La Tribune

Dior défilera sans Galliano

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Juliette Garnier  |   -  497  mots
Pour l'heure, la marque de prêt-à-porter dit maintenir le défilé de sa collection de l'hiver 2011-2012, ce vendredi 4 mars, pendant la Fashion Week. Mais elle ne précise pas si, le cas échéant, Bernard Arnault en sera. Hedi Slimane, Alber Elbaz et Riccardo Tisci sont les noms qui circulent pour remplacer John Galliano, en cours de licenciement.

"The show must go on". Vingt-quatre heures après avoir entamé une procédure de licenciement à l'encontre de John Galliano, directeur artistique de Dior, accusé de propos antisémites et racistes, la marque de luxe dit maintenir la tenue de son défilé ce vendredi 4 mars à Paris. "A ce stade, il l'est", indiquait à La Tribune mercredi soir un porte-parole du groupe LVMH, maison-soeur de Christian Dior. 

Prévu dans les jardins du Musée Rodin à Paris, ce défilé sera, plus que jamais, l'un des shows les plus courus de la Fashion Week de Paris. Il se déroulera sans son directeur artistique, cité mercredi directement à comparaître en correctionnelle. Les excuses, qu'il a présentées ce mercredi, n'y changeront rien.

Et Bernard Arnault, lui, en sera-t-il ? Le président de LVMH est d'habitude assis au premier rang pour applaudir les modèles Dior, marque fondatrice du numéro un mondial du luxe qu'il a créé.

L'ambiance du défilé de vendredi sera toute particulière. Les partisans de John Galliano et ses détracteurs s'opposent. Le camp des dégoutés s'oppose à celui des partisans de la compassion, au lendemain de la diffusion sur le Net d'une vidéo amateur le présentant, manifestement ivre, en train de déclarer "adorer Hitler". John Galliano devrait faire défiler dimanche sa propre marque, déténue majoritairement par LVMH. 

Dior ne pouvait se passer de faire défiler sa collection de l'hiver 2011-2012. Car, un défilé est un élément clef pour vendre les collections auprès des acheteurs internationaux des grands magasins et faire connaître les modèles-phares dans les pages des magazines de mode et sur les chaînes de télévision type Fashion TV ou Vogue TV.

Dans les travées de ce spectacle inédit d'un défilé sans créateur, les spéculations sur le remplacement de John Galliano iront bon train. Elles courent déjà. Hedi Slimane, ancien directeur artistique de Dior Homme, serait sur les rangs. La presse évoque aussi les noms d'Alber Elbaz, artisan de la relance de Lanvin, et de Riccardo Tisci, directeur de création de Givenchy, filiale de LVMH.

Le nouveau directeur artistique de Dior devra oeuvrer à redorer l'image de la marque. Les propos odieux de John Galliano ont fait le tour de la planète web. Ils sont commenté par toutes les stars et tous les créateurs de mode. Et ils ont incité les internautes à déterrer une autre vidéo des archives de l'Institut national de l'audiovisuel où la nièce de Christian Dior, Françoise, évoque son mariage avec un nazi en 1963.

La Bourse s'interroge sur les conséquences de ce scandale. Car la mode Christian Dior pèse lourd dans les comptes de LVMH. Elle représente 826 millions d'euros de chiffre d'affaires, dans un ensemble de 20,3 milliards d'euros. Le titre LVMH a perdu mercredi 2,53% à la Bourse de Paris, à 111,80 euros, alors que le Cac 40 ne reculait que de 0,81%.

Réagir

Commentaires

POUPEE  a écrit le 04/03/2011 à 16:09 :

DOMMAGE POUR GALLIANO CREATEUR DE TRES HAUT NIVEAU.
JE SUIS UNE PERSONNE QUI CONNAIT TRES BIEN LA MARQUE DIOR POUR Y AVOIR TRAVAILLER.LE JARDIN CHRISTIAN DIOR A GRANVILLE ET SES EXPOSITIONS SONT A VOIR AU MOINS UNE FOIS DANS SA VIE .PRESONNELLEMENT JE PASSE VOIR UNE FOIS L AN.