La Tribune

Chocolat Mars : une baisse des coûts et ça repart !

CC Wikimédia
CC Wikimédia (Crédits : Wikimédia)
latribune.fr avec AFP  |   -  316  mots
Le groupe agroalimentaire américain va investir 40 millions d'euros dans son usine d'Haguenau (Alsace), qui fabrique 90% de la production européenne de bonbons M&M'S.

Cet investissement permettra d'étendre la surface des bâtiments d'une centaine de mètres carrés, d'augmenter la capacité de production de l'usine de 20%, et d'embaucher "à court terme" trente salariés supplémentaires, affirme l'entreprise dans un communiqué.

Mars Chocolat France se félicite du "volontarisme industriel" et de la "mobilisation collective" qui ont "permis à l'usine française de l'emporter dans une compétition interne qui l'opposait à un site situé en Pologne". En trois ans, l'usine a "amélioré sa structure de coûts de plus de 20%", souligne la société.

"Le coût du travail en Pologne est quatre fois inférieur à ce qu'il est en France. Plutôt que de nous battre sur ce terrain, nous avons travaillé sur les coûts, en nous demandant comment mieux acheter, mieux produire, et réduire notre consommation d'électricité, d'eau, de gaz", a expliqué au cours d'une conférence de presse à Haguenau Thierry Gaillard, PDG de Mars Chocolat France.

L'organisation du travail a été rationalisée, faisant progresser la productivité de 10% en 2011.

Un partenariat avec Sita et Cofely permettra en outre à l'usine d'Haguenau de substituer une "énergie verte" et meilleure marché au gaz qui alimente ses chaudières à vapeur. Le projet, qui prévoit de connecter le réseau vapeur de l'usine à la station d'incinération de Schweighouse-sur-Moder, représente pour Sita et Cofely un investissement de 5 millions d'euros, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie apportant 1,4 million d'euros de subvention.

Mars Chocolat France, dont le siège se trouve à Haguenau, emploie 1.200 personnes sur ses sites de Haguenau et Steinbourg (Bas-Rhin). La société a produit 94.000 tonnes de confiserie en 2010 pour un chiffre d'affaires de 665 millions d'euros.

Basée dans l'Etat de Virginie, Mars est une entreprise familiale non cotée, qui a généré en 2010 un chiffre d'affaires de 30 milliards de dollars. Elle emploie plus de 65.000 personnes dans 71 pays.

Réagir

Commentaires

Mars  a écrit le 15/12/2011 à 8:52 :

Halleluya !!!! j'aime bien les mars moi :) c'est très bon :)

avril  a répondu le 15/12/2011 à 13:27:

tu te prend pour qui Mr Mars. Moi j'aime pas les mars non d'une pipe le snickers c'est la vie!!

Norbert  a répondu le 15/12/2011 à 13:30:

Quel est le rapport de mars avec notre cher et puissant tout précieux?
Il ne faut pas aller trop vite en besogne cher mr Mars.

salraier mars  a répondu le 15/12/2011 à 13:55:

Ba voila je me présente je m'appelle Jacques André je n'ai pas de femme car il parait que je ne suis pas séduisant mais moi je me trouve charmant. Passons le sujet n'est pas là, donc pour ma part j'ai travaillé 3 ans dans l'usine Mars et c'etait de loin les 3 années les plus passionnantes de ma vie, une ambiance magnifique des collegues de boulot hors normes. mais je me suis fais licencier car un jour par erreur j'ai mis un bout de cacauette dans la fabrication et le chef d'equipe m'a pris pour un espion de snickers et depuis ce jour je suis au chomage car je suis fiché au fichier PEBRON de l'etat.

jean lou  a répondu le 15/12/2011 à 14:26:

AH toi aussi tu as été licencié pour fautes grave... moi j"ai fait tomber de la noix de coco ils m'ont donc accusé d'etre un espion de bounty...ma vie est plutot triste maintenant ...je me suis reconvertit dans le pop corn

TWIX  a écrit le 14/12/2011 à 15:26 :

Je préfère le TWIX (ancien RAIDER) : 2 doigts chocolatés et ça repart !!

Photo73  a écrit le 14/12/2011 à 14:39 :

Doit y avoir de l'huile de palme dans ces friandises (éventuellement partiellement hydrogénées) ? (Y en a bien chez Suchard (rochers))
Doublons notre consommation pour maintenir l'usine en France ! Les médecins nous soignerons ensuite si on abuse trop. Trêve de plaisanterie, avec modération ! Manger, bouger.

j'espère juste  a écrit le 14/12/2011 à 13:18 :

que tous les efforts fournis par ces salariés ne seront pas récompensés dans quelques mois par une fermeture d'usine. ça ne serait pas la première fois!!

parachute  a écrit le 14/12/2011 à 11:57 :

Donc...on peut se goinfrer de Mars! Si les aitres pays raisonnent à la Sarkosy and co...il vay avoir un problème!!!

totos  a écrit le 14/12/2011 à 11:22 :

des patrons qui ont anticipés ce qui se passe et qui ont tous compris....Bravo!!!!!
par contre encore si peu de communication sur ce genre de procédés dans nos medias.....

parachute  a répondu le 14/12/2011 à 11:58:

Vous raisonnez à la française...et l'allemand s'il doit consommer aissi "made in germany?"

totos  a répondu le 14/12/2011 à 15:52:

j essaye de raisonner "différemment" , et de souligner qu'il existe un autre système : pas spécialement francais mais autre que ce capitalisme absolu et reducteur a de la competitivité à tous prix... mais quelque fois effectivement il faudrait (a mon humble avis) penser plus français , sans tomber dans l'extrème bien sur....

burnouf  a écrit le 14/12/2011 à 10:35 :

Un p'tit coup de barre et avec M..., ça repart.Et tous les p'tits jeunes avec leurs petits euros font marcher un système que les anes de consommateurs que nous sommes contribuent à faire fonctionner.Un p'tit bout de baguette fraiche avec du beurre et du chocolat noir,einh c'est-i- pas meilleur et surtout moins cher?

pierre  a écrit le 14/12/2011 à 10:22 :

baisse des couts: et baisse des prix?

najbar  a écrit le 13/12/2011 à 23:46 :

comme quoi quand on est une entreprise non cotée, on a plus le sens de l interet des salariés et non pas celui des actionnaires.... et on investit pour l'avenir. CQFD

Laurent68  a répondu le 14/12/2011 à 7:52:

Absolument d'accord. Ce qui me fait penser que la politique francaise de baisse des droits de succession est une bonne voie pour permettre a terme l'emergence d'un capitalisme familial. Comme quoi tout n'était pas si mauvais dans le paquet fiscal...