La Tribune

Une nouvelle affaire de viande de cheval éclate dans l'Est de la France

(Crédits : DR)
latribune.fr  |   -  502  mots
Un réseau de trafiquants belges aurait fait passer de la viande de chevaux de course - réputée impropre à la consommation en France - pour de la viande d'animaux non soignés à l'aide de médicaments. Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a assuré de sa "détermination totale" à démanteler le réseau.

Des chevaux de selle qui finissent leur course... dans les assiettes ! En principe, c'est impossible, et pourtant un réseau mafieux belge n'aurait pas hésité à s'organiser pour acheter des chevaux de course dans le but de les vendre comme viande consommable. C'est ce qu'ont dénoncé à la fois la Fédération nationale des éleveurs professionnels d'équidés (FNEPE) et la Coordination rurale (syndicat agricole minoritaire) jeudi dans la soirée.

Selon elles, "un réseau mafieux belge" aurait sciemment fait en sorte de "contourner notre règlementation sanitaire". Une fois achetés à des particuliers ou à des centres équestres, ces chevaux de course étaient transportés en Belgique où leurs carnets de santé étaient alors falsifiés, puis ils revenaient en France pour y être abattus. La marchandise était écoulée dans des points de vente de l'Est de la France, depuis plusieurs mois. Le problème, c'est que "les trois-quarts des chevaux de selle ont reçu un traitement médicamenteux qui les rend impropres à la consommation humaine", a expliqué Jacques Largeron, président de la FNEPE, auprès de l'Agence France Presse (AFP). Pas de danger immédiat pour la santé, mais des traces d'antibiotiques et d'anti-inflammatoires infimes pourraient être présentes dans la viande, ce qui place ce commerce en dehors de la réglementation en vigueur.

Bientôt un fichier d'identification européen unique ?

Contacté jeudi soir, le ministère de l'Agriculture confirme qu'une enquête est en cours, sans pouvoir préciser à ce stade où elle a été ouverte. Les abattoirs concernés pourraient être situés dans le Gard, l'Hérault et le Nord.

"La filière de production de viande de cheval n'est pas touchée par ce trafic", a tenu à préciser Jacques Largeron. Cette nouvelle affaire ne va pas sans rappeler celle ayant éclaté cette hivers, lorsque de la viande de cheval avait été découverte dans des plats cuisinés censés ne contenir que du boeuf.

>> De Londres à Bucarest, le scandale de la viande de cheval secoue l'Europe

A l'époque, la Commission européenne s'était engagée à mettre en place un fichier d'identification unique et centralisé des équidés dans l'Union européenne. Pour l'heure, il n'a pas encore vu le jour.

Stéphane Le Foll tente de rassurer

"Ma détermination est totale pour démanteler le réseau qui est, semble-t-il, à l'origine de ce trafic", a réagit le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll ce vendredi. Interrogé sur la possibilité que de la viande impropre à la consommation ait pu être mise en circulation, il a répondu que l'enquête étant en cours, il ne pouvait en être certain. "La DGAL (Direction générale de l'alimentation) et le ministère de l'Agriculture sont extrêmement vigilants. Si à un moment ou à un autre, il y a des problèmes graves, on le dira et on traitera cette question. Aujourd'hui ce n'est pas le cas", a-t-il  indiqué. 

(Article créé le 30/08/2013 à 08:36, mis à jour à 17:40)

Réagir

Commentaires

Patou 74  a écrit le 31/08/2013 à 13:19 :

Cela continuera - - car d'une part les responsables sont condamnés dans 5% des cas et d'autre part à cause des réductions de moyens à la DGCCRF..!

pmxr  a écrit le 31/08/2013 à 11:55 :

grosso modo .... c'est la rançon de la gde distribution .... toujours des prix à la baisse .... les producteurs se voient obligés de vendre de la M.... ! (avec un grand M) ... Le tournant était flagrant en 2008 ! dans les pays pauvres ... les pauvres sont maigres ... dans les pays "riches" les pauvres sont gras !... On va sur tendance américaine ... en Europe ! (bouffer de la merde devant un un grand écran plat, avec son Xphone à porter de main) ! (le must c'est de ne pas avoir de téléphone)

pmxr  a écrit le 31/08/2013 à 11:43 :

Il faut manger du cheval de course ... vous ferez des économies en VIAGRA ! loooooooooool

pmxr  a écrit le 31/08/2013 à 11:40 :

En dehors du scandale alimentaire ... ça prouve que les chevaux de course sont dopés !

@ pmxr  a répondu le 31/08/2013 à 13:16:

de plus, les proprios n'ont même pas la reconnaissance du ventre"...ces chevaux leur ont fait gagner des fortunes, laisse lui donc finir sa vie tranquille...Même pas! le FRIC LE FRIC LE FRIC !! dégueulasses sont pas mal d'êtres humains !!

pmxr  a écrit le 30/08/2013 à 19:58 :

c'est une campagne pour la promotion du surgelé (que je mange pas) !!!!!

pmxr  a écrit le 30/08/2013 à 19:23 :

c'est une mesure étatique ... pour rendre les salariés plus efficaces tout simplement ! bref une santé de cheval !!!!!!!!!!!!

JB38  a écrit le 30/08/2013 à 18:00 :

Les normes, la soi-disant "traçabilité" ne nous protège en rien. En les détournant habilement, il est possible vendre tout et n'importe quoi. D'autant plus que les contrôles sont insignifiants, sous prétexte bien sûr de libre échange (=Libéralisme forcené) et de non entrave au commerce... Moralité, il faut vérifier la provenance de sa nourriture, éviter les plats cuisinés et si possible acheter localement, de saison et pour le reste faire confiance aux commerçants locaux.

Patrickb  a répondu le 30/08/2013 à 18:46:

@JB38: quelque peu naïf dans la mesure où les commerçants locaux n'ont pas les mêmes intérêts que toi. Ce qui leur importe, c'est les bénéfices, pas ta santé :-)

pmxr  a répondu le 30/08/2013 à 19:29:

JB38... sauf pour la nourriture chien et chat (petfood) .... la traçabilité est exemplaire ! La législation est faite pour que le contrôle soit fait de façon efficace pour ce qu'on donne aux animaux ... mais pour l'humain on s'en fou !

pmxr  a répondu le 30/08/2013 à 19:37:

Patrickb... pas si simple .... pour le petfood (nourriture animale) les règles sont strictes.... mais ce n'est pas le cas pour la nourriture humaine .... en résumé vous pouvez manger " de la matière fécale" en toute légalité, mais pas votre chien ou chat ! (e connais bien cette branche de l'industrie)

pmxr  a répondu le 30/08/2013 à 19:50:

JB38 ... ça peut vous paraître surprenant ... mais pour l'équilibre alimentaire ... chats et chiens mangent mieux que nous ! (je transportais par exple des sardines fraîches ... il fallait pas dire où elles allaient (nourriture animale) mais chuttttttttttt ! Il fallait garder le silence !La législation n'oblige nullement à des telles règles pour les humains !!!!!!!!!!!!!!!! (en gros vous avez le droit de manger de la M.... à l?insu de votre plein gré)

unpeudesens  a écrit le 30/08/2013 à 15:21 :

Heureusement que nos Elus pondent des directives, et que nous avons pléthore de Fonctionnaires...pour empêcher cela. La Justice va sérieusement les sanctionner : au moins 5.000 euros d'amendes, avec sursis, parce que c'est la première fois...qu'ils se font prendre..., non mais..

benet  a écrit le 30/08/2013 à 14:49 :

Il faut que l'autocontrole soit obligatoire dans toutes les entreprises.

benet  a écrit le 30/08/2013 à 14:49 :

Il faut que l'autocontrole soit obligatoire dans toutes les entreprises.

pemmore  a écrit le 30/08/2013 à 14:02 :

Manger des chevaux de course, c'est d'un banal.
Mais ça leur coûtait quoi de les garder au pré un an ou deux comme le font tous les bons bouchers chevalins, la viande sera meilleure et ils prendront du poids.

@ pommore  a répondu le 31/08/2013 à 13:19:

ce sont des chevaux qui sont truffés de médocs ! impropre à la consommation, de plus pourquoi pas après avoir remplumer " leurs maitres, ne pas les laisser finir en paix??? mais, ça, ça n'éffleure même pas !!

Igor  a écrit le 30/08/2013 à 13:22 :

"La filière de production de viande de cheval n'est pas touchée par ce trafic", mon ?il, il n'y avait déjà aucun contrôle sur l'origine de la viande de cheval provenant du Canada, la plus consommée en France et celle provenant des mafieux Belges où se retrouve t-elle alors ? si ce n'est dans nos assiettes et depuis combien de temps ?

MAIS ENCORE  a écrit le 30/08/2013 à 13:17 :

Messieurs les journalistes, il serait bon de porter à la connaissance des lecteurs, les points de vente de cette viande avariée par les médicaments et vendue sans complexe...grandes surfaces???

viande de cheval  a écrit le 30/08/2013 à 13:08 :

j'en consomme depuis de nombreuses décennies sans aucun problème,de plus c'est excellent

A gauche toute  a écrit le 30/08/2013 à 10:36 :

Voilà où mène le libéralisme économique : sur du n'importe quoi. Heureusement que les services de l?État sont là pour veiller sur la qualité des produits, n'en déplaise aux ultra-libéraux et autres UMPistes de bas étages....

Dupilo  a répondu le 30/08/2013 à 11:50:

le libéralisme économique n'a rien avoir, il s'agit en l'espèce de mafieux qui fraudent et font du trafic d'animaux et qui doivent être punis tout comme nos jeunes de banlieues qui vendent leur merde mais qui pourront continuer à le faire en toute sérénité grâce à votre gouvernement de faibles.

MOUGEON  a répondu le 30/08/2013 à 12:14:

Il ne s'agit pas d'une dérive du libéralisme , il s'agit simplement d'une fraude et d'un délit. Le contrôle doit être organisé et assuré par les différents intervenant de la chaîne (producteur/grossiste/revendeur) , l'état fixe le niveau des exigences, les acteurs de la chaîne batissent un système qualité adapté. Point barre

serge84  a répondu le 30/08/2013 à 13:03:

Bien sûr qu'il s'agit d'une des nombreuses dérives du libéralisme économique contrôlé par les mafieux de tous pays. Comment expliqueriez-vous autrement que la FNSEA "1° syndicat agricole français", de tendance ultralibérale (mais vivant malgré tout des subventions européennes) ne soit pas intervenue pour dénoncer ce nouveau scandale ? Tout comme l'affaire Spanghero, nous sommes en plein dans les nombreux dérapages du libéralisme !

Damned  a répondu le 30/08/2013 à 13:05:

Il est vrai que si nous enlevions cette notion de libre échange commerciaux, avec au bout la possibilité d'importants profits, parce que l'argent permet à certains d'exister socialement, ces escrocs continueraient juste par passion, pour la beauté du geste. Le libéralisme est juste un terrain favorable à ce type de dérives. Il n'est ni responsable, ni irréprochable.

robindesbois  a répondu le 30/08/2013 à 13:11:

Que risquent les délinquants ? dans le dédalle des responsables, d'une justice très lente
Ils recommenceront, Mettre leurs photos dans la presse, et les envoyés en justice pour
empoisonnement, car la viande étant impropre à la consommation.

robindesbois  a répondu le 30/08/2013 à 13:11:

Que risquent les délinquants ? dans le dédalle des responsables, d'une justice très lente
Ils recommenceront, Mettre leurs photos dans la presse, et les envoyés en justice pour
empoisonnement, car la viande étant impropre à la consommation.

JB38  a répondu le 30/08/2013 à 18:10:

Le libéralisme dans toute sa composante est nécessairement mafieux. Le fait de ne pas vouloir de règles sous-entend, pas ou peu d'etat (ou un état fantoche comme il y en a beaucoup dans le monde), pas ou peu de fonctionnaires, et corrompus, une démocratie de façade.Grosso modo, une dictature, bien soutenue par le mur de l'argent.

Patrickb  a répondu le 30/08/2013 à 18:49:

@JB38: merci de nous rappeler la corruption et/ou la lâcheté des fonctionnaires qui ne sont donc pas un rempart contre les malversations :-)

TOUSSFOUUU  a écrit le 30/08/2013 à 10:10 :

hummm c'est appétissant !

Tousofns  a écrit le 30/08/2013 à 9:39 :

Derrière chaque entreprise des Industries Agro-Alimentaires , il y a
des truands économiques .Ce n'est pas nouveau .