La Tribune

Les immatriculations automobiles françaises replongent en novembre

Copyright Reuters
Copyright Reuters
latribune.fr, avec Reuters  |   -  120  mots
Les immatriculations de voitures neuves en France ont nettement baissé en novembre, avec un recul de 7,6% à 179.160 unités. Les deux constructeurs français voient leurs ventes reculer, celles de PSA Peugeot Citroën de 15,4% et celles du groupe Renault (marques Renault et Dacia) de 7,2%.

Les immatriculations de voitures neuves en France ont diminué de 7,6% en novembre, a annoncé ce jeudi le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Après un rebond de 2,8% en octobre, les nouvelles immatriculations ont donc renoué avec le mouvement de baisse qui a marqué la majeure partie de l'année après l'expiration de la prime à la casse. Sur les onze premiers mois de l'année, le marché automobile français affiche ainsi une baisse de 0,3%. Le chiffre de novembre s'entend en données brutes et corrigées des jours ouvrables, novembre 2011 ayant compté 20 jours ouvrables comme novembre 2010.

Les immatriculations de PSA Peugeot Citroën ont baissé de 15,4% le mois dernier tandis que celles du groupe Renault reculaient de 7,2%.

Réagir

Commentaires

Ne plus se faire plumer !  a écrit le 03/12/2011 à 10:10 :

Avant d'acheter votre véhicule chez le concessionnaire du coin testez ce cite et ne vous faites plus plumer :
http://www.comparatif-mandataires.com/mandataires-marques/

Désabusé  a écrit le 02/12/2011 à 15:59 :

Ca me fait bondir ce genre de choses :
-On soutient régulièrement le secteur par des primes à la casse pour gonfler les ventes
-La plupart des gens ne changent pas de voiture tous les ans ou tous les 2 ans
-vu le prix de l?essence, et les futures taxent sur le diesel les gens s?orientent de plus en plus sur des petits modèle peu polluant
-la voiture est loin d être un investissement, c est meme plutot un gouffre alors immobiliser 10ke, 15 ke, 20ke, ou plus pour un objet dont l obsolescence est déjà assurée?.les gens y réfléchissent à 3 fois

Et j en oublie sûrement? sauf qu on a pas le choix, entre un immobilier prohibitif, le prix des voiture augmentant inversement proportionnellement à la durée de vie de l électronique embarquée, une essence toujours plus chère?.

J en arrive au constat qu?on soutien toujours les même, si nos chère élites avaient vraiment une volonté de réduction de notre dépendance énergétique, de la réduction d?émission de gaz à effet de serre et autres polluant, sans parler de leur connerie de bouger plus et consommer mieux?.. bah ils lanceraient vraiment des programmes immobilier pour que les gens puissent se loger décemment près de leur lieu de travail?.Et oui tout est lie, s il le salarie habite près de son taf il prendra pas sa voiture, madame n?en n aura peut être pas besoin et au pire ca fait une seule voiture par foyer, il ira a pied ou en vélo, donc effort physique car le mec qui a passe 30, 45 min ou plus en voiture le matin et le soir pour aller bosser, après sa journée de taf il a pas forcement l envie et le jus pour aller courir? comme il bouge et respire moins d air pollue, il a moins de risque cardio-vasculaire, diabète, cancer et autre petite merde, il coûte donc moins à la sécu, donc moins à l état?..

C?est un peu l effet papillon, changer un élément suffit a faire cascade?. Mais bon pour l heure on préfère soutenir les fabricants de viagra, de voitures et autre promoteur immobilier?. Et mine de rien ca nous coûte énormément