Zodiac plonge de 20% après un énième avertissement sur résultats

 |   |  485  mots
Zodiac a fortement souffert des problèmes de livraison de sa branche siège, un problème pas totalement résorbé aujourd'hui.
Zodiac a fortement souffert des problèmes de livraison de sa branche siège, un problème pas totalement résorbé aujourd'hui. (Crédits : © Paul Hackett / Reuters)
L'équipementier aéronautique français a revu à la baisse son objectif de marge opérationnelle. Il a également annoncé que le plan de redressement était prolongé.

L'équipementier Zodiac Aerospace, qui a connu des difficultés et retards de livraisons de sièges en 2015, a revu à la baisse mercredi son objectif 2015/2016 d'une marge opérationnelle "proche de 10%" et annoncé que son plan de redressement durerait plus longtemps que prévu. Immédiatement après l'ouverture des échanges à la Bourse de Paris, l'action s'est écroulé de près de 20%.

"L'analyse des données financières à fin janvier remet en cause l'objectif financier 2015/2016 d'une marge opérationnelle proche de 10%, ainsi que le calendrier du redressement qui devrait s'étaler sur une période plus longue que les 18 mois initialement prévus", a annoncé le groupe dans un communiqué.

Il précise que "sur la base de ses projections, le ratio de covenant bancaire (dette nette ajustée sur Ebitda ajusté), calculé en fin d'exercice, devrait être respecté".

L'équipementier a annoncé en novembre un bénéfice net en chute de 47% à 184,8 millions d'euros au cours de son exercice décalé 2014-2015, en raison des difficultés de sa branche sièges d'avion.

La crise des livraisons de sièges d'avion

Mercredi, il a précisé qu'il poursuivait "le déploiement de son plan de transformation Focus" qui a "pour objectif la refonte complète des systèmes de production au sein de l'ensemble du groupe", après "la crise survenue dans la branche sièges et pour renforcer le système de production du groupe".

Il a indiqué par ailleurs qu'il poursuivait "la mise en oeuvre des plans de redressement déjà en place dans ses activités Aircraft Interiors [aménagements intérieurs, Ndlr]".

"Répondant à la priorité de limiter les impacts des difficultés industrielles sur les clients, ces plans ont pour objectif le rétablissement des performances de livraisons en termes de délai et de qualité", souligne-t-il.

"Concernant spécifiquement la branche sièges, les retards de livraisons, exprimés en nombre de places, sont stables par rapport à mi-janvier", ajoute-t-il.

"Sans que ses objectifs soient remis en cause, cet effort soutenu de transformation et de redressement industriel s'étalera sur une durée plus longue qu'initialement prévue. Il se traduit à court terme par un maintien des surcoûts de production à un niveau élevé", précise-t-il.

Le programme A350

Selon le groupe, "les activités Aircraft Interiors font face à la montée en cadence de nouveaux programmes, qui n'en sont qu'au début de leur courbe d'expérience".

Le président du directoire de Zodiac Aerospace, Olivier Zarrouati, avait assuré en janvier que son groupe serait en mesure d'accompagner la montée en cadence d'Airbus sur l'A350 en 2016, en indiquant que ses propres prévisions étaient supérieures à celles de l'avionneur pour cette année.

Quelques jours plus tôt, le PDG d'Airbus Fabrice Brégier avait vertement critiqué Zodiac Aerospace, assurant avoir "beaucoup souffert avec Zodiac", critiquant leur "performance sur les toilettes et les sièges".

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/02/2016 à 17:31 :
Made in France ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :