Paris, bientôt place forte de l'innovation dans la foodtech ?

 |   |  457  mots
Situé dans le XXe arrondissement, Smart Food Paris vise à devenir un lieu de rencontres entre start-ups et grandes entreprises, mais aussi restaurants et commerces alimentaires, amoureux de cuisine et gastronomes, institutions, qui profiteront tous de l'écosystème.
Situé dans le XXe arrondissement, Smart Food Paris vise à devenir un lieu de rencontres entre start-ups et grandes entreprises, mais aussi restaurants et commerces alimentaires, amoureux de cuisine et gastronomes, institutions, qui profiteront tous de l'écosystème. (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La ville vient de lancer le projet d'une plate-forme d'innovation dédiée à l'alimentation, afin d'explorer les solutions d'avenir du secteur, dans lequel la France jouit d'une légitimité particulière.

Et si la relève de l'Expo 2015 de Milan, consacrée à la question de comment "Nourrir la planète", était prise par... Paris? C'est, du moins implicitement, l'objectif que semble vouloir poursuivre la capitale française, en mettant en place à partir du mois d'avril une plate-forme d'innovation consacrée à l'alimentation. Dénommée Smart Food Paris, elle a été officiellement lancée mercredi 13 janvier par deux adjoints à la mairie de Paris, Olivia Polski et Jean-Louis Missika.

 "Une nouvelle manière de penser l'alimentation"

"Agriculture urbaine, approvisionnement et gestion des stocks, amélioration de l'expérience client dans les restaurants, adaptation aux nouveaux usages de consommation domestique, lutte contre le gaspillage alimentaire, tourisme et culture culinaire, packaging": ce sont autant de pistes d'innovation qui seront explorées dans le cadre du projet, expliquent les deux adjoints à la ville dans le dossier de présentation remis à la presse.

Face à l'urbanisation et à la digitalisation croissante de nos sociétés, non seulement le secteur est en effet déjà chamboulé par les réflexions autour de ces questions. Surtout, leur impact va bien au-delà, touchant à l'enjeu de la protection de la santé comme de l'environnement, constatent les initiateurs du projet. Construire via l'innovation "une nouvelle manière de penser l'alimentation" devient alors une nécessite comme une opportunité.

Une douzaine de startups, quatre partenaires

La tâche sera notamment dévolue à une douzaine de start-up, dont le processus de sélection vient d'être ouvert. Elles bénéficieront d'une offre d'incubation, qui comprendra une subvention à pouvant aller jusque 30.000 euros en phase d'amorçage (puisée dans un fonds créé par la Ville de Paris et Bpifrance), ainsi que  l'instauration d'un lien privilégié avec les quatre grandes entreprises fondatrices et partenaires: Carrefour Danone, Elior et Up. L'accompagnement sera assuré par Paris&Co, l'agence de développement économique et d'innovation de Paris, déjà à l'origine de Welcome City Lab et Le Tremplin - plate-formes d'innovation  respectivement consacrées au tourisme et au sport.

Situé dans le XXe arrondissement, Smart Food Paris veut aussi devenir un lieu de rencontres, voire de "rassemblement identitaire de la communauté des innovateurs et entrepreneurs intéressés par la problématique", selon la formule utilisée par le communiqué: start-ups et grandes entreprises, mais aussi restaurants et commerces alimentaires, amoureux de cuisine et gastronomes, institutions, qui profiteront tous de l'écosystème. "La plate-forme Smart Food va ainsi devenir le lieu de référence parisien de l'innovation dans le monde de l'alimentation", promet la mairie, qui souligne la légitimité dont Paris jouit dans ce domaine, ainsi que la place occupée dans l'économie française par le secteur de l'agro-alimentaire, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 184 milliards d'euros en 2013.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :