La Tribune

Renault à Tanger, contraint de recruter des cadres sans expérience

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
latribune.fr  |   -  981  mots
Surgissant de nulle part, la nouvelle usine marocaine de Renault où sera produit un monospace bon marché baptisé "Lodgy", est confrontée à plusieurs défis de taille, à commencer par le recrutement de cadres locaux dans un pays sans véritable expérience de l'automobile. A l'usine, le salaire net démarre à 250 euros.

Seul endroit éclairé à plusieurs lieues à la ronde la nuit tombée, le site dont l'inauguration suscite depuis jeudi à Paris une polémique sur le "Made in France" a poussé au milieu des collines dénudées de la pointe Nord du Maroc, région pauvre et rurale sans passé industriel.

"Ici tout est 'greenfield'", résume Paul Carvalho, directeur des fabrications de Renault Tanger, utilisant le terme consacré pour désigner un projet monté de toute pièce sur un terrain vierge. "L'usine est greenfield, le tissu fournisseur aussi, et même les gens!"

Paul Carvalho fait partie des Français expatriés sur le site pour accompagner les équipes marocaines qui feront bientôt tourner la chaîne de production du monospace. "Le niveau de formation au Maroc est très bon, mais le pays n'a pas de culture technique de l'auto", ajoute-t-il.

La plupart des futurs cadres marocains croisés le long de la chaîne encore en rodage n'ont jamais travaillé auparavant dans le secteur. Chacun est chef adjoint de son département, placé sous les ordres d'un Français qu'il est appelé à remplacer.

"A part la petite usine Somaca de Casablanca, le Maroc n'a pas d'histoire automobile", souligne Moulay-Youssef Sbai.

Le directeur adjoint de l'Institut de formation aux métiers de l'industrie automobile, financé par le Royaume du Maroc et installé à l'entrée même du site Renault-Nissan, sait de quoi il parle: il a travaillé plus de 15 ans dans l'informatique, mais jamais dans l'industrie.

DES CARAVANES DE RECRUTEMENT

Si tout se passe bien, Benmbarek Abdelmoula dirigera bientôt le département montage de la première ligne de production de l'usine, bien que cet ingénieur ait fait carrière dans le ciment et le papier. Mais à 43 ans, ce grand gaillard jovial réalise ici un rêve d'enfant. "Ma première motivation, c'est l'automobile, je suis incollable sur l'histoire des marques de voitures", raconte-t-il. "Dès que j'ai su qu'une usine automobile allait voir le jour, j'ai pris contact."

Nasro Allah, 37 ans, chef adjoint du département tôlerie, est l'un des rares à être du métier. "Pour moi, c'est une nouvelle expérience", indique cet ancien employé d'un sous-traitant automobile spécialisé dans le câblage autour de Tanger. "Renault est très connu et offre des perspectives de carrière." Pour se préparer à leur poste, tous deux ont passé six mois de formation en France, à l'usine de Flins (Yvelines).

Nasro fait aussi partie de la minorité - 30% du personnel de l'usine - recrutée dans les environs de Tanger. Pour compléter les effectifs - 2.500 personnes embauchées à ce jour, 4.000 à la fin de l'année et 6.000 d'ici 2014-2015 - la direction a dû élargir ses recherches à l'ensemble du Maroc à grand renfort de petites annonces ou de caravanes de recrutement qui ont sillonné le pays jusqu'à Fès, à 300 kilomètres de là.

Les 70% originaires d'autres régions peinent parfois à se loger sur place, et certains embauchés doivent même renoncer à se présenter à l'usine le premier jour de leur contrat.

"C'est un peu difficile, on partage une habitation", reconnaît Soufian, 21 ans, qui se destine à l'atelier peinture. A ses côtés, Mohammed, 23 ans et même combinaison blanche, a pu s'installer plus facilement car il compte des amis à Tanger.

A l'image de Soufian et Mohammed, l'effectif de l'usine de Tanger est très jeune: une trentaine d'années seulement. L'âge moyen tombe même autour de 20 ans pour les seuls opérateurs, appelés à travailler sur une ligne très peu automatisée - low-cost oblige - après trois mois de formation.

MALAISE SUR LA POLÉMIQUE EN FRANCE

Le vaste site de 300 hectares est flambant neuf. Sur le parking s'alignent des Renault et des Fiat en version spéciale pays émergents introuvable en France, ce qui ne sera pas le cas du Lodgy, destiné surtout à l'export, notamment vers l'Europe.

La terre des plates-bandes qui séparent les grands hangars blancs est fraîchement retournée et dans les bureaux administratifs, regroupés sous le nom mystérieux de "bâtiment X", des stores manquent encore aux fenêtres. Homman Mokhtar, secrétaire exécutif de Renault Maroc, se plaît à faire remarquer que les baies ont été colmatées à grand renfort de papier. "C'est le bâtiment qui a été fait en dernier parce qu'il y avait d'autres priorités", explique-t-il en souriant. L'institut de formation et la chaîne sont passés avant.

Interrogés sur la controverse qui a accompagné en France l'ouverture par Renault, à 14 kilomètres des côtes européennes, d'une usine où le salaire net démarre à 250 euros, les futurs cadres marocains sont mal à l'aise. "Je n'ai pas suivi, je ne peux pas dire", murmure un chef adjoint de département avant de s'éclipser, rappelé à l'ordre par son supérieur français.

Dimanche encore, François Hollande, le candidat socialiste à l'élection présidentielle, a estimé que l'Etat français, qui contrôle 15% du capital de Renault, aurait dû s'opposer à ce projet.

Sur place, les préoccupations sont différentes. L'usine est en préchauffage et s'apprête à monter en cadence de manière spectaculaire. Une fois les derniers réglages sur les moules et les machines effectués, les procédures mémorisées et les gestes qu'il faudra répéter 44 heures par semaine maîtrisés, le site va passer en trois mois d'un rythme presque immobile de 30 véhicules par jour à 30 par heure. L'an prochain, une deuxième ligne permettra de cracher 60 véhicules par heure, un à la minute.

"Le central à Paris - Monsieur Carlos Ghosn - nous donne une tolérance assez importante pour démarrer correctement", précise Tunç Basegmez, directeur turc de l'usine de Tanger. "La création de la marque 'Made in Morocco' passe par là."

Avec Souhail Karam, édité par Jean-Michel Bélot

Réagir

Commentaires

mustapha naji  a écrit le 31/07/2014 à 0:10 :

salut. c naji 24ans jais un diplome mecanicien auto et bac et beaucoup des experience a reparation et mantage

jim  a écrit le 18/04/2014 à 11:07 :

bonjour , je suis un jeune homme Français âgée de 24 ans titulaire d'un bac +2 BTS assistant de gestion. J'ai le sens du commerce, de la communication, de responsabilité ,de motivation et d'esprit d'équipe ...

hajar  a écrit le 02/01/2014 à 17:05 :

Voilà mon adresse e_mail: hajaritta_life91@live.com
Je vous remercie infiniment , Bonne journée .

GHita  a écrit le 31/12/2013 à 16:38 :

Voilà mon adresse email:ghitasaid5@gmail.com
Je vous remercie infiniment , Bonne journée et Bonne année.

GHita  a écrit le 31/12/2013 à 16:37 :

bonjour , je suis une jeune fille Marocaine âgée de 20 ans titulaire d'un bac +3 à l'ESCA School of Management. J'ai le sens de communication, de commercialisation , de responsabilité ,de motivation et d'esprit d'équipe ...

zannoud  a écrit le 05/12/2013 à 2:42 :

je suis un jeune homme de terrain.j'ai diplome dcess bac+5 en management de qualité.j'ai 4 ans de travail comme auditeur de qualité dans secteur industriel cablage-automobile (delphi).

mourad  a écrit le 16/11/2013 à 16:57 :

bonjour m°. je suis mourad j'ai 27 ans j'ai un niveau 4éme année j'ai un diplome Qualfication de d’électricité d’entretien industriel .diplom de réparation en carrosserie . expirence : 2ans de travaill de réparation en carrosserie et 7ans de expérience de commerce dans un magasin de produit de bâtiment (drogri) je recherche un emploi cher vous voici mon numero 0600/12/22/66

zouhair  a écrit le 13/11/2013 à 0:58 :

Bonjour ,
j'ai un diplôme de technicien en réparation des engins a moteur option automobile
0601853057
MERCI.

akram rachak  a écrit le 12/11/2013 à 18:17 :

salut je vos remercie pour ce l annonce
je m appelle akram rachak j ai un diplom technicien en reparation des engins ç moteur j ai un experience dans oncf ç el jadida comme chef d equipe

fateh razzouki  a écrit le 28/10/2013 à 17:41 :

salut j'ai un diplome de technecien en gestion informatique et j'ai 4 ans a delphi comme chef d'equipe

ABDESLAM  a écrit le 09/10/2013 à 21:33 :

je m'appelle abdeslam,j'ai un diplôme ts en gestion logistique et transport j'occupe actuellement un poste de chef 'équipe en société volkswagen .

bilal  a écrit le 27/09/2013 à 14:04 :

je m'appelle bilal ager de 23 ans TS en gestion d'entreprise

farid  a écrit le 23/09/2013 à 22:10 :

mazouz farid ager de 27 ans technitien en electriciter de maintenannce industruelle

ZAKIA  a écrit le 04/09/2013 à 0:35 :

salut je m'appelle zakia el kamoun j'ai un diplom de technicien gestion informatisée 06 99 69 16 50 . MERCI

kamel memel  a écrit le 22/08/2013 à 10:54 :

je suis surpris par vos réactions, Quesque vous attendez de Renault ?,Nous sommes en 2013
et rien ne change dans votre région, votre gouvernement avec les accords franco -Marocain on placé économiquement la région ,dans une avancé technologique de façon ,a prédisposé le Maroc dans une politique de concurrence vis a vis de l'Europe ,jusqu'a présent, si vous rencontrez des problèmes sur Tanger sans blague, c'est pas la direction de Renault qui faut visser .C'est vos dirigeants marocaine, après tout ,c'est eux qui sont responsables Donc.soit vos RH et vos directeurs de sites revoillent leurs recrutements ,soit la direction de Renault devras se posé les bonnes questions sur les avantages a poursuivre sa politique de délocalisation.

Mohammed NHAILA  a écrit le 19/08/2013 à 12:41 :

Bonjour ,
Bon !j'ai lu ce sujet et c'est avec un grand regret premièrement d'avoir des gents qui disent qu'il n'y pas des expérimentés ici au Maroc, deuxièmement de voir cette usine qui démarre avec des cadres qu'ils n'ont rien d'encadrement que le non du diplôme.je suis parmi les gents qui ont travaillé dans la sou-traitances des montages et des mécanismes mécaniques et mécano-soudées ainsi que des maquettes du contrôle et de montage de précisions pour certains départements:le grand problème que j'ai constaté les responsables des départements et les adjoints sont soit mal placés ou sont embauchés via des relations et c'est ça le mal. A voir aussi que la négociation des salaires d"après un pire entretien que j'ai passé avec des chargés de recrutement ne se basent pas sur les compétences et l?expérience, bah c'est pour cette raison qu'on des encadrants ,adjoints et techniciens qui n'ont pas la personnalité ou la présence forgée pour aller plus lions avec cette belle et énorme usine qu'on à l'honneur de la voir installée sur notre territoire marocain......

hamza  a écrit le 16/08/2013 à 0:23 :

salut je m'appel elaouinate hamza j'ai un diplome juin 2013 en réparation des engins à moteur automobile 0671934830

KHALIFA  a écrit le 21/07/2013 à 14:20 :

JE M APPEL BOUAZIZ KHAIFA J AI UN DIPLOME EN GENIE MECANIQUE
EMAIL . BOUAZIZ.KHALIFA@YAHOO.F

m-kouach@live.fr  a écrit le 21/07/2013 à 2:51 :

salut je m'appell zakaria el kouach j'ai un diplome en élictricité de maintenance niveau tronc commain 30 juin 0606906562

hassan de taroudant  a écrit le 03/06/2013 à 17:58 :

tout les offre d'emploi qui lancer RENAULT j'ai postuler mais en vin malgré je suis technicien en mécanique auto et agricole.

tazi,  a écrit le 05/04/2013 à 16:10 :

renault de tanger il ne recrute pas les technicien il recrute seulment les persons qui avais un diplome de qualification, avec un salire de 13dh/h

kamel memel  a écrit le 13/06/2012 à 12:23 :

C'est bien dommage,car nous en france ont peux agir sur le site comme coordinateur de chantier dans certain secteur ,les profils ne seront pas la ,le jour ou la technologie deviendra plus complexe comme en découpage emboutissage,j'ai lu un article sur la formation de ceux ci? Comment vont-ils fairent .Moi je suis venu sur tanger comme consultant ferrage emboutissage et je demande pas mieu de repartir pour répondre au besoins locaux.C'est sur le tarif ne sera pas le meme,mais il faut savoir ce que renault pense réellement de la situation.

saillac  a écrit le 14/02/2012 à 17:33 :

J'ai voulu acheter français, pour faire travailler des français. J'ai donc acheté une clio mais une estate. Personne ne m'avait dit, surtout pas le vendeur, que ce modèle était monté en Turquie. Je m'en suis apperçu lorsque j'ai du changer un pneu, et que la monte n'était pas commercialisée en France. On ne m'y reprendra pas et adieu renault...

bazouka  a écrit le 14/02/2012 à 15:51 :

le dernier paragraphe de l'article est incompréhensible.. ou est ce moi qui suis trop fatigué?

oops  a écrit le 14/02/2012 à 13:30 :

Les futurs cadres Maroquins ne sont -ni plus ni moins idiots- que ceux du continent Européen--Par conséquent leur formation professionnelle (accélérée) sera, à n'en pas douter, extrèmement rapide-

Voir-même, ne seront-ils pas plus efficaces?

Je suggère que "Renault" applique aussi son déploiement à l'Afrique noire!

= condition siné-qua-none, à un développement majeur dans les grandes villes de certains Etats!

Le regain de notre valeur industriellle y serait établie!

A MEDITER

Formation accélérée  a répondu le 15/02/2012 à 10:20:

Ce sont la CGT et la CFDT qui devraient se préoccuper de donner une formation accélérée aux ouvriers roumains, marocains et turcs pour leur donner la culture du salaire SMIC raisonable de 1 800 euro par mois, et aussi leur apprendre à se structurer pour organiser de bonnes grèves revendicatives qui permettent de faire courber l'échine aux Ghosn, Pelatta et autres administrateurs de Renault ... AINSI Les usines françaises auront moins de problèmes de charge !!!

Lulu  a répondu le 21/02/2012 à 7:38:

Moi je dirais même mieux, Carlos Ghosn devrait virer tous les Français pour améliorer la performance et ne prendre que de la main d'oeuvre étrangére ainsi que les cadres qui cout beaucoup trop cher.
Moi enfin je pourrais me balader dans la ville et profiter du systéme comme le fond les autres.

brera  a écrit le 13/02/2012 à 23:12 :

Decidement, ce bon monsieur Ghosn est un spécialiste du offshore... Un siège social néerlandais, des productions européennes en Afrique...
Je trouve cette usine au Maroc chocante et même provocante... Ce qui me dérange le plus, ce n'est pas de construire des usines en low cost, ils le font tous...Mais de construire une usine qui n'apporte rien au niveau du marché et rien non plus au niveau du positionnement géographique ... Renault est déjà trop dépendant du marché européen et est de plus en surcapacité sur ce marché, et cela va encore qu'empirer avec cette nouvelle usine... Investir et construire des nouvelles usines dans le seul but de délocaliser, c'est une vision très simpliste mais révélatrice du pdg français... Chez vw on doit bien rigoler de ce type de stratégie simpliste, eux aussi c'est des spécialistes du low cost (même pour le haut de gamme audi ou porsche), mais chez eux on vise aussi l'implantation sur les nouveaux marchés...
Cette vision à court terme dont il est le spécialiste et dont Renault fera les frais une fois de plus... Quand est ce que l'état actionnaire apportera une once de réflexion dans les décisions... Chez vw l'actionaire public (le land de bavière pour ceux qui l'ignorent...) a une gestion autrement plus attentive de ses intérêts...

Pikit  a répondu le 14/02/2012 à 22:46:

Et sinon ça vous embête pas que les compagnies Françaises trustent le marché Marocains, Renault Peugeot (Simca Talbot par le passé aussi), SG, BNP via la BMCI,, CA via le crédit Agricole marocain, Bred via Bonque Pop, etc..
Sinon Pour VW peut être qu'ils maintiennent leur production en bavière mais avouez qu'il est plus facile de le faire quand on produit des voitures belles, performantes fiables et attrayantes ce qui n'est pas le cas de Renault qui produit que des trucs moches, de Peugeot qui produit beau, puissant , mais pas fiable (épaisseur de tôle de la 407 médiocre comparée à celle d'une Passat)

Tulipe  a écrit le 13/02/2012 à 22:40 :

Curieux de ne penser à ce problème que maintenant, non dès la "première pierre".

Patrickb  a écrit le 13/02/2012 à 18:28 :

L'important, c'est qu'ils trouvent des gogos français prêts à payer le prix fort pour des bagnoles construites n'importe comment pourvu que ce soit pas cher...et là-dessus, ils n'ont pas à s'inquiéter vu la couche que tiennent les nouveaux Français :-)

RasLeBol  a écrit le 13/02/2012 à 17:49 :

"François Hollande, le candidat socialiste à l'élection présidentielle, a estimé que l'Etat français, qui contrôle 15% du capital de Renault, aurait dû s'opposer à ce projet."

Toujours dans la critique mais de là à apporter une solution, Monsieur Hollande se fait plus discret comme à son habitude...

wars  a écrit le 13/02/2012 à 17:17 :

stop à cette polémique de bas étage ! l'état français M. Hollande n'a rien à intervenir là dedans ! foutons la paix à M. Ghosn : son groupe est en passe de devenir le 3ème mondial ( RENAULT + NISSAN + DACIA + SAMSUNG + LADA )
Quant au manque de cadres marocains est ce que c'était mieux en Roumanie au démarrage de Dacia ? non !

kastor-du -08  a écrit le 13/02/2012 à 16:26 :

boycottons Renault

wars  a répondu le 13/02/2012 à 21:21:

attitude pour le moins irréfléchie ! est-ce qu'un allemand boycotterait VW parce que ce dernier fait fabriquer la "Up" en Hongrie et la "Polo" en Espagne ! alors un peu de bon sens ! SKODA et SEAT sont aussi des VW mais faites en Rep. tchèque et en Espagne !

Desert technologique  a répondu le 14/02/2012 à 7:02:

Au moins les VW sont faites en Europe, où il y a un vrai savoir faire mecanique, pas au pays des bedouins. Il me semble que le Maroc n'est pas un pays europeen, relisez votre atlas de geographie

wars  a répondu le 14/02/2012 à 13:54:

j'ai travaillé dans une société ou on a fabriqué des milliers de camions au Maroc et ils valaient la production française ! quant à l'aéronautique tous les grands constructeurs sous-traitent dans ce pays des équipements d'aéro-structure et d'électronique ! alors respectez les bédouins ou vous allez avoir des problèmes pour injure raciale !

oops  a répondu le 14/02/2012 à 16:23:

Parfaitement dit!
Salut

Prétention et traitrise  a répondu le 15/02/2012 à 10:30:

"wars" veut nous faire croire qu'il a de l'expérience ... in finé "wars" serait bien incapable de nous faire voir un camion sérieux fabriqué en Maroc, des tas de ferraille c'est plus probable .. quand aux aerostructures ... seraient-ce celles qui ont des fissures sur les A 380 ? peut être est-il temps d'éviter les avions ! bref "wars" n'a pas peur de travailler contre son pays alors que "wars" se trouve un caveau au Maroc et qu'il parte y vivre sans jamais revenir en France, nous pouvons nous passer de lui, il ne nous esten rien utile.

romany  a écrit le 13/02/2012 à 15:26 :

pourquoi ne pas embaucher tous ces marocains qui travaillent en France dans l'automobile ? ah oui , mais ils gagnent 6 fois plus en France ! dommage

Realite du sol  a répondu le 13/02/2012 à 17:34:

Entre toucher 250 euros par mois et devoir bosser au Maroc sans allocs, par rapport a toucher 3 à 4 fois plus avec les allocs en Europe a faire pas grand chose voire meme rien, le choix n'est surement pas evident ... Oups, je suis de mauvaise foi n'est ce pas ?

Pikit  a répondu le 14/02/2012 à 22:52:

Et les français qui viennent bosser au Maroc pour un salaire parfois double de celui qu'ils pourraient décrocher en france, ce qui donne une multiplication par 8 par rapport au salaire que leur entreprise octroierait à un Marocain à compétence égale et je note bien compétence égale car ce Marocains aura étudié à la mission française puis fait ses études supérieures à Paris en général. en apportant des sous à la france 1000? en moyenne que ses parents auront envoyé pour lui payer ses études logement compris. Ca vous dérange pas ça mossieur?

Erawan  a écrit le 13/02/2012 à 14:28 :

Pourquoi ne recrutent-ils pas des franco-marocain au chomdu en France pour leur offrir une nouvelle chance là où ils ne seront pas discriminés? Sinon je ne vois pas l'intérêt du multiculturel.

ssb  a répondu le 13/02/2012 à 14:38:

est-ce que tu accepterais d'être payé 10 fois moins???????

Yves  a écrit le 13/02/2012 à 13:59 :

Personne ne dénonce cette nouvelle forme de colonialisme ?

alex  a écrit le 13/02/2012 à 13:48 :

bonjour,
la bêtise humaine et sa démagogie associé sont au comble de leur apogée.
On critique le fait que RENAULT aille faire fabriquer des DACIA au Maroc alors qu?aujourd?hui elles sont fabriqués en Roumanie. Qu'elles soyent fabriques au Maroc ou en Roumanie, cela ne change rien pour les chômeurs Français, elles ne feront pas travailler un seul français.
Le français démago et est le premier à critiquer les entreprises françaises, pourtant ce même français est le premier a acheter de produits fabriques à l?étranger car ils sont moins chers. On l'appelle ça: "L'art de couper la branche sous laquelle on est assis."
Qu'on arrête de me dire que les voitures françaises sont fabriqués à l?étranger, car les voitures étrangères ne sont pas non plus fabriques en France.
Ne crachons pas sur nos entreprises, car le consommateur que nous sommes, est le premier responsable des délocalisations....

queque  a répondu le 13/02/2012 à 14:59:

Bravo,nous sommes dans une compétition economique mondiale et les francais consommateurs ont une lourde responsabilité.

Realite  a répondu le 13/02/2012 à 14:59:

Encore une fois, l'usine de Tanger produira aussi des Renault d'ici 9-12 mois. Attendez la fin de la presidentielle en France et le futur salon de Paris et Renault annoncera que plusieurs nouveaux modeles Renault seront produits a Tanger. 400.000 vehicules par an en capacite de production d'ici 1 an, ce n'est pas au Maroc qu'ils seront vendus. Ni en Algerie et Tunisie car ces pays n'achetent pas de produits venant du Maroc, c'est un fait culturel et politique. On prend les paris, RDV dans 9 mois

Pikit  a répondu le 15/02/2012 à 0:15:

Ce qui est un fait culturel et politique en algérie, en tunisie et au Maroc c'est qu'on achète des pseudo-voitures françaises uniquement si on a pas les moyen d'acheter des VOITURES Allemandes.
Suffit de voir l'évolution des concessionnaires VW, Audi, Porsche, Mercedes, BMW qui vendaient seulement 50 voitures par an chacun, et qui aujourd'hui alignent facilement les 100 voitures par mois, et même près de 400 pour VW.
Et de voir l'évolution des parts de marché du Trium Virat Renault Peugeot Fiat qui détenaient 85% du marché du neuf, et aujourd'hui se sont fait tailler les croupières dans le haut et milieu de gamme premium par les Allemands, puis dans l'entrée de gamme par les asiatiques moins chères.
La meilleure étant la différence de traitement réservée à notre marché dans le passé par ce Trium Virat qui se permettait de nous prendre pour des cons, des bledards, des bédouins comme a dit un raciste plus haut, pour chaque modèle remplacé dans la gamme européenne ils continuaient à nous le vendre un an de plus au moins au Maroc, ce qui donnait des R5 vendues en même temps que des supercinq, des 205 vendues en mm temps que la 206, la R18 vendue en mm temps que la R21 etc.... Ajoutez à cela le dépouillement en terme d'options, quand un modèle disposait de série de lèves vitres électriques il était vendu avec des vitre manuelles ici, pas de série limitée non plus, sauf quand le modèle disparaissait des catalogues européens alors on avait droit aux séries limitées pour continuer à nous prendre pour des gogos et écouler les fins de stock européens, ils montaient mm des voitures supplémentaires avec les fins de stock de pièce détachées pour les écouler plus vite, normal y avait des bledards pouilleux assez bêtes pour leur acheter, ça donnait la R5 Lecar, la 205 chipie ou junior, la R18 gala qui apparaissaient à la vente au Maroc quand le modèle était dors et déjà éteint en europe, comme quoi y a pas de petites économies.
D'autre part on est pas assez con pour acheter de plein gré notre production nationale vu la culture du minabilisme ambiant qui nous entoure, c'est simple toutes les usines dans nos pays produisent aux normes européennes pour leur clients européens et produisent à des normes minables quand elles destinent leur production au maghreb, suffit de voir la qualité des yaourt danone au Maroc, rien à avoir avec la qualité que cette même marque produit pour la france, dans le textile c'est pareil je peux acheter de superbes vêtements en france et y trouver made in morroco tandis que celui qui les aura produit au Maroc gardera les rébus de sa production pour les écouler au Maroc pour un prix honteusement plus élevé dans le circuit formel pour le second choix ou dérisoire dans le circuit informel pour le troisième choix.
Alors chers travailleurs français ne nous jalousez pas, et n'oubliez que le pays où la vache qui rit se vend le plus au niveau mondial est le Maroc loin devant la france, pourtant c'est un produit de marque française, alors si M. Ghosn donne 250 malheureux euros à 6000 de nos ouvriers à vos dépens dites vous que c'est pour le bien de votre économie car une bonne partie de ces salaires se retrouvera dans les poches d'actionnaires français venus draguer le fond de nos poches en bons néocolonialistes.

ssb  a écrit le 13/02/2012 à 13:01 :

depuis le temps que l'on dit de sous-traiter en Afrique plutôt qu'en CHINE. Renault le fait. c'est bon pour l'afrique, c'est bon pour l'Europe

AntoineDestael  a écrit le 13/02/2012 à 12:09 :

Vive la france qui co-localise, vive l'usine de Renault au maroc !!!

Car ce n?est pas un avatar de la désindustrialisation hexagonale qui se joue à Tanger avec l?usine Renault, mais bien un exemple emblématique d?une « co-localisation » aux bénéfices mutuels des deux partenaires que sont le Maroc et la France.

Il serait utile aux politiques, vent debout contre l'implantation marocaine du constructeur au losange, de rappeler que:

L'implantation marocaine de Renault est une opportunité pour le commerce extérieur français car la France est le premier partenaire commercial et économique du Maroc, et qu?à ce titre, nombre d?exportations de produits français sont dirigées vers le Royaume chérifien. Tramways (Rabat et Casablanca), TGV (Tanger Casablanca), Frégates, pour ne citer que les projets les plus importants de ces dernières années.

L'implantation marocaine de Renault est une opportunité de croissance importante pour le tissu industriel français car elle a déjà permis de générer plus de 630 m? à profit des sous-traitants du constructeur en France (fabrication de pièces spécifiques). Le besoin de pièces additionnelles devraient générer plus de 800 nouveaux emplois.

L'implantation marocaine de Renault est une opportunité de croissance et de marge additionnelle pour le constructeur français car elle s'inscrit dans une stratégie de gamme Low Cost, qui ne se conçoit que dans les pays où le coût salarial est sensiblement inférieur au notre. Comme le résume le PDG de Renault, "La question du low cost, c'est de faire au Maroc ou de ne pas faire du tout".

L'implantation marocaine de Renault est une décision particulièrement bien pensée d'un point de vue stratégique et consolide la croissance du groupe à long terme. Elle inaugure un nouveau cycle pour le constructeur français en termes d?ancrage régional et de stratégie de conquête du marché africain, potentiellement très important et en forte croissance.

Enfin, last but not least, l'implantation marocaine de Renault est particulièrement contributive pour les finances publiques de notre pays puisque Renault bénéficiera d?avantages fiscaux qui lui permettront de rapatrier ses bénéfices en France.

À quelques mois des élections, le débat sur la nécessaire réindustrialisation de notre pays tourne à la plaisanterie nationaliste et protectionniste. Finalement, ce n'est pas tant notre industrie qu'il s'agit de réformer mais bien nos politiques.



Tout le monde il est beau  a répondu le 13/02/2012 à 12:51:

Vous etes mignon avec votre costume de bisounours. On prend les paris, dans 6 mois Renault annonce que des nouveaux modeles Renault seront produits au Maroc, comme Nissan vient d'ailleurs de l'annoncer. Cette usine marocaine ne fera pas uniquement du low cost.

leatseD eniotnA  a répondu le 13/02/2012 à 13:19:

"AntoineDestael" nous agfratifié d'un long message creux, dont la reflexion se caractérie par une extrême vacuité. Renault rapatrie ses bénéfices en son siège social de l'alliance, c'est à dire aux Pays Bas ... et de surcroit Renault détourne l'argent public qu'il reçoit sous couvert de "crédits d'impôts" abusifs et frauduleux fiscalement en France ... et donc il faut arrêter de prendre les français pour des cons ... les traitres doivent finir en prison et les actions Renault devront tôt ou tard être confisquées, purement et simpement à titre de santion exemplaire contre les t raitres de la Nation Française... comme après la guerre de 39-45 Renault a été nationalisé pour punir les actionnaires véreux.

Marousan  a répondu le 13/02/2012 à 16:56:

Un constat simple :
- Coût horaire français : 30?
- Coût horaire marocain : 4?

Il n'est plus viable de construire ce type de bien en Europe de l'ouest d'un strict point de vu stratégique. Par contre il ne faut surtout pas perdre la R&D, la conception et le design qui continueront à créer durablement des emplois en France.

A court terme c'est des usines de robots que nous devrions construire mais j'ai comme l'impression que l'on va perdre cette bataille alors que l'Asie du sud-est et les USA sont sur les starting block. Idem concernant le spatial civil et le minier spatial. On ne pense qu'au travers de vieux schémas et d'industries vieillottes et obsolètes ... . Le problème reste qu'en France il n'y a plus de stratégie globale industrielle et il n'y a jamais eu de gestion des compétence industrielle.

Il va être temps de se secouer et de cesser de pleurer sur des emplois très peu qualifiés. Il faut monter en gamme, en qualité et en compétence et surtout investir dans la R&D de manière à ce que les usines françaises soient moderne.

Une usine moderne et robotisée de nos jours est pilotée par 20 bonhommes plus besoin des armées de personnel. Mais pour construire ces usines automatisées il bon nombre de sous-traitants salariés et ça c'est l'avenir.

On est à l'ère de la robotique c'est finit l'ère du taylorisme et ces robots il faut du monde pour les construire donc réjouissez vous ... .

Blas blas  a répondu le 13/02/2012 à 17:14:

"Marousan" nous a gratifié d'un post d'une profonde tristesse, dont le contenu est d'une grande vacuité... bref "Marousan" nous répète ce qu'il entends dans les journaux télévisés de TF1 et sur BFM radio, c'est à dire qu'il nous répète des blas blas...de faux experts en économie... bon passons, et rions de ces conneries.

Marousan  a répondu le 14/02/2012 à 0:04:

@BlasBlas : C'est cela vous avez tout à fait raison. Vous feriez mieux de faire attention à votre langage, de prendre des cours d'économie et surtout de vous achetez un cerveau d'urgence car on est pas dans le monde des bisounours ni en URSS. Soit on est compétitif soit on ne l'est pas point barre. Pour l'instant on ne l'est pas et lorsque je vois les usines chinoises et japonaises qui sortent 70 bagnoles l'heure, totalement robotisées et qui emploie entre 30 et 50 bonhomme pour tout faire tourner, on s?aperçoit très vite que l'on raté le train. Mais bonne nouvelle ces usines robotisées représente des marchés, de la main d'oeuvre pour les construire et de la R&D si on veut bien se donner la peine ... . Aller j?arrête la leçon car c'est donner de la confiture au cochon.
P.S : Les chiffres que j'ai donnés sont ceux de Renault à propos... .

coco  a répondu le 14/02/2012 à 5:34:

@antoine:c'est très beau ce que tu écris.vive la libre entreprise!je propose pour etre cohérent d'ouvrir le marché des pieces auto a la concurrence en france.cela fera baisser nos factures de réparation.mais j'ai peur que ça soit a sens unique

Prétention et traitrise  a répondu le 15/02/2012 à 10:39:

"marousan" nous délivre un raisonnement erroné qui epose sur des chiffres donnés par Renault, c'est à dire par des menteurs et des amateurs qui ne savent pas ce qu'est l'automobile ... et desurcroit "marousan" nous explique que les usines chinoise totalement robotisées ne tournent que avec 30/50 bonhomes, alors "marousan" nous explique clairement que le cout du travail n'a plus aucune importance ... eh bien voilà notre MEDEF est un groupuscule de menteurs, c'est clair.

yvan  a écrit le 13/02/2012 à 11:47 :

Houpss. Ca vient de me revenir. Un autre acheteur industriel m'a confirmé qu'il relocalisait aussi ses appros en Europe pour cause de risques délai-qualité trop élevés.

sauros  a écrit le 13/02/2012 à 11:46 :

Cette usine vient d'être inauguré ,et l'on n'en parle que maintenant dans le seul but d'alimenter la polémique ,pauvre PS sans idée seulement démago. Je connais bien les pays du Magrheb pour y avoir travaillé ,le manque de travail les poussent à l'immigration par des moyens les plus fous .traversé Gibraltar sur les radeaux de la "mort" ... Pour Renault c'est un choix stratégique ,et pour la France un mal nécessaire pour enrayer l'immigration Il vaut mieux apprendre à pêcher que donner du poisson.

Arg.38  a répondu le 13/02/2012 à 12:11:

Tout à fait d'accord avec sauros.

Opportuniste  a répondu le 13/02/2012 à 12:15:

Ce n'est pas en deshabillant Nicolas pour habiller Mohammed que l'on regle le probleme. Comme par hasard des le 1er janvier 2012, l'accord de libre echange entre l'UE et le Maroc est entre en vigueur juste avant l'ouverture de l'usine, quelle coincidence n'est ce pas ?

marousan  a répondu le 13/02/2012 à 12:22:

Bonjour,
Il n'est point question d'immigration dans ce choix d'implantation mais uniquement une question de réalisme économique et rien de plus.
Le Maroc produit déja des véhicules via la somaca dont 30.000 pour Renault. Et Renault est actionnaire majoritaire de la somaca. Lisez mon commentaire plus bas pour les détails. La réalité c'est que l'employé français n'est plus du tout compétitif sur le plan industriel lorsqu'il s'agit de vendre des automobiles sur les marchés émergent voila tout ... .

Insider informed  a répondu le 13/02/2012 à 12:55:

L'usine de Tanger est destinee a 20% a peine aux "marchesé emergents. Pour connaitre le Maghreb, vous savez comme moi que ni les Algeriens, ni les Tunisiens n'achetent aux Marocains, c'est culturel et politique. Reste l'Afrique noire où les gens ont deja du mal a acheter une mobylette neuve. 80% de la production de l'usine de Tanger est destinee a l'Europe occidentale, pour les marques Dacia, Renault et Nissan. RDV dans 6 mois quand Renault annoncera ces nouveaux modeles au salon de Geneve et leurs lieux de production.

Tirelire  a répondu le 13/02/2012 à 16:52:

Mais pourquoi Carlos Goshn n'embauche pas Sauros pour l'aider à piloter Renault. Avec son exceptionnelle expérience de petit chef d'entreprise de 49 salariés-maximum-pour-éviter-le-Comité-d'entreprise-et-le-fisc, il pourrait en apprendre énormément à Carlos Goshn. C'est quand même dramatique qu'un expert comme Sauros soit toujours à la retraite alors qu'il pourrait conseiller les dirigeants de multinationales internationales. Ahhhhh, Sauros ne parle pas anglais! Pas grave, on lui collera un belle interprète blonde aux yeux bleus venue de la Sainte Russie. Il faut en parler à Sarkozy.

yvan  a écrit le 13/02/2012 à 11:45 :

D'après mes différentes expériences d'achats à l'étranger, là, à priori, ils prennent des sacrés risques. Mais bon. Je me renseignerai BEAUCOUP plus sur l'origine de fabrication d'un véhicule, à l'avenir.

ssb  a écrit le 13/02/2012 à 11:30 :

vous êtes tous à côté de la plaque. si RENAULT fais cela c'est pour contrer......les chinois qui commencent déjà à poindre à l'horizon avec des prix défiants toute concurrence. Je préfère acheter des voitures faites au MAROC que faites en chine...

Alain  a répondu le 13/02/2012 à 12:59:

Bien sur, surtout que prochainement ce sont les Airbus qui sortiront des usines...chinoises !

Patrickb  a répondu le 15/02/2012 à 13:46:

@ssb: et c'est quoi la différence ? Un emploi qui part au Maroc vaut-il mieux qu'un emploi qui part ailleurs ???

Marousan  a écrit le 13/02/2012 à 11:15 :

Bonjour,

Pour faire taire définitivement les critiques concernant le secteur industriel marocain.
Le Maroc représente aujourd'hui un vaste réseau de sous-traitants qui travaillent directement pour l'Europe et l'Asie. Cela fait bientôt 20 ans que le pays accueille régulièrement de nouveaux sous-traitants qui participent à la valorisation des écoles industrielles locales et créent de l'emploi donc ce n'est pas un phénomène nouveau.
Ces sous-traitants sont les suivants : Valeo, Delphi Automotive Systems, Matra Automobile Engineering, Nexans, Autoplast, Yazaki, etc
Cela représente 30.000 emplois industriels répartis sur les régions de Tanger et Casablanca pour environ 1,2 Milliards d'euros de Chiffre d'affaire.
Dans ce cadre Renault est déjà actionnaire majoritaire depuis de nombreuses années de la somaca (société marocaine de construction automobile) qui assemble plus de 30.000 véhicules au Maroc chaque année dont la logan qui est d'ailleurs exportée en Europe sans qu'il n'y ait de différence de qualité concernant ce modèle et ceux montés en Europe de l'Est.
Pour information les constructeurs suivant font déjà du global sourcing industriel avec le Maroc depuis les années 90 sans que la qualité du travail et des pièces fournies ne soit remise en cause bien au contraire : PSA Peugeot Citroën, Fiat, Volkswagen, GM et Ford.

Donc la politique de Renault est totalement logique car il s'agit de baisser les coûts d'approvisionnement pour des pièces déjà produites sur place. De plus les nouveaux clients seront plus facilement desservis en méditerranée via le nouveau port flambant neuf de Tanger-Med ce qui fait encore baisser les couts de transport.

Il y a d'autres facteurs qui ont joués en faveur du Maroc à savoir sa monnaie qui n'est pas convertible et reste très stable sur les marchés internationaux. D'autre part le Maroc n'est absolument pas touché par la crise financière car la finance y est réglementée à l?extrême (pas de marchés dérivés, ni de produits spéculatifs) ce qui limite les risques au maximum. Les prix du pays sont stables et relativement surveillés et parfois réglementé par le gouvernement pour éviter toute tentation inflationniste de la part des industriels et de la distribution.

Rajoutons à cela une population jeune et relativement bien formée, capable de s'exprimer en Français et en espagnol dans la région de Tanger, un SMIC débutant à 250? hors charge (brut on se rapproche plus des 400?). Des avantages douaniers et fiscaux pour tous les créateurs de friches industrielles au Maroc et surtout une synergie au niveau des activités de Renault déjà présentes au Maroc et qui sont nombreuses.

A noter que les contrôles qualités sont effectués par le service des douanes des pays de l'Europe et que les crash tests sont les mêmes que ceux effectués dans les usines de valenciennes & Co donc arrêtons de dire des bêtises. Les automobiles seront exactement les mêmes que celles produites en Europe mais effectivement les avantages qu'offrent le Maroc permettront de baisser les tarifs et surtout d'exporter vers l'Asie à moindre coût avant d'y construire par la suite des usines.

une automobile est un produit trop simple à fabriquer aujourd'hui au niveau industriel pour que les entreprises aient un quelconque intérêt à les produire en Europe. L'industrie européenne doit monter en gamme sur des produit bien plus high-tech. C'est tout bète mais le progrès technologique à court terme créé du chômage car les emplois les moins qualifiés sont délocalisés ou abandonnés au pays émergents. Mais à long terme ce même progrès technique créé de l'emploi. Le problème c'est que ce ne sont pas les mêmes personne de part et d'autres de la barrière du progrès qui perdent et gagnent des emplois. D?où la nécessite pour les état occidentaux de mettre en place des filières de formation tout au long de la vie.

Pas contre un véritable travail de pédagogie est à faire afin que les employés industriels français puissent comprendre comment fonctionne le système et qu?occuper le même emploi industriel tout au long de sa vie ne sera plus possible. Les allemands l'ont compris et évoluent dans leur métier en même temps que les techniques industriels alors qu'en France aucune réflexion n'est lancée sur le sujet ce qui occasionne frustration et surprise lors des délocalisation surprises qui en général sont anticipées depuis au moins 10 ans et ne restent une surprise que pour les employés ... .

Mes propos sont peut-être un peu cru mais malheureusement c'est une réalité et tat que le capital des entreprises ne sera pas en partie la propriété des salariés il n?auront que très peu de voix au chapitre de l'avenir des entreprises dans lesquelles ils travaillent. Les patrons estimant uniquement leur louer leur capacités de travail.

C'est clairement une forme d'aliénation moderne, un néo-esclavagisme.
Seule solution les système de coopérative salariale qui permettent de mettre les salariés-actionnaire au c?ur du dispositif de décision au sein de l'entreprise en leur accordant des votes à l'assemblée des actionnaires.
Il est clair que les capitalistes pur ne sont pas intéressés par cela car il s'agit de leur capital et donc de leur entreprise, les salariés ne représentant pour eux qu'une ressource ajustable point d'humain dans l'équation les concernant et pour faire cesser cela une seule solution changer le statut des salariés en actionnaires pour que ces derniers détiennent systématiquement une minorité de blocage aux conseils d'administration. Cela forcera à des négociations justes et équilibrées avec les partenaires sociaux.

Gerard68  a écrit le 13/02/2012 à 10:42 :

J'ai une expérience de responsable de la qualité dans une usine similaire au Nigéria (250 000 voitures / an à l'époque pour le marché domestique).
Sur les quelques photos que j'ai vu, le respect des processus "manuels" de production prévus, est un handicap majeur quand à la qualité finale du produit.
ex: conformité du nombre, position, qualité des points de soudure, etc... assemblage, protection anti-corrosion ....
Il est sûr que des véhicules fabriqués dans ces conditions ne sont pas adaptées au marché européen.

Almike  a écrit le 13/02/2012 à 10:36 :

Je comptais voter pour Hollande mais je n'apprécie pas qu'il dise qu'il est contre ce projet. Il aurait aimé que ce soit peut-être érigé en Algérie ou dans un département en France. Mais les clients-cible, ce sont les pays émergents et leur vendre un monospace 200 000 DH (20 000?) au Maroc ou 2 000 000 Dinars en Algérie relève de l'irréalisme.
Le Maroc est une région économique quasi exclusivement française et l'un des clients de l'avenir alors de la part de quelqu'un qui sera peut-être Président de la République, la prudence s'impose.

Brouettes et tombereau  a répondu le 13/02/2012 à 11:16:

Renault Dacia produira des brouettes mal soudées, les boulons ne seront pas vérifiées, de surcroit les vis et boulons viendront de chine et fabraiqués dans de la ferraille rouillée ... bref de la merde qu'il faudra interdire en Europe pour préserver la sécurité routière... de toute façon cette usine est une conenrie pure et dure d'un malade Ghosn et des dirigeants de Renault qu'il faut poursuivre en Justice pour acte de traitrise envers la Nation Française.

Pif  a écrit le 13/02/2012 à 10:28 :

Carlos Goshn n'est pas français, donc il se fiche complètement des chômeurs français, c'est un fait.

Dédé35  a écrit le 13/02/2012 à 10:26 :

Installer une telle usine juste à la frontière va dans un premier temps "consommer" les candidats à l'expatriation vers l'Europe qui remonte du sud et qui buttent sur la traversée de la Méditerranée. Mais cela ne va-t-il pas dans un deuxième temps accélérer ces migration ??

oz  a écrit le 13/02/2012 à 10:26 :

Vive le Maroc et Renault.

jdfcar  a écrit le 13/02/2012 à 10:25 :

Le rédacteur doit retourner sur le site une fois que la cadence atteigne 60 voitures par heure pour voir le pourcentage de reprises en fin de chaine!
Là on aura une idée de la qualité finale des voitures exportées!
Renault a suffisamment d'expérience surtout avec le Portugal et aujourd'hui en Europe de l'est pour arriver à maitriser sa gestion de production. Je parle par expérience du faite d'avoir exercé le métier de consultant en GPAO et justement au Portugal du temps du montage de la Renault 5. Ils sont confrontés aujourd'hui aux mêmes problèmes et ceux-ci ne sont pas insurmontables!
Dans les années 70 Citroën allait au point de contrôler même l'introduction de boissons sur leurs usines. Pour le Maroc ce problème heureusement ne va pas se poser. Il y aura d'autres qu'il faudra gérer. L'industrie automobile surtout d'assemblage a une large expérience depuis plus de 50 ans.
Les logiciels de gestion de production on beaucoup rationalisé cette branche! Même un sous traitant a aujourd'hui accès à ce type de gestion pur des prix très raisonnables!
Le Maroc n'a pas manqué d'investir sur ce domaine et on peu citer des noms d?éditeurs français qui y on prit part notamment la société SAGE.

Objectif atteint !  a écrit le 13/02/2012 à 9:58 :

Mr Sarkozy et ses amis de l'UMP nous l'avaient promis il y a 5 ans : "tout faire pour lutter contre le chômage ...". Ils avaient juste oublié de finir la phrase : "... à l'étranger".

L'objectif est atteint : il y a 6000 emplois de plus au Maroc, 6000 de moins en France et la construction de l'usine a été financée à 15% (au moins) par le contribuable français.

Mais je suis certain qu'ils peuvent encore mieux faire. Réélisons-les et la France se hissera rapidement au niveau de la Grèce.

Faire pour defaire  a répondu le 13/02/2012 à 10:40:

Tout a fait d'accord et grace a l'Union Pour la Mediterranee si chere a Mr Sarkozy, les vehicules produits au Maroc (Dacia, Renault et Nissan) seront exportes vers l'Europe sans AUCUNE taxe douaniere. En effet le Maroc et l'UE ont signe un accord de libre echange qui est entre en vigueur au 1er janvier 2012 ...

Bernier  a répondu le 13/02/2012 à 10:58:

Merci qui ?

Guerre économique  a répondu le 13/02/2012 à 11:19:

Dans une guerre économique il y a des traitres comme dans les guerres tout court ... il y a les pétainistes dans la guerre économique ...

pNv6wY  a écrit le 13/02/2012 à 9:52 :

"...nous donne une tolérance assez importante" il ne faudrait jamais dire cela et encore moins l'écrire .Cela laisse entendre que les premiers véhicules qui vont etre produits seront de piètre qualité !!! .
"Des lignes trés peu automatisées" et comme les opérateurs et l'encadrement n'ont aucun savoir faire le pire est à craindre .Bon je ne connais pas les réactions de la direction de Renault à la lecture de votre article ni les réticences à venir des clients de la marque pour acheter un lodgy .

Oups!  a écrit le 13/02/2012 à 8:46 :

Recruter des cadres sans expérience n'est certainement pas un problème. Il n'est qu'à voir l'exemple de la France où nous nous apprêtons à mettre à la tête de l'état un président sans expérience. Et ça n'a pas l'air de choquer grand monde, alors...

Ben voilà  a écrit le 13/02/2012 à 8:38 :

Les traditions et la capacité d'une région à répondre à un besoin industriel ne s'improvise pas... Tangers est déjà en surchauffe parce qu'il y en a qui y sont depuis plusieurs années, et leur principal souci est de recruter des compétences adaptées ey... de les garder !!! Le salaire ne restera donc pas longtemps à 250 Euros...

Loauda  a écrit le 13/02/2012 à 8:32 :

Et la qualité ne s'en ressentira point ?
En voulant trop gagner,on risque de tout perdre ! Renaut à choisi,on verra bien,et moi je lui souhaite de ne pas gagner,il fallait envisager de faire travailler des Français !

moutarde  a écrit le 13/02/2012 à 8:14 :

La qualité sera là , à n'en pas douter !Attention aux voitures Renault !

Photo73  a écrit le 13/02/2012 à 7:49 :

"opérateurs, appelés à travailler sur une ligne très peu automatisée - low-cost oblige"
Les robots sont trop chers quand la main d??uvre est bon marché ? En espérant que ce travail non robotisé ne soit pas trop pénible, sinon, c'est un retour en arrière.

Chapelle18  a écrit le 13/02/2012 à 7:43 :

Le pire c'est que plusieurs partis politiques francais appellent a consomer francais donc si ont les ecoutes bien personne en france n'achetera cette voiture et l'usine marocaine fera long feu puisque ils vont fabriques des voitures destines a l'export europeen nous dit on. Ou est la logique dans tout ca il faudrait que l'on m'explique. Et pourquoi egalement renault ne propose t'il pas a des francais ayant l experience d aller travailler la bas car meme avec les salaires locaux l on vit las bas aussi bien qu avec un smic en region parisienne ( beaucoup mpins de charges, pas de chauffage, essence moins cher, logement moins cher etc etc)

Titou2012  a écrit le 13/02/2012 à 7:40 :

Souhaitons pour la France et l'état français, et par delà les contribuavbles, que carlos Goshn ne soit pas le "Pierre Richard" (ex Dexia) de l'automobile française....

V75  a écrit le 13/02/2012 à 5:57 :

Délocalisation rime avec recherche de coûts moindres. En l'occurrence, il n'y aura pas que le coût moindre, sans doute aussi compétences, expertise .... Et sécurité? .....

Gustave Rukasi  a écrit le 13/02/2012 à 0:24 :

Renault à Tanger Comment BIEN avec modelé construction trois voitures les camionettes electrique,minibus 19 places,tous terrain ou hybride diesel et des ateliers de montage et le secteur fabrication de pieces de rechange va faire une La croissance économique et la variation positive.

www.docalain.com  a écrit le 12/02/2012 à 23:29 :

bofencore divise pour mieux Rainier

cjesus  a écrit le 12/02/2012 à 21:40 :

Je plains Renault qui va connaitre des vols réguliers de par ses salariés.

moderation  a répondu le 13/02/2012 à 9:58:

Il n' y a pas de modérateur sur ce site ????
Cette remarque n'est pas admissible.
Pourquoi bien souvent les commentaires des lecteurs sur les sites et le forum ne servent qu'à exprimer de la haine ?

Ben  a répondu le 13/02/2012 à 14:57:

Il n'y a que la verite qui blesse.

cjesus  a répondu le 13/02/2012 à 23:37:

@moderation: La liberté d'expression vous connaissez? Vous semblez troubler, peut-être vous sentez-vous visez?

Bye bye qualitat  a écrit le 12/02/2012 à 20:53 :

Bonne chance aux premiers kamikazes qui inaugureront ces bolides Dacia et Renault made in Maroc. J'espere ne pas en croiser en face de moi dans un virage ...

IMPROVISATION pour produire des CERCEUIL AMBULANTS  a répondu le 13/02/2012 à 9:49:

Nous partageons vos craintes de nous voir emboutis par un Dacia dont les vis et les boulons auront été oubliés ou mal serrés ... mais 2 questions devraient faire l'objet d'une enquête judiciaire : 1ère question : comme est-il possible que Renault improvise à ce point là ? 2ème question : les assureurs vont-ils accepter d'assurer des brouettes et des tombereaux Renault Dacia dans de telles conditions d'improvisation ? 3ème question : les services de l'Etat français et des autres Européens vont-ils homologué des cerceuil potentiels Dacia ?

Pierrot  a écrit le 12/02/2012 à 20:04 :

Inadmissible de fabriquer des voitures à l'étranger et vendues en françe alors qu'il y a tant de chomeurs chez nous ,et de plus usine fabriquée en partie avec notre argent alors la je dis pauvre françe.

JRE  a répondu le 13/02/2012 à 10:05:

Pierrot, INADMISSIBLE d'écrire FRANCE avec une cédille (ç)

orthograf  a répondu le 13/02/2012 à 10:50:

pas terrible le ç, certes, mais cela s'écrira bientôt avec un s-zed germain.

bob  a répondu le 13/02/2012 à 12:00:

les lecteurs du figaro son parmis nous faites atention aux fautes

moutarde  a répondu le 13/02/2012 à 12:57:

bob: lisez vous pour vous amusez les autres journaux ? J'ai arrété tellement c'était bien ;meme pas moyen de lire et rire .

alex  a répondu le 13/02/2012 à 13:56:

Oui c vrai, arrêtons d'importer des voitures de marque "Audi, Volswagen, seat, FIAT, nissan, Mercedes, Honda ..." car aucune d'entre elles n'est fabriqué en France. c'est inadmissible, je ne comprends pas qu'on toléré ça...

letroll  a écrit le 12/02/2012 à 19:59 :

y'a intérêt à attendre 4 ou 5 ans pour acheter les véhicules sortant de cette usine, le temps que tous les boulons soient serrés :-))

pNv6wY  a répondu le 13/02/2012 à 10:00:

Je pense que dans un premier temps Renault a intèret à écouler ses voitures sur place avant de les exporter vers la France et le reste de l'Europe ce qui serait catastrophique en terme de qualité et d'image de marque !!!!

ckler  a écrit le 12/02/2012 à 19:45 :

la France manque de chômeurs

pNv6wY  a répondu le 13/02/2012 à 9:57:

Sur les chaines de montages des usines automobiles situées en France bon nombre d'opérateurs sont originaires d'Afrique du nord ,ils vont donc faire le retour au pays qu'ils avaient quitté pour venir chercher du travail ici.Nous allons donc avoir une baisse du chomage !!!!

fouu ou koi ??  a répondu le 05/04/2013 à 16:13:

l'employé au renault tanger il travaille 13dh/h egale 1euro a chaque heur, alors il travail 8heur par la journé il prend sauf 9euro, c ça le probleme mon frer