La Tribune

Alliances automobiles : les tops...et les flops

PSA rugit en Bourse, suite aux révélations de la Tribune.fr de rapprochement avec GM - Photo Reuters.
PSA rugit en Bourse, suite aux révélations de la Tribune.fr de rapprochement avec GM - Photo Reuters. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alain-Gabriel Verdevoye  |   -  121  mots
Ils font rêver. Économies d'échelle industrielles, coûts de recherche et de développement partagés, complémentarités géographiques... les mariages promettent (le cours de PSA a clôturé en hausse de 12% ce mercredi 22 février après l'annonce par La Tribune.fr de ses discussions avec GM). Et pourtant ! Hormis l'alliance Renault-Nissan et celle nouée plus récemment entre Fiat et Chrysler dont le succès reste à confirmer, les grandes idylles ont fini par... des divorces retentissants : Fiat et GM, Daimler et Chrysler, Daimler-Chrysler avec Mitsubishi. Cultures trop différentes, restructurations inextricables, intérêts divergents, doublons à tous les étages, la liste est longue des incompatibilités d'humeur. Quant à Volkswagen et Suzuki, ils sont au bord de la rupture.

LES REUSSITES

- Renault - Nissan :
Le grand accord franco-japonais scellé en 1999... tient bon. Lire la suite...

- Fiat - Chrysler :
Encore trop tôt pour parler de réussite. Mais Fiat a pris magistralement le contrôle du groupe d'Auburn Hills. Lire la suite...
 

LES ECHECS

- GM - Fiat :
En février 2005, les deux constructeurs divorcent. Lire la suite...

- DaimlerChrysler - Mitsubishi :
Du temps de sa splendeur, en 2000, DaimlerChrysler s'invite chez le japonais Mitsubishi. Lire la suite...

- Daimler - Chrysler :
La fusion du siècle, annoncée en grande pompe en 1998, échouera en 2007. Lire la suite...

- Volkswagen - Suzuki :
Volkswagen, le groupe allemand à qui tout réussit, a une épine dans le pied. Lire la suite...

Réagir

Commentaires

frugal  a écrit le 24/02/2012 à 7:24 :

Une autre alliance qui a fait un flop, c'est l'achat de Rover par BMW. Cela a coûté cher à l'achat, et finalement BMW a revendu Rover pour 10 livres sterling à un fond d'investissement, mais en gardant MINI. Un énorme flop.

philanthrope  a écrit le 23/02/2012 à 18:17 :

Pour résumer les propos tenus, nous pouvons dire que toutes alliances où la dominance est affirmée dés le départ, ont des chances raisonnables de tenir. Car il ne faut pas confondre alliance est mariage. Dans le premier cas et ce n'est que cuila dans le monde des affaires, il s'agit d'établir des règles stratégiques guidées par la raison où chacun des partenaires y trouve son intérêt. En ce qui concerne le mariage, il ne correspond qu'à l'amour que peuvent se porter des humains; et nous voyons que le divorce reste la constante aux deux.

gigi  a écrit le 23/02/2012 à 14:23 :

peugeot a un autres probleme
pour avoir un service client de M je quitte peugeot pour audi pour nos 3voitures de cette marque quanq c un probleme connu rembouerser a certain client et pas a d'autre avec la preuve au revoir

gerardc27  a écrit le 23/02/2012 à 10:20 :

Renault possède Nissan mais a toujours eu l'humilité de présenter cela comme une alliance contrairement aux autres "fusions retentissantes". Ca change tout et ça préserve les sensibilités souvent chatouilleuses du milieu automobile.

pNv6wY  a répondu le 23/02/2012 à 15:29:

Renault ne possède par Nissan mais détient 45% du capital .Le fait de ne pas dépasser les 50% lui permet de ne pas etre obligé de fusionner ce qui semble etre un avantage aux dires des spécialistes.

Charlotte  a écrit le 23/02/2012 à 8:59 :

L'avenir sera aux petites autos très bon marché à l'achat et l'entretien, car avec la hausse d'impot à laquelle nous devrons faire face afin de rembourser les dettes, la presque totalité des ménages n'aura plus d'argent disponible pour la voiture. En un mot je ne leur vois pas grand avenir, malheureusement.

Didier  a répondu le 23/02/2012 à 9:47:

C'est sans doute pour ça que BMW, Audi et Mercedes volent de record en record en France et partout dans le monde :=)

oui  a répondu le 23/02/2012 à 11:22:

Tant que les gens auront besoin d'un véhicule pour travailler, l'automobile a de l'avenir. Car nous ne pouvons pas tous habiter à 5 minute du boulot.

gerardc27  a répondu le 23/02/2012 à 13:48:

Les constructeurs allemands de luxe font désormais leurs choux gras en Chine mais plus en Europe ou alors marginalement.