2016, excellent millésime pour le champagne

 |   |  297  mots
Le champagne a continué sa croissance aux Etats-Unis (+6,3% en volume, +4,9% en valeur), première destination avec plus de 21,8 millions de cols expédiés.
Le champagne a continué sa croissance aux Etats-Unis (+6,3% en volume, +4,9% en valeur), première destination avec plus de 21,8 millions de cols expédiés. (Crédits : Reuters)
Les ventes de champagne à travers le monde signent en 2016 leur deuxième meilleure année, après le record de 2015. Elles ont représenté une valeur de 4,71 milliards d'euros.

Les expéditions de champagne ont représenté un chiffre d'affaires global de 4,71 milliards d'euros en 2016, portées par "de nouveaux relais de croissance" sur le marché mondial, a annoncé dimanche l'interprofession champenoise. "Le chiffre d'affaires 2016 constitue la seconde année record (4,71 milliards d'euros) après celui réalisé en 2015 (4,74 milliards d'euros)", a déclaré le Comité Champagne, l'organe institutionnel de l'interprofession.

En valeur, "de nombreux pays confirment leur statut de relais de croissance, sur plusieurs continents: Amérique (+9,4% au Canada, +12% au Mexique), Afrique (+15,1% en Afrique du Sud), Océanie (+25,4% en Nouvelle-Zélande) ou Asie (+14,2% en Corée du Sud)", a-t-il détaillé.

306 millions de bouteilles

L'année dernière, environ 306 millions de bouteilles de ce vin festif ont été expédiées dans le monde, soit une légère baisse en volume de 2,1% par rapport à 2015, selon cette même source. Plus de la moitié (près de 158 millions) des expéditions a concerné la France. "Les consommateurs se tournent vers des cuvées toujours plus rares et plus prestigieuses", a indiqué le Comité Champagne pour expliquer que "le modèle de croissance" du champagne s'appuie sur la valorisation de cet effervescent inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco.

Le champagne a continué sa croissance aux Etats-Unis (+6,3% en volume, +4,9% en valeur), première destination avec plus de 21,8 millions de cols expédiés. Dans l'Union européenne, une croissance dynamique des ventes s'est confirmée: en Allemagne avec une hausse de 4,9%, en Italie (+4,3%), ou encore un rebond en Espagne (+2,2%).

A l'inverse, les expéditions ont dévissé au Brésil avec une chute de 21,9% en un an. Recul aussi au Portugal (-16,5%) et au Royaume-Uni (-8,7%), deuxième pays pour l'export de champagne, particulièrement scruté par le monde viticole champenois depuis l'annonce du Brexit.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/03/2017 à 11:04 :
Un grand mystère que cette réussite quasi ininterrompue de la saga champagne... quand on s'aperçoit que globalement, un nombre relativement insignifiant de consommateur (pour avoir fait des tests grandeurs nature) est capable de faire la différence avec le moindre "méthode champenoise" vendu moitié moins cher !

la force du bling bling probablement !

En tout cas, un coup de chapeau à l'interprofession qui gère à merveille l'équilibre difficile entre la rareté et l'offre

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :