Monsanto, dans le rouge, supprime 16% de ses effectifs

 |   |  418  mots
Monsanto traverse actuellement une passe difficile, en raison de la chute des prix des matières premières agricoles et l'appréciation du dollar qui rend chers ses produits pour les agriculteurs des pays émergents.
Monsanto traverse actuellement une passe difficile, en raison de la chute des prix des matières premières agricoles et l'appréciation du dollar qui rend chers ses produits pour les agriculteurs des pays émergents. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
Le groupe américain supprimera encore 1.000 emplois, en plus des 2.600 annoncés en octobre. Pour faire face à une chute des ventes de ses semences transgéniques, il compte aussi fermer des sites, déprécier des actifs et mettre fin à certains contrats commerciaux.

Le leader mondial des semences fait du ménage, dans l'espoir de remonter la pente. Monsanto va supprimer 1.000 emplois supplémentaires dans le monde, portant ainsi à 16% la réduction de ses effectifs globaux d'ici à 2018, afin de faire des économies, a-t-on appris mercredi 6 décembre.

En octobre le groupe américain, connu notamment pour son herbicide Roundup (dont Ségolène Royal a restreint la vente pour des raisons de santé publique), avait annoncé qu'il supprimerait 2.600 emplois (13% des effectifs) et fermerait des sites pour économiser 500 millions de dollars par an.

1,2 milliard de dollars dépensés pour la restructuration

Monsanto ne donne pas de détails sur les régions ni les fonctions qui vont être affectées par la nouvelle cure d'austérité. Il indique simplement que la réduction d'effectifs sera différente d'un pays à l'autre. Le groupe va aussi fermer des sites, déprécier des actifs et mettre fin à certains contrats commerciaux, selon des documents adressés mercredi à la SEC, le gendarme américain de la Bourse.

En tout, cette vaste restructuration devrait lui coûter jusqu'à 1,2 milliard de dollars dont une partie en indemnités de licenciements (510 millions de dollars), contre 900 millions de dollars envisagés précédemment. Environ 811 millions de dollars ont déjà été inscrits dans les comptes (493 millions de dollars au quatrième trimestre passé et 318 millions au premier trimestre 2015/16 achevé fin novembre). Le solde sera passé dans les comptes d'ici 2018.

253 millions de dollars de perte nette

Monsanto traverse actuellement une passe difficile, en raison de la chute des prix des matières premières agricoles et l'appréciation du dollar qui rend chers ses produits pour les agriculteurs des pays émergents. Il a accusé une perte nette de 253 millions de dollars au premier trimestre de son exercice décalé 2015/16, et enregistré une chute de 13,7% des ventes de semences transgéniques, sa principale source de revenus,  selon un communiqué publié mercredi. Le chiffre d'affaires du groupe est, lui, nettement en dessous des anticipations: 2,22 milliards de dollars (-23% sur un an) contre 2,39 milliards escomptés.

Dans l'attente d'un redressement de la demande agricole, le groupe de Saint-Louis (Missouri) cherche la croissance externe via une fusion avec un autre acteur du secteur. Il est actuellement en discussion avec le suisse Syngenta, qui l'a déjà éconduit une première fois malgré 45 milliards de dollars mis sur la table.

A Wall Street, mercredi, le titre reculait de 0,14% à 96,60 dollars vers 16h45 heure française, réduisant ses pertes de début de séance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/01/2016 à 14:49 :
A quand la faillite de cette société voyou !
a écrit le 07/01/2016 à 11:15 :
Cette entreprise a fait de l'argent sur l'empoisonnement des sols via ses pesticides et herbicides qui aujourd'hui polluent de nombreux cours d'eau et nappes phréatiques et dont l'élimination naturelles peut atteindre plusieurs siècles pour certains produits. Ces produits sont de plus hautement cancérigènes et pathogènes pour le corps humains, les animaux et la flore.

D'autre part l’entreprise fait partie du petit groupe des entreprises d'OGM qui ont ruiné notamment l'agriculture indienne en provoquant une vague de suicide sans précédent dans l'histoire de ce pays (plusieurs milliers chaque année).

En dernier lieu elle participe également à discréditer systématiquement les chercheurs et laboratoires qui font des études sérieuses et parfois financées avec l'argent publique sur la nocivité des OGM.

Alors oui c'est dommage pour les salariés licenciés mais ils retrouverons du travail car l'immense majorité représentent des postes très pointus et des postes de recherche, d'ingénierie et de commerce. Par contre c'est une très bonne nouvelle pour l'agriculture, pour la santé mondiale et pour la préservation des sols et de nappes phréatiques.

Bien entendu la plupart des gens qui ne sont pas au fait de ces choses là pensent que l'écologie est un lobby. Ils oublient une chose l'écologie c'est la science qui étudie les êtres vivants et leur interaction entre eux. Donc ce ne peux en rien être un lobby car c'est une science dont les professionnels sont des écologues et des professions scientifiques étudiants plusieurs pans de la science de la faune, de la microbiologie des sols, de la qualité de l'eau, de l'ait et des sols ou encore de la flore. Le mot écologiste a été inventé par et pour les politiciens qui finalement ont peu de rapport avec la science en elle même. Il ne faut donc pas tout confondre.

De toutes les manières cette entreprises gardera toujours ses marchés tarditionnls aux USA et en Amérique latine, elle ne fait que réduire la voilure. Cela va l'emmener à réfléchir j’espère à passer à des produits propres et non pathogènes pour les êtres vivants. Et pour ce qui est du désherbage, la robotique arrive à grand pas pour reprendre le désherbage mécanique traditionnel. Sinon l'eau bouillante et le sel ont fait leur preuve depuis 2000 ans.
Pour rappelle il n'existe pas de "mauvaise herbe". La notion de perfection visuelle du jardin est purement culturelle. Car au fond la nature s'en sort très bien sans que l'on ait besoin de tondre le gazon, de tailler les arbres et de désherber les allées. Ce sont des habitudes typiquement occidentales : La maîtrise de la nature. Mais le végétal est vivant ces pratiques sont la partie immergé d'un syndrome de mise en coupe de la nature qui est incompatible avec sa santé durable. Donc il faut que nous changions en nous inspirant des peuples primordiaux qui accepte la nature telle qu'elle est et ils n'essayent pas la régir comme nous le faisons à l’extrême. Monsanto est un de ces extrêmes.
Réponse de le 07/01/2016 à 15:55 :
Vous aditionnez beaucoup de stupidites notamment sur le glyphosate. Cet herbicide disparait tres vite dans le sol !! Par ailleurs il n y a aujourd hui aucun remplacant et donc unfutur tres fort augmentation des mauvaises herbes qui seront incontrolables. Mais vous dites que l ecologie est une science ???? Marrant et qu a t elle apportee ??
Réponse de le 08/01/2016 à 15:41 :
La vague de sucide fait partie des nombreuses légendes et hoax que nous pouvons entendre sur cette société.
Pour le reste, ça fait 40 ans que le roundup est vendu, renouvelé, et par des pays avec une legislation trés stricte... Ne fermons pas les yeux sur les produits dont la nocivité est avérée comme le sucre, le gras, le sel, l'alcool, le tabac... par exemple.
a écrit le 07/01/2016 à 10:52 :
A chaque article sur Monsanto, -celui-ci me semble modéré-, on voit émerger toute une série de commentaires agressifs, voire injurieux, sur une entreprise, voire sur son personnel..Pour rappel, Monsanto n'a que deux lignes de produits: le glyphosate, (round-up), introduit depuis de très nombreuses années, 40 ans maintenant, et toujours homologué partout dans le Monde, c'est à dire ne posant pas de gros problèmes environnementaux (ou alors toutes les instances d'homologations du Monde sont folles..). Et plus récemment, les OGM dont la résistance au RoundUp, introduit aussi depuis plus de vingts ans (1994), et dont le total des surfaces plantées va probablement dépasser les 2 milliards d'hectares dans le monde (1000 fois notre sole Maïs grain en France - 1,5 millions d'hectares).. un immense succès planétaire, qui n'interroge visiblement pas les "détracteurs"..
a écrit le 07/01/2016 à 10:24 :
C'est une bonne nouvelle, merci pour cette information que nous avons peu de chance de lire ailleurs.
a écrit le 07/01/2016 à 7:56 :
Mais en voilà une excellente nouvelle! À tous les défenseurs de Monsanto: cette entreprise est le mal absolu, elle en veut à votre santé et à votre avenir!
a écrit le 06/01/2016 à 23:54 :
voici des milliers de gens qui vont perdre leurs emplois pour plaire au lobby écolo : la seule vraie question : combien le dit lobby créera-t-il d'emplois ????????? aucun semble-t-il car ils ne sont capables que de gesticuler !!!!!!!!
Réponse de le 07/01/2016 à 6:05 :
Je vous invite à vous renseigner sur cette entreprise...
Et pour l'avenir optimiste, je vous invite aussi à voir le film reportage "Demain"
Bonne journée
Réponse de le 07/01/2016 à 14:52 :
Votre commentaire est d'une rare stupidité. Je ne suis pas écolo et d eloin, mais quand on connait tous les truandages de ce groupe depuis des années sans qu'il se passe quelque chose, visiblement ce sont les utilisateurs/consommateurs qui sont en train de ne plus acheter des produits très dangereux. Il faut être un peu responsable tout de même !
Réponse de le 07/01/2016 à 15:59 :
Je suis totalement responsable en tant qu ancien agriculteur pour lesquels ce produit est indispensable. Monsanto a apporte une vrai aide avec des produits efficaces mais bien sur pour les ecolos bobos la mauvaise herbe n est pas leur preoccupation !!!!!
a écrit le 06/01/2016 à 20:37 :
Tant mieux, c'est cette horreur planétaire qui devrait être, elle, supprimée..
a écrit le 06/01/2016 à 20:25 :
S'agissant du Round Up ( Glyfosate 360ml ) La Ministre l'aura bien cherché : je me prépare bien à son interdiction.
Je l'utilise à raison de 3 dosettes pour 12 litres. Je fais mes essais avec des mélanges de produits qui ne pourront jamais etre interdits. Et elle ne me privera pas de désherbants. Inenvisageable de me fatiguer plus le week-end.
Réponse de le 08/01/2016 à 15:45 :
Faites quand même attention, pour vous et la planéte, la combinaison de produit n'est pas forcement une bonne solution... trop d'apprenti sorcier font n'importe quoi, ce qui pollue les sols et peut être dangeureux pour vous même.
Réponse de le 10/01/2016 à 7:49 :
Avec le glyfosate à faible dose : 3 dosettes, pour 12 litres, je ne mettais ni gant, ni masque. Ce qu'à présent je fais, avec des produits plus toxiques et moins chers. De nombreuses personnes échangent leurs recettes, et les perfectionnent : hors forum net, évidemment.
a écrit le 06/01/2016 à 20:01 :
Enfin une bonne nouvelle. A moins qu'ils anticipent une fusion avec un autre productrur de poisons
Réponse de le 06/01/2016 à 23:55 :
une bonne nouvelle pour qui : pour les licenciés ???????????????????

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :