Et si les farines animales faisaient leur retour en France ?

 |   |  386  mots
Copyright Reuters
En 2001, la crise de la "vache folle" était à son paroxysme. Dix ans plus tard, la France pourrait proposer la fin de l'interdiction des protéines animales dans l'alimentation des animaux.

La crise de la "vache folle" devrait prochainement se rappeler à la mémoire des Français. Le Conseil national de l'alimentation vient en effet de voter le retour des farines animales. Réunie en séance plénière à Strasbourg, cette instance consultative sous tutelle des ministères de l'Agriculture, de la Santé et de la Consommation s'est déclarée favorable à la levée d'une mesure de police sanitaire européenne, verrouillée depuis 2001 par un règlement communautaire. Le gouvernement, destinataire du présent avis en septembre prochain, aura à s'exprimer sur la réintroduction effective des farines dans les élevages français de porcs, de volailles et de poissons. La filière bovine restera exclue, malgré la quasi-disparition constatée de l'encéphalopathie spongiforme bovine (maladie de la "vache folle"), imputée à l'utilisation de ce type de protéines.

À l'issue de leurs travaux menés depuis octobre 2010 sous mandat du ministère de l'Agriculture, soixante membres du Conseil national de l'alimentation (agriculteurs, industriels, distributeurs...) ont confronté leurs expertises sanitaires, industrielles, économiques et agricoles, confirmant "une situation sanitaire désormais maîtrisée" et "une absence de risques pour la santé humaine". Ils relèvent toutefois "un avantage économique variable, voire incertain, selon les secteurs". La filière aquacole semble satisfaire au mieux aux exigences sanitaires déjà identifiées : les usines dédiées au poisson d'élevage « minimisent les risques de contamination croisée » entre les carcasses des différentes espèces d'animaux réduits en farine. Les experts évoquent une éthique favorable à la réintroduction de ces farines d'origine animale, en remplacement des produits à base de soja "importés du Brésil" utilisés en substitution depuis une décennie.

Débat sensible

Malgré cet avis, le gouvernement français sera tenu de respecter le règlement européen jusqu'à son éventuel assouplissement. La levée de l'interdiction sera également soumise au Parlement européen. Et les députés, notamment écologistes, risquent de se mobiliser autour de ce débat sensible chez les consommateurs. Les organisations non gouvernementales, qui ne sont pas présentes au Conseil national de l'alimentation, vont-elles réserver un accueil favorable aux positions exprimées par la France ? Les experts réunis à Strasbourg en doutent et recommandent au gouvernement "une communication renforcée auprès des consommateurs".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/06/2011 à 21:45 :
soyons végétariens,mangeons local (jamais de gastro!);cessons de traiter les animaux comme des objets et de les faire souffrir(plus de camps concentrationnaires pour animaux!);et,comme le dit Ogre ici qu'ils vendent leur farine pourrie dans les supermarchés directement aux adeptes de la bouffemerde
a écrit le 08/06/2011 à 18:29 :
Décidément, nous n'avons plus le droit de manger sain !

Nous allons à notre perte en soutenant le fric et la consommation mal saine !!
a écrit le 07/06/2011 à 11:58 :
Puissants lobbys tirant les ficelles de l'économie,Quand aurons nous un Président qui en ait suffisamment pour ne pas se laisser influencer par l'Argent ? Y'en a marre de voir les animaux souffrir pour nous ! n'avez vous point vu les conséquences de cette alimentation sur les herbivores ? Les souffrances infligées ? Ne mangez plus de Viande : l'animal souffre de toutes ces substances ingurgitées et les impacts sur notre santé sont irrémédiables.
Réponse de le 15/02/2013 à 11:34 :
C'est tout simplement "criminel" que de remettre cette alimentation et de la part de nos dirigeantsce serait "inconscient" : Français vous avez la memoire courte !!!!!!
a écrit le 07/06/2011 à 10:01 :
Je dit NON à ce genre d'alimentation contre nature !!!
a écrit le 07/06/2011 à 7:01 :
Pouah!
Réponse de le 07/06/2011 à 10:03 :
Je suis d'accord avec "Villeroy" Pouah...............
a écrit le 06/06/2011 à 23:32 :
Cela n'a pas suffit, on recommence.
Au lieu de nous faire manger des produits surnaturels pouvons nous carresser l'espoir de manger du poulet nourrit au grain, du poisson qui mange du poisson, et les ruminants de l'herbe et si possible de proximité pour éviter la pollution due au pétrole. Ce sont nos élus qui propose en plus : la conclusion s'impose, mais de plus préparer une juridiction pour punir nos responsables pour atteinte grave à la santé publique, délit d'initié et détournement de bien social puisqu'ils sont payer par la nation pour nous empoisonner. Assez.
a écrit le 06/06/2011 à 16:50 :
non c'est pas vrai ça recommence! mais les bovins ça mange de l'herbe pas des farines animales, putain ils vont arrêter de nous vendre de la merde! je ne suis pas un écolo fou furieux mais là ça me gave grave!
a écrit le 06/06/2011 à 16:26 :
Encore des élus ripoux qui ont dit OK à des empoisonneurs en échange de gros pots de vins. C'est devenu à vomir cette Europe de m....
a écrit le 06/06/2011 à 12:07 :
Vous trouverez ici la liste des membres du Conseil National de l'Alimentation : http://www.cna-alimentation.fr/index.php?option=com_content&task=blogcategory&id=50&Itemid=52

A nous les consom'acteurs citoyens contribuables de la Prime Agricole Commune (PAC) et des dégâts collatéraux de faire pression mais aussi voté en 2012 en faisant le bon choix !!!

Prochainement dans vos assiettes, les dérivés alimentaires (viande, lait, oeufs...) du clonage animal !!!
a écrit le 06/06/2011 à 9:42 :
Dix ans après : le retour de la vache folle (quasi assurée) pour une poignée de dollars. N'est ce ce pas du cinéma ? NON ce sera la réalité (merci on a déjà donné mais on nous forcera à en donner encore ... jusqu'à une nième fois s'il le faut !).
Ce système pourri doit absolument être supprimé mais on peut toujours rêver (et les lobbies le savent). Alors rabattons-nous plutôt sur les germes de soja allemands ;-)
Avons-nous vraiment le choix en fin de compte ? Réponse : NON et ce n'est pas important puisque la population de la Terre n'arrête pas d'augmenter ! alors GO !
a écrit le 06/06/2011 à 9:31 :
La crise de la vache folle a son origine dans une décision technologique prise par des gestionnaires (l'abaissement de la température de stérilisation des déchets d'abattoirs décidé par le gouvernement Thatcher).
L'interdiction de toutes les farines animales reste abusive, comme si l'on interdisait tous les avions suite à l'accident du vol AF447.
Réponse de le 07/06/2011 à 12:15 :
ENFIN UN PROPOS INTELLIGENT.
ARRETER DE VOUS FAIRE PEUR!!!
faites confiance aux gens compétents et non a des speudos scientifiques qui n'ont aucune compétence si ce n'est que de gagner de l'argent en terrorisant les braves gens.
Réponse de le 07/06/2011 à 14:33 :
"L'interdiction de toutes les farines animales reste abusive"

sinon rien d'anormal à nourrir des vaches herbivores avec des carcasses d'animaux en poudre ?? je comprends pas dans quel monde vous vivez.
Réponse de le 08/06/2011 à 9:02 :
Je ne vois pas en quoi des scientifiques gagneraient de l'argent en dénonçant ce qui est un aberration sanitaire, qui va les payer ? Par contre l'industrie agricole est prête à payer beaucoup d'argent pour revenir à une pratique indécente et dangereuse.
Réponse de le 08/06/2011 à 9:03 :
Je ne vois pas en quoi des scientifiques gagneraient de l'argent en dénonçant cette aberration sanitaire. Part contre l'industrie agricole est prête à payer beaucoup de gens pour qu'ils vantent les mérites des farines animales.
a écrit le 06/06/2011 à 8:47 :
Bonjour, l'Europe et la France sous la pression des lobbys des semenciers et autres sont prêt a faire mourir des animaux et des être humains uniquement pour recevoir de l'argent et payer grassement sur le dos de son peuple des actionnaires. Mettons les tous a la porte !
a écrit le 06/06/2011 à 8:00 :
De la farine pour les poissons et pourquoi pas du marc de Bourgogne! La bêtise et la "crétinitude" sont omniprésentes chez bon nombre d'industriels, de politiques et de certaines organisations agricoles. Les consommateurs sont vraiment lobotomisés par les pseudos industries agroalimentaires.
a écrit le 06/06/2011 à 6:50 :
ouf ! avez-vous perdu la raison ?

Croirent que nous ne retourneront pas dans les travers de la derniére crise est une Utopie !!
l'argent et la corruption vont vite reprendre le dessus et dans 10 ans retour d'une crise avec des morts bien innocent
Merci Mr innocent
sic/ le Grand Général disait les français sont des veaux pas sûr je dirais pas comme lui !
a écrit le 06/06/2011 à 6:24 :
les farines animales (ou protéines animales transformées de catégorie 3) sont des co-produits transformés issues des carcasses d'animaux, abattus en abattoirs agréés, réputées aptes à la consommation humaine. Les farines animales sont aujourd'hui consommées par les animaux de compagnie (chien, chat). Les efforts de la filière agro-alimentaire en matière de traçabilité et la réglementation européenne (réglement 1069-2009)très exigeante permettent comme c'est le cas dans le monde (brésil, USA,asie, ect...) , d'envisager demain la commercialisation des ces matières pour les animaux de rente omnivores (porcs, volailles, poissons).
Réponse de le 07/06/2011 à 14:36 :
Je propose qu'on commercialise directement cette délicieuse farine de carcasse en grande surface, au moins on arrêtera l'hypocrisie permanente.
Réponse de le 08/06/2011 à 9:04 :
sinon on pourrait les nourrir avec des déchets nucléaires, il paraît que ce n'est pas dangereux..
a écrit le 06/06/2011 à 5:17 :
Ceux qui on voté cela doivent se nourir ainsi que leur enfants avec des farines animales afin de nous prouver que c'est bon. On aimerait avoir le nom de chaque personne et ce qu'il a voté lors de ces reunions secretes ou il n'y a jamais ni responsable ni coupable mais que des biftons a se partager
a écrit le 05/06/2011 à 20:21 :
C'est invraisemblable qu'ils souhaitent remettre cette saloperie sur le marché; on devrait les obliger à en bouffer ! Leur logique doit être que suffisamment de temps s'est écoulé pour pouvoir recommencer à empoisonner le bétail et tuer quelques gens au passage. Que valent quelques morts contre plusieurs millions d'euros ?
a écrit le 05/06/2011 à 20:18 :
Je propose que l'on utilise aussi tous les déchets organiques des hôpitaux , c'est un vrai gâchis de laisser toutes ces protéines disparaitre sans rapporter d'argent. Oups! on me dit que c'est déjà fait et que de grandes marques de cosmétiques les utilisent déjà dans certaines crèmes et produits de beauté . Il faudrait leur faire une plus grande publicité . Bon ,de la peau à l'estomac ,encore un petit effort messieurs ....notre glissement vers le cannibalisme est en route ....
a écrit le 05/06/2011 à 19:42 :
Les porcs sont omnivores.
Si ils recommencent, je deviens végétariens, et je demande que l'on juge ces gens pour empoisonnement.
a écrit le 05/06/2011 à 19:41 :
Mais où va-t-on ?
creutzfeld jacob a du être une affabulation.
Le Médiator, sans effet 2aire....
Politique 0 - Industriel 1
a écrit le 05/06/2011 à 19:23 :
Et... Blabla.... Bien sûre on vous promet ce seras fait sérieusement....
Ouhahaaaaaa..... N importe quoi il y a que là rentabilité qui compte...donc là nouvelle dérive ne tarderas pas ! Ou alors faut être vraiment Naif ! Une chanson disait.. Parole... Parole...et parooooooole .
a écrit le 05/06/2011 à 19:18 :
Et on recommence.... Quelle bétise.. Jamais l êtr




Et on recommence...! Quelle Enorme bétise...
a écrit le 05/06/2011 à 18:50 :
Un grand pas vers le film "soleil vert" sera alors franchi: faire manger aux animaux des résidus de leur propre équarrissage nous conduira un jour à faire de même pour les humains! La folie ultra libérale nous aura conduit à de délirantes extrémités qui resteront dans l'histoire comme un exemple d'aveuglement invraisemblable si nous survivons...Utiliser des déchets ultimes des abattoirs pour nourrir des animaux, quel délire criminel, résidu ultime de la théorie de Von Hayek pour qui tout est bon si ça rapporte quitte à en mourir . Arrêtons-les avant qu'il ne soit trop tard!
a écrit le 05/06/2011 à 18:39 :
N'importe quoi ! Depuis quand les porcs, les volailles et les poissons mangent des carcaces d'animaux morts ???????
Les volailles doivent manger des graines, les poissons du planctom, et les porcs ....des chataignes lol.
Non ce n'est juste pas possible, c'est aller contre nature.Avec les farines animales constituées de toutes sortes d'espèces animale, les animaux pourront se retrouver carnivales.Les tribus carnivales ont toutes développé la maladie soit de Creutzfeldt-Jakob .On recommence la même erreur que l'affaire de la vache folle à nos risques et périls.Tout ça pour satisfaire les lobbys , les industriels au nom du fric.
Réponse de le 07/06/2011 à 12:21 :
les poissons sont souvent carnivores .Ce que l'on éléve le sont tous!
les porcs sont omnivores et mangent donc de la viande!
les poulet mangent les insectes et les vers de terre!
avant de raconter des blagues pour se faire peur et aus autres il est necessaire de se documenter sérieusement!
Réponse de le 07/06/2011 à 14:38 :
oui voila les poissons sont carnivores, comme les vaches d'ailleurs.
Réponse de le 08/06/2011 à 9:06 :
des blagues pour se faire peur ? vous avez un sacré culot ! la malade de vache folle a couté des vies et des millions d'euros encore une fois payés par les contribuables. Vous prenez vraiment les gens pour des imbéciles ! c'est comme le nucléaire, les gens jouent à se faire peur, c'est ça ?
a écrit le 05/06/2011 à 15:41 :
les farines peuvent parfaitement convenir a des animaux d elevage qui ont un regime alimentaire proche des etres humains. ce qui le cas pour les porcs ( qui mangent aussi de la viande a l occasion... ) des volailles telles que les poules qui devorent des lombrics ( quand elles denichent dans la terre ) quant aux poissons d eaux douces et de mers: ce sont des predateurs dans leur element...
Réponse de le 05/06/2011 à 18:23 :
Imaginons que, d'accord, la poule ce soit adaptée au fil des millénaires à la digestion efficace du lombric et aie même pu développer ses défenses naturelles contre les éventuelles pathologies de sa proie : le lombric. Comment allez-vous faire pour rendre rentable la fabrication de farine de lombric ?
a écrit le 05/06/2011 à 14:45 :
Bis répétita! Ici comme ailleurs le capitalisme financier recommence ses conneries!
a écrit le 05/06/2011 à 14:24 :
Le plus dur quand on veut rationaliser sa consommation de viande, au regard par exemple des tensions qui grandiront dans le monde au fur et à mesure des évolutions de mode de vie à l'occidentale" ou bien par la simple prise en compte des conditions d'élevage qui n'iront que vers la dégradation si ce n'est encore possible, c'est le regard déconcerté et voir même haineux de ceux qui n'ont pas faits ce choix. Comme si le simple fait de raisonner son propre comportement était perçu comme une privation de liberté pour autrui. Fascinant.. mais tout de même assez troublant ! Ensuite très rapidement on s'aperçoit que notre corps s'adapte étonnamment rapidement y compris pour le carnassier épicurien que j'étais et qu'enfin les goûts et les envies ne rentrent que très peu en conflit avec l'intellect (à moins que ce soit l'affect qui n'est finalement le dernier mot ?). Finalement il est absolument délicieux de réserver une portion de viande uniquement pour les grandes occasions comme des repas en famille les jours fériés. Le choix est personnel mais à ceux qui hésitent à franchir le pas sachez que le seul regret qui puisse persister ensuite c'est de ne pas l'avoir fait plus tôt.
a écrit le 05/06/2011 à 13:52 :
Le poisson d'élevage va être bientôt impropre à la consommation. C'est déjà limite vu les conditions effrayantes de l'aquaculture notamment en Norvège. Autant devenir végétariens pour notre survie.
a écrit le 05/06/2011 à 12:37 :
Ce n'est vraisemblablement qu'une question financière permettant à quelques uns de s'enrichir sans se soucier de la santé des futurs consommateurs de poulet ou de porc.
Ces produits sont dangereux, il faut les éliminer un point c'est tout.
a écrit le 05/06/2011 à 11:35 :
Le pouvoir c'est le consommateur qui l'a tant qu'il aura un cerveau et qu'il s'en servira. arrêtons de consommer de la viande et demandons l'interdiction de la farine animale et vous verrez l'affolement des industriels, des éleveurs et des politiques qui se rendront vite compte de leur erreur. Il n'y a qu'à voir l'impact de la bactérie sur les légumes, lorsque les consommateurs décident de ne plus acheter sa fait très mal à tout le monde. Le consommateur a le choix de ce qu'il consomme. L'acte d'achat à autant de poids sinon plus qu'un vote à chaque fois qu'on achète un produit on vote pour.
a écrit le 05/06/2011 à 11:34 :
"L'incrédule" de Lucien de Samosate. Lecture oubliée aujourd'hui qui inspira : l'apprenti sorcier en 1797 par Goethe.
a écrit le 05/06/2011 à 10:27 :
Un point positif : les commentaires sont unanimement CONTRE ne serait-ce que d'envisager cette idée...
Je rejoins les autres en exprimant mon dégouts des instances qui sont censées nous protéger !
Réponse de le 05/06/2011 à 15:39 :
Tout à fait!

Je pense qu'en plus c'est surtout le lobby des "renderers" qui est à l'oeuvre ici. Voir son site http://www.efpra.eu. Non content de la farine animal ce lobby veut aussi qu'on traite les boues d'élevage pour en faire des "apports nutritionnels". *** Solyent Green ***
a écrit le 05/06/2011 à 9:42 :
Pourquoi pas ? Une nouvelle crise alimentaire ne survient qu'après quelques années et donc il y a suffisamment de temps pour se faire un peu de fric avec les farines. C'est décidé, je commande ma nouvelle Porsche si c'est OK, doit se dire le futur profiteur !
Réponse de le 15/02/2013 à 11:38 :
C'est honteux et surtout inconscient de remettre cette farine je dirai meme c'est "CRIMINEL" ils ont la memoire courte !!!!!
a écrit le 05/06/2011 à 9:11 :
Mais bien sûr qu'il faut remettre les farines animales au goût du jour! Je ne cautionne déjà pas le fait de manger des cadavres animaux...mais c'est un autre sujet.
Le scandale ici est le fait que l'on prend du plaisir à déclencher des crises, des maladies, pour ensuite encore plus exploiter les humains(vive l'industrie pharmaceutique qui peut nous "sauver" miraculeusement des désastres qu'elle encourage évidemment!), pouvoir massacrer des animaux, sacrifier des vies pour deux raisons: le pouvoir et le profit!
On nous prend magistralement pour des c...: arrêtons de manger de la viande et vous verrez disparaitre, problèmes cardiaques, cholestérol, maladies, etc (je peux témoigner en tant que végétarien et ayant fait des études comparatives) et tous ces débats et problèmes stériles...
Réponse de le 05/06/2011 à 15:55 :
Les récentes enquêtes scientifiques confirment que consommer de la viande de boeuf en roti ou en steak ou en barbecue est la plus sûre manière pour tomber gravement malade notamment les maladies du coeur, mortelles.
a écrit le 05/06/2011 à 9:09 :
Bonjour à tous,
Depuis quelques temps j'ai envie de devenir carrément végétarien....ces messieurs vont m'y pousser à coup sûr!!!!
Encore un effort messieurs, je risque même de ne pas être le seul !(en plus j'ai déjà un potager !)

Pour le poisson que j'aime bien, je me ferais ma réserve pendant les vacances en bord de mer ou alors je les importerais directement du lac LEMAN !
a écrit le 05/06/2011 à 9:06 :
Et bientôt, la vache folle le retour
Les agriculteurs français ne payent quasiment pas d'impôts quand ils en payent. Ils ne rapportent donc : RIEN. Ils cotisent au minimum pour leur retraite obligeant a constamment subventionner la Mutualité agricole tout en se plaignant d'avoir des maigres retraites. Par contre, s'il y a sécheresse, inondation, trop chaud, trop froid, mévente à cause d'épidémie qu'ils ont souvent initiées (maladie de la vache folle,etc.), tempêtes, etc. il faut leur venir en aide. Tous les ans c'est le même rituel. La France doit se séparer de ses agriculteurs, ils coûtent plus chers qu'ils ne rapportent et de beaucoup. Ils ne pensent qu'au fric, du moins celui qu'ils prennent aux contribuables.
Réponse de le 05/06/2011 à 10:23 :
tu doit avoir un bon job pour critiquer les agriculteurs,ce n'est pas un hasard si il
y a na de moins en moins
Réponse de le 05/06/2011 à 10:35 :
pauvre commentaire beaucoup de connaissances à rechercher pour ce blogeur oh la la
Réponse de le 05/06/2011 à 12:08 :
Pauvre type !!!
Les agriculteurs travaillent en moyenne 65heures par semaine pour un revenu qui
n'atteint pas le smic bien souvent!
Alors les profiteurs ce ne sont pas eux mais bien le consomateur qui ne pai pas le juste prix ou les intermédiaires qui ont des marges trop importantes.
Le jour ou il n'y aura plus d'agriculteur en France et de mauvaises récoltesdans le monde on crévera de faim!
Réponse de le 05/06/2011 à 18:33 :
avis à Mr ERASER,
avant de critiquer viens dans les vosges sur notre exploitation pendant un mois et on verra lequel de nous deux s'enrichit le plus !!!! après tu pourra causer mais pas avant ! les beaux parleurs ne sont pas les plus travailleurs !!!!!!!!!
Réponse de le 08/06/2011 à 9:09 :
Les agriculteurs sont respectables, c'est la grande distribution qui tient toutes les cartes en France et se fait un fric monstre aux dépens des producteurs et des consommateurs. Et c'est pas prêt de s'arrêter !
a écrit le 05/06/2011 à 8:21 :
"A la demande du gouvernement, le CNA et l'Anses, l'agence de sécurité sanitaire de l'alimentation, planchent séparément depuis l'été 2010 sur l'éventuelle réintroduction partielle des farines animales, à la suite d'une proposition en ce sens de la Commission européenne."

"Bruxelles a proposé en juillet 2010 de lever l'interdiction du recours à certaines farines animales pour l'alimentation des non ruminants comme les porcs, les volailles ou le poisson et de mettre fin à "l'abattage systématique" des animaux menacés lorsqu'un cas d'ESB est décelé." MERCI l'EUROPE
a écrit le 05/06/2011 à 8:21 :
"A la demande du gouvernement, le CNA et l'Anses, l'agence de sécurité sanitaire de l'alimentation, planchent séparément depuis l'été 2010 sur l'éventuelle réintroduction partielle des farines animales, à la suite d'une proposition en ce sens de la Commission européenne."

"Bruxelles a proposé en juillet 2010 de lever l'interdiction du recours à certaines farines animales pour l'alimentation des non ruminants comme les porcs, les volailles ou le poisson et de mettre fin à "l'abattage systématique" des animaux menacés lorsqu'un cas d'ESB est décelé." MERCI l'EUROPE
a écrit le 05/06/2011 à 7:23 :
La France a la mémoire courte mais la Suisse lui fait une piqûre de rappel:
Un cas de vache folle détecté dans le canton de Berne (mai 2011)
Ce bovin était né avant l'interdiction totale des farines animales dans l'alimentation des animaux de rente décrétée en 2001. La vache s'est probablement infectée par la consommation de farines animales au cours des premières années de sa vie.
Réponse de le 05/06/2011 à 9:49 :
Oui surement lilisun
a écrit le 05/06/2011 à 6:57 :
Logique de lever cette interdiction, puisqu'il a été prouvé que ces protéines pouvaient être toxiques pour l'homme en franchissant la barrière des espèces. En tout cas, l'abattage massif des troupeaux contaminés avait permis dans une certaine proportion de réduire à l'époque la surpopulation bovine dans l'espace européen et d'éviter la chute des prix de la viande. Pour corser le cocktail, on pourrait aussi adjoindre des concombres espagnols lyophilisés et des décoctions de téléphones portables carcinogènes... D'une pierre trois coups !
a écrit le 04/06/2011 à 23:48 :
A l'heure où on parle constamment de conflit d'intérêt il est plus qu'étonnant qu'une telle assemblée : "Conseil national de l'alimentation (agriculteurs, industriels, distributeurs...)" ait le moindre début de commencement d'avis à donner sur la question et encore plus surprenant qu'un ministère lui accorde un quelconque crédit. La question est aussi de savoir comment ces gens là peuvent avoir tant de peine à se remémorer le sinistre pour leur filière respective à chaque scandale éthique. Ah bah non c'est clair; ils sont protégés cette fois-ci puisqu'ils utilisent eux-même le mot "éthique" dans leur avis !!!
a écrit le 04/06/2011 à 21:02 :
Incroyable la levee de cette interdiction - ds la vie il faut etre responsable et j'espere que cette levee sera rejetee - en ce qui me concerne je n'acheterai plus de viande , je prefere me nourrir de riz , de pates, de legumes - prendre meme un permis de peche (en arriere saison il y a de belles soles a prendre en bord de plage) -
Réponse de le 05/06/2011 à 9:53 :
Les poissons plats vivant au fond des eaux sont les plus exposés aux contaminations liées aux pollutions environnementales. De plus, le milieu halieutique français étant totalement contaminé, je vous déconseille fortement de manger les poissons de votre pèche qui seront de véritables poisons.
a écrit le 04/06/2011 à 20:44 :
Il y a vraiment un problème avec les élites de ce pays : elles n'ont plus aucun sens moral.
a écrit le 04/06/2011 à 18:56 :
Vous devriez vous même les journalistes hurler votre.....????? indignation en tout cas je ne sais qui veux cela , mais je liu fera manger sans arrêt de la farine animale surtot à leurs enfants s'ils en ont.
Réponse de le 04/06/2011 à 21:03 :
si c'est vote je pense qu'ils sont tous des irresponsables !!!!
a écrit le 04/06/2011 à 18:25 :
Il y a un risque mais jugé "négligeable" dans leur rapport !!!
Tuer 10 ou 15 personnes par an est un risque négligeable pour cette bande de c... qui ne doivent manger que du bio dans leur banquet !
Ils veulent nourrir les cochons avec les restes de volailles. Le cochon est génétiquement très proche de l homme, rappelez vous le virus de la grippe mexicaine sorti d une porcherie et tuant ensuite les humains !
Pour gagner quelques centimes par tonne, ils ont prêt a tout, même à nous tuer en masse;
ha oui, "responsable mais pas coupable" ce sera leur défense dans dix ans ............
a écrit le 04/06/2011 à 18:06 :
Des herbivores qui broutent de la viande, et bientôt des poules qui auront des dents. Continuez messieurs les industriels, et vous allez voir votre chiffre d'affaire!
a écrit le 04/06/2011 à 17:35 :
Ok, je me fais végétarien; qu'ils se la bouffent eux-mêmesleur barbaque. Les farines animales ne peuvent avoir comme unique débouché que d'être utilisées comme fumier. Je mange pas.
a écrit le 04/06/2011 à 13:13 :
C'est pas fini les conne....?
Il va falloir les enfermés dans un asile, c'est gens.
Réponse de le 04/06/2011 à 13:49 :
Bien sur tout cela pour gagner davantage d'argent ils nous tuent (ex : pour que les poules pondent plus on met un additif a leur nourriture comme cela moins de grains aussi ) , tout benefice pour eux -
Réponse de le 04/06/2011 à 14:20 :
nous les avons toujours utilisés avec un nom derivé
Réponse de le 04/06/2011 à 20:55 :
je ne suis pas d'accord , je pense que ces produits ont vu le jour ds les annees 50 -
Réponse de le 04/06/2011 à 20:57 :
les poules ne mangeaient que du grain avant -
Réponse de le 05/06/2011 à 9:02 :
Les poules sont omnivores.
a écrit le 04/06/2011 à 11:47 :
Le pire dans tous sa c'est que ceux qui votent en faveur d'un retour pour les farines animales ont les moyens de se payer des aliments bio, c'est encore les personnes les plus pauvres qui en pâtiront avec leur santé
a écrit le 04/06/2011 à 11:31 :
Et dans 2 ans on remet de l'amiante dans les batiments, on refait des injections d'hormones de croissance. Bref, back in the future. On peut compter sur "l'indépendance" et l'objectivité des soixante membres du Conseil national de l'alimentation (agriculteurs, industriels, distributeurs...). Ah ces industriels et distributeurs si soucieux de la santé humaine et pas du tout soucieux du profit à tout prix ...
a écrit le 04/06/2011 à 11:27 :
C'est tout de même incroyable que dans LE pays de la bonne chère, on parle de réintroduire ces cochonneries.
a écrit le 04/06/2011 à 11:18 :
Est ce que vous trouver normal que l'on donne des carcasses broyées à des poissons ou des volailles en guise de nourriture, en sacrifiant de plus en plus une agriculture (élevage et aquaculture) saine pour l'homme sur l'hôtel du profit et de la rentabilité nous nous exposons à des crises sanitaires dont les coûts humain et financier risquent de dépasser les gains de productivité.... Si la santé ne vous préoccupe pas plus que sa très bien mais même en terme strictement financier cela ne semble pas viable. Pauvre de nous qui n'avons même pas le droit d'être concerté pour ce type de mesure qui concerne tous les français......
a écrit le 04/06/2011 à 9:46 :
Ben voyons
Cela devient comique
Vous savez pourquoi?
Baissez votre consommation de viande de 15 %
et vous verrez

La volonté de plus de profit et en face une demande TROP forte...
Les bêtes n'ont même plus le temps de mourir qu'elle sont découpées dans les abattoirs
Réponse de le 06/06/2011 à 8:20 :
Après la vache folle, les pesticides, Tchernobyl et Fuckushima....
La deforestation, les rejets dans la mer d'eau radioactive, et maintenant la bactérie resistante aux antibiotiques....
J'en oublie c'est sûr !!!!!!!!!

L'argent fait tourner le monde et les têtes de nos dirigeants.

Mobilisons nous pour sauver nos enfants !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :