande partie de ce qu'avait construit notre collectivité pour nous permettre, à nous, de découvrir nos personnes, de savoir qui nous étions réellement.
Pour des raisons uniquement financières nous ne laissons plus à la jeunesse de quoi s'exalter sur les bons côtés de la vie. Gavés de publicité, notre société vante le superflu avec des annonces affriolantes et omniprésentes tout en interdisant formellement l'usage de ces produits à la plus grande partie de notre collectivité.
Nous avons supprimé pour des raisons uniquement budgétaires la plupart des outils qui auraient pu permettre à ces jeunes de comprendre ce qu'ils avaient de riche au sein d'eux mêmes. Nous avons drastiquement réduit tous les budgets des centres de découverte (l'aviation populaire, les écoles de voile, le scoutisme, les ateliers d'expression ...), pour ne plus proposer que les "grands clubs sportifs", vélo, athlétisme, foot et le rugby que nous avons carrément dévoyés...
Encore une fois cela a été fait pour le compte de personnes qui n'ont pour la plupart aucune capacité à dépenser l'argent qu'ils ont déjà collecté et qu'ils continuent d'engranger en augmentant la misère partout, en France comme ailleurs.
Certes 150 morts absurdes ne représentent qu'une portion infime de ceux qui meurent là bas ou en fuyant sur la mer. Mais ce sont nos morts et ils ont été frappés lâchement par des monstres que nous avons nous-mêmes fabriqués.
Le relais de tout ce gâchis se trouve dans la façon dont les "hommes politiques de premier rang" ont facilité, encouragé, appuyé la fatale prise en main de la richesse globale de nos territoires aux profits de quelques-uns en se servant eux mêmes au passage.
Or et très paradoxalement et sur un plan arithmétique pur le fait de ne plus savoir supporter individuellement et financièrement la découverte de chaque personnalité va s'avérer mille fois plus coûteux pour "répondre" à ce terrorisme dont notre société doit, aujourd'hui, se sentir responsable et cela même si les pouvoirs politiques n'en assumeront pas encore une fois une quelconque culpabilité.
Aujourd'hui, force est de constater que si nous restons sans réactions avec nos bulletins de vote la même chose va perdurer. Nous pouvons éliminer les djihadistes un à un, si nous ne changeons pas radicalement notre comportement en démontrant que notre triptyque n'est pas seulement un discours d'intention mais bien une ligne de vie commune que nous voulons partager il est fort à parier que d'autres formes de violence et de terrorisme ressurgiront.
Alors ... allons nous, enfin, tirer les vraies leçons.
(1) Mon ouvrage le plus récent : "Insoumission" est en cours de parution. Il traite des présidentielles de 2017. Il sera disponible courant Décembre. L'objectif de cet écrit est clairement de bousculer la classe politique et d'offrir une sortie au simulacre de démocratie que constitue l'élection présidentielle.
(Me retrouver aux éditions Edilivre : edilivre.com, Auteur René Lenoir dit Black : re.lenoir@free.fr)
Réponse de le 19/11/2015 à 11:03 :
@Lenoir
Le temps n'est plus aux interrogations d'hier, d'aujourd'hui, de demain.
Le temps est à l'action, aux opérations de guerre, à la destruction de l'ennemi. Nous aurons tout le temps de discuter, palabrer, philosopher, ergoter.. après...après que la sécurité, la paix soient revenues.
L'Islam qui peut être interprété de manière positive ou négative, conduire à l'extrêmisme salafiste, justifier le jihad ou servir les intérêts d'une bande de voyous est incompatible avec la démocratie et les valeurs chrétiennes (de nos jours apaisées) en cours dans notre pays. In fine, cela tournera une guerre de religion qui a d'ailleurs déjà commencée.
a écrit le 19/11/2015 à 9:15 :
Le déficit doit être reduit... Mais en supprimant les millions de fonctionnaires inutiles et coûteux (vedettes des TV d'État, fonction publique territoriale, Bercy, SNCF, pôle emploi,...) pas ceux qui participent à la sécurité ! Prendre prétexte des attentats pour ne pas réformer l'obésité et l'incurie étatique n'est pas raisonnable
a écrit le 19/11/2015 à 8:50 :
Si la pacte de sécurité réussi aussi bien que le pacte de stabilité et que le pacte de compétitivité alors on est tranquille ça va marcher.
a écrit le 19/11/2015 à 8:42 :
On est parti en guerre il y a 3 mois contre l EI
Jusqu'à vendredi dernier on avait 5 frappe avec 20 avions disponible

On ne veux pas de Bachar
On ne veux pas de l EI
On ne voulait pas des russes
Et on ne veux pas aller sur le terrain

Aucun moyen pas de but c'était de la folie de dégager

Les responsables doivent assumés
a écrit le 19/11/2015 à 8:11 :
Pas du tout ..La France n'a pas les moyens ..., avec un seul porte avion quelques Rafales (inadapté pour ce type de combat et très couteux à l'utilisation) des Mirage , qui aurait du être réformé il y a 1 ans ...un problème de légalité ..., pour bombarder un pays sans mandat de l'ONU..? ou l'accord du pays...et/ou sans déclaration de guerre...un corps expéditionnaire de F.Hollande en flux tendu en Afrique ...et presque pas de réservistes en France;....
Réponse de le 19/11/2015 à 11:04 :
Juste pour info, un seul porte-avions suffit, les pays en ayant au moins un sont tres rares. Quand aux avions ils sont largement suffisants aussi. Meme si les usa chine russie ont largement plus bien entendu, nous arrivaons juste apres avec la GB. pour attaquer un porte-avions avec 30 avions suffisent.
a écrit le 19/11/2015 à 7:59 :
rien à attendre de l'europe en matière de sécurité ni d'en d'autres domaines ;hormis nous imposer des quotas de réfugiés ( qui n'en sont pas tous ! ) concernant les coûts de la sécurité je rappelerais que la grèce nous a couté beaucoup plus cher mais là il s'agissait de sauver les banques
a écrit le 19/11/2015 à 7:55 :
De toute façon, on n'aurais jamais pu respecter le pacte de stabilité dans les délais prescrits! Alors, puisque nous avons une raison, sautons sur l'occasion et évitons les foudres de Bruxelles. Cela arrive à point nommé !
a écrit le 19/11/2015 à 7:38 :
Si on parle de guerre, il faudra être prêt à mener une guerre.
L'armée n'est pas équipé pour mener une guerre au moyen orient, un seul port avion avec 25 avions.
La police n'est pas équipé et elle ne va pas dans tout les quartiers car sous-équipé et pas assez formé.
Les forces spéciales qui devrait pouvoir intervenir dans toute les circonstance, mette 3 heures pour être prêt à intervenir en plein Paris.
Pas très rassurant tout cela, alors ne jouant pas à la guerre et faisant attention aux mots.
Réponse de le 19/11/2015 à 8:50 :
Absolument d'accord. le budget de la défense a été divisé de moitié en % du P.I.B, en 34 ans, à 1.49% et de 1/5ème en 7 ans, alors que l'ennemi n'est plus uniquement à l'Est, mais partout dans le monde. Daech "travaille " depuis la Syrie. Un tel ennemi pourrait tout aussi bien commander depuis le Yemen ou en Afghanistan : où il est si facile se cacher, et de se sécuriser pour ces organisations terroristes, sur un si immense territoire, ou d'avoir des "sous directions" dans d'autres Pays. Durant ces 34 ans, les dépenses-gaspill publiques de fonctionnement, ont atteint le record mondial passant de 42% du P.I.B à 55%. Seule la france se refuse aux réformes accomplies depuis longtemps par tous les pays économiquement et socialement évolués. DONC AVEC CES REFORMES LES MOYENS EXISTENT POUR DOUBLER LE BUDGET DE LA DEFENSE DE LA POLICE ET DE LA GENDARMERIE. 10 POINTS DE P.I.B DE BAISSE DES DEPENSES PUBLIQUES PAR DES REFORMES ET 2 POINTS DE P.I.B EN PLUS POUR LA SECURITE GLOBALE. La France a toujours eu deux Porte avions, avec leurs deux groupes aéronavals. Jospin-Aubry ont bradé le P.A Foch, après l'avoir remis à neuf au profit du Brésil pour 400 millions d'euros. Tous les responsables l'ont toujours dit : un P.A çà marche par deux ( révision périodique l'immobilisant 18 mois )50 à 80% des matériels, terre air mer, sont immobilisés et inutilisables faute de budget. 80% des hélicoptères Tigres, 67% des NH90, 50% des navires. L'équipement du soldat au sol ( sécurisé et sophystiqué : le meilleur du monde avec les U.S.A ) voit sa livraison reportée de 2014 à 2023, et tous les programmes sont reportés. La défense Européenne c'est impossible : le ministre de la défense, l'explique très bien. D'ailleurs une minuscule force européenne de projection existe 500 hommes pour 500 millions d'habitants : ils ne cessent de s'entrainer. Les 28 ont toujours été en désaccord pour la projeter. L'allemagne a quasi liquidé sa défense, et tous les autres également. S'il existait un P.A européen, il serait toujours immobilisé : faute d'accord des 28 pour le projeter. La France doit revenir par enfin CES REFORMES BIEN IDENTIFIEES PAR TOUS, de 55% de dépenses publiques sur le P.I.B annuel à 42% +2% de P.I.B en plus pour La Défense et Police et Gendarmerie = 44% de dépenses publiques sur le P.I.B annuel produit par le travail et les revenus de chaque français, lesquels doivent etre respectés, et non gaspillés en dépenses_gaspill bureaucratiques tentaculaires. La France est l'un des cinq pays du monde membres du conseil de sécurité de l'O.N.U. Plus que jamais la France doit ELLE AUSSI, se réformer. La lutte contre le terrorisme rend encore plus urgent ces réformes, et ne la dispense pas, pour cause de campagne quinquennale obsessionnelle présidentielle de réélection.
Réponse de le 19/11/2015 à 10:50 :
Tout à fait d'accord avec Toto et Pierre62 ! Supprimons les Conseils Généraux, le Sénat (qui n'est pas élu rappelons-le, ce sont de grands électeurs qui votent !), mettons en place la décentralisation (notamment des budgets publics), de vrais gouvernements régionaux comme chez nos voisins, entrainant la suppression des préfectures et sous-préfectures de Napoléon (et de l'ENA devenue une structure d'ancien régime pour enfants de gens riches, et à l'origine du désordre dans les grandes entreprises et la fonction publique).
Avec les effectifs actuels, les services d'accueil du public devraient être ouverts de 8H à 20H !
Pour l'Etat, définissons clairement les grandes missions de l'Etat d'abord, supprimons les services en dehors de ce périmètre ensuite. Je suis certain que l'on peut diminuer fortement les dépenses inutiles et les réaffecter aux besoins vitaux (armée et police notamment).
Réponse de le 19/11/2015 à 12:17 :
J'approuve Toto et Pierre62 : vous avez tout dit : Toto, combien d'agressions, de délinquance, de morts, de traumatisés, d'actes terroristes, auraient été évité et seraient évités, si les autorités de droite, du centre, de gauche, considéraient l'argent public résultant des fruits de l'épuisement au travail des français, et des revenus d'un patrimoine honnêtement acquis, non pas comme LEUR ARGENT, l'argent du pouvoir, mais comme l'argent de la collectivité et celui de toutes et tous, à respecter, et non à gaspiller par 55% de dépenses publiques : taux record du monde démocratique et développé économiquement et socialement. Si les politiques de tous bords avaient cette moralité et ce sens du respect du bien public et respect des citoyens qu'ils commandent, ll y aurait du budget pour la défense et la sécurité, et pour tous les besoins d'un pays efficace et solidaire à la fois. Pierre62, pas grand chose à ajouter, vous avez raison. Jean-Yves Le Drian, explique lui meme très bien pourquoi une Défense Européenne est impossible. Bèrou ment aux français, à ce sujet, et il le sait. D'ailleurs les 28 n'en veulent pas : ils ont tous liquidé leur défense, sauf le Royaume Uni, et seraient incapables de se mettre d'accord pour utiliser et pour agir ou réagir avec leur défense commune. Au niveau défense, la france l'un des cinq membres permanents au monde, au conseil de sécurité de l'O.N.U, comme le Royaume_Uni, doit continuer à etre souveraine et indépendante dans le cadre de ses alliances permanentes ou ponctuelles ( coalition pour un conflit x, pour un temps t ). Savez vous aussi Pierre, que les ravitailleurs du Rafale ont un demi siècle, de meme que les véhicules de l'armée de terre. Vous avez tout dit me semble-il tous les deux ou presque. la france avec 55% de gabegie, s'exonérant de réformes, avec des politiques qui usent et abusent de l'argent des français, sans le moindre respect, comme s'il était leur, dès lors qu'ils ont un mandat pour gouverner, a très largement les moyens de tout, doit se réformer, redescendre à un niveau de dépenses publiques honnète qui ne privera le pays d'aucunes de ses nécessités régaliennes et solidarités. Les pays, qui ont le plus faible taux de récidive en délinquance, sont ceux qui ont des prisons équipées, propres, dignes de l'humain, et qui mènent au sein de leurs prisons réinsertion, formation : le budget de la justice, est le moins couteux de tous les budgets publics, pour etre le plus couteux en récidive en pire, que la première détention. Il suffit de peu de budget, pour une justice et prisons efficaces, rapides, et dignes. la france a les moyens d'etre prospère et forte en tout. Les politiques gaspillent, ne réforment jamais, ne pensent chaque jour dès le premier jour de leur élection qu'à leur réélection. Honte à eux, qui ne respectent pas les rentrées de recettes fiscales et de recettes fiscales, qui contrairement à ce qu'ils croient, ne leur appartient pas, dès lors qu'ils sont élus, pour le gaspiller. Les hommes et femmes politiques ne se comportent pas en citoyens d'une république. Est-il encore utile de voter ? ne pas voter, ce n'est pas bien en démocratie ( pensons aux peuples sous dictature ou dictature déguisée), et voter ne mène à rien.
a écrit le 19/11/2015 à 7:08 :
La meilleurs des solutions pour les pays qui ne veulent pas payer le prix du sang est de payer la France pour lui permettre de s engager en leurs noms.... la révision des critères de maastricht n apporte rien puisqu au final c est nous qui payeront les dettes (sauf à ce que les autres nous rachetent de la dette)
Réponse de le 19/11/2015 à 13:39 :
Excellent.

Detoutes facons, nous paierons la dette.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :