Danone profite de la baisse du prix du lait

 |   |  467  mots
Le groupe Danone a vu son chiffre d'affaires s'accroître de plus d'un milliard d'euros l'an dernier en données comparables.
Le groupe Danone a vu son chiffre d'affaires s'accroître de plus d'un milliard d'euros l'an dernier en données comparables. (Crédits : © Vincent Kessler / Reuters)
Le groupe agroalimentaire français enregistre une hausse de ses bénéfices en 2015. Une avancée qu’il doit en partie à la baisse des cours du lait, mais qu’il attribue aussi à une optimisation de ses coûts et des campagnes de promotions ciblées.

Danone renoue avec la hausse de ses bénéfices. Dans un contexte de forte chute des prix du lait qui affecte les agriculteurs, le géant de l'agroalimentaire affiche une hausse de ses bénéfices pour la première fois au cours d'une année complète depuis 2010.

Prix et promotions

"La baisse des prix du lait en Europe contribue à peu près pour moitié à de la croissance de la marge avant réinvestissements en Europe" a précisé Cécile Cabanis, directrice des finances du groupe, lors d'une conférence ce 23 février. Le reste est attribué à une réorganisation visant à optimiser les coûts de production ainsi qu'à "des prix et promotions plus efficaces".

"Nous avons réduit les promotions quand elles ne créent pas de valeur pour le consommateur ou pour nos produits", a indiqué Emmanuel Faber, le directeur général de Danone. Pour mémoire, l'année 2015 a été marquée par une forte vague de promotions dans la grande distribution, en particulier au rayon des laitages et produits frais. Ce dans un contexte plus général de déflation lié à la "guerre des prix" entre enseignes.

>> La croissance des ventes en grandes surfaces dopée aux promotions

"Les petites marques s'en sortent mieux que les grandes"

"Les petites marques s'en sortent mieux que les grandes", a ajouté le directeur général de Danone. Ce sont en particulier des produits à plus forte valeur ajoutée contenant davantage d'ingrédients (fruits, chocolat etc) qui ont tiré davantage leur épingle du jeu. Tandis que le recul des ventes des poids lourds Activia et Actimel ralentit. Une vaste campagne de relance du premier est d'ailleurs prévue en Europe pour le troisième trimestre 2016.

Globalement, le chiffre d'affaires des produits laitiers frais du groupe s'affichent en hausse de 0,6%, toujours en données comparables. Ce alors que la demande de produits de consommation ralentit en Chine, ce qui affecte également la vente de bouteilles d'eau.

Finalement, c'est surtout la nutrition infantile qui a le plus tiré la croissance du chiffre d'affaires, avec une hausse des ventes de près de 10% en valeur.

Perspectives optimistes

Au total, les  résultats nets de Danone augmentent de 7,4% d'une année sur l'autre et des ventes en progression de 4,4% (en données comparables). Son chiffre d'affaires total atteint 22,4 milliards d'euros.

Le géant de l'agroalimentaire vise désormais une croissance de son chiffre d'affaires comprise entre 3 % et 5 % en 2016. L'an dernier à la même époque, le groupe avait fait état de perspectives plus prudentes.

A l'occasion de la publication de ces résultats, le nom de Clara Gaymard, ancienne dirigeante de General Electric France, a par ailleurs été proposé pour intégrer le conseil d'administration.

(Article créé le 23 février à 09h00, mis à jour à 14h00)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/02/2016 à 16:16 :
Danone a tendance à vivre sur son passé. Il lui faudra faire des acquisitions de diversifications et parfois de consolidation. devant les fusions importantes en cours aux USA, la société devra s'imposer finement par des achats pertinents et petits ou des fusions modestes alors que les valorisations actuelles des cibles américaines sont délirantes. C'est donc aussi de crédit dont aura besoin notre champion. En Europe Unilever et Nestlé, à l'étage du dessus, sont empêtrés dans leurs stratégies complexes, ils devraient tous deux simplifier leur portefeuille.
a écrit le 23/02/2016 à 15:56 :
Cela doit en faire des yaourts quand on a neuf gosses.
a écrit le 23/02/2016 à 12:07 :
Clara rentre au board de Danone, opération pilotée par nos amis américains afin que Pepsi co absorbe le dernier fleuron français dans qq années
Réponse de le 23/02/2016 à 16:25 :
Sa promesse écrite de création de 1000 emplois en France par GE va etre particulièrement surveillée.
Meme si elle n'est plus aux commandes, elle est moralement responsable de cet engagement qui a fait basculer la décision sur la vente d'Alstom.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :